Google lance sa plateforme de développement pour Google Assistant
Pour permettre aux développeurs d'intégrer leurs services à Google Home

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Mise à jour le 09/12/2016 : Google lance sa plateforme de développement pour Google Assistant pour permettre aux développeurs d'intégrer leurs services à Google Home

En octobre, Google a lancé une préversion d'Actions on Google, sa plateforme de développement pour Google Assistant, son assistant numérique. Google ouvre maintenant sa plateforme aux développeurs pour leur permettre de créer des actions de conversation pour Google Home, son haut-parleur intelligent sans fil à commande vocale. Ces derniers pourront également demander à devenir partenaires pour avoir un accès précoce aux fonctionnalités de la plateforme à venir.

Après Google Home, la firme de Mountain View envisage prochainement de permettre aux développeurs d’intégrer leurs services à d'autres produits comme ses téléphones Pixel et son application de messagerie Google Allo. Google affirme encore que les actions comme les achats et les réservations seront également bientôt prises en charge par son assistant.

Actions on Google, c’est le nom de l’écosystème de bots que la firme de Mountain View va lancer en décembre pour Google Assistant. Annoncé lors de la conférence Google I/O 2016, Google Assistant est un assistant personnel intelligent de Google, considéré comme une extension de Google Now. Contrairement à Google Now, Google Assistant peut se livrer à des conversations bidirectionnelles. S’il est disponible pour le moment en préversion, Google Assistant est déjà intégré dans des produits de la firme comme l'application de messagerie Allo lancée vers fin septembre. Il sera également intégré dans Google Home, un haut-parleur intelligent sans fil à commande vocale.

Pour encourager et accélérer l’adoption de son assistant numérique intelligent, Google va ouvrir au début du mois de décembre sa plateforme Actions on Google pour les développeurs. Cela permettra à ces derniers de créer des bots qui interagissent avec Google Assistant et d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires à l’assistant numérique personnel.

Actions on Google permettra de réaliser deux types de requêtes : les actions directes et les actions de conversation. Les actions directes sont des requêtes simples et faciles à comprendre et exécuter, par exemple demander à Google Assistant d’éteindre la lumière, dans le cadre de la domotique. Les actions de conversations sont quant à elles des requêtes qui sont plus complexes, qui nécessitent par exemple des interactions.

Pour illustrer ce dernier cas, Scott Huffman, ingénieur en chef de Google Assistant, explique que s’il dit dans une conversation à Google Assistant qu’il a besoin d’un Uber, l’assistant numérique sera en mesure d’introduire Uber dans la conversion. Alors Uber pourra lui demander où il voudrait aller. L’utilisateur pourra donc répondre en fournissant sa destination. Uber pourrait encore demander : « Voulez-vous un UberX à nouveau ? », poursuit monsieur Huffman, qui dit qu’il pourrait répondre en disant avoir besoin d'un UberXL cette fois. Une fois que la destination et le trajet sont confirmés, Uber pourra alors dire à l’utilisateur le nom du conducteur, le nombre de minutes qu’il mettra pour arriver et la description du véhicule dans laquelle il viendra.

En lançant son écosystème de bots pour son assistant personnel, Google va également mettre à la disposition des développeurs un kit de développement logiciel (SDK) pour leur permettre d’intégrer Google Assistant dans des produits tiers. On pourrait donc s’attendre à des produits innovants dès l’année prochaine.

Plusieurs entreprises sont déjà prêtes à travailler avec Google pour intégrer l’assistant personnel intelligent dans leurs services. On peut citer les médias comme CNN, CNBC et The Huffington Post, mais également des entreprises comme OpenTable dans le cadre des réservations de restaurant ou encore WebMD pour obtenir des conseils de santé.


En septembre, Google a également fait l’acquisition de API.ai, une start-up spécialisée dans l’intelligence artificielle. Plus de 60 000 développeurs ont utilisé la plateforme API.ai pour le machine learning et créer des bots et assistants virtuels. D’après Google, les bots et assistants virtuels créés avec API.ai pourront être intégrés dans l’écosystème de Google Assistant. Mais bien d’autres outils, en dehors de API.ai, devraient permettre la création de bots pour Google Assistant.

Découvrir la plateforme Actions on Google

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Google fait l'acquisition de API.AI, une start-up californienne spécialisée dans l'intelligence artificielle
La première chanson composée par une intelligence artificielle vient de voir le jour, en attendant la sortie d'un album complet en 2017
Microsoft forme une nouvelle division pour le développement de l'intelligence artificielle regroupant 5 000 chercheurs et ingénieurs dédiés


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 05/10/2016 à 16:09
C'est moi ou ils copient Microsoft sur ce point ?

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil