Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Comment sauver l'emploi IT face à la sous-traitance offshore ?
Faut-il taxer ou interdire l'externalisation des services informatiques ?

Le , par Michael Guilloux

7PARTAGES

9  0 
L’offshore ou l’externalisation est un sujet qui a déjà plusieurs fois été débattu ici, mais surtout sous l’angle selon lequel il détruit ou crée de nouveaux emplois. En 2013, une étude du cabinet de conseil Hackett Group a permis de prédire que l’offshore va représenter une véritable menace pour l’emploi IT en Europe et en Amérique du Nord qui sont vraisemblablement les régions les plus touchées. Le rapport prédisait que jusqu’en 2017, environ 1,5 million d’emplois IT seraient supprimés, essentiellement à cause de la délocalisation et des gains de productivité.

L’an dernier, un certain Nicolas Goldstein a essayé de réfuter les « fausses idées » selon lesquelles l’offshore détruit l’emploi en France ou aurait encore des coûts cachés. Sauf que ce dernier est lui-même fondateur d’un portail promoteur de l’offshore.

Aux États-Unis, le nouveau président américain Donald Trump semble vouloir s’attaquer à ce phénomène. Comme défendu pendant les campagnes des élections présidentielles américaines, Trump est décidé à protéger les emplois américains, en prenant des mesures pour dissuader les entreprises qui pratiquent l’externalisation des emplois. Comme nous l’avons rapporté récemment, le nouveau président américain envisage d’accorder de très importantes réductions d’impôts aux entreprises comme Apple pour les encourager à relocaliser leurs emplois aux États-Unis.

Donald Trump avait également brandi la menace d’imposer des taxes de 35 % sur l’importation de produits d’entreprises US, mais fabriquées à l’étranger. Dans une récente série de tweets, il a réaffirmé sa position sur cette question, en expliquant que cette taxe allait rendre « financièrement difficile » pour les entreprises nationales de produire à l’étranger, en invitant au passage celles qui sont dehors à revenir.

Mais l’IT semble avoir été oublié dans les plans de Trump pour protéger l’emploi américain. Toutes ses déclarations concernent en effet l’industrie manufacturière et les biens matériels. Et pourtant, le secteur de l’IT est l’un des secteurs les plus exposés à l’externalisation en particulier à cause de la nature des emplois dans le domaine.

Les mesures de Trump vont-elles aussi s’appliquer aux services informatiques délocalisés, tels que le support et la maintenance des applications ? Si les taxes qu’envisage Trump s’appliquent également aux services, cela pourrait augmenter considérablement le coût de l'externalisation de l’IT. Mais cela va-t-il produire un effet de dissuasion réel sur les entreprises qui pratiquent la sous-traitance IT internationale ? Ou faut-il interdire carrément cette pratique ?

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Comment lutter efficacement contre la sous-traitance IT offshore pour sauver l'emploi informatique dans les pays touchés ?
Faut-il taxer ou interdire l’externalisation des emplois IT ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 08/12/2016 à 14:44
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Comment sauver l’emploi IT face à la sous-traitance offshore ?
Dans les boites que je fais, il y a des vagues de 4/5 ans d'externalisation massive / internalisation massive.

Quand tout va bien, on cherche a améliorer la marge, on externalise loiiiiin. Puis tous les projets se foirent en 2/3 ans et on fait marche arrière.
Tout se remet en place en local, puis des imbéciles hauts placés redécident d'augmenter les bénef etc.

Le meilleurs moyen de se sauver de la sous traitance off shore serait d'avoir des chef qui aient de la suite dans les idées...
12  0 
Avatar de Michael Guilloux
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 08/12/2016 à 13:36
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Je ne comprend pas le but de cet article... Pourquoi nous parler exclusivement de Trump ? Jusqu'à preuve du contraire nous ne vivons pas aux USA (pour la plupart en tout cas), les décisions politiques internes ne nous infecteront en rien (à part si notre cher futur président décide de faire de même), et pourtant le problème de l'externalisation des services IT nous concerne aussi... Alors pourquoi se concentrer sur Trump ?


Le cas de Trump n'est qu'un exemple. Il a décidé de jouer sur les taxes, mais comme l'indique l'une des questions d'ouverture, il s'agit ici de discuter sur la manière de lutter efficacement contre la sous-traitance IT offshore pour sauver l'emploi informatique dans les pays touchés.
4  0 
Avatar de blbird
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/12/2016 à 17:05
Citation Envoyé par Dhafer1 Voir le message
Pour les pays la Théorie du commerce internationale datant de 2 siècles explique bien que tout le monde y gagne au libre échange (sauf les pauvres biensur): https://fr.wikipedia.org/wiki/Avantage_comparatif

Alors vivant dans un pays hyper spécialisé dans le Nearshore IT (et ses dérivés), je dirais que les entreprises Française ont tout à gagner à s'implanter en Tunisie. Compétences égales, salaire beaucoup plus bas qu'en France. Pas de perte d'avantage compétitif lorsqu'il s'agit du Nearshore (entreprise Française qui s'installe en Tunisie tout en ramenant une grande partie de ses ingénieurs Français). Les ingénieurs Français qui viennent sont super content car avec leur salaire français ils vivent comme des Pacha dans un climat très doux (comme la Silicon Valley) villa sur la plage, jolies filles. Et lorsqu'ils la France leur manque, Vols Paris-Tunis à peine 2H et pas cher, pour passer un weekend en Provence par exemple.

Mais la tendance générale, c'est que plus les entreprises viennent en Tunisie, plus l'offre d'ingénieur se réduit et donc plus les salaires augmentent et qu'au final dans 20 ans le seul argument qui restera ça sera le climat doux et les jolies filles.
Superbe théorie que l'avantage comparatif.
Pour arriver à cette conclusion David Ricardo émet quatre hypothèses : la valeur du travail est égale au prix multiplié par la quantité de travail ; la concurrence doit être parfaite ; il doit y avoir immobilité des facteurs de production au niveau international (seules les marchandises circulent) et enfin la productivité doit être constante.
Les hypothèses sont déjà fausses, sans parler qu'un des effets attendu est l'augmentation générale de la production (est-on sûr que cela soit util? 150 000 modèles différents de téléphones sur Amazon, utile ou pas utile?). De plus, elle compare l'autarcie complète avec un échange complet. Et le juste-milieu?

Mais même sans ca, difficile de croire à sa théorie quand on regarde ce que donne actuellement la marché mondial ouvert :
- Perte des compétences locales
- Perte des industries (y compris l'agriculture)
- Production ailleurs de ce qu'on faisait très bien localement (ex. le textile)
- Répartition des richesses désastreuse

Selon ces mêmes mécanismes, le commerce international devrait, sous réserve d’une intégration commerciale très poussée (encore loin d’être atteinte), faire converger les niveaux de rémunération d’un même facteur à travers le monde (théorème Heckscher-Ohlin-Samuelson).
Est-on prêt à baisser notre niveau de vie ainsi, nos compétences, notre industrie, pour augmenter celui des chinois? C'est tout le fond du problème, dont jamais on entend parler...
4  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 24/12/2016 à 16:22
Tu as donné ton avis dans ce message. Moi j'ai donné le mien dans le suivant. Si l'objectif était de donner son avis, ça aurait du s'arrêter là. L'ennui étant que tu m'as répondu en tentant cette fois-ci de qualifier mon comportement de non-représentatif (je cite "tu n'es donc pas forcément un bon exemple", ou encore "ce que la majorité de la pop souhaite en générale". De là, on n'en est plus à donner son simple avis, mais à regarder les tendances de façon à identifier ce qui est pertinent et ce qui ne l'est pas. Or tu laisses penser que chercher à former un couple, avoir des enfants, ou avoir un logement fixe sont ce qu'il y a de plus pertinent, faisant dès lors passé les autres (moi inclut, et c'est ça qui m'a poussé à répondre) pour des exceptions qui ne méritent pas qu'on s'y attarde (car pas "un bon exemple". Ma réponse ne fait que contredire ce point en montrant que non, ce n'est pas si exceptionnel. Ce genre d'argument revient souvent dans ce genre de discussion, mais ça manque clairement de fondement quand on regarde les chiffres.

Donc donner son avis c'est bien, mais il ne s'agit pas de dire qu'on ne fait que donner son avis pour que ce soit vrai. Encore faut-il que ce soit effectivement le cas.
3  0 
Avatar de fiftytwo
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 27/12/2016 à 17:18
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message

J'ai pas de données, mais ça ne m'étonnerai pas que ceux qui réussissent le mieux (pas forcément au sens max $$, mais au sens projets intéressants) sont ceux capables de se déplacer à chaque fois qu'ils en ont besoin
Au bout dun moment ce meme dev aura envie/besoin de sarreter quelque part

Au debut oui cest utile , interessant et sympa a faire mais a la longue cela va bloquer dautres projets de vie persos (dans la vie faut faire des choix) . Puis parfois il y a des imprevus dans la vie (accidents , deces dun proche , naissance , etc ... qui font que meme les plus nomades sont obliges de sarreter ou faire des choix encore plus dificile)

La mobilite sera une des cles de la reussite pour les annees a venir mais pas la seule , il faudra avoir des profils de plus en plus beton , et etre pret a bouger si besoin est , pas juste changer au moindre coup de vent

Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Ce nomadisme "extreme" n'est pas trop compatible avec la possibilité d'avoir un bien immobilier
En fait ceux que je connais qui se sont lances la dedans sont clair des le depart , payer 100% (ou une valeur qui sen rapproche) du logement cash, et eviter de prendre un credit car au moindre imprevu tes dans la merde . Certains y sont parvenu , dautres sont en cours de realiser ce projet , mais cela demande une bonne gestion

Si tu pars dans une demarche classique , credit puis achat et mensualites , cest realisable mais extremement complique et ultra risque , dans nos metiers les postes/projets sont assez volatiles

Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message

et/ou de vous marier et/ou d'avoir des enfants (ce que la majorité de la pop souhaite en g"n"rale), .
cest possible mais en general une ou plusieurs des parties prenantes va en souffrir a la longue.

Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
quand on as moins de 30ans on s'en fou un peu on est jeune mais après faudra faire un choix.
Pas forcement 30 ans , mais comme tu le dit , cest un choix de vie , il faut juste lassumer et pas regretter , et ne pas oublier que chaque cas est different , chacun a son histoire , etc ...... tout le monde nas pas le courage/possibilites/moyens de sen aller et changer de pays/ville/continent sur un coup de tete ou une opportunite a saisir

Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message

Primo, le nomadisme n'est pas trop compatible avec la possibilité d'avoir un bien immobilier... Avoir un logement ou non n'a rien à voir avec le nomadisme (un nomade n'est pas nécessairement un SDF). J'ai beau bouger beaucoup, je ne me suis jamais retrouvé sans toit. Si l'argument est de ne pas avoir de domicile fixe, alors ma critique est qu'on ne juge pas de la pertinence d'un mode de vie nomade en prenant une perspective de sédentaire !
.
Je pense qu'il faisait allusion a lachat dun bien immobilier , pas juste la location sinon cest trop facile

Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Donc l'argument de "la majorité de la population souhaite avoir une famille/des enfants" est à relativiser drastiquement
Les changements de la societe au sujet du mariage et vie en couple sont causes par plusieurs raisons , certaines sont des evolutions de moeurs , dautres sont pour des raisons socio-economiques , mais juste donner lexemple des celibataires sans se demander pourquoi/comment te fait passer a cote des certaines de ces raisons , dont lune est la precarite qui devient plus frequente , mais tout resumer ici serait impossible et lon est sur un forum dinformatique , pas de sociologie

Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message

Dans mon cas, le nomadisme est clair. D'autres en font moins, d'autres plus.
Dans TON cas , il est clair , cependant tu ne pourras pas rester un cavalier seul eternellement jusqua a ta mort (ps : je ne parle pas de mariage/enfants) .

Sinon dans dautres cas il est beaucoup moins , je veux bien voir quelqun fair pareil avec 1 gamin et une femme . Ou juste une femme.

Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
J'ai pas de données sur le nomadisme des français. Cela dit, le nomadisme peut tout à fait rester local, pas besoin de faire le tour du monde comme moi pour être qualifié de nomade. Et si on considère une telle définition, je ne doute pas que le nomadisme concerne une partie non marginale de la population encore une fois.
Quest ce que tu entends par local ? Si tu parles de la france , jespere que tu sais de quel pays tu parles , car les bons projets en info avec des bons salaires sont globalement localises dans certaines zones et ces zones sont souvent tendues au niveau de la location immobiliere , ce qui ne favorise pas le nomadisme sahcnat que rien que changer dappart peut te couter un bras , puis tu ty retrouves a claquer une bonne partie de ton salaire dans ce logement qui sera surement surcote

En angleterre ou aux usa ce;la ne pose pas trop de problemes de paser dune region a une autre , mais en france cest plus complique
3  0 
Avatar de Dhafer1
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 08/12/2016 à 13:57
Pour les pays la Théorie du commerce internationale datant de 2 siècles explique bien que tout le monde y gagne au libre échange (sauf les pauvres biensur): https://fr.wikipedia.org/wiki/Avantage_comparatif

Maintenant l'externalisation pour une entreprise elle a ses avantages: réduction des coûts sur une activité non coeur de métier.

et ses inconvénients lorsqu'elle touche au coeur de métier d'une entreprise: perte de contrôle d'un avantage compétitif, par exemple savoir faire unique.

Alors vivant dans un pays hyper spécialisé dans le Nearshore IT (et ses dérivés), je dirais que les entreprises Française ont tout à gagner à s'implanter en Tunisie. Compétences égales, salaire beaucoup plus bas qu'en France. Pas de perte d'avantage compétitif lorsqu'il s'agit du Nearshore (entreprise Française qui s'installe en Tunisie tout en ramenant une grande partie de ses ingénieurs Français). Les ingénieurs Français qui viennent sont super content car avec leur salaire français ils vivent comme des Pacha dans un climat très doux (comme la Silicon Valley) villa sur la plage, jolies filles. Et lorsqu'ils la France leur manque, Vols Paris-Tunis à peine 2H et pas cher, pour passer un weekend en Provence par exemple.

Mais la tendance générale, c'est que plus les entreprises viennent en Tunisie, plus l'offre d'ingénieur se réduit et donc plus les salaires augmentent et qu'au final dans 20 ans le seul argument qui restera ça sera le climat doux et les jolies filles.

Maintenant pour ce qui est de l'Offshore en Chine, Maroc, Egypte par exemple, c'est totalement différent, car là-bas ils pratiquent le dumping social et la dévaluation de leur monnaie grâce à la dictature, en plus de leur politique nationale de vol de technologies.
4  2 
Avatar de joublie
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/12/2016 à 2:02
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Le meilleur moyen de se sauver de la sous-traitance off shore serait d'avoir des chefs qui ont de la suite dans les idées...
Il faudrait surtout en toucher un mot aux gros actionnaires ou aux petits qui votent dans le sens préconisé par des sociétés spécialisées dans le conseil aux actionnaires. Bon courage pour développer vos vues sur le long terme avec eux !

Citation Envoyé par Dhafer1 Voir le message
ils pratiquent le dumping social et la dévaluation de leur monnaie grâce à la dictature
Dévaluer une monnaie est un instrument de politique économique classique, pas foncièrement réservé aux dictateurs... Certes, dans les pays utilisant l'euro cela n'a pas lieu et c'est un problème justement parce que le pouvoir politique - n'ayant plus la main sur la monnaie - ne peut compenser des écarts de compétitivité qui se creusent entre États.
2  0 
Avatar de yento
Membre expert https://www.developpez.com
Le 11/12/2016 à 13:16
Petites corrections:

- Placer Sopra et Atos comme des fleurons c'est exagéré. C'est des entreprises de consulting qui revendent de la viande en gros.

Thales & Safran pourquoi pas. Tout ce qui reste en France c'est du gouvernemental et de la défense. Le gouvernement achete local

Ingenico ok, c'est un cas unique. (Ils font les terminaux de paiements. Regardez le lego sur le terminal de CB la prochaine fois que vous payez a carrefour).

Pendant ce temps là. La Silicon Valley a Google, Facebook & Microsft. Wall street a Goldman Sachhs, JP Morgan et bien d'autres.

- Le cloud et les super calculateurs ont des architectures différentes. (Notamment en terme de latence et de débit entre les nodes). On ne peut pas remplacer n'importe quel super calculateur par du cloud.

- On peut tout à fait louer un datacenter à Amazon ou Google, même plusieurs. Aux dernieres nouvelles, ils ont dépassés les 50 et 30 datacenters au niveau mondial. C'est tout a fait possible de louer 10000 machines dans chacun d'entre eux (dans la limite des disponibilités matérielles du moment )
2  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/12/2016 à 10:25
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Donc on est bien d'accord. l'offshore, c'est le marronnier du secteur IT, mais ça ne marche pas trop bien ou seulement dans quelques cas très précis qui ne représentent pas le gros de l'activité IT.
Pierre Pasquier(SOPRA) disait en 2004 que ça représenterait à terme entre 7 à 10% du marché. Les seules tâches délocalisables. Évidemment, ses clients ne l'ont pas écouté, et sont allés dans le décor dans les 90% restants.
2  0 
Avatar de Carhiboux
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/12/2016 à 12:49
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Pierre Pasquier(SOPRA) disait en 2004 que ça représenterait à terme entre 7 à 10% du marché. Les seules tâches délocalisables. Évidemment, ses clients ne l'ont pas écouté, et sont allés dans le décor dans les 90% restants.
Ses clients sont dirigés par des commerciaux. Eux ils n'ont aucune vision des interactions humaines nécessaires au bon déroulement d'un projet.

Déjà, quand pour eux un dev A vaut un dev B parce qu'ils ont le même grade/salaire/ancienneté...
2  0