Quand Facebook bloque le lien menant à l'extension « détecteur de foutaises »
Aveu d'impuissance ou erreur manifeste fasse aux fausses actualités ?

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Depuis quelques semaines déjà, Facebook, Google et Twitter entre autres sont sur le banc des accusés quant au fait que leurs plateformes ont contribué à répandre de fausses actualités. Si le phénomène de diffusion de fausses actualités en lui-même n’est pas nouveau, les entreprises technologiques se sont vues obligées de prendre très vite des mesures à cause du fait que les voix les accusant d’avoir contribué à l’élection de Donald Trump se faisaient de plus en plus nombreuses.

Même si Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, avait d’abord affirmé qu’il trouvait ridicule l’idée même de voir Facebook avoir influencé le cours de l’élection à cause de cela, très vite, son entreprise a dévoilé ses plans pour lutter contre ce fléau, ne manquant pas de dire combien elle prend ce problème au sérieux.

Dans l’optique de prouver à Mark Zuckerberg combien il se trompait lorsqu’il a expliqué que le problème des fausses actualités est « plus complexe, à la fois techniquement et philosophiquement ». Daniel Sieradski, un journaliste indépendant de 37 ans, a proposé une extension de navigateur permettant de vérifier la véracité d’une actualité sur le réseau social. Comme l’explique le descriptif, B.S. Detector (détecteur de foutaises) est « une réplique suite aux affirmations douteuses de Mark Zuckerberg selon lesquelles Facebook est incapable de s'attaquer substantiellement à la prolifération des fausses nouvelles sur sa plateforme. Extension à la fois disponible sur les navigateurs Chrome et Mozilla, B.S. Detector parcourt tous les liens d’une page web donnée pour chercher des références à des sources non fiables en se basant sur une liste manuellement compilée de domaines. Il fournit ensuite des avertissements visuels sur la présence de liens douteux ou d’une navigation sur des sites Web douteux ».

Une fois installé, B. S. Detector range par catégories les sites pour éviter la polémique. Parmi les catégories figure « Fake News » dont les sources montent de toutes pièces des histoires dans l’intention de piéger le public, « Satire » dont les sources fournissent un contenu à caractère humoristique sous forme de Fake News, « Hate Group » dont les sources font activement des propagandes discriminatoires (racistes, homophobes, etc.), Clickbait dont les sources ont pour objectif de générer des revenus marketing en suscitant les clics massifs par des titres sensationnels. Bien entendu, il ne s’agit là que d’une partie des catégories.

Lorsque B. S. Detector tombe sur un article, il va donc parcourir les liens et le comparer à sa compilation de sites d’actualité d’une fiabilité douteuse. Cette liste est régulièrement mise à jour et les utilisateurs sont invités à participer en signalant des sites sur lesquels ils tombent qui figurent dans l’une de ces catégories. Lorsqu’un utilisateur tombe sur un article qui figure dans l’une de ces catégories, l’extension va lui donner un avertissement explicite (par exemple « ce site n’est pas une source fiable d’actualité ») accompagné d’une précision à l’intention de l’utilisateur (comme « motif : théorie du complot »).

Pour Daniel Sieradski, « la prolifération de la désinformation a sérieusement réduit la capacité des gens à faire des choix en connaissance de cause quand il s’agit de politique » À ses yeux, il est donc fondamental de rétablir des filtres et des avertissements.

Facebook, qui avait d’abord bloqué sur sa plateforme le lien menant au dépôt GitHub de l’extension pour « des raisons de sécurité », a fini par débloquer le lien en prétendant avoir fait une erreur, exactement comme s’y attendait Sieradski qui laisse supposer une certaine méfiance de la presse technologique sur la volonté de Facebook l’idée de régler le problème de la désinformation.

Le créateur de l’extension a expliqué au Guardian que selon lui « ce n’est évidemment pas pour des raisons de sécurité, car l’extension n’affecte aucun paramètre de sécurité. Cela n’affecte pas l’intégrité de Facebook, l’extension ajoute seulement des éléments HTML sur une page. Elle ne fait rien de malveillant… Je pense que [Facebook] n’a pas du tout aimé l’article de TechCrunch ». Pour rappel, l'article de TechCrunch parlait d'un déploiement d'un nouvel outil par Facebook pour permettre de vite repérer les actualités factices avant de mettre à jour son article après avoir été contacté par Sieradski et d'indiquer qu'il avait simplement oublié qu'il avait téléchargé l'outil B. S. Detector.

Quoiqu’il en soit, Facebook pourrait avoir emprunté le même chemin ; certains utilisateurs ont commencé à voir Facebook leur demander leur avis sur la pertinence.des titres.


Le contexte actuel semble inviter les plateformes de réseautage social a prendre rapidement des mesures. En effet, le New York Times rapporte que les partisans du « Pizzagate » sont convaincus qu'Hillary Clinton utilise une pizzeria de Washington (le Comet Ping Pong) comme quartier général pour gérer un réseau pédophile. Une théorie du complot qui a vite fait d’être répandue sur internet, qui a poussé un homme à ouvrir le feu dans l'établissement ce dimanche sans blesser personne.

Pour James Alefantis, propriétaire du Comet Ping Pong, « ce qui s’est passé aujourd’hui prouve que la propagation de théories du complot aussi fausses que dangereuses n’est pas sans conséquence. J’espère que ceux qui attisent ces flammes vont réfléchir à ce qui s’est passé et cesser de promouvoir de tels mensonges ».

dépôt GitHub de B. S. Detector

Source : New York Times, B. S. Detector, The Guardian


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de micka132 micka132 - Membre expert https://www.developpez.com
le 06/12/2016 à 19:30
Citation Envoyé par La nouvelle

Pour James Alefantis, propriétaire du Comet Ping Pong, « ce qui s’est passé aujourd’hui prouve que la propagation de théories du complot aussi fausses que dangereuses n’est pas sans conséquence. J’espère que ceux qui attisent ces flammes vont réfléchir à ce qui s’est passé et cesser de promouvoir de tels mensonges ».
C'est pas faux. D'ailleurs les américains en ont eu une belle de théorie du complot de la part du gouvernement Bush sur le gouvernement irakien et les armes de destruction massives.
Bilan, 500 000 morts ?
J’espère que ceux qui attisent les flammes vont réfléchir...
Avatar de Iradrille Iradrille - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 06/12/2016 à 20:03
Vivement 2019 !
Il y a 50 ans, l'Homme posait le pied sur la Lune.

"To what extent do you think it's a fake ?"
Avatar de goomazio goomazio - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 06/12/2016 à 23:20
ce qui s’est passé aujourd’hui prouve que la propagation de théories du complot aussi fausses que dangereuses n’est pas sans conséquence.
Et si cette théorie "du complot", qu'on peut plus justement qualifiée de vaseuse, peut probable ou effrayante, était vraie ? Qui serait près à jurer qu'il n'existe pas de réseau pédocriminel géré depuis un lieu quelconque ? Ensuite, imaginer que ce soit une personne faisant partie des hautes sphères liées à des scandales peux éthiques qui gère ça n'est pas si loufoque. Ce qui est sur c'est que les "partisans" (la connotation péjorative de ce mot rentrera surement bientôt dans le dictionnaire) n'ont ni Colin Powell (cf. ce qui est évoqué deux posts plus haut) ni Manuel Valls comme portes paroles.

Soit, si cette théorie était vraie, seule une victime ayant vu son bourreau et ce dernier lui-même pourraient en êtres sur, et encore... Comment un enfant peut-il faire éclater la vérité sur la supercherie du 6 décembre quand toute sa famille jure dur comme fer que Saint-Nicolas existe ?
Avatar de icexplorer icexplorer - Membre habitué https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 0:47
Je vais peut-être sortir hors-sujet (en fait pas tellement que ça, mais bon) mais en ce qui me concerne il y a un truc qui me chiffone et c'est la façon dont l'affaire "pizzagate" est gérée par les médias justement.

J'ai lu un certain nombre d'articles prenant des partis différents : par exemple, l'article de 20 minutes pour qui cette affaire serait une invention de toutes pièces, mais aussi l'article de vigilant citizen pour qui au contraire elle serait bel et bien réele. Résultat ? Pour le 20 minutes "c'est faux" mais sans vraiment savoir pourquoi (c'est aussi le cas des autres articles sur lesquels je suis tombé), alors que sur l'article de vigilant citizen il y a énormément d'élèments troublants qui pour moi mériteraient qu'une agence gouvernementale s'y intéresse.

Mais non, on préfère dire qu'il s'agit de faux-articles, et de les assimiler à des torchons inventés par des "conspirationnistes" (terme devenu très pejoratif ces derniers temps-ci) qui gobent tout et n'importe quoi.

A ce rythme-là, d'ici quelques années dès qu'un article ne servira pas les besoins des pouvoirs politiques en place, il sera considéré comme "faux" et censuré.
La seule source d'information sera les "médias traditionnels légitimes".

Bizarrement, cela me rappelle l'affaire Snowden : avant qu'il ne fasse ses révélations, ceux qui se doutaient de quelque chose étaient plus ou moins considérés comme des "conspirationnistes".
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 8:36
Le Pizzagate est une affaire qui touche des gens important et qui a été entendu par énormément de monde (je crois que ce fut en en TT sur Twitter).
Pour faire oublier l'affaire, ils ont une stratégie assez agressive, puisque énormément de médias vont en parler en disant qu'il y a des fous conspirationniste qui croient n'importe quoi sans aucune preuve et que ça n'a strictement aucun sens.

Je ne connais pas l'affaire, mais il faudrait voir qu'est-ce que ceux qu'on appellent "les conspirationnistes" ont trouvé à la base.
Peut être que c'est basé sur n'importe quoi et qu'ils voient de la pédophilie partout.
Ou peut être qu'il y a réellement de quoi s'inquiéter.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 10:23
Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
Le Pizzagate est une affaire qui touche des gens important et qui a été entendu par énormément de monde (je crois que ce fut en en TT sur Twitter).
Pour faire oublier l'affaire, ils ont une stratégie assez agressive, puisque énormément de médias vont en parler en disant qu'il y a des fous conspirationniste qui croient n'importe quoi sans aucune preuve et que ça n'a strictement aucun sens.

Je ne connais pas l'affaire, mais il faudrait voir qu'est-ce que ceux qu'on appellent "les conspirationnistes" ont trouvé à la base.
Peut être que c'est basé sur n'importe quoi et qu'ils voient de la pédophilie partout.
Ou peut être qu'il y a réellement de quoi s'inquiéter.
Enormement de zones d'ombres derrière ce pizzagate et spirit cooking.
Il y assez d'indices pour enquêter mais ça ne se fera pas dans ce monde, sous prétexte que ça coûte cher et que l'histoire n'est que pur mensonge de complotistes.
Ces gens là (criminels pédo-satanismes friqués) sont des intouchables, qu'ils crèvent en enfer.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 10:28
Citation Envoyé par goomazio Voir le message
Et si cette théorie "du complot", qu'on peut plus justement qualifiée de vaseuse, peut probable ou effrayante, était vraie ? Qui serait près à jurer qu'il n'existe pas de réseau pédocriminel géré depuis un lieu quelconque ? Ensuite, imaginer que ce soit une personne faisant partie des hautes sphères liées à des scandales peut éthiques qui gère ça n'est pas si loufoque. Ce qui est sur c'est que les "partisans" (la connotation péjorative de ce mot rentrera surement bientôt dans le dictionnaire) n'ont ni Colin Powell (cf. ce qui est évoqué deux posts plus haut) ni Manuel Valls comme portes paroles.

Soit, si cette théorie était vraie, seule une victime ayant vu son bourreau et ce dernier lui-même pourraient en êtres sur, et encore... Comment un enfant peut-il faire éclater la vérité sur la supercherie du 6 décembre quand toute sa famille jure dur comme fer que Saint-Nicolas existe ?
Marc Dutrou, Fourniret, n'étaient pas pédo criminels non plus.
Rem: ça se passe près de chez nous.

L'affaire Dutrou a été baclée alors qu'il y avait des preuves...
"Ca coute cher les analyses ADN" disaient-ils.
Avatar de Zirak Zirak - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 10:33
Et on pourrait avoir une liste de ces indices ?

Car je n'avais pas trop entendu parler de ça, et quand je fais une recherche sur ce "pizzagate", je tombe sur ça :

http://www.liberation.fr/planete/201...-fusil_1533185

Je sais pas, quand je vois pédophilie / sataniste / 4chan dans la même histoire, déjà, ça sent le bidon à 10 000 km.

Alors je sais d'avance que certains vont venir dire que Libération, c'est un merdia pro-Hillary, et anti-Trump qui ne dit pas la vérité, du coup, à titre informatif et personnel, merci de bien vouloir me donner des liens vers ces indices irréfutables, qui montrent qu'il y a des pédophiles satanistes qui violent des enfants dans la cave d'une pizzeria qui n'a pas de sous-sol (attention, y'a un piège).
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 10:44
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
quand je vois pédophilie / sataniste / 4chan dans la même histoire, déjà, ça sent le bidon à 10 000 km.
C'est justement l'objectif, les médis ont rassemblé le plus de conneries possible afin de discréditer ceux qui pensent avoir trouvé des pédophiles parmi les proches d'Hillary Clinton.
Avatar de Zirak Zirak - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 10:58
Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
C'est justement l'objectif, les médis ont rassemblé le plus de conneries possible afin de discréditer ceux qui pensent avoir trouvé des pédophiles parmi les proches d'Hillary Clinton.
Tu as donc des preuves irréfutables qu'il y a des pédophiles sataniques dans les proches d'Hillary ? Merci donc de me les communiquer, plutôt que de me laisser dans ce suspens insoutenable...

Ah et "qui pensent avoir trouvé", ça veut dire qu'ils ne sont même pas sûr de leurs accusations, donc jusqu'à preuve du contraire, ça reste du bidon, mais apparemment, toi, tu es déjà sûr et certains, juste car tape sur Hillary et parce que, ceux que toi tu considère comme des "merdias", disent que c'est du pipeau.

La preuve par l'image de l'influence de ces "fakes news".

Edit:

Ah et concernant Vigilant Citizen, ça va te plaire, j'ai trouvé ce blog (en anglais désolé) d'un mec qui se qualifie lui-même d'adepte de la conspiration, et qui accuse ce site de justement être un agent de désinformation à la solde des illuminati / francs-maçons.

https://chaukeedaar.wordpress.com/20...disinfo-agent/

Les "complotistes" sont tellement paranos qu'ils en sont rendus à s'accuser entre eux.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil