Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Quand Facebook bloque le lien menant à l'extension « détecteur de foutaises »
Aveu d'impuissance ou erreur manifeste fasse aux fausses actualités ?

Le , par Stéphane le calme

80PARTAGES

5  0 
Depuis quelques semaines déjà, Facebook, Google et Twitter entre autres sont sur le banc des accusés quant au fait que leurs plateformes ont contribué à répandre de fausses actualités. Si le phénomène de diffusion de fausses actualités en lui-même n’est pas nouveau, les entreprises technologiques se sont vues obligées de prendre très vite des mesures à cause du fait que les voix les accusant d’avoir contribué à l’élection de Donald Trump se faisaient de plus en plus nombreuses.

Même si Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, avait d’abord affirmé qu’il trouvait ridicule l’idée même de voir Facebook avoir influencé le cours de l’élection à cause de cela, très vite, son entreprise a dévoilé ses plans pour lutter contre ce fléau, ne manquant pas de dire combien elle prend ce problème au sérieux.

Dans l’optique de prouver à Mark Zuckerberg combien il se trompait lorsqu’il a expliqué que le problème des fausses actualités est « plus complexe, à la fois techniquement et philosophiquement ». Daniel Sieradski, un journaliste indépendant de 37 ans, a proposé une extension de navigateur permettant de vérifier la véracité d’une actualité sur le réseau social. Comme l’explique le descriptif, B.S. Detector (détecteur de foutaises) est « une réplique suite aux affirmations douteuses de Mark Zuckerberg selon lesquelles Facebook est incapable de s'attaquer substantiellement à la prolifération des fausses nouvelles sur sa plateforme. Extension à la fois disponible sur les navigateurs Chrome et Mozilla, B.S. Detector parcourt tous les liens d’une page web donnée pour chercher des références à des sources non fiables en se basant sur une liste manuellement compilée de domaines. Il fournit ensuite des avertissements visuels sur la présence de liens douteux ou d’une navigation sur des sites Web douteux ».

Une fois installé, B. S. Detector range par catégories les sites pour éviter la polémique. Parmi les catégories figure « Fake News » dont les sources montent de toutes pièces des histoires dans l’intention de piéger le public, « Satire » dont les sources fournissent un contenu à caractère humoristique sous forme de Fake News, « Hate Group » dont les sources font activement des propagandes discriminatoires (racistes, homophobes, etc.), Clickbait dont les sources ont pour objectif de générer des revenus marketing en suscitant les clics massifs par des titres sensationnels. Bien entendu, il ne s’agit là que d’une partie des catégories.

Lorsque B. S. Detector tombe sur un article, il va donc parcourir les liens et le comparer à sa compilation de sites d’actualité d’une fiabilité douteuse. Cette liste est régulièrement mise à jour et les utilisateurs sont invités à participer en signalant des sites sur lesquels ils tombent qui figurent dans l’une de ces catégories. Lorsqu’un utilisateur tombe sur un article qui figure dans l’une de ces catégories, l’extension va lui donner un avertissement explicite (par exemple « ce site n’est pas une source fiable d’actualité ») accompagné d’une précision à l’intention de l’utilisateur (comme « motif : théorie du complot »).

Pour Daniel Sieradski, « la prolifération de la désinformation a sérieusement réduit la capacité des gens à faire des choix en connaissance de cause quand il s’agit de politique » À ses yeux, il est donc fondamental de rétablir des filtres et des avertissements.

Facebook, qui avait d’abord bloqué sur sa plateforme le lien menant au dépôt GitHub de l’extension pour « des raisons de sécurité », a fini par débloquer le lien en prétendant avoir fait une erreur, exactement comme s’y attendait Sieradski qui laisse supposer une certaine méfiance de la presse technologique sur la volonté de Facebook l’idée de régler le problème de la désinformation.

Le créateur de l’extension a expliqué au Guardian que selon lui « ce n’est évidemment pas pour des raisons de sécurité, car l’extension n’affecte aucun paramètre de sécurité. Cela n’affecte pas l’intégrité de Facebook, l’extension ajoute seulement des éléments HTML sur une page. Elle ne fait rien de malveillant… Je pense que [Facebook] n’a pas du tout aimé l’article de TechCrunch ». Pour rappel, l'article de TechCrunch parlait d'un déploiement d'un nouvel outil par Facebook pour permettre de vite repérer les actualités factices avant de mettre à jour son article après avoir été contacté par Sieradski et d'indiquer qu'il avait simplement oublié qu'il avait téléchargé l'outil B. S. Detector.

Quoiqu’il en soit, Facebook pourrait avoir emprunté le même chemin ; certains utilisateurs ont commencé à voir Facebook leur demander leur avis sur la pertinence.des titres.


Le contexte actuel semble inviter les plateformes de réseautage social a prendre rapidement des mesures. En effet, le New York Times rapporte que les partisans du « Pizzagate » sont convaincus qu'Hillary Clinton utilise une pizzeria de Washington (le Comet Ping Pong) comme quartier général pour gérer un réseau pédophile. Une théorie du complot qui a vite fait d’être répandue sur internet, qui a poussé un homme à ouvrir le feu dans l'établissement ce dimanche sans blesser personne.

Pour James Alefantis, propriétaire du Comet Ping Pong, « ce qui s’est passé aujourd’hui prouve que la propagation de théories du complot aussi fausses que dangereuses n’est pas sans conséquence. J’espère que ceux qui attisent ces flammes vont réfléchir à ce qui s’est passé et cesser de promouvoir de tels mensonges ».

dépôt GitHub de B. S. Detector

Source : New York Times, B. S. Detector, The Guardian

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de eclesia
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 17/12/2016 à 15:51
Citation Envoyé par Malick SECK Voir le message
Parmi ces derniers, il y a l'agence Associated Press, l'éditeur en ligne Sopes et ABC News. Ces spécialistes de l'information vont ainsi s'assurer de la véracité des informations diffusées sur les fils d'actualités des utilisateurs.
On tourne en rond. Ces "spécialistes" sont des sociétés privées. ABC News appartient a Walt Disney par exemple, idem pour les autres.
Cela revient à dire que le contrôle de qualité des informations est donné aux multi-nationales, ces mêmes multi-nationales qui possède les medias TV,Radio,...etc... et dont on sait déjà que l'objectivité ne fait pas partie de leur vocabulaire.
9  0 
Avatar de Aurelien Plazzotta
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/10/2017 à 12:48
Les méchants russes nous ont piraté et nous on est les gentils américains victimisés. Voilà la propagande de Reuters et Google, ou comment faire et défaire les opinions publiques...
12  3 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 20/02/2018 à 11:37
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Mais ce serait bien si le point de vue des gens étaient entre les deux.
Et si tu commençais par te l'appliquer à toi-même pour montrer l'exemple ?

Non parce que dans le genre "binaire" et "manichéen", tu te pose là quand même, il suffit de voir ta position sur les différents sujets (rien que niveau USA / Russie, ou Trump / Hillary, ou Assad / rebelles / terroristes, ou je ne sais quoi d'autre xD), pas une once de nuance, un avis tranché qui ne bouge pas d'un pouce même quand on te mets les faits devant les yeux, etc. etc.

La seule différence avec les autres, comme le rappelle cdusart, c'est que tu es dans la contradiction, juste pour le plaisir d'être dans la contradiction, même si ce que tu soutiens est faux. Moi j'appelle pas ça avoir du recul, ou être nuancé, ou faire entendre "l'avis inverse", j'appelle cela de la bêtise pure.

Que tu soutienne un avis contradictoire quand il y a effectivement de quoi se poser des questions et que tu as des éléments probants dans ce sens, c'est très bien, mais avoir un avis contradictoire juste en fonction de la source ou du sujet traité, basé sur un simple "j'ai le droit d'affirmer ça même si j'ai aucune preuve, juste car j'ai envie", c'est idiot.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

On est plus surveillé que le peuple de la pire dictature totalitaire de l'histoire.
T'as vraiment aucune honte...
9  0 
Avatar de JawDrool
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/10/2017 à 13:46
Donc les manipulations russes ont empêché les médias américains de manipuler tranquillement l'electorat pour faire élire leur candidat manipulé par les lobbies? C'est plutôt positif, non? Je commence à avoir du mal à suivre... Et dans tout cela on oublie les manipulations illuminati et reptiliennes #OnTeManipule
10  2 
Avatar de nchal
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/11/2017 à 14:25
troll \tʁɔl\ (masculin) : (Internet) (Péjoratif) Internaute postant sur des forums et autres espaces de discussion des messages provocateurs ayant généralement trait à des sujets prompts à susciter des débats houleux.
mauvaise foi (féminin) : (Au singulier) Hypocrisie dans les paroles, dans les propos.

Grâce à ces deux définitions, @Nekara, tu peux arrêter de répondre à Ryu, tu gagneras du temps...
9  1 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/07/2018 à 10:51
Cela me fait doucement rire.

On en parle des théories du complots d'extrême-gauche avec le patriarcat et consorts ?
On en parle des appels à la haine effectués par ces mêmes personnes ?
On en parle des mensonges et de la diffamation en qualifiant tout ce qui ne nous plaît pas de "nazi"/"extrême-droite"/"fasciste" ?
On en parle des mensonges par omission en ne mettant en avant que ce qui nous plaît, et en cachant ce qui dérange ?
On en parle des documentaires/reportages un peu ésotériques ?

Cela ne gêne personne qu'on retrouve de telles choses sur CNN, la BBC, Arté, etc. ?
Qu'ils balayent déjà devant leur porte avant de s'occuper de celle des autres.

Je ne regarde pas InfoWars, in-empêche, lors des manifestations américaines, ils fournissaient des rushs complets, ce qui couplé avec d'autres rushs, permettait d'avoir une idée claire de la situation. Et pendant ce temps là, les autres médias se contentait de sélectionner très habilement les passages qui les intéressent pour avancer leur histoire.

À leur place je me ferais tout petit, car c'est bien à cause de leur incapacité à produire du journalisme de qualité que des personnes s'éloignent des médias mainstream et se redirigent vers des médias "alternatifs", et de "réinformation", dont la qualité n'est malheureusement pas meilleure.
11  3 
Avatar de goomazio
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 07/09/2018 à 10:10
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
donc rassure-toi : ils ne sont pas prêts d'interdire quoi que ce soit sur nos réseaux !
Ce qu'ils font est pareil, ils bloquent des comptes, ils en ferment, ils censurent. Ils interdisent aussi.

Oui, que la Terre est plate, que l'Evolution c'est de la *biip*, etc. Ca n'en fait pas pour autant des vérités, ni n'autorise les gens à vouloir imposer ces pensées. Le monde n'est pas une gigantesque secte !
Ces avis de fous ne sont pas le résultat de la liberté d'expression ! Vous critiquez la liberté d'expression totale sous prétexte que des gens trouvent un intérêt à raconter des inepties ? En sachant que dans tous ces cas complètement débiles ce n'est certainement pas la croyance en la véracité de l'idée qui porte les idées mais d'autres choses modernes du genre le fait que ça buzz, que ça rassemble, que ça met une ambiance de clash où on se bagarre à coup de réparti provocante, acère et débile.

En fait dans l'absolu tu as raison: les gens, qui sont doués de discernement, savent en général trier le vrai du faux, surtout quand ce qu'on leur annonce entre tant en contradiction avec les faits ou avec l'histoire.
Que la pomme vient du pommier et qu'un clignotant doit être utilisé et utilisé avant d'amorcer le virage, et encore... Parce que les gens normaux, on va dire, ne savent en général que suivre l'avis fournit par la TV. Ou alors les gens dont vous parlez, ceux doués de discernement, sont les quelques experts qui ne représentent qu'une partie infime de la population ?

Le problème, c'est le début de la phrase: "les gens, qui sont doués de discernement..." 40 ans de Culture Télé et 10 ans de Culture Réseaux Sociaux ont largement fait disparaitre ce qui pouvait vaguement exister auparavant dans ce domaine et ce que les progrès des siècles passés avaient commencé à faire émerger.
Et donc, qu'on soit fan de The Voice, Les Zamours, Les anges de la téléréalité, Ko Lanta ou le JT c'est pareil parce que, même si un jeune entrepreneur motivé qui regarde euronews ne t'insultera pas directement (peut-être qu'il le fera dans ton dos en se moquant bien fort à son cours de Golf, soit) comme un jeune kéké qui adore une bonne bagarre style Booba, il n'est pas moins lobotomisé par ce qu'il connait et ne s'intéresse pas assez aux choses avant de partager tout son "savoir" ou n'a simplement pas la capacité d'admettre qu'il ne sait RIEN (comparé à quelqu'un de calé, d'expert).

Et donc oui, ces avis nocifs qui mettent en danger le fonctionnement de pays entiers et dont il parait qu'ils reposent sur pas grand chose de factuel ou de réel, devraient peut-être être un peu plus filtrés... ou discernés
Discernés, oui ! Discernés dans le sens "contre-dit" si nécessaire et non pas censurés. Si on ne sait pas contre-dire et remettre une personne dans le droit chemin c'est qu'il y a un problème que la censure ne fera qu'empirer ou, au mieux, que cacher ou alors c'est que la personne est peut-être déjà dans le droit chemin, ou qu'il y a plusieurs chemins... Alors le discernement, oui, mais la censure certainement pas.
8  0 
Avatar de solstyce39
Membre actif https://www.developpez.com
Le 06/02/2017 à 21:15
Sous couvert de bonnes intentions, ils sont, mine de rien, en train de mettre en place un magnifique outils de censure
7  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/08/2017 à 23:10
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Fake news : Facebook va désormais priver de publicités les pages qui partagent des articles marqués comme faux
par les organisations de fact-checking

Après les dernières élections présidentielles des États-Unis, Facebook a fait face à de nombreuses critiques pour avoir été le siège de la diffusion des fausses actualités ; lesquelles auraient, pour bon nombre de personnes, influencé les élections américaines en faveur de Donald Trump. Si l’entreprise a au début négligé ce problème, Facebook a fini par le prendre au sérieux et enchainer les mesures pour essayer de freiner les fake news et canulars sur sa plateforme.
Vu que le sire Zuckerberg est pressenti pour devenir candidat démocrate, et que le soucis semble uniquement être les articles qui ont soutenu Donald Trump (et ce pour suivre le leitmotiv de la candidate démocrate après sa défaite humiliante), on peut considérer que la neutralité politique de cette plateforme est fortement compromise.
8  1 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/09/2017 à 13:48
C'est lundi, c'est trolldi :



Oups...

Facebook va priver de publicité la presstituée subventionnée officielle ?
7  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web