Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La banque centrale russe victime d'un piratage et près de 31 millions $ dérobés
Une vaste opération de cyberattaque aurait également été déjouée

Le , par Malick

26PARTAGES

6  0 
La banque centrale russe a été victime de cyberattaques au cours desquelles elle a perdu près de 2 milliards de roubles, soit l'équivalent d'environ 31 millions de dollars. Selon le communiqué, les pirates informatiques ont réussi à s'introduire dans les comptes piratés en utilisant les identifiants falsifiés d'un client. Artyom Sychyov, un haut responsable au sein de la banque centrale russe, a soutenu que les pirates ont initialement tenté de dérober la somme de 5 milliards de roubles. Toutefois, c'est grâce à l'intervention de son équipe de sécurité que la banque a pu limiter le préjudice en réduisant les dommages à 2 millions de roubles.

Suite à ces attaques, la Russie a déclaré avoir récemment découvert un complot de la part d'agences d'espionnage étrangères. Elle accuse ces dernières de vouloir mettre le chaos dans le système bancaire du pays, cela en menant plusieurs cyberattaques et en diffusant de fausses informations sur la banque à travers les réseaux sociaux.

D'après Reuters, les auteurs de ces attaques n'ont pas encore été identifiés. Les cybercriminels, en sus de la banque centrale, ont également eu dans leur ligne de mire les banques commerciales et les clients privés. Cette hypothèse est confirmée par la Russie qui annonce avoir bloqué une cyberattaque de très grande envergure qui visait les plus grandes banques du pays. Selon le rapport du Service Fédéral de Sécurité (FSS), cette dernière attaque qui devrait débuter ce 5 décembre est l’œuvre d'un service de renseignement étranger qui reste pour le moment inconnu.

Dans son rapport, le FSS soutient que les pirates informatiques envisageaient d'utiliser des serveurs appartenant à la société ukrainienne BlazingFast comme base de cette attaque. Dans un communiqué posté sur Facebook, les responsables de BlazingFast soutiennent qu'aucune preuve d'une attaque planifiée contre la Russie n'a été trouvée chez eux ; ils précisent également être disponibles pour coopérer avec la Russie dans le cadre de l'enquête.

Par ailleurs, le FSS ne révèle ni les moyens par lesquels les pirates comptaient s'attaquer aux banques ni la méthode qui a été utilisée pour arrêter la cyberattaque.

Moscou soutient que pour mener à bien cette dernière attaque, les pirates ont encore utilisé les réseaux sociaux en diffusant une fausse information selon laquelle le système financier du pays est en crise : la crise du crédit.

Reuters rappelle que l'autorité de régulation des systèmes financiers a récemment invité les banques à renforcer la sécurité de leur système bancaire.

Source : Reuters - Communiqué BlazingFast

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !