Atlas, le robot humanoïde de Google désormais capable de se déplacer sur des terrains accidentés ?
Un grand défi pour les robots humanoïdes bipèdes

Le , par Michael Guilloux

0PARTAGES

6  0 
Atlas, le robot humanoïde de Boston Dynamics, connu pour ses prouesses en termes de déplacement, se prépare pour la traversée de terrains accidentés, une activité qui reste jusque-là quasiment hors de portée des robots humanoïdes bipèdes malgré les avancées dans la robotique. Pour rappel, Boston Dynamics est une startup américaine rachetée en 2013 par Google et reconnue pour ses activités dans la robotique à usage militaire.

En février dernier, la filiale de Google avait publié une vidéo montrant son robot Atlas sortir de la maison et parcourir un terrain enneigé en évitant tous les obstacles pour se rendre au travail. Cet exercice était donc un bon point de départ pour s’attaquer aux terrains accidentés. Grâce aux travaux des ingénieurs en robotique de l’Institute for Human and Machine Cognition (IHMC) de Floride, Atlas est désormais capable de se déplacer sur des terrains accidentés sans tomber -- du moins dans les conditions des tests effectués --, ce qui représente un grand défi pour la robotique.

« Un grand défi pour les robots humanoïdes est la marche bipède », explique l’IHMC, connu comme étant le pionnier des techniques de contrôle avancées visant à permettre aux robots bipèdes de maintenir l'équilibre pendant qu’ils marchent sur une variété de types de terrains. « Alors que de grands progrès ont été récemment réalisés en robotique, les robots ne peuvent toujours pas atteindre les mêmes endroits que les humains. Nos projets humanoïdes visent à permettre à nos humanoïdes bipèdes de parcourir des terrains accidentés sans avoir besoin de capteurs embarqués pour modéliser le terrain », a ajouté l’institut de robotique.

Les ingénieurs de l’IHMC ont mis à jour l’algorithme qui contrôle les déplacements d’Atlas pour lui permettre de garder l’équilibre alors qu’il évolue sur des terrains irréguliers. Le robot de Boston Dynamics n’a aucune connaissance a priori du terrain sur lequel il se déplace. Il le découvre en temps réel. Comme le montre la vidéo suivante, Atlas teste le terrain en posant un pied sur un point d’appui. Le robot explore le point d’appui pour trouver sa géométrie. Il utilise ensuite la partie supérieure de son corps et écarte ses bras, comme le ferait un humain, pour trouver l’équilibre. Une fois l’équilibre trouvé, il pose alors l’autre pied sur un autre point d’appui, et ainsi de suite.


Pour le moment, Atlas est assez lent dans ses déplacements, probablement à cause des nombreux calculs qu’il a à effectuer pour trouver la position d’équilibre. Mais, avec cette avancée, on peut s’attendre à ce que dans les prochaines années, il puisse être capable de se déplacer beaucoup plus vite que les humains sur des terrains accidentés.

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Robots militaires : les États-Unis testent l'efficacité de leurs prototypes dans le Pacifique, l'armée irakienne présente son robot mitrailleur
Un ingénieur crée un bras robotisé destiné à blesser des humains, il agit volontairement, ignorant la première loi d'Asimov
Un robot renverse un enfant dans un centre commercial en Californie, son champ de vision limité l'ayant empêché de voir le bébé de 16 mois

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de rambc
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/12/2016 à 18:43
Vous dites qu'il est lent mais il est certain que certains humains n'arriveraient même pas à passer de l'autre côté.

Toutes ces avancées restants vont rendre vite impossible de vivre sans une nouvelle chartre des droits de l'homme et des robots. Et je suis très sérieux.
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/12/2016 à 7:55
Si j'avais vu le robot poser son pied à plusieurs endroits pour trouver le point d'appui le plus stable, j'aurais été bien plus agréablement surpris. Le coup du robot qui s'embête à marcher sur les dalles en triangle alors que faire des pas un peu plus grand en passant uniquement sur celles qui sont plates est possible, c'est plus de la physique que de l'IA.
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 04/12/2016 à 15:17
Quel est le but de cette démonstration? Promouvoir l'automation? Promouvoir la robotique? Ou tout simplement faire le "buzz"?

Et bien, n'importe quel ingénieur travaillant dans la robotique pourra vous le dire... C'est juste pour le buzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz!

Il y a longtemps que l'automation et la robotique occupent une place prépondérante dans la vie de tous les jours mais il n'est pas nécessaire qu'un robot marche sur 2 jambes comme l'Homme... C'est d'ailleurs justement la pire architecture pour un robot: C'est difficile et cher à contrôler (beaucoup de capteurs, beaucoup de puissance de calcul et donc beaucoup de pannes) et la position debout est toujours la position la plus inadaptée au travail demandé au robot.

Mais à quoi ressemble un vrai robot? A l'installation automatisée qui répond le mieux au travail demandé!!! A quoi servent les 2 jambes pour un bras robot soudeur sur une chaîne d'assemblage automobile? Pour l'équipement de tri automatique de la correspondance à La Poste? Pour les chariots autonomes assurant le flux logistique dans une usine high-tech? Pour un robot démineur utilisé par la police en cas d'attentat?
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 04/12/2016 à 15:18
Citation Envoyé par rambc Voir le message
Vous dites qu'il est lent mais il est certain que certains humains n'arriveraient même pas à passer de l'autre côté.
Et pour cause, les humains sont plus malins et ils passent à côté pour éviter l'obstacle
Avatar de micka132
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/12/2016 à 15:29
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
c'est plus de la physique que de l'IA.
La physique tu l'as contrôle pas, tu peux par contre jouer sur le transfert de poids via des vérins ou autre, et comme c'est autonome c'est bien de l'IA.
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/12/2016 à 16:15
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Quel est le but de cette démonstration? Promouvoir l'automation? Promouvoir la robotique? Ou tout simplement faire le "buzz"?

Et bien, n'importe quel ingénieur travaillant dans la robotique pourra vous le dire... C'est juste pour le buzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz!

Il y a longtemps que l'automation et la robotique occupent une place prépondérante dans la vie de tous les jours mais il n'est pas nécessaire qu'un robot marche sur 2 jambes comme l'Homme... C'est d'ailleurs justement la pire architecture pour un robot: C'est difficile et cher à contrôler (beaucoup de capteurs, beaucoup de puissance de calcul et donc beaucoup de pannes) et la position debout est toujours la position la plus inadaptée au travail demandé au robot.

Mais à quoi ressemble un vrai robot? A l'installation automatisée qui répond le mieux au travail demandé!!! A quoi servent les 2 jambes pour un bras robot soudeur sur une chaîne d'assemblage automobile? Pour l'équipement de tri automatique de la correspondance à La Poste? Pour les chariots autonomes assurant le flux logistique dans une usine high-tech? Pour un robot démineur utilisé par la police en cas d'attentat?
Il y à d'autres applications : construire une base sur mars, etc, mais surtout : démanteler les centrales nucléaire, la il y a un très gros marché. Dans ce dernier cas de figure les roues ne sont pas forcément la solution selon le terrain, par exemple si c'est accidenté suite à une explosion, comme à Fukushima ou Tchernobyl. Évidemment tu va me dire à 4 pattes ou à 6 pattes ça serait plus stable, et tu aurais raison...
Ce à quoi je te rétorquerais il y a encore d'autres applications, comme le robot domestique. Exemple les robots de compagnie utilisés au Japon dans les maisons de retraite.
Oui encore une fois on peu faire un chien robot, donc à 4 pattes, mais avoir un humanoïde, donc à deux patte, ca peut aussi répondre à un besoin.

Tu prends par exemple ce film culte


Finalement on en est pas si loin, et oui il peut y avoir de la demande pour ce genre d'androïde, même si c'est bidon avec une IA pourrie, ca peu tenir compagnie à un vieux par exemple.





Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/12/2016 à 6:42
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
La physique tu l'as contrôle pas, tu peux par contre jouer sur le transfert de poids via des vérins ou autre, et comme c'est autonome c'est bien de l'IA.
On parlerait d'autonomie si ledit robot pouvait se mouvoir sans qu'on lui en donne l'ordre. Ce n'est pas le cas. Par ailleurs, les dalles sont de toute évidence soigneusement placées pour tomber sous le pied du robot (les écarts/pas du robot ne varient pas), le robot ne va donc pas "chercher", de manière autonome justement, où poser le pied. Il pose le pied à une distance donnée et analyse la géométrie de la zone pour y trouver le meilleur appui. Quand je dis que c'est de la physique, c'est de ça que je parle : il se contente de tester différentes positions pour voir celles qui semble la plus stable, en fonction de l'angle du pied, des frottements qui permettent de ne pas glisser, du poids du robot, etc. L'expérience se concentre sur le calcul physique, la partie décisionnelle en elle-même semble très limitée (mettre le pied ailleurs, faire des pas plus grands, etc. ne semblent pas faire partie des alternatives prises en compte). Il va falloir que tu me dises ou se trouve l'autonomie ici.
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 05/12/2016 à 12:20
Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
Il y à d'autres applications : construire une base sur mars, etc, mais surtout : démanteler les centrales nucléaire, la il y a un très gros marché. Dans ce dernier cas de figure les roues ne sont pas forcément la solution selon le terrain, par exemple si c'est accidenté suite à une explosion, comme à Fukushima ou Tchernobyl. Évidemment tu va me dire à 4 pattes ou à 6 pattes ça serait plus stable, et tu aurais raison...
Ce à quoi je te rétorquerais il y a encore d'autres applications, comme le robot domestique. Exemple les robots de compagnie utilisés au Japon dans les maisons de retraite.
Oui encore une fois on peu faire un chien robot, donc à 4 pattes, mais avoir un humanoïde, donc à deux patte, ca peut aussi répondre à un besoin.

Tu prends par exemple ce film culte

Finalement on en est pas si loin, et oui il peut y avoir de la demande pour ce genre d'androïde, même si c'est bidon avec une IA pourrie, ca peu tenir compagnie à un vieux par exemple.
Quelque soit l'application (Mars, EMS ou autre), la position "bipède" n'est jamais la meilleure solution parce que... Elle est par définition instable et l'effort nécessaire pour maintenir stable la solution "bipède" est extrêment onéreux en matériel (capteurs divers) et en logique sans que cela apporte un avantage particulier.

Tous les exemples que tu donnes (film de science fiction ou jouet à mettre sous le sapin de Noël) ont tous un seul but: Répondre à l'idée que ce fait le grand public d'un robot, le fantasme du robot à notre image!

PS: Dans un monde avec plus de 10% de chômeurs, je préfère avoir des humains pour s'occuper d'un vieux dans un EMS plutôt que d'un "robot de compagnie"!!!
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/12/2016 à 12:36
Si être bipède est si désavantageux, je me demande comment l'être humain a pu survivre jusque là...

Un des avantages d'une position instable est justement de profiter du mouvement naturel induit par une telle position pour économiser l'énergie de mise en mouvement. Tout comme un barrage exploite l'énergie induite par la chute de l'eau. Le coût cognitif n'est vrai que lors de l'apprentissage : une fois les réflexes intégrés, le coût est marginal.
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/12/2016 à 14:31
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Quelque soit l'application (Mars, EMS ou autre), la position "bipède" n'est jamais la meilleure solution parce que... Elle est par définition instable et l'effort nécessaire pour maintenir stable la solution "bipède" est extrêment onéreux en matériel (capteurs divers) et en logique sans que cela apporte un avantage particulier.

Tous les exemples que tu donnes (film de science fiction ou jouet à mettre sous le sapin de Noël) ont tous un seul but: Répondre à l'idée que ce fait le grand public d'un robot, le fantasme du robot à notre image!

PS: Dans un monde avec plus de 10% de chômeurs, je préfère avoir des humains pour s'occuper d'un vieux dans un EMS plutôt que d'un "robot de compagnie"!!!
Scientifiquement ce que tu écris à un sens, et avoir un esprit scientifique sur ce forum est tout à fait logique

Par contre d'un point de vue business, si un vieux riche à envie de payer un Android à 2 pattes 20 000 euros pour amuser mémé ou son petit neveux, voir son chien, je te signale que ca fait du CA pour les entreprises, et donc de l'emploi, et des budgets de recherche...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web