Cloud : Google lance App Maker, un nouvel outil pour développer des applications métier
Sans écrire de code

Le , par Malick

26PARTAGES

7  0 
Google vient d'annoncer le lancement d'un nouvel outil de création d'applications baptisé App Maker. Ce dernier, accessible sur le cloud de Google, devrait permettre aux utilisateurs de créer et de déployer des applications métier personnalisées destinées aux entreprises.

Le géant de l'internet affirme que le développement d'applications via App Maker ne va durer que quelques jours, et non plusieurs mois. Il soutient que l'interface est relativement simple et présente une ergonomie qui permettra aux débutants de s'initier à la programmation sans avoir à saisir des lignes de code. Il s'agira pour les utilisateurs de recourir à des méthodes du genre glisser/déposer ou pointer/cliquer afin de concevoir une application complète.

Sur ce coup, Google imite Microsoft qui a déjà lancé Microsoft PowerApps, son outil servant à créer des applications d'entreprise sans écrire de code. Pour rappel, PowerApps est une plateforme dédiée à la création et au partage d'applications pouvant se connecter aux bases de données existantes et services de cloud computing de l’entreprise, cela sans écrire la moindre ligne de code.

Dans son annonce, il est mentionné qu'App Maker intègre plusieurs templates et dispose d'une interface utilisateur avec du glisser/déposer et riche en widgets. Le nouvel outil de développement d'applications est aussi compatible avec le langage HTML, le CSS, et le JavaScript.

Selon la firme de Mountain View, les applications créées avec App Maker seront en mesure de fonctionner sur la même infrastructure que celles de la G Suite (Gmail, Agenda, Google Drive, Docs, etc.).

Google a également déclaré que les applications issues d'App Maker seront parfaitement compatibles avec les autres produits de la plateforme. Cela est rendu possible grâce à l'utilisation d'API.

App Maker pourrait ainsi intéresser aussi bien les utilisateurs néophytes que les développeurs chevronnés, car ces derniers feront des économies de temps au moment de leurs travaux de développement. D'après Google, les développeurs ont maintenant la possibilité de déployer en toute sécurité leurs applications personnalisées dans le cloud sans se soucier des serveurs, des capacités de stockage, de la sécurité et de la surveillance des infrastructures.

Les utilisateurs ou développeurs qui désirent tester App Maker peuvent s'inscrire au programme Early Adopter.

Source : blog Google

Et vous ?

Que pensez-vous d'App Maker ?

Allez-vous la tester ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Haseo86
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 03/12/2016 à 9:25
Citation Envoyé par Songbird_ Voir le message
Mh, ça me paraît un peu trop magique à mon goût. Par contre, leur outil doit être très sympa pour la génération d'IHM sans avoir à la coder dans un langage bien précis.
Je dirais que ce n'est pas vraiment magique, dans la mesure où tout reste dans un environnement entièrement contrôlé par Google.
Par conter je pense qu'il est totalement irresponsable pour une entreprise d'utiliser ce genre de service et de se rendre totalement dépendant du bon vouloir de Google (ou autre, c'est pareil).
3  0 
Avatar de Songbird
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/12/2016 à 7:19
D'après Google, les développeurs ont maintenant la possibilité de déployer en toute sécurité leurs applications personnalisées dans le cloud sans se soucier des serveurs, des capacités de stockage, de la sécurité et de la surveillance des infrastructures.
Mh, ça me paraît un peu trop magique à mon goût. Par contre, leur outil doit être très sympa pour la génération d'IHM sans avoir à la coder dans un langage bien précis.
2  0 
Avatar de sinople
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/12/2016 à 11:43
Citation Envoyé par Songbird_ Voir le message
Mh, ça me paraît un peu trop magique à mon goût. Par contre, leur outil doit être très sympa pour la génération d'IHM sans avoir à la coder dans un langage bien précis.
Si c'est dans la même veine que PowerApps, l'intérêt premier de la techno est de fabriquer une vue/Ihm sur des données/service cloud adaptée pour le web et le mobile. Enfin bref d'avoir un espèce de formulaire au lieu d'une bonne veille grille d'une feuille de calcul googlesheet dans ce cas.

La partie traitement et validation des données, c'est pas encore ça et faut pas avoir besoin d'un formulaire parent-enfant trop évolué non plus.

On dirait un Access, so 2016 pour mobile et cloud, amputé de toutes les fonctionnalités avancées, peu utilisées il est vrai, mais qui permettaient éventuellement de prétendre faire du développement pro dessus.

Maintenant mon avis est basé sur une étude de powerapps, probablement que l'App Maker de Google a quelques spécificités.
2  0 
Avatar de switchON
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 04/12/2016 à 14:35
J'ai eu l'occasion de bosser avec App Maker ces derniers mois. L'outil est vraiment sympa, mais doit être utilisé pour ce qu'il est : une extension aux spreadsheets, google forms, site, appscripts, et non pas comme quelque chose pouvant se substituer à un dev classique (Impossible de faire des TU, d'intégrer un GIT, appels des scripts serveurs plutôt lents, pas possible de faire du responsive, preview de la page particulièrement longue, une surcouche au dom qu'il faut maitriser, etc).

Comme dit ailleurs, l'outil est un access version Cloud. Je le vois comme un produit d'appel vers les outils de Cloud platform.
Il donne l'illusion au client qu'il est possible pour lui de se passer d'un développeur, mais rapidement il va avoir besoin de quelqu'un de vraiment compétent. Le problème, c'est que sur les quelques devs qui ont bossé dessus, seul un a apprécié l'outil. Les autres l'ont trouvé trop limité, et trop casual.

Bref, si on veut vous embaucher pour bosser sur du App Maker, dites vous que c'est comme une offre pour bosser sur du access : une compétence ultra spécifique, et peu exportable vers d'autres technos plus pointues.
2  0 

 
L'environnement de bureau Xfce 4.14 est disponible après quatre ans de développement, il apporte de nombreuses mises à jour et correctifs
États-Unis : une fuite de documents montrerait que la Maison-Blanche veut « protéger les Américains de la censure en ligne »
Visual Studio Code 1.37 est disponible : cette version affiche les résultats d'une recherche dans l'explorateur de fichiers
Apprendre à programmer en Go avec les templates GoLand, un tutoriel d'Ekaterina Zharova
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web