Net Applications : des signes de reprise observés chez Windows 10 en fin novembre
Mais pas suffisants pour tirer Microsoft Edge vers le haut

Le , par Michael Guilloux

0PARTAGES

5  1 
Comme au début de chaque mois, c’est le moment de consulter les baromètres pour voir comment ont évolué les différentes technologies au cours du mois écoulé. Sur le marché des OS de bureau, Windows 10 fait probablement partie des systèmes attendus au mois de novembre. La mise à jour gratuite vers le système d’exploitation a pris fin il y a déjà 4 mois, et comme on s’y attendait, cela a affecté l’évolution des parts de marché de l’OS. Pour la première fois depuis son lancement, Windows 10 a montré quelques signes d’épuisement en ralentissant sa croissance et en perdant des parts de marché au cours des deux derniers mois. Mais, il semble que l’OS se soit remis en position de croissance.

Les chiffres de novembre de Net Applications montrent ce qui pourrait être assimilé à des signes de reprise chez Windows 10, alors que dans la famille des OS de bureau de Microsoft, Windows 7, enregistre la plus grosse perte. Windows 10 passe de 22,59 % à 23,72 % de part de marché pendant le mois de novembre, un petit bon de 1,13 point de pourcentage. Windows 7, de son côté, régresse légèrement de 1,21 point en passant à 47,17 % en fin novembre. Windows 8.1 perd également du terrain (-0,39 point de pourcentage) et, du coup, se voit dépasser par l’éternel Windows XP qui passe de 8,27 % à 8,63 %. Windows Vista et Windows 8, sortis après Windows XP ne sont plus dans le classement de Net Applications en raison de leurs faibles parts de marché. Windows 8.1 va-t-il aussi s’éteindre avant XP ?

En attendant la réponse à cette question, le classement du mois de novembre est donné par le graphique ci-après. On peut également noter que Linux se positionne désormais devant Mac OS X 10.11 et Mac OS X 10.12, tous deux au coude à coude.


Net Applications : parts de marché des OS de bureau en novembre 2016

Au niveau de la communauté des développeurs et IT Pro developpez.com, Windows 7 reste également de manière incontestable le leader. On note toutefois que ses parts de marché sont en baisse depuis le mois de juin. Windows 10, quant à lui, continue sa croissance entamée depuis son lancement, une évolution qui ne semble pas avoir été freinée par la fin de la gratuité. Vous pouvez le voir sur le graphique suivant basé sur les données de Google Analytics.


Developpez.com : évolution des parts de marché des OS de bureau de janvier à novembre 2016.

Au niveau du marché des navigateurs, on sait que Google Chrome est de loin le leader, une position qui a été davantage favorisée par le lancement de Microsoft Edge pour remplacer Internet Explorer.

L’ancien navigateur de Microsoft est en chute libre au moins depuis le début de l’année. Numéro un des navigateurs en janvier 2016 (avec 43,82 % contre 35,05 % pour Chrome), Internet Explorer n’est plus qu’à 21,66 %, juste une petite longueur d’avance sur Firefox qui remonte fortement depuis la fin de la mise à jour gratuite vers Windows 10. De 7,69 % en août 2016, Firefox détient en fin novembre environ 12 % de parts de marché.

Microsoft Edge, de son côté, ne peut qu’attendre une forte progression de Windows 10 pour espérer en tirer parti, étant donné qu’il est disponible uniquement sur cet OS. Toutefois, il est encore confronté à la forte concurrence de Google Chrome sur son propre terrain. Le petit bon de croissance de Windows 10 ne suffit donc pas à tirer Microsoft Edge vers le haut. Bien au contraire, le successeur d’Internet Explorer a légèrement régressé au mois de novembre en passant de 5,26 % à 5,21 %. Le graphique suivant donne l’évolution des parts de marché des différents navigateurs.


Net Applications : évolution des parts de marché des navigateurs de bureau de janvier à novembre 2016.

Source : Net Market Share

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kilroyFR
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 07/12/2016 à 13:19
Dans certaines administrations ou entreprise, on ne prend pas le risque de basculer a chaque nouvelle version.
On passe par une etape de qualification du poste de travail (selection d'un certain nb de logiciels et validation qu'il n'y a pas d'impacts/problemes avec les logiciels utilisés au quotidien par les employés).
Donc les etapes de qualification peuvent prendre un moment et sont couteuses donc pas possible de le faire plusieurs fois par an.

Dire "on passe a Win10' dans une entreprise c'est pas la meme chose que 'je passe a Win10' a la maison.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web