Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Trolldi : 12 signes qui indiquent que vous devriez quitter votre emploi
Partagez votre avis

Le , par Stéphane le calme

57PARTAGES

15  0 
Quels sont les signes qui montrent que vous devez quitter votre emploi ?
Vous n’avez plus la passion :
Pensez à la raison pour laquelle vous avez pris le poste pour la première fois. Étiez-vous passionné par ce travail ? Étiez-vous débordant de nouvelles idées et enthousiaste à l’idée de participer à l’amélioration de l'entreprise ? Personne ne s'attend à ce que vous vous rendiez joyeusement au travail tous les jours de votre vie de la même façon que vous le faisiez durant votre première semaine, mais là encore, si vous avez perdu toute passion et motivation pour votre travail, vous devez chercher à savoir pourquoi.

Est-ce à cause de la société qui vous avait intéressé au départ et qui a changé ? Ou alors de vos collègues de travail eux-mêmes ? Lorsque ce sentiment devient dérangeant alors cela signifie peut-être qu’il est temps pour vous de partir. Au préalable, il faut vous assurer d’identifier ce qui vous a rendu malheureux pour ne pas reproduire le même schéma une fois rendu ailleurs.

Vous voulez des choses différentes :
Cela pourrait être dû à différentes raisons : vos objectifs de vie ont peut-être changé, vos motivations de carrière ne peuvent plus être remplies dans votre entreprise actuelle. Ce pourraient être des éléments que vous devez prendre en considération.

Peut-être des heures irrégulières vous conviennent très bien durant la vingtaine, mais désormais votre objectif est de vous installer avec une famille et votre emploi actuel n’est plus suffisant. Ou peut-être dans votre entreprise il n’est question que de faire ce pour quoi vous êtes bon jour après jour alors que vous cherchez à développer votre carrière.

Quoi qu'il en soit, vos objectifs devraient en quelque sorte être alignés avec les objectifs de votre entreprise. S’ils s’avéraient complètement incompatibles, cela pourrait signifier pour vous qu’il est tant de partir et de chercher ailleurs.

Vous n’arrêtez pas de regarder votre montre :
Se sentir ennuyé tout le temps au travail est un mauvais signe. Comme avec le manque de passion ou de motivation, si ce que vous faites ne vous intéresse plus au point où, même dans votre journée la plus active, vous vous retrouvez à compter les minutes qui semblent s’écouler beaucoup trop lentement selon vous et vous retrouvez à prier que sonnent vite 17 heures, alors quelque chose ne va pas.

C'est un environnement toxique :
Si vous vous retrouvez constamment rabaissé par votre patron ou même si le moral des collègues est généralement bas, cela peut avoir un impact très négatif dans votre vie en dehors du travail. Évaluez la situation toxique avant de quitter votre emploi. Peut-on y remédier ? Est-il possible d’en parler à vos collègues ou à votre patron ? Si la situation ne peut être corrigée, alors vous pourriez avoir besoin d’aller autre part.

Vous vous réveillez chaque matin en redoutant votre journée au travail :
Il nous est déjà arrivé de connaître cette sensation : c’est un dimanche soir et un déclic dans votre cerveau vous emmène loin du mode détente ou vous étiez pour vous mettre en mode travail. Soudain, vous vous retrouvez dans un espèce de “deuil” le weekend alors que lundi n’a même pas commencé.

Mais lorsque cette situation fortuite se transforme en peur paralysante toutes les semaines, vous devriez être en alerte. Êtes-vous sûr que ce n’est que le fait de penser au fait que vous aurez à vous lever tôt le lundi matin pour aller au travail qui vous donne cette sensation ? Si l’idée de vous rendre au travail tous les jours vous met en état de panique, il serait peut-être temps de commencer à chercher un autre emploi.

Votre entreprise court à la faillite :
Voyez-vous une raison de couler avec le bateau ?

Vous n'y voyez pas d'avenir :
Au départ, vous pourriez avoir aimé votre travail, mais deux ans plus tard, vous souhaitez avancer dans votre carrière. C'est un problème courant au sein des petites entreprises ; elles ont tout le monde dont elles ont besoin dans des rôles bien définis. Il arrive donc souvent qu’il n’y ait pas de perspective d’évolution à moins qu’un employé ne quitte l’entreprise.

Cela peut être difficile si votre travail stagne et n’est ni modifié ni développé d’aucune façon que ce soit. Il faudrait alors en parler à son patron pour découvrir s’il y a des façons d’améliorer votre rôle ou de vous donner une promotion en titre si un nouveau rôle n'est pas disponible. S'il n'y a pas de place pour la progression de carrière, et aucune possibilité d'augmentation de salaire pour toute responsabilité supplémentaire, il serait peut-être temps de songer à continuer dans un endroit où vous pourrez vous épanouir.

Votre patron est détestable :
Votre patron est un tyran ? Il se montre souvent arrogant ? Si cela affecte votre productivité et votre bonheur, il est peut-être mieux pour vous de partir.

Vous êtes fréquemment en burnout :
Un mauvais environnement de travail peut avoir un impact négatif sur votre santé physique. Le stress et la toxicité dans le travail peuvent vous déprimer et entraîner un burnout.

Encore une fois, cela peut nous arriver à tous de temps en temps, surtout durant une période de travail particulièrement remplie. Mais si vous ne voyez pas le bout du tunnel ou que vous vous retrouvez à souffrir d'anxiété de plus en plus fréquemment en raison d'une mauvaise situation au travail, vous devriez chercher ailleurs.

Vous n'êtes pas apprécié :
Que ce soit un manque de remerciement, des compétences qui sont gâchées ou un salaire qui est trop faible pour ce que vous valez, il est peut-être temps pour vous de songer à vous en aller.

Vous ne devriez pas vous attendre à recevoir une médaille à la fin de chaque journée, mais les employés qui ont prouvé qu’ils sont les plus productifs reçoivent parfois des remerciements ou des récompenses de temps à autre.

Si vous n'êtes jamais apprécié ou que vos compétences et votre talent sont gaspillés, il est possible que vous vous sentiez très vite inutile. Si vous ne pouvez pas rectifier le tir avec votre employeur, il pourrait être temps pour vous de jeter l’éponge et d'aller où vos compétences seront appréciées.

Vous n’apprenez plus rien :
Même si vous continuez à aiguiser vos compétences, si vous vous ennuyez parce que vous n’avez plus de défi, il est peut-être temps de penser à la suite.

Vos relations personnelles sont affectées à cause de votre emploi :
Vos relations avec vos amis et votre famille se limitent désormais à un texto hebdomadaire qui devient par la suite mensuel, vous n’avez plus le temps de rendre visite ou de recevoir. Il vous est souvent arrivé de manquer la célébration d’un évènement. Il vous faut alors évaluer si le jeu en vaut vraiment la chandelle.

15 000 offres d'emploi développeurs et IT Pro

Et vous ?

Quels sont les signes qui indiquent qu'il est temps de quitter votre emploi ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de garn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/12/2016 à 10:40
il manquerait les points sur les évolutions de salaire (c'est la raison pour laquelle j'ai changé d'emploi dans plus de la moitié des cas, personnellement)
10  0 
Avatar de Alvaten
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 02/12/2016 à 12:25
Clairement 3 points sont déterminant pour moi

  • Vos relations personnelles sont affectées à cause de votre emploi
  • Vous êtes fréquemment en burnout
  • C'est un environnement toxique


Quoi qu'en pense mon patron, je ne vit pas pour travailler et ma vie privée passe avant. Je suis pas prêt à me rendre malade pour mon job.

Au final les autres points j'ai déjà eu à faire avec sans que ca me donne envie de m’enfuir
8  0 
Avatar de deb2014
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 08/12/2016 à 16:24
Bonjour.

Actuellement :
- Vos relations personnelles sont affectées à cause de votre emploi => oui, sujet de discorde/tension dans la famille, sentiment fragilité, report des projets familiaux
- Vous n’apprenez plus rien => oui
- Vous n'êtes pas apprécié => c'est peu de le dire,
- Vous êtes fréquemment en burnout => non, plutôt désoeuvré
- Votre patron est détestable => il a plus que doublé le nombre de sanctions en quelques années, je m'en suis pris deux
- Vous n'y voyez pas d'avenir => avant on me parlait de la position que je pourrais tenir dans la société, aujourd'hui silence et niveau débutant sur l'échelle GPEC après 8 ans d'ancienneté
- Votre entreprise court à la faillite => non, société en cheville avec un ministère, tombera pas, mais manifestement changement de management à des fins de réorientation des missions de l'entreprise (et réduction du personnel sans doute)
- Vous vous réveillez chaque matin en redoutant votre journée au travail => chaque matin, je me demande bien ce qui va me tomber dessus
- C'est un environnement toxique => délétère, cependant il y a toujours ceux/celles qui y trouvent leur compte
- Vous n’arrêtez pas de regarder votre montre => j'arrête pas de traîner sur internet
- Vous voulez des choses différentes => que la société ne peut plus m'offrir puisqu'elle se désengage en grande partie de la R&D qui était mon job
- Vous n’avez plus la passion => benh si, j'ai toujours la passion de faire plein de choses, mais à travers les sanctions disproportionnées, le management, l'absence de reconnaissance, la société me passe l'envie de lui consacrer toute ma force de travail

Pourquoi ne suis-je pas encore parti me demanderez-vous ?

Parce qu'après 8 ans dans un domaine spécialisé, les entreprises susceptibles de m'employer directement se comptent sur les doigts d'une main.
Quant à la société, elle préfère me voir démissionner que de me proposer un arrangement qui lui coûterait assez cher étant donné qu'elle s'assure elle-même contre le chômage.

Mais ça fait du bien d'en parler !
8  0 
Avatar de Ggcool91
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 02/12/2016 à 10:24
C'est marrant quand je sais que je suis licencié économiquement ce soir parce que la boite ferme. Toujours voir le second degré de la chose x)
7  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/12/2016 à 11:20
Certains points sont douteux. Les points 1, 2, 3, par exemple. Il y a toujours des parties suantes dans un boulot, et il faut savoir les encaisser. C'est un équilibre à trouver, évidemment, si on passe la journée à casser des cailloux dans un pénitencier, sortir doit devenir une obsession. Mais si certaines journées sont casse-bonbons(je viens de faire 2 jours à documenter des vieux trucs, à faire le ménage, et ça n'était pas folichon), ce n'est pas une raison pour sortir.

"vous n'êtes pas apprécié", ça, c'est un mauvais conseil. Pour être apprécié, il faut faire un poil de politique(et beaucoup de bon boulot), pas attendre que ça tombe tout cuit.

Le reste, je suis entièrement d'accord : environnement toxique, boite au bord de la faillite, impact sur la famille ou la santé..... Stop!
6  0 
Avatar de Florian_PB
Membre averti https://www.developpez.com
Le 02/12/2016 à 10:49
Mes patrons et mon supérieur qui me sortent par les yeux, impossibilité d'attaquer des problèmes réellement importants car trop occupé à faire des pauvres modules web pour un logiciel de compta dont je tairai le nom, mon supérieur qui passe son temps à toucher à mon code et résultat devoir réparer toutes ses conneries résultant une mauvaise humeur constante. Vivement fin janvier que je finisse mon contrat et quitte cette boîte.
5  0 
Avatar de foetus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 02/12/2016 à 11:48
Pour moi, c'est le projet X

On te demande de faire un projet et tu expérimentes les limites ou la mentalité de ta société.

1) Premier cas (les limites) On te demande de faire une application en pseudo-réalité augmentée.
Tu es tout seul pour faire de la pseudo-réalité augmentée , et tu aperçois qu'il y a un gros hic (Google Maps en 2013 ne donnait pas l'altitude pour le mobile)
Sans cela, l'application ne ressemble à rien
Tu continues à faire le reste, tu communiques le problème et tu fais l'application tant bien que mal.
Parce que le client à signer et il faut sortir l'application (et en plus personne n'est technique)
Donc tu parles à des murs, et fatalement des tensions se créent

L'application sort, à l'arrache évidemment (et je me suis bourré sur le nom)
Mais moi, on me vire parce que le projet est un échec (du moins c'est le bon prétexte, parce que la société ne veut plus faire d'application)

2) Deuxième cas (la mentalité) On te demande de faire une application (tout seul)
Mais il n'y a aucun cahier des charges, et tu dois faire les écrans
En plus de l'IHM, cela en fait du travail.
Ensuite tu travailles avec un vieux outil: 3-4 mois de R&D pour arriver à coder des écrans d'attente, de l'Unicode potable, des bassins de threads, tester la compatibilité XP, ...
Et la cerise sur le gâteau aucune documentation sur les produits de la société avec lesquels tu dois communiquer -> retro-engineering

Donc le projet s'éternise, tu communiques le problème.
Mais tes chefs ne bougent pas (aucune responsabilité, aucune décision à part des rétro-plannings). Parce que
  1. l'application doit sortir, la communication est lancée depuis au moins 10 mois
  2. tes chefs ne sont pas techniques et personne ne peut/ veut évaluer le travail à faire
  3. personne ne connait l'aspect technique (que la théorie) . Les anciens qui ont codé les applications ou les micro-logiciels ont tout codé à l'arrache et sont partis
  4. la société n'a pas assez d'argent pour prendre un externe
  5. nous sommes en retard sur la concurrence


Et en plus,
  1. à chaque fois que je montre un truc, on me critique (et à chaque fois je suis obligé de les calmer).
  2. on refuse de me dire les fonctionnalités futures (coder la gestion des droits) (pour accélérer les choses)
  3. mon chef qui est là depuis 20 ans, évite de me dire 2-3 "tuyaux métier" (il ne m'aime pas). Des trucs que tu mets au moins 2 semaines à trouver.


Et moi, je découvre de nouvelles choses à coder.
Donc le projet s'éterniiiiiiise et fatalement des tensions se créent puisqu'on me demande des résultats.
Et qu'aussi, je ne peux pas montrer une application avant longtemps.

Je suis obligé de chercher ailleurs, parce que si les chefs ne veulent pas annuler le projet, le projet est déjà (presque) mort. Et je me suis embrouillé avec tout le monde et je suis un mauvais employé.
5  0 
Avatar de garn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/12/2016 à 16:20
Citation Envoyé par Jean-Philippe André Voir le message
OK, et du coup, ca serait combien ton seuil salarial pour accepter d'aller nettoyer les egouts ?
El_slapper a un truc avec le nettoyage en ce moment, je sais pas. Ca parlait de passer un coup de balai sur un autre topic !
5  0 
Avatar de joublie
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/12/2016 à 0:03
Un signe bien peu cabalistique : lorsque le directeur du site dit en réunion d'encadrement que le budget est illimité pour payer les prud'hommes mais limité pour les salaires... Non seulement un dégraissage en bonne et due forme se voit comme le nez au milieu de la figure, mais c'est encore mieux lorsqu'un encadrant répète le mot d'ordre du grand chef en entretien annuel d'évaluation. Où est la porte, SVP ?
5  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/12/2016 à 15:59
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Ou plus simplement le salaire.
Une boite me propose un meilleur salaire, je demande à ma boite de m'augmenter ou bien au revoir.
ça aussi, ça dépend. Tu doubles mon salaire pour aller nettoyer les égouts, ou pour vendre du tabac, je t'envoie chier. Pas pour la même raison, d'ailleurs.

Mais si c'est pour faire la même chose(ou, soyons fous, mieux), sur un marché plus lucratif(avec donc moins de risque de faillite de la boite), évidemment.
4  0