Effet Trump : l'Internet Archive veut éviter la surveillance de masse aux États-Unis
En dupliquant sa base de données au Canada

Le , par Coriolan

0PARTAGES

9  0 
L’Internet Archive, ou IA est un organisme à but non lucratif consacré à l’archivage du Web et situé à San Francisco, en Californie. Le projet sert aussi de bibliothèque numérique. Ces archives électroniques sont constituées de clichés instantanés (copie de pages prises à différents moments) d’Internet, de logiciels, de films, de livres et d’enregistrements audios. Le robot d'indexation utilisé par l'IA est Heritrix, un logiciel libre. Le logiciel de numérisation de livres, libre également, est Scribe. Cette gigantesque mémoire du web permet notamment à chaque internaute, grâce à sa très pratique Wayback machine, d’accéder à des pages devenues inaccessibles à leur adresse d’origine.


En raison de l’élection de Trump en tant que prochain président des États-Unis, l’IA cherche à dupliquer son énorme base de données au Canada, une mesure qui aiderait à faire face à une potentielle montée de la surveillance durant le mandat du président républicain et peut-être une disparition de l’archive. Dans un billet de blog, l’organisme a annoncé qu’il cherche à rassembler des dons destinés à établir l’Internet Archive du Canada. « Le 9 novembre, aux États-Unis, nous nous sommes réveillés avec une nouvelle administration qui promet un changement radical. Cela nous a fermement rappelé à quel point des institutions comme la nôtre, conçues pour le long terme, doivent s’adapter au changement. », a dit l’IA. « Cela signifie, dans notre cas, que nous devons préserver l’accessibilité permanente et privée de notre documentation culturelle. Et cela implique de se préparer à un Web potentiellement soumis à de plus grandes restrictions. »

Si Snowden a annoncé durant une visioconférence que l’élection de Trump n’est pas un problème en soi, l’IA est néanmoins convaincue que la nouvelle administration va augmenter ses pouvoirs de surveillance surtout après l’annonce des prochaines figures comme Jeff Sessions en tant que procureur général et Mike Pompeo en tant que directeur de la CIA, les deux ayant déjà été partisans du plan d’espionnage à grande échelle durant l’ère George W Bush. Le rapport de l’organisme a également indiqué que les pratiques dénoncées par Snowden, comme la collecte de données en masse, la surveillance de l’activité sur Internet et les emails, vont probablement continuer dans le futur. Il faudrait rappeler que durant sa campagne électorale, Donald Trump s’est montré parfaitement favorable à la surveillance de masse opérée par la NSA.

Au début de ce mois, Snowden a rappelé que les administrations Bush et Obama ont été derrière la mise en place d’un système de surveillance généralisée extrêmement performant et dont va hériter Trump durant son prochain mandat. Snowden est particulièrement familier avec ce système puisqu’il avait révélé en 2013 des informations classées tops secrètes de la NSA concernant la captation des métadonnées des appels téléphoniques aux États-Unis, ainsi que les systèmes d’écoute sur internet des programmes de surveillance PRISM, XKeyscore, Boundless Informant et Bullrun du gouvernement américain et les programmes de surveillance Tempora, Muscular et Optic Nerve du gouvernement britannique. Pour justifier ses révélations, il a indiqué que son « seul objectif est de dire au public ce qui est fait en son nom et ce qui est fait contre lui. » De tels programmes pourraient permettre au prochain président de rester éternellement au pouvoir. En France également, les attaques terroristes récentes ont été suivies par l’accord de nouveaux pouvoirs de surveillance aux forces de sécurité, ce qui fait qu’elles pourraient être utilisées abusivement dans le futur.

Pour cette raison, l’Internet Archive table sur les dons des utilisateurs pour pouvoir financer les couts liés à l’hébergement des serveurs et le personnel et qui sont estimés à des millions de dollars. Pour l’organisme, sa mission est de la plus grande importance « Cela permet d’éviter que quiconque réécrive l’histoire simplement parce qu’il n’en existe aucune trace numérique. Le Web a besoin d’une mémoire et d’un moyen de se souvenir [de son passé]. »

Source : blog Internet Archive

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Edward Snowden : l'élection de Trump n'est pas notre premier souci, c'est la surveillance de masse qu'il faudrait remettre en cause
Suite à la victoire de Trump, de nombreuses personnes se ruent vers ProtonMail, pour tenter d'échapper à la surveillance de la NSA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de nikau6
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/12/2016 à 18:20
Ne pas oublier que c'est l'internet qui a fait la victoire de Trump. Trump est le candidat de l'internet, et il le sait, il sait ce qu'il doit á l'internet.
Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/12/2016 à 14:22
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
De tels programmes pourraient permettre au prochain président de rester éternellement au pouvoir.
Vous croyez franchement que le Président est seul à gouverner et qu'il fait ce qu'il veut comme un dictateur ? D'autant plus qu'aux USA, il a moins de pouvoir qu'en France, qu'il peut être juridiquement mis en cause, etc... En d'autres termes, il est moins protégé. Il y a un moment, il faut arrêter le délire et les arguments bidons (ou les rapporter).

Par contre, des abus possibles, sans aucun doute quand on a un jouet comme ça à sa disposition. Mais ce n'est pas valable que pour lui, ça aurait été n'importe qui élu à sa place, il n'aurait certainement pas cassé le jouet. Et c'est pareil pour d'autres pays aussi.
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/12/2016 à 15:36
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Vous croyez franchement que le Président est seul à gouverner et qu'il fait ce qu'il veut comme un dictateur ? D'autant plus qu'aux USA, il a moins de pouvoir qu'en France, qu'il peut être juridiquement mis en cause, etc... En d'autres termes, il est moins protégé. Il y a un moment, il faut arrêter le délire et les arguments bidons (ou les rapporter).

Par contre, des abus possibles, sans aucun doute quand on a un jouet comme ça à sa disposition. Mais ce n'est pas valable que pour lui, ça aurait été n'importe qui élu à sa place, il n'aurait certainement pas cassé le jouet. Et c'est pareil pour d'autres pays aussi.
Le propos est de dire que la surveillance généralisée peut potentiellement permettre à un gouvernement de se faire réélire indéfiniment. Tu peux dormir tranquille, Trump n'est pas spécialement visé ici puisque la déclaration date d'il y a longtemps.
Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/12/2016 à 17:05
Tu as sans doute raison...

Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
En raison de l’élection de Trump en tant que prochain président des États-Unis, l’IA cherche à dupliquer son énorme base de données au Canada, une mesure qui aiderait à faire face à une potentielle montée de la surveillance durant le mandat du président républicain
Par ailleurs, dans la news originale, le propos n'est pas spécialement de dire que la surveillance généralisée est un problème, ils font un rappel que la connaissance a pu être bridée (ce qui est vrai) :


Throughout history, libraries have fought against terrible violations of privacy—where people have been rounded up simply for what they read. At the Internet Archive, we are fighting to protect our readers’ privacy in the digital world.
Et ils mettent en parallèle cet argument avec l'élection de Trump :


On November 9th in America, we woke up to a new administration promising radical change [...] For us, it means keeping our cultural materials safe, private and perpetually accessible. It means preparing for a Web that may face greater restrictions.
Ca commence à être pénible d'avoir toujours la même "dream team" du forum qui vient systématiquement polémiquer et moinsser pour n'importe quoi, uniquement pour accomplir une "vendetta" envers des membres qui leur tiennent tête. Si au moins il y avait un semblant de contre-argumentation pour avoir un débat d'idées. Un peu de recul et relativiser ne ferait pas de mal... Bref...
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/12/2016 à 18:01
La phrase que tu considères comme une débilité était :

Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Pour justifier ses révélations, il a indiqué que son « seul objectif est de dire au public ce qui est fait en son nom et ce qui est fait contre lui. » De tels programmes pourraient permettre au prochain président de rester éternellement au pouvoir. En France également, les attaques terroristes récentes ont été suivies par l’accord de nouveaux pouvoirs de surveillance aux forces de sécurité, ce qui fait qu’elles pourraient être utilisées abusivement dans le futur.
Ce ne sont pas les propos de l'IA, mais ceux d'Edward Snowden peu après ses révélations (donc avant l'élection de Trump).
Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/12/2016 à 18:11
Donc tu confirmes ce que j'ai dit, tu polémiques sur un détail qui est utilisé et repris pour justifier la décision d'un organisation... Le titre de la news pour rappel :

Effet Trump : l'Internet Archive veut éviter la surveillance de masse aux États-Unis
Donc nous parlons bien du déménagement de l'IA par peur de Trump qui pourrait utiliser les outils en place (comme si les autres ne l'auraient pas faits...).

Bref... Polémique seule, j'ai autre chose à faire que de répondre à un détail
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/12/2016 à 18:41
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Donc tu confirmes ce que j'ai dit, tu polémiques sur un détail qui est utilisé et repris pour justifier la décision d'un organisation...
Effectivement, je ne pense pas que ce soit un délire ni un argument bidon. Le contexte est très clairement favorable pour qu'une organisation qui en a les moyens délocalise ses données. La surveillance de masse confère un pouvoir considérable, et le simple fait d'y être soumis justifie le réflexe de se protéger. La position de l'IA telle que décrite dans l'article, c'est que la surveillance de masse ne s'arrangera pas sous Trump et probablement empirera. Je pense la même chose, mais je ne suis pas voyante. Tu as le droit de penser l'inverse, mais tu n'es pas voyant non plus.
Et je n'ai pas eu l'impression en lisant la news que l'auteur sous-entendait que l'IA délocalisait parce qu'elle pensait que Trump allait devenir président à vie. C'est pourquoi je me suis permise d'expliciter le propos.
Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/12/2016 à 18:49
Je n'en demandais pas plus... Là au moins tu contre-argumentes clairement

Il ne délocalise pas car il pense qu'il sera Président à vie mais parce qu'il est élu et qu'ils veulent se préserver vu les menaces dénoncées par Snowden. Et je réponds que je n'y crois pas un instant (pas plus qu'un autre élu en tout cas) car il ne gouverne pas seul donc il peut y avoir de l'opposition. Et puis un autre truc aussi... Partir ou dupliquer au Canada pour "fuir" les USA... Je pense que ça na va pas changer grand chose
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/12/2016 à 10:14
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Si Snowden a annoncé durant une visioconférence que l’élection de Trump n’est pas un problème en soi, l’IA est néanmoins convaincue que la nouvelle administration va augmenter ses pouvoirs de surveillance surtout après l’annonce des prochaines figures comme Jeff Sessions en tant que procureur général et Mike Pompeo en tant que directeur de la CIA, les deux ayant déjà été partisans du plan d’espionnage à grande échelle durant l’ère George W Bush.
Pourtant la surveillance c'était la spécialité du mandat d'Obama (bien que ça avait commencé sous Bush).
En fait ça ne fait qu'augmenter d'année en année peut importe qui est au pouvoir.
Bon cela dit, ce serait allé encore plus vite avec Hillary...

Si les types qui ont été "nommé par Trump", bossaient sous Bush ça ne va pas être top...
Plus ça va, plus on voit que Trump ne pourra rien faire de ce qu'il voulait faire à l'origine.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web