Viadeo en redressement judiciaire pour trois mois
Des offres de reprise pour sauver le réseau social professionnel français sont à l'étude

Le , par Michael Guilloux

4PARTAGES

12  0 
LinkedIn va-t-il faire disparaître Viadeo ?
Viadeo, le réseau social professionnel français va de mal en pis en dépit des mesures prises par l’entreprise pour redresser sa situation financière. Dans sa conquête du monde, en 2007, Viadeo s’est lancé en Chine, avec le rachat du réseau social professionnel Tianji. Mais face à une concurrence locale rude et à l’arrivée de LinkedIn en 2014, l’aventure a été coûteuse et lui a fait perdre 23 millions d’euros l’an dernier pour un revenu de 24 millions. Ce qui a conduit à la fermeture de la filiale chinoise du réseau social en fin 2015.

Au début de l’année, le cofondateur et PDG historique de Viadeo, Dan Serfaty a quitté le poste qu’il occupait depuis la création de l’entreprise en 2005. Cet aveu d’échec a été suivi par la fin de la conquête internationale. En mai dernier, la nouvelle direction a en effet annoncé sa volonté de se recentrer sur son pays, la France, et sur son cœur de métier, la mise en relation entre candidats et entreprises ; dans l’espoir de renouer enfin avec la rentabilité, et de générer à nouveau de la trésorerie dès 2017.

Cela ne suffit toutefois pas à améliorer la situation de Viadeo et à repositionner la société française sur les rails de la croissance. Pour les neuf premiers mois de l’année 2016, Viadeo a réalisé un chiffre d’affaires de 12,3 millions d’euros. Par rapport aux 18,6 millions réalisés pour les trois premiers trimestres de 2015 (hors activités de la plateforme chinoise fermée le 31 décembre 2015), la société enregistre donc une baisse d’environ 34 % de son chiffre d’affaires.

La trésorerie est également à l’image des performances réalisées par le réseau social professionnel. « Au 31 octobre 2016, la société dispose d’une trésorerie de 1,3 M€ (montant non audité) tenant compte de décalage de décaissements », indique Viadeo dans un communiqué de presse.

Cette situation financière n’aide donc pas l’entreprise à mener à bien sa nouvelle stratégie de relance, surtout que son nouveau PDG craint de ne pas être en mesure de sécuriser de nouvelles sources de financement : « Comme nous l’avons annoncé, notre société ne réussira pas à mener à bien sa stratégie de redéploiement avec la trésorerie limitée dont elle dispose », explique Renier Lemmens dans le communiqué de presse relatif à la demande de suspension du cours de Viadeo. « À l’heure actuelle, il semble peu probable que nous puissions sécuriser de nouvelles sources de financement et nous explorons des solutions alternatives. Les actionnaires actuels devraient à ce stade considérer le titre Viadeo comme un investissement spéculatif », ajoute le PDG du réseau social professionnel français.

Viadeo est entré en Bourse en juillet 2014, avec le cours de son action au-dessus de 17 euros. Aujourd’hui, l’action de Viadeo vaut juste 0,99 euro. La demande de suspension de sa cotation semble donc logique.

Si les activités du site ont été recentrées sur la France, le réseau social français a un peu moins de 11 millions de membres dans le pays. Il est donc au coude à coude avec son rival LinkedIn, qui a franchi la barre des 10 millions de membres depuis l’année dernière. Il est important de préciser qu’au niveau mondial, LinkedIn a plus de 400 millions de membres, un avantage qui lui permet de continuer à percer le marché français, son deuxième plus grand marché en Europe, après le Royaume-Uni. LinkedIn peut encore compter sur le potentiel de Microsoft – qui a entamé son rachat - pour être de loin le numéro un des réseaux sociaux professionnels en France et peut-être accélérer la chute de Viadeo, clairement en difficulté. En plus, avec le recentrage de ses activités en France, Viadeo limite les capacités de réseautage et les possibilités de ses membres. La question qu’on peut donc se poser actuellement est de savoir si LinkedIn va finir par faire disparaitre le réseau social professionnel français.

Mise à jour le 30/11/2016 : Viadeo en redressement judiciaire pour trois mois, des offres de reprise pour sauver le réseau social professionnel français sont à l’étude.

Hier mardi 29 novembre, le tribunal de commerce de Paris a placé le réseau social professionnel Viadeo en redressement judiciaire pour une durée de trois mois. Il s’agit d’une procédure collective de droit français dans laquelle sont placés un commerçant, une profession libérale ou une entreprise lorsqu'ils sont en cessation de paiements et tant qu'un redressement de l'activité est envisageable.

« L'objectif du redressement judiciaire est de poursuivre le processus de cession d'actifs de l'entreprise déjà engagé dans un cadre confidentiel sous l'égide du président du tribunal de commerce de Paris », précise la société dans un communiqué.

Différentes offres de reprise de l’activité ont été émises, et les juges devraient se prononcer avant la fin de l'année. D’après la société, ces offres prévoient le maintien d'une « part significative » des effectifs de Viadeo et les choix du tribunal de commerce se porteront sur des « repreneurs solides financièrement et ayant une expertise reconnue sur le marché du recrutement online ».

Sources : Les Échos, Communiqué de presse de Viadeo , Viadeo en redressement judiciaire

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
LinkedIn va-t-il faire disparaitre Viadeo ?
D’après vous, qu’est-ce qui n’a pas marché dans la stratégie de Viadeo ?

Voir aussi :

Les beaux jours du réseau social français Viadeo sont-ils derrière lui ? Le réseau accuse des pertes encore plus importantes en 2015
La Russie veut bannir LinkedIn pour refus de stocker ses données dans le pays, et ouvre une enquête sur Microsoft sur le marché des antivirus
Salesforce veut bloquer le rachat de LinkedIn par Microsoft, le fournisseur de solutions CRM demande un examen plus approfondi de l'Union européenne

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Homo_Informaticus
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/11/2016 à 15:57
Citation Envoyé par NSKis Voir le message


Parce que si on observe bien, on constate que ces sites sont avant tout visités par les "désoeuvrés" en manque de job qui cherchent un nouvel emploi, les indépendants de tout poils qui cherchent du mandat ou les mecs qui s'ennuient.

Et comme d'hab, il y a mensonge sur la marchandise LinkedIn & Cie ne sont pas visités à longueur de journée par des "chasseurs de tête" près à vous débaucher à prix d'or ou des "acheteurs" de grandes entreprises recherchant désespéramment les services de l'indépendant caché dans sa cave.
J'ai un profil LinkedIn depuis un moment je ne m'en servais jamais.

Depuis que j'ai déménagé en Irlande, je recois fréquemment des offres d'emploi.

Je bossais chez PayPal et j'ai été contacté par Adobe qui m'a proposé un boulot. En 1 semaine les interview étaient faites et j'avais mon nouveau job.

Maintenant j'ai changé de perspective sur l'outil et il n'y a pas que des chasseurs de tete mais aussi des recruteurs internes aux grosses boites qui proposent des jobs décents.
10  0 
Avatar de pmithrandir
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/11/2016 à 10:49
Trouver linked in inutile, je pense que c'est francais comme manière de voir le recrutement.

Que ca soit au canada, en Roumanie, au royaume unis, en allemagne ou en irlande, cet outil est massivement utilisé, et il est très pratique pour els recruteurs.

- On recoit des CV standardisés, plus facile a utiliser(les autres sites de recherche d'emploi font de même).
- On s'affranchi des bullshit comme la lettre de motivation. En Roumanie, les RH me disaist qu'elle partait a la poubelle parce qu'ils n'avaient pas le temps de les lire toutes.
- On postule en 25 secondes
- On peut voir des offres a l'international facilement... Linked in vous autorise a recherche dans plusieurs pays un type de poste si vous être très mobile.

J'aime beaucoup l'outil.

En plus, le fil d'actualité est pas trop mal pour garder un peu ses connaissances générales à niveau dans l'IT.
8  0 
Avatar de phili_b
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2016 à 18:54
C'était malheureusement très prévisible.

Entre la relation clients très mauvaise (réabonnement automatique entres autres), l'algo obscur de relation entre contacts, le salaire mirifique de son ancien pdg alors que Viadeo commençait à boire la tasse, les yeux plus gros que le ventre en Chine, ils ont fini par avoir la grosse tête alors que Viadeo avait une longueur d'avance au début sur Linkedin.

Avec Linkedin on aura peut-être de mauvaises surprises dues au rachat par Microsoft (Respect de la vie privée, propriétarisation, oligopole), mais en attendant on peut avoir des contacts sans devoir payer, et pouvoir se renseigner sur un interlocuteur sans pour autant être contact direct ni indirect contrairement à Viadeo.

Mais si Linkedin pouvait se vanter jusqu'il y a peu d'avoir du contenu autre que des profils, à la place de que dalle du côté de Viadeo qui faisait qu'on y allait et qu'on se déconnectait vite, Linkedin devient pénible sur ce contenu envahi par des Community Manager pour pondre des articles lénifiants avec des commentaires souvent serviles.

En attendant depuis la fuite en avant de Viadeo je ne m'y connecte quasiment plus depuis 2 ans, et Linkedin pour ce que j'en fais me suffit largement pour ce que j'en fais : un site de profils qui peut être utile en cas d'entretiens et relations commerciales, et c'est tout, pas vraiment comme un réseau social.

Et comme l'un devenait mauvais, quel est l'intérêt d'avoir son profil en double.
4  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/11/2016 à 16:19
Citation Envoyé par Homo_Informaticus Voir le message
J'ai un profil LinkedIn depuis un moment je ne m'en servais jamais.

Depuis que j'ai déménagé en Irlande, je recois fréquemment des offres d'emploi.

Je bossais chez PayPal et j'ai été contacté par Adobe qui m'a proposé un boulot. En 1 semaine les interview étaient faites et j'avais mon nouveau job.

Maintenant j'ai changé de perspective sur l'outil et il n'y a pas que des chasseurs de têtes mais aussi des recruteurs internes aux grosses boites qui proposent des jobs décents.
90% des contacts sont pourris, mais ça vaut le coup de faire le tri pour les 10% restants. Et puis les chasseurs de têtes, ça peut servir. Mon chef actuel a trouvé son poste actuel à Montpellier en étant chassé, alors que sa carrière de prestataire en Suisse battait de l'aile. J'ai été chassé pour un bon poste à Berlin - je n'ai pas donné suite parce-que ça tombait mal, mais ça fait toujours plaisir.
2  0 
Avatar de claudebueno
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/11/2016 à 9:07
Viadeo a tenté l'expérience à l'international en perspective de contrer LinkedIn.
Face aux pertes, Viadeo s'est recentré sur la France : la rentabilité n'est pas au rendez-vous.
Coté "usabilité" de Viadeo c'est pas du tout comparable à un LinkedIn qui en offre plus, même en version gratuite.
De là à dire que Viadeo est moribond...
2  0 
Avatar de pseon
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 21/11/2016 à 1:12
Vouloir à tout pris investir le "marché" chinois avec les problèmes capitalistiques et la différence de culture que cela implique. Alors qu'il aurait beaucoup plus judicieux conforter sa place en Europe et de communiquer en ce sens.
2  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 21/12/2016 à 11:51
C'est quand même déprimant de voir les achats d'entreprises liés à la bourse systèmatiquement à coté de la plaque niveau valeur de l'entreprise...
Soit c'est largement surévalué (22 milliard pour linkedin, plusieurs milliards pour Minecraft...) soit comme ici, complétement sous évalué...
1,5 millions pour 120 enmployé, ça évalue leur compétence à 12500€ par personne... l'équivalent de deux ou trois mois de travail pour une nouvelle personne. Sans parler évidement de la valorisation de tout le reste : application existante, base de donnée de mail etc....
Le monde se marche sur la tête
2  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 15/11/2016 à 9:29
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
La question qu’on peut donc se poser actuellement est de savoir si LinkedIn va finir par faire disparaitre le réseau social professionnel français. ]
La question ne serait pas plutôt: Est-ce que les sites type LinkedIn ou Viadeo vont disparaître?

Parce que si on observe bien, on constate que ces sites sont avant tout visités par les "désoeuvrés" en manque de job qui cherchent un nouvel emploi, les indépendants de tout poils qui cherchent du mandat ou les mecs qui s'ennuient.

Et comme d'hab, il y a mensonge sur la marchandise LinkedIn & Cie ne sont pas visités à longueur de journée par des "chasseurs de tête" près à vous débaucher à prix d'or ou des "acheteurs" de grandes entreprises recherchant désespéramment les services de l'indépendant caché dans sa cave.

Au final, les utilisateurs n'ayant pas trouvé ce qu'ils étaient venu chercher finissent par se désintéresser du site.... Heureusement il reste toujours les "stakhanoviste" du contact qui ne peuvent pas dormir s'ils ne peuvent pas se vanter d'avoir "+500" contacts
7  6 
Avatar de kakashi99
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/11/2016 à 10:19
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message

D’après vous, qu’est-ce qui n’a pas marché dans la stratégie de Viadeo ?
je vais "m'auto quoter" ^^

Citation Envoyé par kakashi99 Voir le message
j'ai toujours trouvé Viadeo trop "franco-français"... très peu (voire aucun) de mes contacts étrangers n'est présent dessus, et pourtant je ne travaille pas énormément avec l'étranger...

et je trouve fatigant de gérer un compte viadeo et un linkedin... à choisir je prends celui qui à le plus de visibilité, et je pense ne pas être le seul

bref, Viadeo vs LinkedIn, c'est un peu Microsoft vs Google / Apple dans le mobile... ils ont de bonnes choses, mais comme ils ont peu de visibilité quasi personne ne va dessus.
1  0 
Avatar de Elros
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/11/2016 à 11:29
Comme le dit très bien kakashi99, Viadeo est trop francophone. S'il veut rester dans la course et ne pas disparaître, il doit se tourner rapidement vers l'international !
1  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web