Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft domine le marché du cloud en chiffre d'affaires
Et devrait conforter sa position dans le futur devant Amazon

Le , par Coriolan

66PARTAGES

3  1 
TBR (Technology Business Research) a publié une note d’analyse dans laquelle il réfute l’idée qu’Amazon Web Services est le leader du cloud. Le cabinet a précisé que le cloud ne se limite pas à l’IaaS, mais il inclut aussi d’autres aspects à savoir PaaS, Saas, mais aussi le cloud privé et le cloud privé sur sites. Si le cabinet ne dément pas le fait qu’AWS domine le marché de l’infrastructure cloud (IaaS), il rappelle néanmoins que la notion de cloud computing est bien plus vaste et inclut aussi le cloud public d’infrastructure, le SaaS, le Cloud privé et les services professionnels associés. En conséquence, la consolidation de tous les aspects de la technologie fait que Microsoft est bel et bien le leader devant AWS.

Azure constitue le fer-de-lance de l’offre du cloud de Microsoft qui livre une concurrence féroce sur les deux segments IaaS et PaaS. Contrairement à son concurrent AWS peu présent en SaaS, Microsoft a multiplié les efforts dans ce segment ces dernières années, notamment avec Office 365, véritable vache à lait du géant du logiciel qui représente 8 milliards de dollars sur l’année 2016 selon TBR (soit plus de 60 % du chiffre d’affaires cloud de l’éditeur). L’éditeur mise aussi sur les solutions en ligne CRM et ERP (Dynamics 365) qui sont en train de monter en puissance. En prenant compte de ces variables, Microsoft serait donc devant AWS et les autres fournisseurs cloud comme Salesforce et Oracle.


Si l’on se réfère aux estimations de TBR, les revenus du cloud vont continuer à gonfler durant les prochaines années pour atteindre les 20 milliards de dollars pour Microsoft et 15 milliards pour Amazon, ce qui veut dire que la firme de Redmond va garder son avance sur la concurrence.

Dans cette étude, TBR n’a pas souhaité inclure IBM et Google qui sont pourtant deux acteurs clés et des géants mondiaux du cloud. Au lieu de cela, il a choisi de se concentrer sur les opérateurs qui se livrent une concurrence acharnée dans les deux segments SaaS et PaaS. Oracle dont le fondateur et CTO ambitionne de franchir en premier le cap de 10 milliards de chiffre d’affaires dans le PaaS et le SaaS, devrait finalement atteindre 4,5 milliards de dollars et 2017 et 5,4 milliards en 2018, et ce malgré l’acquisition de NetSuite. Salesforce pour sa part devrait atteindre 9,9 milliards de dollars en 2017 et 11,6 milliards de dollars en 2018. Toujours selon TBR, le cloud ne pèse que 10 % de l’ensemble du marché de l’IT, et ce malgré la concurrence acharnée des différentes firmes.

Services Azure et évaluation gratuite

Source : TBR

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Microsoft bat son plein en bourse après la publication des résultats du premier trimestre, grâce à l'excellente performance d'Azure

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pcdwarf
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 26/11/2016 à 11:50
J'aimerai bien savoir qui sont les client de MS en matière de cloud.

Des gens qui emploient AWS, j'en connais pas mal.
Des gens qui utilisent des services genre VPS chez OVH ou Online, J'en connais des tas.
Des gens qui font leur cloud privé, j'en connais aussi des tas.
Mais des gens qui emploient Azure j'en connais bien un ou deux qui y ont réfléchi mais personne qui le fasse vraiment.
1  0 
Avatar de MarieKisSlaJoue
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 26/11/2016 à 13:08
Le cloud est rentable si tu n'utilise pas la machine tous le temps. Moi j'ai des machined dans azure que j'allume de temps en temps, c'est pratique de pouvoir lancer plusieurs machine en même temps 1h par exemple et les éteindre. Et la ca ne te coûte pas 500€
0  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/11/2016 à 19:26
Citation Envoyé par pcdwarf Voir le message
J'aimerai bien savoir qui sont les client de MS en matière de cloud.

Des gens qui emploient AWS, j'en connais pas mal.
Des gens qui utilisent des services genre VPS chez OVH ou Online, J'en connais des tas.
Des gens qui font leur cloud privé, j'en connais aussi des tas.
Mais des gens qui emploient Azure j'en connais bien un ou deux qui y ont réfléchi mais personne qui le fasse vraiment.
Les Etats-Unis sont orientés Cloud depuis 5 ans. En France, seules 12% des entreprises potentielles le sont. Mais cela croît depuis 1 an. Les premiers à le faire ont été les acteurs du domaine financier.
Tendance identique en Europe hors UK qui ont suivi les states dans leur orientation.
0  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 26/11/2016 à 12:24
Récemment pour mes besoins personnelle j'ai envisagé de prendre une machine virtuel sur azure mais quand j'ai les tarifs (500€/mois le xeon 8coeur) j'ai préférez fabriquer mon propre serveur chez moi (xeon E5 8 coeur 3000€+64GB de ram) c'est moins cher en 1 année seulement et il est plus puissant et j'ai plus de place (ssd de 512Go au lieu de 256).

Tous le monde me dit que le cloud c'est pas cher, mais je trouve que la différence avec sa propre infrastructure et très minime. Évidement je prends pas en compte les autres avantages d'un cloud comme la fiabilité en cas de panne (la réplications sur différents site à travers le monde) mais bon j'ai pas besoin d'un serveur dispo dans 99,999%.
1  2 
Avatar de FatAgnus
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 27/11/2016 à 19:59
J'ai crée un compte chez TBR, pour pouvoir télécharger un pauvre PDF de quatre pages... Ce document apprend peu de choses et propose des prévisions pour les années 2016 et 2017, qui comme toutes les prévisions dans le monde informatique sont certainement erronées. D'un autre côté, si on ajoute le chiffre d'affaire d'Office 365 et les serveurs Exchange installés comme Cloud privé, cela doit bien gonfler le chiffre d'affaire. Mais bon j'aimerais bien savoir qui a commandité cette étude.

De mon côté, vu ce que j'ai pu voir de la messagerie d'Outook.com je suis moyennement emballé, cela ne respecte pas les protocoles e-mails (des « Message-ID » en double dans les entêtes, pas de respect de la RFC du greylisting) et étrangement, nous avons plusieurs serveurs qui ne peuvent envoyer des e-mails hébergés par Outook.com ! Le serveur Outook.com répond « OK, j'accepte le message », mais le destinataire ne reçoit jamais son e-mail ! Après avoir quelque recherche sur Google.com, je ne suis pas le seul dans ce cas. Mais bon, aucune possibilité de contact chez Microsoft... C'est ça le cloud, tout reste très nuageux...
0  1