Consultant informatique : comment s'assurer du bon déroulement de son premier contrat ?
Partagez vos avis

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Quel est le point qui est, selon vous, le plus important pour un premier contrat ?
Vous venez de décrocher votre premier contrat en tant que consultant informatique ? Excellente nouvelle ! Mais que faire pour mettre toutes les chances de votre côté afin de vous faire bénéficier d’une expérience positive ? Voici quelques éléments à explorer.

La première impression est cruciale : tout d’abord, il va sans dire que vous ne devez pas être en retard le premier jour, autrement cela pourrait vous faire remarquer négativement. Il faudrait également avoir une bonne compréhension de votre environnement de travail avant de vous y rendre : par exemple l’entreprise a-t-elle un code vestimentaire ? Comment fonctionne l’équipe l’équipe projet ? Etc. Pour réunir ces informations, il est important d’avoir une discussion informelle avec une personne au sein de l’entreprise client avant de commencer.

Ne vous fondez pas dans le décor, rendez-vous visible : même pour ceux qui travaillent à distance, s’intégrer au sein de l’équipe est important. Pourquoi ne pas passer votre(s) semaine(s) d’intégration au bureau pour pouvoir connaître personnellement les personnes avec lesquelles vous allez travailler ? Vous pouvez même revenir au moins une à deux fois par mois. Une présence qui peut jouer en votre faveur si l’entreprise client décidait par exemple de prolonger le contrat ou alors de faire appel à vous plus tard pour de futurs projets.

L’intelligence émotionnelle a toute sa place : une étude exploratoire a recueilli par le biais du web des données d'auto évaluation portant sur les compétences émotionnelles des jeunes entrepreneurs à succès. Ceux-ci ont affirmé posséder un haut niveau de confiance en soi, de loyauté, de sens du service et de l'accomplissement, d'ouverture au changement, de travail d'équipe et de collaboration. La loyauté était première au classement des 18 compétences émotionnelles évaluées. La même étude a également mis l'accent sur l'importance de pouvoir travailler en équipe et de collaborer pour de nouveaux projets.

En plus de l'expertise technique, de nombreuses entreprises commencent à prioriser l'intelligence émotionnelle chez leurs entrepreneurs. En théorie, une intelligence émotionnelle prononcée permet aux professionnels de mieux comprendre, motiver et diriger des personnes. Par conséquent, les équipes ainsi galvanisées pourraient être plus concentrées et donc plus productives. Cet atout peut donc s’avérer utile dans les projets difficiles. Cela demande par exemple de se rassurer d’avoir bien écouté le client, compris ses besoins afin de travailler sur comment y répondre au mieux.

La documentation est incontournable : lorsque vous débutez avec votre nouveau client, il est important d’avoir autant d’informations que possible pour pouvoir faire votre travail correctement : informations sur les processus, les templates, etc. Documenter son travail est également important : un consultant doit être en mesure de dire ce qu’il a fait et où il en est concernant le projet. Documenter cela permet au client et toute autre personne qui pourrait venir après vous d’être en mesure de travailler facilement après vous.

Pensez à la feuille de présence : qui va la signer ? À quelle fréquence ? À quoi ressemble-t-elle ? Est-elle sous format papier ou disponible en ligne ? Autant de question que vous devez poser à votre client. Il faut également vous rassurer de savoir comment cela sera géré dans le cas où la personne qui la signe prend un congé. Il ne faut pas supposer que votre client a déjà un plan d’urgence pour une telle situation..

Soyez organisé : Rassurez vous par exemple que le client dispose de toutes les informations dont il a besoin. Cela va également servir à simplifier le processus de paiement.

Bien entendu, il ne s’agit pas là d’une liste exhaustive, vous pouvez partager votre point de vue et y ajouter des éléments en commentaire.

Et vous ?

Quel est le point qui est, selon vous, le plus important pour un premier contrat ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 24/11/2016 à 21:23
Bonsoir comme je l'ai écris sur ce forum pour ce qui est de cultiver l'intelligence émotionnelle c'est une sorte de formatage du comportement qui doit très certainement provenir des méthodes de développement personnel.

Or ( bis repetitae )je me vois mal ressentir de l'intelligence émotionnelle en faisant du code selon des spécifications (qu'importe l'outil de développement utilisé ) ou en corrigeant des bugs...

Ecouter un artiste, assister à une pièce de théatre, avoir des relations avec sa famille et apprendre avec les émotions oui , aller tous les jours au travail bref le métro boulot dodo là je ne vois pas trop comment acquérire de l'intelligence émotionnelle; si quelqu'un de bienvaillant peut m'expliquer...

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
La loyauté était première au classement des 18 compétences émotionnelles évaluées.
ah tiens, avoir de la loyauté...même quand on est poussé vers la porte de sortie de l'entreprise ?
Avatar de champy champy - Membre régulier https://www.developpez.com
le 25/11/2016 à 8:24
La première impression est cruciale
j'ai déjà vu des mecs carrément mauvais et mais alors super bien sapé cela n'as absolument mais alors absolument rien à voir avec les compétences de quelqu'un.
La première impression dure rarement 10 seconde et c'est comment l'on s'exprimeras qui feras impression. Je ne dis pas qu'il faut arriver mal fagoté, mais une touche d'originalité ne fait de mal à personne, affirme une différence, c'est ce que je recherche quand on recrute pour notre équipe, des gens différents les uns des autres (et bon évidement ) et qui savent communiquer. Par contre plus on monte dans la hiérarchie plus les égaux s'articule notamment autour des codes vestimentaires, éviter d'arriver mieux habiller que le BigBoss où vous aurez l'effet inverse.

Ne vous fondez pas dans le décor, rendez-vous visible
Evidemment là je suis plutôt d'accord mais cela relève plus du bon sens que d'autre chose.

L’intelligence émotionnelle a toute sa place
Qu'est-ce que c'est encore que ce machin

La documentation est incontournable
Certes mais par expérience, et j'en ai écrit des pages de documentation, Ba le client t'appelle (où te pose la question sur le système de Bug Report) alors tu peux lui répondre c'est à la page 188 du manuel, mais comme tu connais l'application mais plus le manuel tu lui donne la solution par téléphone, c'est bien plus court que de retrouver la page du manuel. Résultat des manuels qui dorment au chaud dans leur conteneur PDF sur des serveurs que personne n’ouvrira jamais mais qu'il faut mettre à jour j’exagère un peu mais je suis sûr que plusieurs d'entre vous ont déjà rencontré ce cas de figure.

Pensez à la feuille de présence
Il ne faut pas supposer que votre client a déjà un plan d’urgence pour une telle situation.
Et Ba nous voilà bien il faut prévoir un plan d'urgence pour la feuille de présence !!!

Soyez organisé
Oui bas comme tout le monde.

Bref je n’ai pas trop envie de devenir consultant informatique pour le coup
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 25/11/2016 à 9:02
@Mat.m j'ai eu à peu près la même réaction que toi en lisant le topic, mais en fait, je pense que Stéphane le Calme parlait plus des indépendants que des prestas en SS2I. Du coup, si tu le relis, ça à plus de sens.

Le mot consultant peut porter à confusion vu que les prestas sont aussi qualifiés de consultants par leurs SS2I.
Avatar de neuneutrinos neuneutrinos - Membre actif https://www.developpez.com
le 25/11/2016 à 9:50
La première impression est cruciale
je dirais que c'est important.
Si vous vous dites (tient ! 5 minutes avant mon entretient , je vais me piquer un sprint ! quelle bonne idée !)
En arrivant crevé, difficile de vous vendre comme une personne motivé par le suite .

C'est ce qu'on nomme l'effet d'ancrage, (et on peut mettre dedans le fait de mettre des gens dans des boites)
http://www.sceptiques.qc.ca/dictionn...anchoring.html (ou d'autre site )

Après je suis peut-être encore et toujours neuneu, mais je pense que le comportement est plus important que les habits.

Ne vous fondez pas dans le décor, rendez-vous visible
Conseils simple et à suivre, le relationnel ne sert pas que pour les bases de données !

L’intelligence émotionnelle a toute sa place : une étude exploratoire a recueilli par le biais du web des données d'auto évaluation portant sur les compétences émotionnelles des jeunes entrepreneurs à succès. Ceux-ci ont affirmé posséder un haut niveau de confiance en soi, de loyauté, de sens du service et de l'accomplissement, d'ouverture au changement, de travail d'équipe et de collaboration. La loyauté était première au classement des 18 compétences émotionnelles évaluées. La même étude a également mis l'accent sur l'importance de pouvoir travailler en équipe et de collaborer pour de nouveaux projets.
Selon une étude exploratroire (mené par Dora) de toutes les personnes ayant écrit ce poste parlent d'eux à la troisième personnes du pluriel ! Ce sont des malades !

Y aurait-il des sources de cette fameuse étude ?
Le genre d'étude qui prouve ce qu'il souhaite montrer...
et biais de confirmation d'hypothèse de surcroit !

Une étude aux états-unies a montré que les grand patron parlait tous très bien l'anglais ( surprenant non ?)
Parler anglais est donc crucial pour être un grand patron !
(que le conclusion soit vrai ou non, l'étude est foireuse)

La loyauté n'est pas de l'intelligence... une compétence ? pourquoi pas...
et les 17 autres ?

Si c'est cette liste, c'est rigolo ! http://www.atlantico.fr/decryptage/i...s-2019147.html
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 25/11/2016 à 12:37
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
mais en fait, je pense que Stéphane le Calme parlait plus des indépendants que des prestas en SS2I. Du coup, si tu le relis, ça à plus de sens.
d'accord mais désolé pour moi consultant et salarié en SSII ou autre forme d'entreprise c'est exactement la même chose au final.
C'est-à-dire qu'en contre-partie d'un salaire il faut effectuer un travail , seul la forme juridique du droit du travail change.
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message

Le mot consultant peut porter à confusion vu que les prestas sont aussi qualifiés de consultants par leurs SS2I.
1- consultant indépendant ou salarié en définitif et au final ça revient un peu à la même chose, non ?
Que l'on soit indépendant ou salarié le but c'est de gagner un salaire même si la forme d'employabilité diffère ?

2-je n'ai jamais parlé de compétences des consultants ou des salariés mon message je pense a mal été compris.
La compétences des personnes qui travaillent dans le secteur de l'informatique que ce soit des consultant sous des salariés ce n'est pas ça le problème ce n'est pas ce que j'ai voulu évoquer
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 25/11/2016 à 12:59
Quand tu es salarié d'une SS2I, le fait de rechercher des mission n'est pas de ta responsabilité. La facturation au client non plus. Te peux te concentrer uniquement sur le coeur de ta mission.

En lisant les différents points énumérés, je me dis juste que ça ne corresponds pas au consultant salarié de SS2I. C'est tout
Avatar de garn garn - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 25/11/2016 à 13:07
c'est super étrange comme sujet

Si t 'es freelance, ca pourrait se comprendre, sauf qu'un freelance "1er contrat" ca existe très rarement
Si t'es en SSII comme la plupart des gens, la quasi totalité des points n'ont absolument rien à voir avec le boulot. Ni même avec le client, qui s'en contre fout par exemple de vos vêtements - a part s'il vous l'a indiqué, sans compter que tout ce qui est projet sera expliqué le 1er jour, idem pour la doc (quand y en a)

bref, je suis désolé, mais : qu'est ce que c'est que ces questions? Je suis dans l'incompréhension la plus totale quand au rôle / poste attendu, on dirait qu'on mélange des moutons et des carottes.
Bien que j'aime les moutons et les carottes hein, voire les moutons aux carottes.

Mais j'ai l'impression qu'il y a une vision de journaliste et la vision de la vraie vie...

faudrait requalifier tout ca en "comment réussi votre premier contrat"
- dans votre SSII
- chez votre premier client
- en tant qu'employé (pas du tout consultant dans ce cas)
- en tant que freelance

Ce qui sont deux choses différentes, à plusieurs niveaux

étant freelance, je pourrais commenter sur ce cas de figure, si jamais c'est bien le cas. Mais la aussi, y a plusieurs trucs un peu "WTF" dans l'actu. Enfin bref
Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 26/11/2016 à 23:06
Consultant freelance premier contrat je reconnais que c'est la bête rare sur le marché de l'emploi.

Exemple :
Un ancien employeur suite à une mésaventure fait appel à un ancien détaché au chômage qu'il avait sur ses tablettes depuis sa mission... en tant que consultant freelance orienté sécurité, puis l'embauche pour le détacher chez ses clients, fournisseurs et partenaires pour répéter l'opération de conseil et prestations.

Bref, je viens de me faire 30k en à peine 20 lignes de code. Mais quelles lignes, leur importance dans le projet et comment le partenaire rentre dans ses frais puisqu'il s'agit d'une partie essentielle et épineuse à faire.
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 27/11/2016 à 18:34
Citation Envoyé par marsupial Voir le message

Bref, je viens de me faire 30k en à peine 20 lignes de code. Mais quelles lignes, leur importance dans le projet et comment le partenaire rentre dans ses frais puisqu'il s'agit d'une partie essentielle et épineuse à faire.
Se faire payer 30K (euros ? ) sur un projet pour si peu de lignes de code ça s'appelle apporter beaucoup de valeur ajoutée économique..
maintenant apporter une valeur ajoutée si élevée en si peu de lignes de code là je demeure extrêmement sceptique
Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 28/11/2016 à 11:12
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
Se faire payer 30K (euros ? ) sur un projet pour si peu de lignes de code ça s'appelle apporter beaucoup de valeur ajoutée économique..
maintenant apporter une valeur ajoutée si élevée en si peu de lignes de code là je demeure extrêmement sceptique
Ben, si ça évite des heures et des heures de boulot chaque semaine, ça peut les valoir. Bon, c'est pas le plus fréquent. Mais je l'ai vu.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil