Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Electronic Arts licencie 1.500 personnes
Après un 11e trimestre de perte consécutif

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

1  0 
On peut à la fois enregistrer un chiffre d'affaires record et des pertes abyssales.

C'est ce que vient de faire Electronic Arts, l'éditeur de jeux vidéos n°1 du marché.

Lors du deuxième trimestre financier, Electronic Arts a enregistré 1,15 milliard de dollars de vente pour un perte nette de plus de 390 millions. Résultat : la firme licencie 1,500 personnes soit 16 % de ses effectifs.

D'ici au 31 Mars, plusieurs sites seront fermés, le catalogue recentré sur les titres les plus lucratifs et de nombreuses références abandonnées (environ 1/3 du catalogue actuel).

Les noms des références abandonnées n'ont pas encore été précisés.

C'est le 11ème trimestre de suite que Electronic Arts affiche des résultats dans le rouge.



Trois bonnes nouvelles cependant.

Le groupe de Redwood City a conquis la première place du secteur des éditeurs de jeux vidéos sur les mois de Juillet et Aout avec 21 % de part de marché. Sur cette période EA est devenu le numéro 1 des créateurs de jeux pour PlayStation et X-Box et le numéro 2 pour la Wii.

Mêmes très bon résultats, mais sur le secteur des jeux pour téléphones portables cette fois, où Electronic Arts est également le leader, notamment pour l'iPhone. Avec 50 millions de dollars, le chiffre d'affaires a connu une progression de 9 %.

Enfin, la société a gagné cinq nouveaux annonceurs pour ses partenariats publicitaires : Apple, Doritos, Johnson & Johnson, Pfizer et Renault.

De quoi sauver l'avenir du groupe ?

Source : Dépêches de Presse

Lire aussi :

La rubrique Jeux / 2D / 3D (actu, tutos, forum) de Développez.com

Et la rubrique Emploi

Emploi : Sun Microsystems va licencier 3.000 personnes
Microsoft licencie 800 personnes dans le monde pour terminer sa restructuratio

Et vous ? :

Que pensez-vous de l'avenir de Electronic Arts ? Prometteur ou au contraire très sombre ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de entreprise38
Inactif https://www.developpez.com
Le 12/11/2009 à 12:47
Que pensez-vous de l'avenir de Electronic Arts ? Prometteur ou au contraire très sombre ?
Bof, ils font comme tout le monde
Sinon ils ne vont pas si mal : cf la récente acquisition de Playfish pour 300 millions (studio de dév de jeux Facebook & MySpace). En gros ils s'orientent de plus en plus vers le casual-gaming, snif-snif, c'est nul mais c'est ça qui rapporte, hélas.
1  0 
Avatar de pierreLeFake
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 12/11/2009 à 14:02
Je ne pense pas que l'avenir du jeux vidéo soit le "casual". C'est une erreur de croire ça.

Je m'explique : le problème du casual est simple : les consommateurs ne sont pas de vrais joueurs, ils achètent donc beaucoup moins de jeux en moyenne, et arrêtent même souvent de jouer à leur console (la wii la plupart du temps) après l'avoir essayé deux ou trois mois. Ces joueurs casual ne représenteront donc jamais une majorité (en nombre de jeux achetés) du secteur.

A l'inverse, les vrais gamers (ces fameux hard-core gamers) continueront toujours à acheter des jeux, et à attendre impatiemment la sortie des prochains. Pour exemple : les jeux les plus rentables sont WoW, GTA ou encore COD. Ce ne sont que des jeux de vrais gamers.

Je pense donc que les éditeurs devraient continuer à bichonner les hard-core gamers, et à faire des jeux de qualité (le dernier COD est une réussite, autant sur le solo, court mais très beau, que le multi, où ils ont fait un gros travail, sur les maps en particulier, donc les gamers seront reconnaissant envers Activision dans le futur).
1  0 
Avatar de Teocali
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/11/2009 à 14:50
Ce raisonnement est tout a fait valable si l'on part du principe que les jeux "casuals" se vendent au même prix que les jeux "gamers". Hors, je pense que l'avenir des jeux casuals se situe :
1. sur PC : tout le monde a un PC, tandis que tout le monde ne possede pas la même console. Le PC est ce qui se rapproche le plus de la plate forme unique
2. A faible performance : encore une fois il s'agit de toucher le maximum de personnes possible. Si le jeu que l'on sort nécessite d'avoir une machine de course, on réduit d'autant les cibles potentiels.
3. A faible "implication" : là encore, il s'agit de maximiser les personnes touchées. Il faut des jeux que l'on lance quand on a un peu de temps a perdre, mais qui n'accroche pas trop par leur histoire ou autre, des fois que l'on soit obliger de reprendre le boulot rapidement. L'équivalent un peu plus poussé du démineur ou du solitaire en somme.
Et surtout :
4. A faible cout. En effet, le joueur casual y réfléchira a deux fois lorsqu'on lui demandera de claquer 60 euros dans un jeu, car il sait très bien qu'il a peu de chances d'y jouer plus d'un ou deux mois.

En gros, l'avenir du jeu, c'est ce que j'appelle le jeu "Kebab" : pas cher, pas excellent mais pas désagréable, vite consommé... et malheureusement encore plus vite oublié...
Ça me déprime mais je pense que c'est comme ça que ça se passera...

Teocali
1  0 
Avatar de robert_trudel
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 12/11/2009 à 15:18
ça me m'étonne pas.. ils sortent année après année du réchauffé... faudrait qu'il commence à innover un de ses jours...
1  0 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/11/2009 à 15:52
Citation Envoyé par pierreLeFake Voir le message
Je m'explique : le problème du casual est simple : les consommateurs ne sont pas de vrais joueurs, ils achètent donc beaucoup moins de jeux en moyenne, et arrêtent même souvent de jouer à leur console (la wii la plupart du temps) après l'avoir essayé deux ou trois mois. Ces joueurs casual ne représenteront donc jamais une majorité (en nombre de jeux achetés) du secteur.

A l'inverse, les vrais gamers (ces fameux hard-core gamers) continueront toujours à acheter des jeux, et à attendre impatiemment la sortie des prochains. Pour exemple : les jeux les plus rentables sont WoW, GTA ou encore COD. Ce ne sont que des jeux de vrais gamers.
D'accord mais il ne faut pas perdre de vue que développer un jeu c'est un risque financier éventuel pour une boite de jeu..
c'est comme le réalisateur qui fait un film : si tu sors un film sur les écrans et que personne va le voir eh bien le producteur perdra de l'argent..
pour un jeu vidéo c'est pareil ; les budgets de développements sont en inflation , faire un jeu c'est toute équipe de n personnes..
en plus il y a le problème du piratage des jeux sur PC.
Donc moralité les éditeurs/studios de jeux vidéos ne veulent pas prendre trop de risques oui ils risquent de plus en plus de faire des jeux "kebabs" comme j'ai pu le lire
1  0 
Avatar de s4mk1ng
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/11/2009 à 16:54
franchement j'esperes qu'ils remonteront la pente j'ai pas mal de jeux de eux et ils sont vraiment bon après il faut peut-etre qu'ils innovent un grand coup plutot que de sortir pas mal de jeux de films où ils n'ont que quelques mois et bon bah le résultat est...
1  0 
Avatar de Lucyberad
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/11/2009 à 3:09
Citation Envoyé par robert_trudel
ça me m'étonne pas.. ils sortent année après année du réchauffé... faudrait qu'il commence à innover un de ses jours...
Donc pour toi, Mirror's Edge, Dead Space, Dragon Age, Brutal Legend, Need for speed shift (qui a compris cette année qu'il faut un renouveau, j'ai pas encore regardé si c'est réussi), Le Saboteur, Command & Conquer, Dantes Inferno, Crysis, Mass Effect etc... sentent le réchauffé?
Quand aux classiques plutôt bien fait: Arkham Asylum, Battefield (qui fait des serveur dédié lui) sentent eux aussi à l'arnaque?
Quand au bien fait mais public different: Fifa 10, Sims 3 aussi?

Pour moi, depuis 11 mois EA remonte dans mon estime et n'hésite pas à larger un peu plus d'argent sur des projets qui serait pas forcément vendeur (et qui commercialement l'ont pas vraiment été contrastant avec leur excellente critique). Je pense à Dead Space et Mirror's Edge en premier.
Je pense aussi à l'EA Partner dont je n'ai absolument pu glaner aucune infos sur le net si ce n'est que de nombreux studio étant légèrement indépendant aime le principe. (Si vous avez des infos "techniques", ca m'intéresse).

Bref, il y a 2 ans j'avouai une plus grande méfiance à EA avec un Spore à chier, un Need for Speed réchauffé, des projets pas trépidant et depuis 11 mois ils commencent vraiment à avoir une politique qui plait au gamer que nous sommes.

Alors oui, j'ai tendance aujourd'hui à me retrancher de leur coté, me convainquant de part leurs jeux.
1  0 
Avatar de robert_trudel
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 13/11/2009 à 16:33
Citation Envoyé par Lucyberad Voir le message
Donc pour toi, Mirror's Edge, Dead Space, Dragon Age, Brutal Legend, Need for speed shift (qui a compris cette année qu'il faut un renouveau, j'ai pas encore regardé si c'est réussi), Le Saboteur, Command & Conquer, Dantes Inferno, Crysis, Mass Effect etc... sentent le réchauffé?
Quand aux classiques plutôt bien fait: Arkham Asylum, Battefield (qui fait des serveur dédié lui) sentent eux aussi à l'arnaque?
Quand au bien fait mais public different: Fifa 10, Sims 3 aussi?
plus beau qu'auparavant, sans plus, ça reste du déjà vu et ça vaut pour l'ensemble de l'industrie
1  0 
Avatar de Robxley
Membre actif https://www.developpez.com
Le 13/11/2009 à 20:14
Je pense qu'à l'heure actuelle il devient très difficile d'innover pour les industriels du jeu. Pas par manque d'imagination loin de là. Mais je pense que l'innovation dépend grandement du support sur lequel on travaille et à mon avis encore plus de l'interface Homme-Machine. Pour pouvoir jouer, ça passe d'abord et avant tout par une communication entre le pc et le joueur.

Oui il faut innover mais il faut que cela reste jouable, et pour l'instant sur PC, utilisant un clavier/souris et écran/son, ba les seuls modes de jeu jouable sont les jeux de type 1ere personne (FPS/simulation), 3ème personne(jeu de rôle/MMO), et "vue d'ensemble" (stratègie/gestion), après d'un jeu à l'autre seules les histoires et graphismes changent en plus ou moins bien. Avec les périphériques actuels il devient difficile d'imaginer d'autre type de jeux restant un minimum jouable.

Quelque bon exemple sur la contrainte interface homme/machine, la wii par exemple qui permet d'offrir un plus grand flexibilité dans la manipulation de l'environnement de jeu. Ou par exemple de contraite, les jeux de fps ou stratégie sont beaucoup plus présents sur PC dû à la facilité de jouabilité de ces jeux avec souris plutôt que manette.
1  0 
Avatar de Lucyberad
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/11/2009 à 22:15
Pas tout à fait Robxley...
En fait, l'innovation existe et grandement. Sauf que ce souvent on investi pas des grosses sommes dedans ne sachant pas l'impact. Prenont un exemple: World of Goo, hormis quelques jeux flash ressemblant, a été le premier à utiliser la physique pour construire une structure. Je n'aurais jamais vu un tel jeu avec un gros budget.
De même que Mirror's Edge, qui pour le coup innove visuellement (c'est indéniable) et dans le gameplay (c'est encore plus indéniable), il a déjà été très courageux d'investir autant.

Les FPS, MMO, RTS etc... sont des valeurs sures dont on connait l'impact et estimer le taux de vente pour une sommes investie. Il n'y a pas de flou niveau marketing.

plus beau qu'auparavant, sans plus, ça reste du déjà vu et ça vaut pour l'ensemble de l'industrie
Alors ca m'interesse fortement: qu'est-ce qui n'est pas réchauffé? Quel genre de projets EA devrait soutenir pour remonter la pente et/ou proposer un catalogue "non-réchauffé".
1  0