Un meilleur job mieux payé ?

Deviens chef de projet, développeur, ingénieur, informaticien

Mets à jour ton profil pro

ça m'intéresse

Comment Facebook pourrait-il traiter le problème des fausses actualités ?
Un développeur propose une extension Chrome comme début de solution

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Même si Facebook n’a pas le statut d’entreprise de média, le réseau social joue un rôle très important dans la diffusion d’informations à travers le monde. D’après une étude de Pew Research Center, aux États-Unis par exemple, 67 % des adultes utilisent la plateforme de réseautage et 44 % lisent les actualités qui y sont publiées. Avec les fausses actualités ou « fake news » qui ont circulé sur le réseau social ces derniers mois, Facebook a été accusé d’avoir influencé les élections présidentielles des États-Unis, en ne faisant pas le nécessaire pour bloquer leur diffusion.

Mark Zuckerberg a réfuté les accusations, en expliquant au passage que Facebook ne peut pas faire grand-chose pour empêcher la prolifération de fausses actualités sur sa plateforme. En effet, cela va probablement nécessiter pour le numéro un des réseaux sociaux de mettre en place un algorithme capable de détecter ce genre d’actualités et de les supprimer. Il ne faut pas non plus écarter le risque de supprimer des articles légitimes, qui peut être perçu comme un abus de pouvoir. C’est le cas par exemple en septembre dernier où Facebook a censuré une photo de la guerre du Vietman, montrant une fillette nue ; laquelle photo avait été publiée par la Première ministre norvégienne. Après avoir été sévèrement critiqué, Facebook a fait machine arrière.

Alors que Facebook pense probablement à une solution sophistiquée, un développeur du nom de Daniel Sieradski a cherché à montrer à la firme de Mark Zuckerberg qu’il peut être beaucoup plus facile de résoudre ce problème qui pourrait prendre de l’ampleur si rien n’est fait. Comme preuve de concept, Daniel Sieradski propose une extension Chrome de quelques lignes de code JavaScript. Comme fonctionne l’extension baptisée B.S. Detector ?

Daniel Sieradski explique qu’il a d’abord compilé une liste de quelques centaines de sites qui sont connus pour être des sources de fausses nouvelles, de théories de complot, de parodies, ou de revendications et insinuations sans source. « J'ai créé un très petit code JavaScript qui cherche dans les pages sur lesquelles vous naviguez les liens vers l'un des sites de la liste », poursuit-il. Et d’ajouter que « lorsque vous survolez ce lien, il affichera une infobulle, qui ressemble à une petite étiquette de survol, qui vous indique que le site lui-même est une source douteuse. »


Le code de l’extension est disponible sur GitHub. S’il dit avoir essayé d’être le plus objectif possible, Daniel Sieradski précise encore qu’il est possible de recommander des sites à ajouter à la liste, ou si votre site y est répertorié et que vous vous opposez à cela, vous pouvez soumettre une demande de suppression. Il faut également noter que les sites listés ne couvrent que le spectre politique.

Sources : GitHub, Code source de l’extension B.S. Detector, B.S. Detector

Et vous ?

Qu’en pensez-vous de cette extension comme solution ?
Comment Facebook pourrait-il traiter le problème des fausses actualités sur son site ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de psychadelic psychadelic - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 19/11/2016 à 18:16
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Comment Facebook pourrait-il traiter le problème des fausses actualités ?
Un développeur propose une extension Chrome comme début de solution

Et vous ?

Qu’en pensez-vous de cette extension comme solution ?
Comment Facebook pourrait-il traiter le problème des fausses actualités sur son site ?

Je crois pas trop à ce type de solution miracle.
Il y aura toujours un petit malin pour jouer au chat et à la souris, et on va encore rentrer dans une escalade de technologie et de drames.

Le fond du problème c'est qu'aujourd'hui la connerie ça peut rapporter gros, depuis le blogueur spécialisé (Paul Horner ce fait dans les 10.000 $ par mois) et aller même jusqu'à gagner la présidence des USA.
Je crois qu'il faudra en passer par une législation épouvantable pour rendre la connerie non rentable.
Avatar de Diffuseur Quantique Diffuseur Quantique - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 19/11/2016 à 18:34
Voici une solution alternative que je propose pour éviter que les fausses informations se diffusent le plus possible, sans passer par une censure pouvant être abusive.

Je pense que sur les réseaux sociaux de type Facebook il faut permettre aux internautes de donner une note de crédibilité à chaque publication en plus du bouton j'aime, comme sur le réseau social loomio :

https://www.loomio.org/?locale=fr

et le futur réseau social Do4change :

http://www.inter-agir.fr/XCMD.RE9fU2...AwMDAxOTIwODI=

Sinon, je pense qu'il n'y a pas non plus de solution miracle à la diffusion de fausses informations, c'est aussi à chaque internaute de vérifier les sources et à la crédibilité des informations.
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 20/11/2016 à 4:26
autant censuré tout ce qui vient des gouvernement. la 1ere propagande (ou fausse information mélangée a du sentiment) est la
Avatar de Thorna Thorna - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 20/11/2016 à 8:12
La solution proposée n'en est pas une.
1) elle suppose qu'on utilise Chrome
2) elle suppose qu'on installe l'extension
Rien qu'avec ces 2 premières conditions, on élimine 90% des utilisateurs d'internet.
3) Rien n'est plus facile que de créer un site nouveau. Cette "liste" ne sera jamais à jour, comme ne le sont pas toutes les listes qui cherchent à protéger de tel ou tel problème.
4) Facebook n'est pas le centre cu monde. D'ailleurs, dans l'Internet, il n'y a pas de Centre : n'importe quel site foireux peut publier des annonces pourries et il suffit qu'une personne donne un lien vers elle et le monde entier se jettera dessus.
Il n'y a aucune solution pour lutter contre les fausses informations. La seule valable est l'intelligence des lecteurs, c'est donc un combat perdu d'avance. Ou bien l'esprit de discernement : ça peut s'apprendre, mais c'est une chose qu'on passe résolutment et soigneusement sous silence pendant toute l'éducation.
Bref, un mal avec lequel les personnes sensées devront malheureusement apprendre à vivre.
Avatar de psychadelic psychadelic - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 20/11/2016 à 13:39
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
La solution proposée n'en est pas une.
1) elle suppose qu'on utilise Chrome
2) elle suppose qu'on installe l'extension
Rien qu'avec ces 2 premières conditions, on élimine 90% des utilisateurs d'internet
Non, les extensions Chrome fonctionnent sur FireFox depuis que Mozilla est passé en Mai sur la techno WebExtensions et en ajoutant le module Chrome Store Foxified elle devrait fonctionner sans problème sur FireFox aussi

C'était aussi dans les cartons de Microsoft Edge en 2015, j'ai pas suivit l'affaire, mais cela doit y être completement implémenté maintenant

Donc ton raisonnement est faux

- la techno de Chrome, ou du moins celle des extensions WebExtensions est aussi utilisé par d'autres navigateurs (certes en minorité : Opéra, Vivaldi,...)
- Sinon comme l'indique l'auteur de cette extension celle-ci est tres simple, donc facilement transposable pour d'autres Navigateurs.
Il s'agit d'un principe et l'extension en est juste l'illustration. Ne pas confondre la forme et le fond ;-)
Avatar de Iradrille Iradrille - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/11/2016 à 15:11
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
« Honnêtement, les gens sont clairement plus bêtes »
[...]
Pensez-vous que c’est plutôt les gens qu’il faut blâmer et les non les réseaux sociaux ?
Les gens ne sont pas plus bêtes, ils sont aussi con qu'avant, c'est juste plus visible avec les réseaux sociaux.
Avatar de Diffuseur Quantique Diffuseur Quantique - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 20/11/2016 à 15:44
Aiekick, il est vrai que les médias de masses et les gouvernements font aussi de la propagande, comme par exemple contre la liberté d'internet. Dans tous les cas, je pense que plutôt de censurer, il faut plutôt permettre aux internautes de commenter et d'évaluer la crédibilité des publications en donnant une note. Personnellement, je suis contre la censure, y compris pour les informations qui viennent de nos traîtres politiques qui nous dirigent.

De toute façon le nombre de personnes qui croient aux propagandes de nos politiques relayés dans les médias de masse ne fait que diminuer, et la moyenne d'âge de ceux qui y croient ne fait que augmenter, étant donné que les jeunes générations s'informent plus sur internet, pas besoin de censure.

Par contre un nouveau réseau social en construction Do4change :

http://www.inter-agir.fr/XCMD.RE9fU2...AwMDAxOTIwODI=

permettra aux internautes de s'émanciper et de diffuser massivement sur Do4change. Sur Do4change il sera aussi possible d'évaluer la crédibilité des publications. Je pense que Facebook et les autres réseaux sociaux comme Twitter ou google+ ne propose pas assez de fonctionnalités pour que les internautes puissent s'informer correctement et s'émanciper, je pense que c'est aussi peut être pour ça que pas mal de gens relayent de faussent informations sur les réseaux sociaux. Je pense que si la crédibilité des publications seraient évaluables, les fausses informations auraient une mauvaise note, ce qui fait que les internautes seraient plus méfiant avant de relayer une publication mal noté et auront moins la tentation de relayer des fausses informations à cause de la peur d'être ridiculisé ou avoir leur popularité web de diminuer, donc je pense que cette fonctionnalité peut ralentir la diffusion de fausses informations, tout en évitant une censure qu'elle peut être abusive.

Sinon plutôt que faire une chasse aux sorcières des sites avec une extension avec une liste de sites prédéfinies par un ou certains développeur(s), je pense que c'est mieux de permettre aux internautes d'évaluer eux même la crédibilité de chaque publication sur les réseaux sociaux.
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 9:57
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
Il n'y a aucune solution pour lutter contre les fausses informations. La seule valable est l'intelligence des lecteurs, c'est donc un combat perdu d'avance.
il est surtout important d'avoir plusieurs sources différente d'information. on peut convertir nimporte qui a n’importe quoi si on subtilise tout les autres points de vue, et information.

Quelqu’un de très intelligent ce ferait avoir aussi. il faut juste pouvoir remettre les choses en contexte pour pouvoir discerner le faux du moins faux.
Car après tout rien n'est totalement vrai. juste partiellement faux.

Tout n'est qu’approximation.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 10:14
Dans les médias officielles ils y a souvent de fausses informations.
Dans l'histoire officielle il y a beaucoup de fausses informations...

Parfois tous les médias parle d'un fait divers, peu de temps après on apprend que l'histoire était fausse, quasiment aucun média ne revient pour s'excuser d'avoir donné une fausse information à la base.

Il y a un proverbe "les gagnants écrivent l'histoire".
La meilleure interprétation de ce proverbe c'est que quand tu gagnes une guerre, tu racontes la version que tu veux et c'est ça que l'histoire retiendra.
À la fin de la seconde guerre mondiale l'URSS et les USA ont mis certains de leur crime sur le dos des allemands et c'est comme ça après chaque guerre...
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 10:44
À la fin de la seconde guerre mondiale l'URSS et les USA ont mis certains de leur crime sur le dos des allemands et c'est comme ça après chaque guerre...
Oui mais on connais quand même la vérité (enfin peut être pas tous...), on sait tous que les soviet ont massacrée des polonais par exemple, que les goulags c'étaient aussi terrible (voir plus) que les camps de concentrations. Pour les américains, tu parle de quelles crimes ? y'a forcément eux des débordément (c'est la guerre) mais sa e semble un peu exagérer non ? les ricains ont enfermés les japonais américains dans des camps, ressemblant niveau architecture à Auschwitz... ils ont balancé la bombe atomique (vas t'on leurs reprochés ?)

Les 2 camps sinon ont recrutés les savants nazis, enfaîte techniquement on pourrais dire que c'est les nazis qui sont aller sur la lune pas les riquains
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 10:57
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
ils ont balancé la bombe atomique
Il faudrait être un peu plus précis, les USA ont utilisé 2 armes atomique de technologie différentes sur une population civil, d'un pays qui voulait se rendre sous condition.
C'était un test en condition réel sur une population civil de 2 nouvelles armes.
C'était du terrorisme car le Japon voulait se rendre avant la première bombe atomique, mais les USA voulaient forcer à ce que le Japon se rende sans condition.

Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Pour les américains, tu parle de quelles crimes ?
Vous avez déjà vu des photos de libération de camps ?
Les prisonniers étaient malade et mal alimenté.
Cette situation n'était pas propre qu'aux camps, les américains ont tellement bombardé l'Allemagne, que toute la population mourrait de faim et les médicaments n'arrivaient pas.

Bon vous allez me dire que c'est une stratégie normal dans une guerre.
À l'école on nous parlait de la cruauté des camps allemands, que les prisonniers étaient mal nourri, etc.
Mais quelque part ce sont les américains qui ont coupé l’approvisionnement en médicament et en nourriture et du coup il y a eu des épidémies dans les camps et beaucoup de mort.
Il me semble que le principe d'un camp de concentration c'est de faire travailler les prisonniers.
Pour pouvoir travailler il faut être bien nourris et bien soigné.

Bon après faudrait voir plus précisément, peut être que dans certaines régions le ravitaillement fonctionnait encore jusqu'à la fin.
Avatar de sebbod sebbod - Membre habitué https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 12:42
Citation Envoyé par Haseo86 Voir le message
Les gens sont globalement stupides, ok.
Les réseaux sociaux amplifient ce type de phénomène, clairement.

Mais ce gars est complètement la source du problème. Le gars fait son beurre sur la diffusion de fausses informations, donc en pariant sur la stupidité des gens, et joue au mec choqué quand cette même stupidité lui revient dans la gueule. Désolé mon gars, quand tu mises sur la connerie, ça ne peut pas donner quelque chose de bien. Ces gars là devraient être poursuivis en justice.
+1

Citation Envoyé par Jarodd Voir le message
En France on a pareil, avec des gens qui pensent que les infos du Gorafi sont vérifiques. S'ils sont cons, c'est pas la faute au Gorafi.

Mais oui, on devrait interdire l'humour et mettre les humoristes en prison, parce que certains ne le comprennent pas

Et puis qand on voit comment nous parle Obama, je sui bien content que Trump nous en débarasse !!!
-1

@Jarodd ^^ : on ne doit pas avoir la même définition de l'humour car pour moi lancer de fausse rumeur n'a rien à voir avec l'humour. Je trouve cela très malsain c'est comme dans une cours de récréation de maternel où un enfant va balancer des conneries sur un autre et que tous les enfants vont répéter cette bêtise sans vérifier si elle vrai ou pas. Là aussi il faut expliquer à l'enfant qui lance de fausse rumeur sur ces camarades que ce n'est pas un jeu qu'il y a (ou peut y avoir) des conséquences graves...

Entre une personne qui raconte n'importe quoi et une autre qui est naïve qu'elle est la plus intelligent des 2 ?
Vous avez 2 heures

Voici une règle de vie que certain ferais bien de suivre pour que l'humanité redresse un peu la barre de la connerie -> "Ne fait pas autre ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse"

Personnellement je trouve que ce mec est un commercial de la plus pire espèce, il arrive à faire passer ses idées fausses à travers le peuple et retourne ensuite ça à son avantage en disant que c'est le peuple qui est bête ça me donne envie de vomir

NB : je ne connais pas "Gorafi", dans google premier lien je peux lire "Toute l'information selon des sources contradictoires" déjà sa pose le cadre ensuite j'ai regardé un peu leur site, effectivement c'est de l'humour mais c'est évident. C'est pas comme dire "qu'une personne a reçu 3500 $ pour manifester" car dans ce cas que ce soit vrai ou faux dans les 2 cas c'est pas drôle.
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 13:44
Citation Envoyé par sebbod Voir le message
j'ai regardé un peu leur site, effectivement c'est de l'humour mais c'est évident.
Bah apparemment pas pour tout le monde... ^^

Ca m'arrive de trainer sur Facebook, et le Gorafi fait parti des groupes / sites / etc que je suis, et pratiquement à chaque news, tu as des gens qui ne connaissent pas (mais qui ont vu la publication passer via le mur d'une de leur connaissance, qui elle connait et qui a aimé / commenté), qui s'insurgent contre le contenu de l'article, (et donc en général contre le gouvernement), car ils pensent que ce qui est dit est vrai.

Et typiquement, c'est le genre de cas où c'est plus tendancieux, est-ce que Facebook décrétera que le Gorafi n'est pas un site fiable, et baissera ses revenus publicitaires, à cause de personnes qui gobent tout ?

(D'ailleurs pour l'anecdote, c'est déjà arrivé que des politiciens reprennent des arguments du Gorafi pour défendre leur point de vue, pensant qu'il s'agissait d'une vraie information, je pense notamment à Christine Boutin, qui doit être le cas le plus connu).

On peut dire ce que l'on veut des médias, et des sites qui diffusent des fausses infos, et oui clairement, ce Paul machin est un $^ù, mais il ne faut pas se voiler les yeux, y'a quand même une partie de la population sensiblement "idiote / naïve / etc", je ne sais pas quel terme employer.
Avatar de AstOz AstOz - Membre actif https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 15:19
Le problème majeur des réseaux sociaux c'est que l'effet "cours de récréation".
C'est un peu comme le mec qui disait qu'il y avait un code pour avoir des pokémons ultra secret ou voir Lara Croft à poil.
Là où ça ne s'opérait sur maximum une cinquantaine d'enfants, aujourd'hui s'opère sur des milliers et entraine une vraie désinformation à un niveau plus général que ça soit politique ou non.

Ce que souhaite Google ou Facebook c'est justement de bloquer cette désinformation, désormais ils sont des vraies acteurs dans le média d'actualités.

Imaginons un exemple où 5 sites posteraient des informations sur le fait que l'écologie n'est pas vrai etc ...
Je pense que ceci devrait être bloqué au même titre que les sites qui essayent de vendre un produit pour "perdre 28 KG en 7 jours grâce à un remède de grand-mère".

Les fausses informations sont du spams.
Avatar de heiwa heiwa - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 15:26
Ils veulent censurer les sites de ré-informations pour qu'on reste aussi con qu'avant...
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 15:33
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Imaginons un exemple où 5 sites posteraient des informations sur le fait que l'écologie n'est pas vrai etc ...
Je pense que ceci devrait être bloqué au même titre que les sites qui essayent de vendre un produit pour "perdre 28 KG en 7 jours grâce à un remède de grand-mère".
Et tu vas les bloquer au nom de quoi ? De la toute puissance divine de GG ou FB qui s'érigeront en juges ? La solution me semble bien pire... Même si il y a des arnaques en ligne, je ne crois pas que ce soit très bon de dévier vers la validation par la masse (qui n'a pas toujours raison) ou l'autoritarisme. Et qu'en sera t'il des produits inconnus jusque là ou des news exclusives ? Comment tu vas les "juger" vu qu'ils n'auront pas encore de retour, de médiatisation, de backlinks, etc... ?
Avatar de yann84 yann84 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 15:58
Tailler en pièce sa clientèle !?!
Et pourquoi ne serait-ce pas une grosse "esbroufe" de sa part ....?
Avatar de AstOz AstOz - Membre actif https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 16:08
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Et tu vas les bloquer au nom de quoi ? De la toute puissance divine de GG ou FB qui s'érigeront en juges ? La solution me semble bien pire... Même si il y a des arnaques en ligne, je ne crois pas que ce soit très bon de dévier vers la validation par la masse (qui n'a pas toujours raison) ou l'autoritarisme. Et qu'en sera t'il des produits inconnus jusque là ou des news exclusives ? Comment tu vas les "juger" vu qu'ils n'auront pas encore de retour, de médiatisation, de backlinks, etc... ?
Il est très simple de vérifier une information.
Tu trouves le journaliste qui a posté l'information, lui doit fournir une explication sur son information parfois même ses sources.
Tout comme en info, si un mec se pointait devant moi en me proposant une solution qui me protégerait de n'importe quelle attaque informatique, je ne le croirai pas sur parole, je lui demanderai des détails, des références.
Il faut peut-être un peu arrêter de voir ces groupes comme des démons, pas qu'ils soient tout blanc, mais ça ne justifie pas tout.

De plus, si tu n'as pas envie de censure sur l'information, tu as toujours d'autres moyens de t'informer, ils ne restent que des outils.

Et honnêtement, si je devais choisir pour un utilisateur lambda entre de la censure d'une information ou un grande possibilité de fausses informations, je préfère la censure.
Je vois ça comme de la sécurité informatique, tu ne prendras pas le risque de faire entrer un possible logiciel malveillant sur un PC, tu préfère le bloquer en amont.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 16:25
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Et honnêtement, si je devais choisir pour un utilisateur lambda entre de la censure d'une information ou un grande possibilité de fausses informations, je préfère la censure.
Je vois ça comme de la sécurité informatique, tu ne prendras pas le risque de faire entrer un possible logiciel malveillant sur un PC, tu préfère le bloquer en amont.
La métaphore ne fonctionne pas.
Une fausse news n'a rien a voir avec un logiciel malveillant.
Aucune analogie peut être fait.
Une fausse news ne va pas corrompre ton système.

Vous voulez une dictature.
Il y aura donc un ministère de la propagande, qui aura le pouvoir de censurer des articles sur internet sous prétexte qu'ils les jugent faux.
Quand c'est la Corée du Nord qui le fait là ça ne va pas, mais en Occident ce serait du progrès.

C'est mieux de dire aux gens "fait attention la plupart des articles sont faux, donc méfiez vous" que de dire "tous les messages ont été validé par le ministère de la propagande, vous pouvez tout croire".

Il y a énormément de mensonges dans la presse traditionnelle.
Ils sont les premiers à dire n'importe quoi.

Je raconte mal, mais un jour il y en a une qui a dit "je vais dire de la merde, regarde comme tout les médias du monde vont le répéter", elle a arrivé elle a dit "Regardez cette étude scientifique qui prouve que le chocolat aide à perdre de la masse corporelle" et voilà.
Partout il y a eu un article "le chocolat fait maigrir" et ben non !

===========
Ils cherchent une excuse pour fermer les sites qui ne pensent pas comme eux.
Ils veulent que le peuple n'ait accès qu'à la propagande, ils ont perdu du contrôle et ils n'aiment pas ça.

Ces news à propos de fausses news arrivent juste après l’élection de Trump.
Ils sont frustré que malgré le fait que 96% des médias soit complètement anti trump il a quand même gagné.
Avatar de AstOz AstOz - Membre actif https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 17:27
L'analogie peut être faite, je ne parle pas d'un virus qui détruirait un PC mais d'un petit spyware, quelque chose comme ça.
Une importante quantité de spyware mettrait à mal un PC, comme une importante quantité de fausses informations mettrait un mal un humain.

Là, on ne parle pas d'un état mais d'une entreprise qui offre un outil, tu es libre ou non de l'utiliser.
J'aime pas Facebook et sa politique, j'ai choisi de ne pas être sur facebook.

Rien ne t’empêche de choisir des alternatives.
Je serais parfaitement contre si ce choix provenait d'un état.

Le problème de la fausse information, c'est qu'elle essaye d'attirer le plus un utilisateur pour monétiser un maximum sa visite, d'où le parallèle avec le spam "pour maigrir".
Faire une information suffisamment convaincante pour être cru peut être reléguer à grande échelle et participer à la désinformation totale. (Le bug de l'an 2000 est presque un cas d'école)

Je préfère quelqu'un qui ne sera pas renseigné sur un sujet et qui va chercher à se renseigner sur des sites fiables que quelqu'un qu'on a gavé de fausses informations et qui va rester sur ses acquis.
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 17:40
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Tu trouves le journaliste qui a posté l'information, lui doit fournir une explication sur son information parfois même ses sources.
Oui bien sur... GG et FB vont demander des comptes aux journalistes qui devront "balancer" alors que même le droit européen et anglosaxon sont protecteurs à ce niveau là... De mieux en mieux...

De plus, si tu n'as pas envie de censure sur l'information, tu as toujours d'autres moyens de t'informer, ils ne restent que des outils.
Moyens qui seront de plus en plus limités avec le raisonnement que tu tiens puisque les gens donneront plus de caution à une entreprise privée arbitraire qui ne verra que son intérêt, plutôt qu'au bon sens, au débat d'idées et au droit.

Et honnêtement, si je devais choisir pour un utilisateur lambda entre de la censure d'une information ou un grande possibilité de fausses informations, je préfère la censure.
Qu'est ce qu'on peut répondre à ça ? A part ironiser en te disant de vivre en Corée... Je ne voudrais pas t'accabler mais tu te rends compte au moins que tu viens de renier les droits de l'homme, la liberté d'expression et la justice en un seul message ?
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 17:48
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Le problème de la fausse information, c'est qu'elle essaye d'attirer le plus un utilisateur pour monétiser un maximum sa visite, d'où le parallèle avec le spam "pour maigrir".
C'est ce qu'on appelle de la publicité parfois car certains utilisent le bad buzz pour faire parler d'eux... La solution n'est pas dans l'interdiction mais l'explication et la sensibilisation car interdire n'a jamais fait stopper un phénoméne. Tu auras beau interdire de rouler à plus de 130 sur autoroute, tu en as qui rouleront à 200. Et tu pourras lui enlever le permis, certains recommenceront sans le permis. Alors on fait quoi ? On interdit les voitures ?
Avatar de AstOz AstOz - Membre actif https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 17:52
Tu ne peux pas croire un journaliste sur parole, il est obligé de justifier son propos, c'est de là que vient sa crédibilité à mes yeux s'il ne fait pas parti d'un site de confiance.

Au passage, il reste des sites d'information dont leur but n'est pas spécialement lucratif, Wikipedia, Mediapart, etc
D'autres sites s'occupent de vérifier les informations, je me rappelle de HoaxBuster à l'époque c'était un site de référence dans la vérification des informations.

La désinformation entraine l'ignorance.
Quand je vois de plus en plus de climato-sceptiques je m'inquiète, surtout quand je lis que "c'est pas si grave que ça, il y a un génie de 11 ans qui a trouvé un moyen de nettoyer tous les océans à moindre couts".
Il faut voir où ça mène à l'échelle d'un pays voir même du monde.

Je suis un fervent défenseur de la liberté d'expression, la question n'est pas là, le cas actuel ne parle que des fausses informations et non de censurer des informations vraies.

Les sites de fausses informations "vendent" un produit dont ils savent qu'il est défaillant, c'est de l'abus de confiance.
Tout comme un vendeur en boutique qui te vendrait un aspirateur défaillant par exemple.
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 18:01
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Tu ne peux pas croire un journaliste sur parole, il est obligé de justifier son propos, c'est de là que vient sa crédibilité à mes yeux s'il ne fait pas parti d'un site de confiance.
Comment définis tu un site de confiance ? Parce que GG te le dit ? Parce que c'est un site connu ? Demain je peux avoir un blog personnel où je développe une théorie qui va te sembler farfelue et tu vas me signaler. Sauf que l'avenir me donne raison ensuite. On fait quoi une fois que je serais blacklisté ?

La désinformation entraine l'ignorance.
Exact et c'est justement pour ça qu'il ne faut pas censurer et permettre le débat d'idées.

Je suis un fervent défenseur de la liberté d'expression, la question n'est pas là, le cas actuel ne parle que des fausses informations et non de censurer des informations vraies.
Et tu ne sauras jamais si l'info est vraie si tu agis de manière arbitraire... Sinon on reste dans le système médiatico-politique mafieux qui nous a vendu qu'Hillary allait gagner ou que ça allait être une promenade de santé pour Juppé, pour prendre des exemples récents.
Avatar de goomazio goomazio - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 18:36
Citation Envoyé par AstOz Voir le message

Le problème de la fausse information, c'est qu'elle essaye d'attirer le plus un utilisateur pour monétiser un maximum sa visite, d'où le parallèle avec le spam "pour maigrir".
Faire une information suffisamment convaincante pour être cru peut être reléguer à grande échelle et participer à la désinformation totale. (Le bug de l'an 2000 est presque un cas d'école)
Il faut différencier, parce que je ne suis pas d'accord si vous parlez de Nordpress et de LeGorafi. Ces deux derniers font de l'humour, de l'ironie. Ils font des sous mais ce ne sont pas les crédules qui lisent ces informations et donc rapportent de l'argent à leurs auteurs (s'ils en gagne...). On ne le dira pas assez, ce genre d'auteur aide à ce que les gens remettent en question ce qu'ils entendent ou, en tout cas, montrent à quel point les gens sont capables de ne pas se poser les bonnes questions.

Citation Envoyé par AstOz Voir le message

Là, on ne parle pas d'un état mais d'une entreprise qui offre un outil, tu es libre ou non de l'utiliser.
J'aime pas Facebook et sa politique, j'ai choisi de ne pas être sur facebook.

Rien ne t’empêche de choisir des alternatives.
Je serais parfaitement contre si ce choix provenait d'un état.
Vous avez raison mais vous oubliez une chose plutôt importante. On n'est pas obligé de les utiliser mais ils ont de grandes qualités, pour le moment. Nordpress aurait-il pu gagner la visibilité qu'il a aujourd'hui sans Facebook ? J'en doute.

De toute manière, il est conseillé aux clients de critiquer le produit. Les entreprises ne peuvent pas répondre à tous les besoins mais ça ne coûte rien au client de demander. Après, si les inconvénients du produit ne sont pas assez contraignants que pour que plus personne ne veuille "acheter"... Les gens veulent qu'on filtre les infos, s'en fiche, ne réalisent pas toutes les implications, ne sauraient pas se passer de facebook même si ça devenait payant (ah non, ça j'en doute, en fait)...
Avatar de micka132 micka132 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 22:03
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Je suis un fervent défenseur de la liberté d'expression, la question n'est pas là, le cas actuel ne parle que des fausses informations et non de censurer des informations vraies.
Que le monde serait simple s'il était binaire...Tout serait marqué FAUX ou VRAI!
Malheureusement ce n'est pas le cas, alors tu te mens à toi même si tu crois dur comme fer les deux idées de ta phrase, ou alors tu ne comprends pas ce que tu dis.
Avatar de Iradrille Iradrille - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 22:04
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Il est très simple de vérifier une information.
???
Les américains ont marchés sur la Lune ? Ou c'est un mensonge d'état pour donner l'impression d'un avantage technologique dans un contexte tendu (guerre froide) ?
Honnêtement, je ne doute pas qu'ils y soient allés, mais comment le prouver ? Tous les journaux le disent ? Ils disent peut être tous des conneries ?
A moins d'être témoin, tu dois faire confiance à quelqu'un. A partir du moment où tu fais confiance à quelqu'un, tu ne prouves rien.

Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Tu trouves le journaliste qui a posté l'information, lui doit fournir une explication sur son information parfois même ses sources.
Protection de l'anonymat des sources ? Comment savoir que les sources sont fiables ? Comment savoir que le journaliste te donne les bonnes sources, et pas simplement un de ses amis qui validera son histoire ?

Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Et honnêtement, si je devais choisir pour un utilisateur lambda entre de la censure d'une information ou un grande possibilité de fausses informations, je préfère la censure.
La censure n'est jamais la bonne solution. Il y a trop de dérives possibles.
Tu fais confiance à un petit groupe de personnes pour t'informer; si un jour ils décident de te mentir pour leur profit personnel, tu ne pourras pas vérifier ailleurs, vu qu'il n'y a pas d'ailleurs.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre émérite https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 0:01
Les américains ont marchés sur la Lune ? Ou c'est un mensonge d'état pour donner l'impression d'un avantage technologique dans un contexte tendu (guerre froide) ?
Honnêtement, je ne doute pas qu'ils y soient allés, mais comment le prouver ? Tous les journaux le disent ? Ils disent peut être tous des conneries ?
A moins d'être témoin, tu dois faire confiance à quelqu'un. A partir du moment où tu fais confiance à quelqu'un, tu ne prouves rien.
La majorité des pays actuels ont des télescopes assez puissants pour pouvoir voir les traces qu'on laissé les américains j'imagine.
Et plus simple encore, ils ont laissé des miroirs pour pouvoir calculé la distance terre-lune avec un laser. Sa c'est facilement vérifiable, suffit d’être bon en astronomie et d'acheter un laser puissant (sa s’achète facilement pour un particulier qui as un peu d'argent)

Et puis un mensonge d'une tels ampleur impliquerais beaucoup trop de personne pour garder un tels secret, ce qui est donc peu envisageable.

Vous avez déjà vu des photos de libération de camps ?
Les prisonniers étaient malade et mal alimenté.
Cette situation n'était pas propre qu'aux camps, les américains ont tellement bombardé l'Allemagne, que toute la population mourrait de faim et les médicaments n'arrivaient pas.

Bon vous allez me dire que c'est une stratégie normal dans une guerre.
À l'école on nous parlait de la cruauté des camps allemands, que les prisonniers étaient mal nourri, etc.
Mais quelque part ce sont les américains qui ont coupé l’approvisionnement en médicament et en nourriture et du coup il y a eu des épidémies dans les camps et beaucoup de mort.
Il me semble que le principe d'un camp de concentration c'est de faire travailler les prisonniers.
Pour pouvoir travailler il faut être bien nourris et bien soigné.

Bon après faudrait voir plus précisément, peut être que dans certaines régions le ravitaillement fonctionnait encore jusqu'à la fin.
Sa s’appelle la guerre. Dans une guerre y'a forcément des dommages collatéraux et des morts, on peu pas juste tuer "les méchants" et épargner "les gentils". Les bombardements des villes allemandes avec les bombes incendiaires j’appelle cela une stratégie pour détruire les usines ennemies, pas un crime de guerre.
Et inversement personne n'a jugé les nazis pour les V2 sur Londre, c'est pas un crime mais la guerre. ils ont été juger pour génocides et l'exterminations des prisonniers.

Il me semble que le principe d'un camp de concentration c'est de faire travailler les prisonniers.
Non, les camps de travaux chez les nazis c'étais de te faire travailler jusqu’à épuisement, sa faisait une bouche en moins à nourrir et puis de toute façon ils avait tellement de prisonnier qu'un de plus ou de moins sa changeait pas grand chose.
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 0:27
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Et puis un mensonge d'une tels ampleur impliquerais beaucoup trop de personne pour garder un tels secret, ce qui est donc peu envisageable.
Je ne conteste pas la lune mais ce n'est pas pour autant qu'un secret d'ampleur ne peut pas être possible, regarde JFK... Même dans les conflits actuels, qui peut dire avec certitude ce qui se trame derrière ça ? On sait très bien que la version officielle vaut ce qu'elle vaut dans l'intérêt de celui qui la communique (des 2 côtés du conflit d'ailleurs). Et pour revenir au sujet, c'est d'ailleurs bien pour ça qu'il ne faut pas plaider pour la censure sinon on aurait plus qu'une version officielle à ne pas contester et c'est tout. Déjà que ce n'est pas glorieux car on a des lois liberticides à ce niveau là alors si on en rajoute une couche de nous-même...
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 1:31
Facebook dévoile ses plans pour lutter contre les fausses actualités
l’entreprise assure prendre le problème au sérieux

Après l’élection « surprise » de Donald Trump, Facebook a été accusé d’avoir influencé les campagnes présidentielles des États-Unis avec les fausses actualités et, au passage, donné un coup de pouce au candidat républicain, lui permettant d’accéder à la Maison-Blanche. Si Mark Zuckerberg a d’abord trouvé cette idée ridicule, le PDG de Facebook a fini par exposer son plan de lutte contre les fausses actualités, pour ne pas donner l’impression de ne pas prendre le problème au sérieux.

Facebook a déjà un système en place qui permet aux utilisateurs de signaler de fausses publications. Mais pour le cas du phénomène des fausses actualités, Mark Zuckerberg estime que le problème est « plus complexe, à la fois techniquement et philosophiquement ». « Nous devons veiller à ne pas décourager le partage d'opinions ou restreindre par erreur le contenu légitime », dit-il. Le numéro un des réseaux sociaux travaille donc pour une détection plus efficace des fausses actualités. Comme l’explique son PDG sur son profil Facebook, la chose la plus importante que l’entreprise puisse faire est d'améliorer sa capacité à classer la désinformation. Facebook explore donc la possibilité de mettre en place un système pour détecter automatiquement les fausses actualités avant qu’elles soient signalées par les utilisateurs.

Facebook veut également compter sur sa communauté et des parties tierces de confiance pour résoudre ce problème. Pour cela, l’entreprise veut rendre beaucoup plus facile pour ses utilisateurs de signaler des histoires comme fausses pour l’aider à identifier plus rapidement la désinformation, et pénaliser ces articles afin de limiter leur propagation. Facebook compte également sur des organisations spécialisées pour vérifier les faits dans les articles signalés, afin de s’assurer de ne pas classer à tort une actualité comme étant fausse.

Entre autres options explorées pour lutter contre les fausses actualités, la firme de Mark Zuckerberg envisage aussi d’étiqueter les actualités qui seront confirmées comme étant fausses pour avertir les utilisateurs qui les lisent ou les partagent.

Les fausses actualités étant principalement motivées par le gain financier, le numéro un des réseaux sociaux compte également prendre des mesures pour rendre moins rentable cette pratique. Il rappelle d’ailleurs qu’il a annoncé une mise à jour de sa politique publicitaire, dans le but de bannir les sites rapportant de fausses actualités de son réseau publicitaire.

Mark Zuckerberg a publié ces détails pour assurer à la communauté que la société est déterminée à corriger le problème. Il précise toutefois que si ces idées sont intéressantes, « certaines [d’entre elles] fonctionneront bien, et d'autres pas ».

Source : Mark Zuckerberg
Avatar de seikida seikida - Membre régulier https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 5:29
Je pense qu'il n'y a qu'une seule solution :

- soit creer son propre fil d'actualite (donc avoir des employes journaliste) et dire que tous ce qui n'est pas dans ce fil d'actualite est potentiellement du mito
- soit creer un fil d'actualite payant pour ce qui veulent y mettre des news, et dire que tous ce qui n'est pas dans ce fil d'actualite est potentiellement du mito. Ainsi il y aura plus de control, car les personnes qui aiment repandre de fausses rumeurs ne voudront pas payes. Et si elles payent mais repandent quand meme de fausse rumeur Facebook sera capable de les bannir a vie du fil d'actualite (banissement par exemple de tous les utilisateurs utilisant cette carte de credit).

Sans ces 2 methodes, je vois pas comment ils peuvent faire. Par exemple n'importe qui peut retoucher une photo bien propre et balancer une news: "Arnold Schwarzenegger" est mort (par exemple) alors qu'il est tout simplement partie en vacance loin des gens quelque jours pour avoir la paix (et rester en famille ... il ca fait du bien parfois).

Question: est ce que sur FB il est interdit de balancer de fausse rumeur de ce genre (avec photo retouche et tout) ? (je ne crois pas que ce soit interdit ...)
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 9:28
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Comment définis tu un site de confiance ? Parce que GG te le dit ? Parce que c'est un site connu ?
Parce que Maman État le dit et parce que le dit site touche des millions de subventions chaque année. Faut suivre.
Avatar de Arno_94 Arno_94 - Membre actif https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 10:47
Bonjour à tous et toutes,

J'ai vu ce week-end, dans un énième reportage sur les élections US, qu'un gars estimait qu'à lui tout seul, il avait fait élire D. Trump uniquement parce qu'il balançait de fausses news.

Donc, certes, certain(e)s ont pu se laisser prendre et cela a pu affecter leur envie de vote mais n'oublions pas que lorsque J. Chirac est devenu président, toute la France pointait du doigt Canal + et les guignols, qui auraient influencés le vote des français. Où est la différence ?

Cela dit, moi qui vient d'un petit village du Pas de Calais, je peux vous assurer que, quand j'étais enfant, j'entendais des adultes (femmes pour le coup) dire des choses comme : "Ah non, moi je ne vote pas pour XXX, il me dégoûte, il est moche. Je préfère YYY, il est beau et il parle bien."

Bref, des gens qui votent sans savoir exactement ce qu'ils font, je ne pense pas qu'on le doive à Internet. Mais Internet nous permet de mieux le remarquer.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 11:13
Internet permet surtout d'avoir un autre point de vue.
Il est assez facile pour une personnalité de se faire black-lister des médias officielles, dès qu'il fait un pas de travers.

Sur internet tout le monde peut avoir le droit à la parole et certains sont suivi.
Il y a émissions sur internet qui font plus d'audience que certaines émissions à la TV.

C'est triste que la TV et les médias soient devenu comme ça.
Il parait que dans les années 80 il y avait encore des vrais débats à la TV...
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 11:39
Citation Envoyé par Arno_94 Voir le message
Cela dit, moi qui vient d'un petit village du Pas de Calais, je peux vous assurer que, quand j'étais enfant, j'entendais des adultes (femmes pour le coup) dire des choses comme : "Ah non, moi je ne vote pas pour XXX, il me dégoûte, il est moche. Je préfère YYY, il est beau et il parle bien."
Ca s'appelle l'effet de halo et c'est un biais cognitif très étudié en neurosciences. Tu as aussi un effet halo inverse quand tu fais partie d'un groupe de personne au sein duquel certains interlocuteurs sont diabolisés (typiquement : Chavez ou Poutine en occident). La défiance croissante envers les "experts", la médecine conventionnelle, et les journalistes institutionnels est un phénomène émergent qu'on pourrait peut-être décrire comme étant une forme alternative d'effet halo inversé.

Définition : https://en.wikipedia.org/wiki/Halo_effect
Illustration : https://en.wikipedia.org/wiki/Dr._Fox_effect

Choix rationnel vous avez dit ? Il faut être économiste (ou journaliste) pour croire encore à ces salades.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 12:56
Google se préparerait à supprimer la section « Dans l’actualité » des résultats retournés après une recherche,
dans son combat contre les fausses actualités

Suite aux critiques relatives aux fausses actualités sur sa plateforme, Google a désormais l’intention de retirer dans les semaines à venir la section « Dans l’actualité » qui apparaît en haut des résultats des recherches effectuées sur ordinateur. C’est en tout cas ce que confie une source familière du sujet au Business Insider.

Elle a ajouté que cette section sera remplacée par une version carrousel de « À la une » semblable à celle qui est actuellement disponible sur mobile. Il faut rappeler par exemple que c’est dans la version américaine de cette rubrique (« In the news » en l'occurrence) que sont apparues certaines actualités factices comme celle qui donnait Donald Trump comme vainqueur des élections populaires.


Google n'a pas toujours inclus les fausses actualités dans sa section « Dans l’actualité ». Le numéro un de la recherche n’y intégrait que des sources de médias traditionnels légitimes qui avaient été au préalable examinées par ses soins (comme le New York Times, la BBC ou le Washington Post). Toutefois, en octobre 2014, Google a décidé d’ajouter de plus en plus de sources dans cette section dans l’optique de permettre à une « diversité de voix » de diffuser des actualités aux utilisateurs. Ces voix comprennent donc désormais des billets de blog, voire même des messages dans des forums spécialisés.

« Nous travaillons toujours pour donner à nos utilisateurs la meilleure réponse possible à leurs requêtes », avait alors déclaré Google. « Cela pourrait se présenter sous la forme d'une vidéo, d'un communiqué de presse, d'un billet de blog, d'une photo, d'un message dans les médias sociaux ou d'un article de presse ».

Deux ans plus tard, l'inclusion de ce type de contenu est revenue hanter Google à telle enseigne que l’entreprise a décidé de déclarer la guerre aux actualités factices. Google veut complètement éradiquer les actualités factices comme l’expliquait son PDG Sundar Pichai dans une interview avec la BBC : « dans notre perspective, il ne doit pas y avoir de situations où les actualités factices se répandent, donc nous allons faire pour le mieux ». Et de préciser que « les actualités factices en tant qu’ensemble peuvent représenter un gros problème ».

En décidant de remplacer la catégorie « Dans l’actualité » par « À la une », Google ne laisse plus la possibilité de parler d’actualité factice. Cependant, cela ne va résoudre qu’une infime partie du problème puisqu’il va falloir également contrôler les sources si le leader de la recherche ne veut pas se retrouver en train de diffuser des informations qui ne sont pas avérées. Mais dans ce cas, comment cela pourrait-il se passer pour valider ce qui peut être diffusé ou non ? Une équipe dédiée ? Un algorithme ? Un mix des deux ? Quel sera le délai pour valider une publication ? Et la place de son label fact-check en sera-t-elle affectée ?

Source : BBC (interview PDG Google), Business Insider, Search Engine Land

Voir aussi :

Google propose le label "Fact Check" sur Google News pour aisément identifier les articles vérifiant des faits, que pensez-vous de cette initiative ?
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 13:05
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Le numéro un de la recherche n’y intégrait que des sources de médias traditionnels légitimes qui avaient été au préalable examinés par ses soins (comme le New York Times, la BBC ou le Washington Post).
Ce sera de plus en plus difficile d'avoir accès à des médias alternatifs.
Avatar de pierre-y pierre-y - Membre averti https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 15:35
Le numéro un de la recherche n’y intégrait que des sources de médias traditionnels légitimes qui avaient été au préalable examinés par ses soins (comme le New York Times, la BBC ou le Washington Post).
C'est assez pathétique de lire ça alors que c'est justement ces media traditionnels et légitime qui ont chercher a volontairement orienter les votes américains et que donc ils ont fait de la fausse informations par omissions le plus souvent.
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 16:12
Si les médias traditionnels prennent conscience de leur propre faillite, ils faut apprendre aux journalistes ET aux citoyens des bases d'hygiène intellectuelle :

- La source de chaque information nouvelle doit être systématiquement mentionnée, y compris les images,
- Un article sans références est un article qui n'existe pas. C'est valable pour un article scientifique, c'est valable pour un article de Wikipédia, il n'y a pas de raison que cela ne soit pas valable pour un article de presse,
- Le titre d'un article doit refléter le plus exactement possible son contenu,
- S'interroger systématiquement sur QUI parle, au nom de QUI, pour quels intérêts, qui est propriétaire de l'information.
- Chaque information doit être recoupée par plusieurs sources d'information indépendantes,
- La propagande, le mensonge médiatique, la manipulation intellectuelle, rien de tout ça n'est spécifique aux régimes des "Méchants". La manipulation n'a pas d'étiquette politique.
- 50 millions de personnes peuvent avoir tort, contrairement à ce que veut la propagande libérale : ce qui émerge du bas n'est pas forcément plus juste que ce qui émerge du haut.
Avatar de micka132 micka132 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 16:49
Citation Envoyé par Grogro Voir le message
Si les médias traditionnels prennent conscience de leur propre faillite, ils faut apprendre aux journalistes ET aux citoyens des bases d'hygiène intellectuelle :
C'est pas compliqué, la plupart des articles (en France) sont un quasi copié de l'AFP, c'est pour ca que tu as toujours les même actus qui tournent en boucle ce qui donne un plus légitime aux infos, puisque tout le monde le dit !
En même temps comment faire autrement quand la plupart des gens sont scotchés à leurs smartphones et qu'il faut tout savoir dans l'immédiat? Ben tu fais plus du journalisme, tu fais du direct...
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 18:10
Chine : les fausses actualités donnent une raison de plus de renforcer le contrôle de l’internet
Pékin suggère une cyber gouvernance plus rigide

Du 16 au 18 novembre, la ville de Wuzhen a abrité la troisième édition de la conférence mondiale sur Internet (WIC) en Chine, qui a vu la participation des autorités chinoises et des entreprises comme Facebook, IBM Corp ou encore Qualcomm Inc.

La Chine a réaffirmé sa position en tant que leader du contrôle de l’internet et a appelé les entreprises de technologie et autres pays à respecter sa position. Dans un court discours vidéo lors de la conférence, le président chinois Xi Jinping a appelé au respect de la « souveraineté cybernétique », c’est-à-dire l'imposition de contrôles gouvernementaux sur le cyberespace à l'intérieur des frontières chinoises.

Les responsables chinois et des dirigeants d'entreprises locales ont également pris la parole pour appeler à une cyber gouvernance plus rigide, estimant que le cyberespace est devenu dangereux et plus difficile à gérer. Et à titre d’exemple, ils ont tous indexé le phénomène de fausses actualités qui a explosé pendant les campagnes présidentielles des États-Unis.

Pour Ren Xianling, le numéro deux du Cyberspace Administration of China (CAC), l'autorité suprême de l'internet en Chine, le contrôle de l’internet est une mesure efficace pour prévenir les dangers liés au cyberespace. C’est comme « installer des freins dans une voiture avant de conduire sur la route », dit-il. Si Facebook réfléchit encore aux voies et moyens de lutter contre les fausses actualités, Ren Xianling recommande d'utiliser des systèmes d'identification des internautes afin que ceux qui publient de fausses nouvelles et des rumeurs puissent être identifiés et punis.

Les grandes entreprises chinoises de technologie semblent également s’aligner sur la position de Pékin vis-à-vis de l’internet. C’est le cas par exemple du géant chinois de Tencent Holdings Ltd, qui a développé l'application de réseau social la plus populaire en Chine, WeChat. Ma Huateng, le fondateur de l’entreprise met également en avant le rôle des médias sociaux dans l'élection de Donald Trump en affirmant que cela envoie un « signal » à la communauté mondiale sur les dangers des fausses nouvelles. Ce qui donne une raison de plus pour limiter la liberté de l’utilisation de l’internet en renforçant les contrôles gouvernementaux.

Source : Reuters
Avatar de JackJnr JackJnr - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 18:17
[cynisme]
C'te blague, c'est un article en avant première du Gorafi bande de rigolos
Avatar de Fleur en plastique Fleur en plastique - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 20:51
Ah, enfin on y vient. Il est nécessaire que les puissances mondiales enfin fassent le ménage d'Internet. Il y a trop de rigolos et petits plaisantins qui s'amusent, en publiant des fausses actualités, des sites complotistes, virus, logiciels libres, films pirates en streaming et autres crimes odieux en toute impunité. Leur place est derrière les barreaux ou dans la guillotine !

Il me semble normal que les puissances les plus soucieuses de l'intérêt du citoyen, c'est-à-dire la Chine, la Russie, les Etats-Unis et la Corée du Nord fassent un gouvernement à quatre. Et les réformes qui me paraissent tout à fait nécessaire sont les suivantes :
- Plus d'anonymat ou de pseudo. Chaque membre d'un forum ou réseau social devra apparaître avec son nom, prénom, téléphone, adresse et pays de résidence visible par tous.
- Adresse IP attribuée à vie à chaque citoyen afin de faciliter l'identification et reconnaître les usurpations.
- Chaque site devra avoir été explicitement autorisé par le gouvernement avant d'être visible par l'honnête citoyen.
- Chaque message posté sur un forum devra avoir été validé par l'équipe du gouvernement ; si le message contient une désinformation, une illégalité ou une méthode de pensée contraire aux bonnes mœurs, le message ne sera pas du tout publié et l'auteur du message poursuivi en justice.

Grâce à ses simples mesures, Internet redeviendra sain. On pourra passer notre temps à mettre à jour Windows 10 et en même temps rechercher la recette de l’œuf à la coque, payer puis visionner en streaming le dernier film à la mode, savoir pour qui voter à la présidentielle 2017, ou acheter sur les sites des commerçants honnêtes.
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent https://www.developpez.com
le 23/11/2016 à 9:52
Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
- Chaque site devra avoir été explicitement autorisé par le gouvernement avant d'être visible par l'honnête citoyen.
Ce qui est marrant c'est que tu crois troller mais c'était réellement une proposition de ce cher François Fillon aux débuts d'internet
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent https://www.developpez.com
le 23/11/2016 à 10:27
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Ce qui est marrant c'est que tu crois troller mais c'était réellement une proposition de ce cher François Fillon aux débuts d'internet
Et puis c'est surtout déjà en cours ou partiellement en cours dans plusieurs pays. ^^

Mais j'avoue que c'est un des rares trolls de Fleur en plastique où j'ai mis +1, tellement c'est proche de la vérité.
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 23/11/2016 à 11:34
Il me semble justement que Fillon, qui avait consacré ses 5 années de premier ministre à exciter la phobie d'internet auprès de la ménagère de plus de 50 ans intoxiquée à TF1, voulait étendre le rôle du CSA (politiquement contrôlé comme chacun sait, encore plus depuis que Sarko est passé par là) au web. Et qu'il rêvait d'un organisme pour "approuver" un site web. Une certification qu'il imaginait facultative, mais il n'était pas difficile d'extrapoler ensuite (prise en charge par les logiciels de contrôle parental, pressions auprès des FAI).

Enfin depuis, Valls a fait depuis bien pire que la Hadopi ou la Loppsi.

Maman État, protège-moi de ce méchant web que je ne saurais voir !
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 23/11/2016 à 11:42
La Neutralité du Net risque d'en prendre un coup dans les années à venir.
C'est dommage.

Des lois vont être mis en place pour pouvoir facilement censurer des sites.
Avatar de negstek negstek - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 23/11/2016 à 11:48
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Je sais que je risque de me faire plein d'ennemies avec ce que je vais dire mais...
Est-ce que ce n'est pas dangereux de donner un pouvoir aussi important (choisir qui va diriger le pays) à des gens qui pourraient être influencés par les opinions personnalités qui n'ont rien à voir avec la politique, et notamment lorsque ces opinions sont relatés dans de faux articles (et donc donner du pouvoir à des personnes qui se contentent des "on dit" sans prendre le temps de vérifier la véracité des informations qu'on leur présente).
C'est aussi pertinent que de donner les commandes des armes nucléaires à Gad Elmaleh juste parce qu'on s'est bien marré à son dernier spectacle...

Enfin, c'est en supposant que ces articles ont réellement eu une influence (et malheureusement je crains que ce soit possible, même si Facebook n'est pas forcément en tort (c'est avant tout ceux qui diffusent ces fausses informations qui sont à blâmer, et à mon sens cela devrait être pénalisé (et c'est aussi valable pour les "vrais" journalistes qui diffusent des informations sans les vérifier (bon, là, on perd 90% des gros média... mais après je ne serais pas contre))).
Moi ça m'intéresse de lire l'avis de Mr Stallman que je trouve plein de bon sens. Il met en avant des arguments dont je n'avais pas connaissance à propos d'uber et contribue ainsi à améliorer ma vision du numérique et de sa portée dans notre monde contemporain. Après si tu t'en tamponne comme tu l'as si bien signalé dans ton premier post, passe ton chemin et évite nous les posts inutiles.
Avatar de NSKis NSKis - Membre émérite https://www.developpez.com
le 23/11/2016 à 13:03
Je suis même sûr que le gouvernement chinois a de vrais idées novatrices pour la sécurité du "web" comme une puce d'identification avec localisation GPS et micro intégré à installer dans les fesses de chaque citoyen, histoire de mieux vérifier ses faits et gestes, qui plus est avec une fonction permettant de gérer son programme de rééducation au sein d'un sympathique camp de vacance... La sonde servant à lire les pensées "subversives" du citoyen rebelle sera disponible dans un 2ème temps et sera implantée de manière prioritaire sur les individus critiquant le régime.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 06/12/2016 à 16:29
Quand Facebook bloque le lien menant à l'extension « détecteur de foutaises »,
aveu d'impuissance ou erreur manifeste face aux fausses actualités ?

Depuis quelques semaines déjà, Facebook, Google et Twitter entre autres sont sur le banc des accusés quant au fait que leurs plateformes ont contribué à répandre de fausses actualités. Si le phénomène de diffusion de fausses actualités en lui-même n’est pas nouveau, les entreprises technologiques se sont vues obligées de prendre très vite des mesures à cause du fait que les voix les accusant d’avoir contribué à l’élection de Donald Trump se faisaient de plus en plus nombreuses.

Même si Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, avait d’abord affirmé qu’il trouvait ridicule l’idée même de voir Facebook avoir influencé le cours de l’élection à cause de cela, très vite, son entreprise a dévoilé ses plans pour lutter contre ce fléau, ne manquant pas de dire combien elle prend ce problème au sérieux.

Dans l’optique de prouver à Mark Zuckerberg combien il se trompait lorsqu’il a expliqué que le problème des fausses actualités est « plus complexe, à la fois techniquement et philosophiquement ». Daniel Sieradski, un journaliste indépendant de 37 ans, a proposé une extension de navigateur permettant de vérifier la véracité d’une actualité sur le réseau social. Comme l’explique le descriptif, B.S. Detector (détecteur de foutaises) est « une réplique suite aux affirmations douteuses de Mark Zuckerberg selon lesquelles Facebook est incapable de s'attaquer substantiellement à la prolifération des fausses nouvelles sur sa plateforme. Extension à la fois disponible sur les navigateurs Chrome et Mozilla, B.S. Detector parcourt tous les liens d’une page web donnée pour chercher des références à des sources non fiables en se basant sur une liste manuellement compilée de domaines. Il fournit ensuite des avertissements visuels sur la présence de liens douteux ou d’une navigation sur des sites Web douteux ».

Une fois installé, B. S. Detector range par catégories les sites pour éviter la polémique. Parmi les catégories figure « Fake News » dont les sources montent de toutes pièces des histoires dans l’intention de piéger le public, « Satire » dont les sources fournissent un contenu à caractère humoristique sous forme de Fake News, « Hate Group » dont les sources font activement des propagandes discriminatoires (racistes, homophobes, etc.), Clickbait dont les sources ont pour objectif de générer des revenus marketing en suscitant les clics massifs par des titres sensationnels. Bien entendu, il ne s’agit là que d’une partie des catégories.

Lorsque B. S. Detector tombe sur un article, il va donc parcourir les liens et le comparer à sa compilation de sites d’actualité d’une fiabilité douteuse. Cette liste est régulièrement mise à jour et les utilisateurs sont invités à participer en signalant des sites sur lesquels ils tombent qui figurent dans l’une de ces catégories. Lorsqu’un utilisateur tombe sur un article qui figure dans l’une de ces catégories, l’extension va lui donner un avertissement explicite (par exemple « ce site n’est pas une source fiable d’actualité ») accompagné d’une précision à l’intention de l’utilisateur (comme « motif : théorie du complot »).

Pour Daniel Sieradski, « la prolifération de la désinformation a sérieusement réduit la capacité des gens à faire des choix en connaissance de cause quand il s’agit de politique » À ses yeux, il est donc fondamental de rétablir des filtres et des avertissements.

Facebook, qui avait d’abord bloqué sur sa plateforme le lien menant au dépôt GitHub de l’extension pour « des raisons de sécurité », a fini par débloquer le lien en prétendant avoir fait une erreur, exactement comme s’y attendait Sieradski qui laisse supposer une certaine méfiance de la presse technologique sur la volonté de Facebook l’idée de régler le problème de la désinformation.

Le créateur de l’extension a expliqué au Guardian que selon lui « ce n’est évidemment pas pour des raisons de sécurité, car l’extension n’affecte aucun paramètre de sécurité. Cela n’affecte pas l’intégrité de Facebook, l’extension ajoute seulement des éléments HTML sur une page. Elle ne fait rien de malveillant… Je pense que [Facebook] n’a pas du tout aimé l’article de TechCrunch ». Pour rappel, l'article de TechCrunch parlait d'un déploiement d'un nouvel outil par Facebook pour permettre de vite repérer les actualités factices avant de mettre à jour son article après avoir été contacté par Sieradski et d'indiquer qu'il avait simplement oublié qu'il avait téléchargé l'outil B. S. Detector.

Quoiqu’il en soit, Facebook pourrait avoir emprunté le même chemin ; certains utilisateurs ont commencé à voir Facebook leur demander leur avis sur la pertinence.des titres.


Le contexte actuel semble inviter les plateformes de réseautage social a prendre rapidement des mesures. En effet, le New York Times rapporte que les partisans du « Pizzagate » sont convaincus qu'Hillary Clinton utilise une pizzeria de Washington (le Comet Ping Pong) comme quartier général pour gérer un réseau pédophile. Une théorie du complot qui a vite fait d’être répandue sur internet, qui a poussé un homme à ouvrir le feu dans l'établissement ce dimanche sans blesser personne.

Pour James Alefantis, propriétaire du Comet Ping Pong, « ce qui s’est passé aujourd’hui prouve que la propagation de théories du complot aussi fausses que dangereuses n’est pas sans conséquence. J’espère que ceux qui attisent ces flammes vont réfléchir à ce qui s’est passé et cesser de promouvoir de tels mensonges ».

dépôt GitHub de B. S. Detector

Source : New York Times, B. S. Detector, The Guardian
Avatar de micka132 micka132 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 06/12/2016 à 19:30
Citation Envoyé par La nouvelle
Pour James Alefantis, propriétaire du Comet Ping Pong, « ce qui s’est passé aujourd’hui prouve que la propagation de théories du complot aussi fausses que dangereuses n’est pas sans conséquence. J’espère que ceux qui attisent ces flammes vont réfléchir à ce qui s’est passé et cesser de promouvoir de tels mensonges ».
C'est pas faux. D'ailleurs les américains en ont eu une belle de théorie du complot de la part du gouvernement Bush sur le gouvernement irakien et les armes de destruction massives.
Bilan, 500 000 morts ?
J’espère que ceux qui attisent les flammes vont réfléchir...
Avatar de Iradrille Iradrille - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 06/12/2016 à 20:03
Vivement 2019 !
Il y a 50 ans, l'Homme posait le pied sur la Lune.

"To what extent do you think it's a fake ?"
Avatar de goomazio goomazio - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 06/12/2016 à 23:20
ce qui s’est passé aujourd’hui prouve que la propagation de théories du complot aussi fausses que dangereuses n’est pas sans conséquence.
Et si cette théorie "du complot", qu'on peut plus justement qualifiée de vaseuse, peut probable ou effrayante, était vraie ? Qui serait près à jurer qu'il n'existe pas de réseau pédocriminel géré depuis un lieu quelconque ? Ensuite, imaginer que ce soit une personne faisant partie des hautes sphères liées à des scandales peux éthiques qui gère ça n'est pas si loufoque. Ce qui est sur c'est que les "partisans" (la connotation péjorative de ce mot rentrera surement bientôt dans le dictionnaire) n'ont ni Colin Powell (cf. ce qui est évoqué deux posts plus haut) ni Manuel Valls comme portes paroles.

Soit, si cette théorie était vraie, seule une victime ayant vu son bourreau et ce dernier lui-même pourraient en êtres sur, et encore... Comment un enfant peut-il faire éclater la vérité sur la supercherie du 6 décembre quand toute sa famille jure dur comme fer que Saint-Nicolas existe ?
Avatar de icexplorer icexplorer - Membre habitué https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 0:47
Je vais peut-être sortir hors-sujet (en fait pas tellement que ça, mais bon) mais en ce qui me concerne il y a un truc qui me chiffone et c'est la façon dont l'affaire "pizzagate" est gérée par les médias justement.

J'ai lu un certain nombre d'articles prenant des partis différents : par exemple, l'article de 20 minutes pour qui cette affaire serait une invention de toutes pièces, mais aussi l'article de vigilant citizen pour qui au contraire elle serait bel et bien réele. Résultat ? Pour le 20 minutes "c'est faux" mais sans vraiment savoir pourquoi (c'est aussi le cas des autres articles sur lesquels je suis tombé), alors que sur l'article de vigilant citizen il y a énormément d'élèments troublants qui pour moi mériteraient qu'une agence gouvernementale s'y intéresse.

Mais non, on préfère dire qu'il s'agit de faux-articles, et de les assimiler à des torchons inventés par des "conspirationnistes" (terme devenu très pejoratif ces derniers temps-ci) qui gobent tout et n'importe quoi.

A ce rythme-là, d'ici quelques années dès qu'un article ne servira pas les besoins des pouvoirs politiques en place, il sera considéré comme "faux" et censuré.
La seule source d'information sera les "médias traditionnels légitimes".

Bizarrement, cela me rappelle l'affaire Snowden : avant qu'il ne fasse ses révélations, ceux qui se doutaient de quelque chose étaient plus ou moins considérés comme des "conspirationnistes".
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 8:36
Le Pizzagate est une affaire qui touche des gens important et qui a été entendu par énormément de monde (je crois que ce fut en en TT sur Twitter).
Pour faire oublier l'affaire, ils ont une stratégie assez agressive, puisque énormément de médias vont en parler en disant qu'il y a des fous conspirationniste qui croient n'importe quoi sans aucune preuve et que ça n'a strictement aucun sens.

Je ne connais pas l'affaire, mais il faudrait voir qu'est-ce que ceux qu'on appellent "les conspirationnistes" ont trouvé à la base.
Peut être que c'est basé sur n'importe quoi et qu'ils voient de la pédophilie partout.
Ou peut être qu'il y a réellement de quoi s'inquiéter.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 10:23
Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
Le Pizzagate est une affaire qui touche des gens important et qui a été entendu par énormément de monde (je crois que ce fut en en TT sur Twitter).
Pour faire oublier l'affaire, ils ont une stratégie assez agressive, puisque énormément de médias vont en parler en disant qu'il y a des fous conspirationniste qui croient n'importe quoi sans aucune preuve et que ça n'a strictement aucun sens.

Je ne connais pas l'affaire, mais il faudrait voir qu'est-ce que ceux qu'on appellent "les conspirationnistes" ont trouvé à la base.
Peut être que c'est basé sur n'importe quoi et qu'ils voient de la pédophilie partout.
Ou peut être qu'il y a réellement de quoi s'inquiéter.
Enormement de zones d'ombres derrière ce pizzagate et spirit cooking.
Il y assez d'indices pour enquêter mais ça ne se fera pas dans ce monde, sous prétexte que ça coûte cher et que l'histoire n'est que pur mensonge de complotistes.
Ces gens là (criminels pédo-satanismes friqués) sont des intouchables, qu'ils crèvent en enfer.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 10:28
Citation Envoyé par goomazio Voir le message
Et si cette théorie "du complot", qu'on peut plus justement qualifiée de vaseuse, peut probable ou effrayante, était vraie ? Qui serait près à jurer qu'il n'existe pas de réseau pédocriminel géré depuis un lieu quelconque ? Ensuite, imaginer que ce soit une personne faisant partie des hautes sphères liées à des scandales peut éthiques qui gère ça n'est pas si loufoque. Ce qui est sur c'est que les "partisans" (la connotation péjorative de ce mot rentrera surement bientôt dans le dictionnaire) n'ont ni Colin Powell (cf. ce qui est évoqué deux posts plus haut) ni Manuel Valls comme portes paroles.

Soit, si cette théorie était vraie, seule une victime ayant vu son bourreau et ce dernier lui-même pourraient en êtres sur, et encore... Comment un enfant peut-il faire éclater la vérité sur la supercherie du 6 décembre quand toute sa famille jure dur comme fer que Saint-Nicolas existe ?
Marc Dutrou, Fourniret, n'étaient pas pédo criminels non plus.
Rem: ça se passe près de chez nous.

L'affaire Dutrou a été baclée alors qu'il y avait des preuves...
"Ca coute cher les analyses ADN" disaient-ils.
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 10:33
Et on pourrait avoir une liste de ces indices ?

Car je n'avais pas trop entendu parler de ça, et quand je fais une recherche sur ce "pizzagate", je tombe sur ça :

http://www.liberation.fr/planete/201...-fusil_1533185

Je sais pas, quand je vois pédophilie / sataniste / 4chan dans la même histoire, déjà, ça sent le bidon à 10 000 km.

Alors je sais d'avance que certains vont venir dire que Libération, c'est un merdia pro-Hillary, et anti-Trump qui ne dit pas la vérité, du coup, à titre informatif et personnel, merci de bien vouloir me donner des liens vers ces indices irréfutables, qui montrent qu'il y a des pédophiles satanistes qui violent des enfants dans la cave d'une pizzeria qui n'a pas de sous-sol (attention, y'a un piège).
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 10:44
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
quand je vois pédophilie / sataniste / 4chan dans la même histoire, déjà, ça sent le bidon à 10 000 km.
C'est justement l'objectif, les médis ont rassemblé le plus de conneries possible afin de discréditer ceux qui pensent avoir trouvé des pédophiles parmi les proches d'Hillary Clinton.
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 10:58
Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
C'est justement l'objectif, les médis ont rassemblé le plus de conneries possible afin de discréditer ceux qui pensent avoir trouvé des pédophiles parmi les proches d'Hillary Clinton.
Tu as donc des preuves irréfutables qu'il y a des pédophiles sataniques dans les proches d'Hillary ? Merci donc de me les communiquer, plutôt que de me laisser dans ce suspens insoutenable...

Ah et "qui pensent avoir trouvé", ça veut dire qu'ils ne sont même pas sûr de leurs accusations, donc jusqu'à preuve du contraire, ça reste du bidon, mais apparemment, toi, tu es déjà sûr et certains, juste car tape sur Hillary et parce que, ceux que toi tu considère comme des "merdias", disent que c'est du pipeau.

La preuve par l'image de l'influence de ces "fakes news".

Edit:

Ah et concernant Vigilant Citizen, ça va te plaire, j'ai trouvé ce blog (en anglais désolé) d'un mec qui se qualifie lui-même d'adepte de la conspiration, et qui accuse ce site de justement être un agent de désinformation à la solde des illuminati / francs-maçons.

https://chaukeedaar.wordpress.com/20...disinfo-agent/

Les "complotistes" sont tellement paranos qu'ils en sont rendus à s'accuser entre eux.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 11:06
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Tu as donc des preuves irréfutables qu'il y a des pédophiles sataniques dans les proches d'Hillary ?
Personnellement non, mais c'est juste que par défaut je me méfie plus des médias que du reste du monde ^^

Après peut être que cette histoire n'est pas fondé, j'en sais rien...
Cela dit des pédophiles proche de riche et puissant ça ne m'étonnerait pas du tout.

Quand j'aurais le temps je ferais peut être des recherches sur le sujet, pour en savoir un peu plus.
Avatar de youtpout978 youtpout978 - Membre expert https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 11:34
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Alors je sais d'avance que certains vont venir dire que Libération, c'est un merdia pro-Hillary, et anti-Trump qui ne dit pas la vérité, du coup, à titre informatif et personnel, merci de bien vouloir me donner des liens vers ces indices irréfutables, qui montrent qu'il y a des pédophiles satanistes qui violent des enfants dans la cave d'une pizzeria qui n'a pas de sous-sol (attention, y'a un piège).
Normal c'est une pièce secrète ils n'ont pas tirer le bon carton à Pizza pour l'ouvrir ...

Après que des politiciens ("certains") ont un goût immodéré pour les enfants c'est pas une nouveauté et qu'ils ont accès à des réseaux pédophile non plus, on en a en France, bizarrement ils sont jamais inculpé ...
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 11:50
Citation Envoyé par youtpout978 Voir le message
Après que des politiciens ("certains") ont un goût immodéré pour les enfants c'est pas une nouveauté et qu'ils ont accès à des réseaux pédophile non plus, on en a en France, bizarrement ils sont jamais inculpé ...
Ah mais que ça "existe", je ne dis pas le contraire, sauf que ce n'est pas le sujet, la question ici n'est pas de savoir si il y en a ou pas, de part le monde, il est question d'accusation à l'encontre de personnes précises, et donc de savoir si ces personnes là précisément, sont des pédophiles satanistes qui se réunissent dans cette pizzeria.

Et le fait que ça "existe", ne prouve en rien que ces accusations sont fondées.

Quant au fait qu'en France ils ne sont jamais inculpés, c'est encore un 3ème problème, qui n'a rien à voir non plus, puisque l'on parle là de faits se déroulant aux USA.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 12:02
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Quant au fait qu'en France ils ne sont jamais inculpés, c'est encore un 3ème problème, qui n'a rien à voir non plus, puisque l'on parle là de faits se déroulant aux USA.
En France et aux USA c'est pareil, il y a des très haut gradé (dans la Justice et la Police par exemple) qui font parti de réseau pédophile.
Du coup ils peuvent stopper les affaires.

Les policiers font leur travail, mais c'est bloqué quand ça remonte...
Quand une personne avec du pouvoir est corrompu ça empêche la justice de fonctionner correctement.
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 12:07
Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
En France et aux USA c'est pareil, il y a des très haut gradé (dans la Justice et la Police par exemple) qui font parti de réseau pédophile.
Du coup ils peuvent stopper les affaires.

Les policiers font leur travail, mais c'est bloqué quand ça remonte...
Quand une personne avec du pouvoir est corrompu ça empêche la justice de fonctionner correctement.
Des exemples de juges et policiers français (toujours en poste) faisant partis de ces réseaux, et qui arrivent à faire échouer toutes les plaintes ? Ou ce n'est encore que l'expression de ton opinion ?
Avatar de GPPro GPPro - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 12:14
Comme quoi, les crétins conspirationnistes ont encore un bel avenir devant eux...

Propager de la merde n'a jamais aidé à se débarrasser de la vraie merde. Oui nos dirigeants ont beaucoup de choses à se reprocher et on devrait le leur faire payer, mais non, ce ne sont pas vos délires issus de reddit/4chan où je ne sais quel repaire de lie de l'humanité. (oui, le pizzagate vient de 4chan, quelle référence !)
Avatar de youtpout978 youtpout978 - Membre expert https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 12:30
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Ah mais que ça "existe", je ne dis pas le contraire, sauf que ce n'est pas le sujet, la question ici n'est pas de savoir si il y en a ou pas, de part le monde, il est question d'accusation à l'encontre de personnes précises, et donc de savoir si ces personnes là précisément, sont des pédophiles satanistes qui se réunissent dans cette pizzeria.

Et le fait que ça "existe", ne prouve en rien que ces accusations sont fondées.

Quant au fait qu'en France ils ne sont jamais inculpés, c'est encore un 3ème problème, qui n'a rien à voir non plus, puisque l'on parle là de faits se déroulant aux USA.
Oui là l'histoire était vraiment trop capillotracté pour être crédible, après je ne sais pas trop ce qu'il se passe aux USA, mais j'ai jamais entendu parlé de personne haut placé en politique mis en examen (c'est plus souvent des stars du Show Bizz, du monde du sport), en tout cas en France des éléments d'enquête qui disparaisse ça existe, il y avait une enquête sur un lieux où des jeunes filles issus de la DASS était enfermé et subissait des sévisses sexuelles, il avait été retrouvé un petit carnet avec une liste de client, mais celui-ci a disparu témoignait un gendarme travaillant sur l'enquête ...

C'est un peu la même chose avec les évadés fiscaux, au départ il y a une liste de "1000" personnes (c'est un exemple), à la fin il y a une enquête que sur 30 personnes (certes il y en a certains qui se mettent en règle entre temps, mais d'autre ont leur nom qui est effacé de la liste).
Avatar de vivien75 vivien75 - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 07/12/2016 à 13:26
J'ai lu sur les plus grand journaux que les soucis de santé de hillary Clinton n'était qu'une rumeur folle et ridicule reliée par des complotistes sur la "fashosphère"... la veille qu'elle fasse un malaise en public et qu'elle avoue ses ennuies de santé.

Pareil à chaque agression pour une tenue légère on voit des articles qui disent que ce n'est qu'une rumeur ridicule qui s'opposent à des témoignages qui en rajoutent.

Qui va décider de ce qui est une rumeur ridicule , d'un scandale?
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement logiciels temps réel embarqué H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Ingénieur développement électronique H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Architecte / concepteur électronique analogique H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil