Fausses actualités : « les gens sont clairement plus bêtes, ils ne vérifient rien »,
Conclut un professionnel des fausses actualités

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Les fausses actualités sur Facebook ont-elles vraiment aidé Donald Trump à remporter les élections présidentielles contre Hilary Clinton ? C’est ce que regrette Paul Horner, un professionnel qui exploite plusieurs sites qui publient de fausses actualités en général à caractère humoristique. Il exerce cette activité depuis des années et revendique aujourd’hui 10 000 dollars par mois uniquement grâce au service AdSense de Google.

Comment fonctionne son business ? Le principe est simple. Il publie un article, qui est ensuite diffusé sur les réseaux sociaux. Les médias et certaines personnalités relaient la fausse actualité. Peu de temps après, les médias qui l’ont repris réalisent que l’article est faux, ils essaient donc de se rattraper en démentant l’information. Mais le tir étant déjà parti, ceux qui ont relayé la fausse actualité finissent par se sentir ridicules de ne pas avoir pris le soin de vérifier l’information. L’idée est de se faire de l’argent avec le trafic généré, peu importe le contenu de l’article, le plus important c’est qu’il soit aveuglément partagé sur les réseaux ou repris par d’autres sites.

Mais les choses ont dérapé pendant les campagnes présidentielles des États-Unis, dit-il. Horner a remarqué que les gens croyaient tout, ne vérifiaient rien et ne prenaient pas le temps de lire les démentis au sujet des fausses actualités. « Honnêtement, les gens sont clairement plus bêtes », dit-il. « Ils ne font que partager des trucs. Personne ne vérifie… C’est effrayant. Je n’ai jamais vu ça. »

Paul Horner avoue ne pas être un partisan de Trump, ce qui l’a conduit à écrire des faux articles pour ridiculiser le camp du candidat républicain. Mais ses articles ont été pris au sérieux et ont produit le contraire de l’effet attendu. « Mes sites ont été tout le temps repris par les partisans de Trump », dit-il. « Ses partisans ne vérifient rien - ils postent tout, ils croient n'importe quoi. Son directeur de campagne a posté mon article au sujet d'une personne qui a reçu 3500 $ pour manifester » lors d’un rassemblement des pro-Trump.

Paul Horner dit avoir écrit cet article pour se moquer des partisans de Trump qui croyaient vraiment que des gens étaient payés pour protester lors de leurs rassemblements, croyant qu’ils allaient se sentir ridicules quand ils verront que l’article est faux, mais ça n’a pas été le cas. « Je pensais qu'ils l'auraient vérifié... Je veux dire que c'est la façon dont cela a toujours fonctionné : quelqu’un reprend ce que j’ai écrit, ils découvrent que c’est faux et ils se sentent idiots [d’avoir cru que c’était vrai]. Mais les partisans de Trump - ils continuent juste à avancer avec cela ! Ils ne vérifient jamais rien », explique Horner, qui pense donc qu’il aurait donné un coup de pouce à Donald Trump dans les campagnes présidentielles.

Source : The Washington Post

Et vous ?

Pensez-vous que c’est plutôt les gens qu’il faut blâmer et les non les réseaux sociaux ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Homo_Informaticus Homo_Informaticus - Membre averti https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 18:05
Pensez-vous que c’est plutôt les gens qu’il faut blâmer et les non les réseaux sociaux ?

Vu que le contenu des réseau sociaux n'est que le résultat de ce que les gens y mettent ou relayent, la question ne se pose pas.

Il m'arrive meme d'etre traité de parano ou de conspirationiste lors de discussion où des choses me parraissent tellement énorme que je demande les sources pour lire moi meme les articles. Comme les gens n'ont généralement qu'apercu vite fait sur les réseaux sociaux, ils ne le savent meme pas eux meme.

Pourtant un simple coup d'oeil pour voir que l'article relayé vient de Minute ou journal de la sorte suffirait tout de suite à souligner un parti pris ou la position de l'auteur.

Il y tellement d'informations qui défilent partout entre la course au scoop des médias qui veulent balancer l'info en premier et le nombre incalculable de news a lire sur un mur facebook qu'effectivement, les gens ne prennent pas la peine de tout lire et de vérifier.
Avatar de TheLastShot TheLastShot - Membre averti https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 18:07
Je pense que les deux sont en tort, ainsi qu'un troisième acteur : les émetteurs de fausses informations.

Les gens: Dans l'idéal on devrait toujours vérifier une information ou tout du moins ne pas se limiter à une seule source afin de les faire concorder ou de les infirmer. Il suffirait par exemple de chercher ses informations sur ne serait-ce que 3 sources n'appartenant pas aux même cercles (c'est à dire éviter de chercher les infos chez A, B et C si eux-même prennent leurs infos chez D). Mais pour cela il faudrait évidemment les éduquer à faire cet effort. Je pense que les gens ont un peu trop habitués avec la télé (et autres médias traditionnels) et les réseaux sociaux à avoir leurs infos fourni tout prêt sur un plateau.

Les réseaux sociaux: C'est leur choix de permettre à n'importe qui de s'exprimer. Pourquoi pas... Mais ça implique une lourde responsabilité. Si demain je réuni 10.000 personnes dans une salle de spectacle pour les endoctriné, le théâtre sera tout aussi responsable pour n'avoir pas pris la peine de vérifier la teneur de mon discours. Un émetteur de fausses informations devrait être très distinctement indiqué comme tel pour éviter que les personnes soient conscient de ce qu'ils sont en train de lire.

Les émetteur de fausses informations: Je n'ai rien contre le Gorafi et autres sites de ce genre qui est très clairement un site non pas de propagande mais de parodie (un peu comme la désencyclopedie). En revanche je suis contre les sites de desinformations qui n'ont pour but que la propagande, qui se servent de la naïveté des gens pour arriver à leur fins. Les arnaques sont punis par la loi, ces sites devraient l'être tout autant. On peut brandir comme on veut la sacro-sainte "liberté d'expression", mais pour moi cette liberté se mérite et ne devrait pas être appliqué lorsque les intentions sont clairement malhonnêtes.
Avatar de Jarodd Jarodd - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 18:13
« Les gens sont clairement plus bêtes, ils ne vérifient rien »

Et ils votent. On a atteint une des limites de la démocratie.
Avatar de TheLastShot TheLastShot - Membre averti https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 18:18
@Jarodd: Tout à fait d'accord. Je serais partant pour mettre fin à cette pseudo-democratie et instaurer un système où chacun devrait s'occuper de soi... Peut-être que ça permettrai à certains de se responsabiliser un peu plus et de se rendre compte que c'est beaucoup plus difficile d'agir sans réfléchir quand on ne peut pas se reposer sur les autres.
Avatar de Haseo86 Haseo86 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 18:20
Les gens sont globalement stupides, ok.
Les réseaux sociaux amplifient ce type de phénomène, clairement.

Mais ce gars est complètement la source du problème. Le gars fait son beurre sur la diffusion de fausses informations, donc en pariant sur la stupidité des gens, et joue au mes choqué quand cette même stupidité lui revient dans la gueule. Désolé mon gars, quand tu mises sur la connerie, ça ne peut pas donner quelque chose de bien. Ces gars là devraient être poursuivis en justice.
Avatar de Jarodd Jarodd - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 18:59
En France on a pareil, avec des gens qui pensent que les infos du Gorafi sont vérifiques. S'ils sont cons, c'est pas la faute au Gorafi.

Mais oui, on devrait interdire l'humour et mettre les humoristes en prison, parce que certains ne le comprennent pas

Et puis qand on voit comment nous parle Obama, je sui bien content que Trump nous en débarasse !!!
Avatar de ilatech ilatech - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 22:04
Le SEUL jour où le monde à un sens critique des informations, c'est le 1er Avril .
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 19/11/2016 à 4:08
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
Parce-que tu considères que seul le suffrage direct représente le peuple.
Or ce n'est même pas forcement suffisant; il n'y a pas si longtemps en France les femmes ne votaient pas, pourtant nous avions un suffrage direct, et aujourd'hui encore les mineurs ne peuvent pas voter ainsi que certaines personnes considérées comme trop mentalement déficientes.
Et quand bien même tu donnes le droit de votes à tous les citoyens, tu trouveras quelqu'un pour t'expliquer que ça devrait également concerner tous les habitants.
Par la suite tu peux également t'interroger sur le comptage des voix, avec par exemple le fait qu'un candidat peut faire 49.99% de vote au premier tour, mais perdre au 2nd tour, alors qu'a mon sens il contente bien plus de gens. Tu peux également remarquer qu'une abstention et/ou blanc de + de 50 % n’interfère en rien dans l'élection, donc même le postulat voulant que ça soit la majorité qui décide n'est pas respecté.
Bref les Américains sont considérés comme une démocratie, on considère donc que c'est le peuple qui élit son gouvernement.
Et donc ? as tu vu pourquoi j'ai répondu ca au moins ?
Avatar de joublie joublie - Membre habitué https://www.developpez.com
le 19/11/2016 à 6:06
De nombreux journalistes doivent se contenter de reprendre des informations sans les vérifier pour cause de manque de temps ou de moyens (avec la rentabilité en vue) pour travailler correctement, sans parler de l'exigence de faire de l'audience donc de devancer des concurrents. Là je parle de journalistes français, pas de ceux du bout du monde. Nous pourrions nous attendre à mieux, d'autant que c'est un des fondements de leur métier. Avant donc de blâmer les simples citoyens, il faudrait blâmer les médias qui donnent le mauvais exemple et - de plus - entraîner l'esprit dans les écoles systématiquement (pendant plusieurs années !). Problème : comment les politiciens nous vendraient-ils leurs discours démagogiques ou simplement imbéciles si une forte proportion de citoyens devenait capable de les analyser ? Le livre de Joule et Beauvois (spécialistes en psychologie sociale) " Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens " est déjà un bon début pour comprendre comment on peut se faire avoir au quotidien (il existe une version gratuite abrégée en PDF du livre chez l'éditeur).
J'ajoute pour ceux qui ne connaissent pas l'expérience dite de l'effet Fox, allez voir sur internet, c'est très instructif : des gens fort instruits, psychiatres en tête, ont aussi été bernés dans cette expérience de psychologie sociale, pourtant ce n'étaient pas des crétins ! Cela peut arriver à n'importe qui. https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Dr._Fox
Quant à l'idée de devoir se débrouiller seul dans la vie pour " se responsabiliser ", c'est peut-être valable dans une rédaction au collège, sinon intellectuellement ça ne tient pas deux minutes. Chers amis nostalgiques du nazisme, apprentis exterminateurs et mauvais exégètes de l'oeuvre de Nietzsche, je vous souhaite le bonjour.
Avatar de Diffuseur Quantique Diffuseur Quantique - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 19/11/2016 à 12:20
Je ne pense pas qu'il soit réellement démontré que Trump a été élu à cause des fausses informations sur internet ou à cause du fait que les gens croient sans vérifier aux informations. Par contre je pense que beaucoup ont voté Trump à cause des révélation de Wikileaks sur les emails et aussi parce que de plus en plus de gens sont en colère contre leurs dirigeants.

Je pense que le Brexit et la victoire de Trump montrent surtout que les peuples de l'Occident sont de plus en plus en colère contre leurs dirigeants et contre la politique qui est mené dans les pays occidentaux.

Aussi, ces votes montrent que les peuples désobéissent de plus en plus aux médias de masses, car la plupart des médias de masses étaient contre Trump et contre le Brexit, donc je pense que de plus en plus de gens ont de moins confiance dans leurs médias traditionnels et se tournent vers des médias alternatifs sur internet. Les sites d'informations alternatifs ne diffusent pas forcément tous des fausses informations certains diffusent même des informations très intéressantes très peu ou pas parlé dans les médias traditionnels, mais certains sont moins fiables que d'autres et diffusent la moindre rumeur et théorie sur le web.

Même si il est vrai que des gens ne vérifient pas les informations, je ne sais pas si il soit réellement démontré que les gens vérifient de moins en moins les informations sur internet, pour l'instant je ne vois aucune statistique précise sur la diffusion de fausses informations, et je ne pense pas que pour l'instant il soit possible de faire une statistique précise sur la diffusion de fausses informations.

Je ne suis pas pour une censure d'internet, je pense qu'il ne faut pas mettre toute la faute sur les gens et internet, je pense que nos dirigeants ont largement une responsabilité dans l'état de notre société.
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 19/11/2016 à 16:18
Comment Facebook pourrait-il traiter le problème des fausses actualités ?
Un développeur propose une extension Chrome comme début de solution

Même si Facebook n’a pas le statut d’entreprise de média, le réseau social joue un rôle très important dans la diffusion d’informations à travers le monde. D’après une étude de Pew Research Center, aux États-Unis par exemple, 67 % des adultes utilisent la plateforme de réseautage et 44 % lisent les actualités qui y sont publiées. Avec les fausses actualités ou « fake news » qui ont circulé sur le réseau social ces derniers mois, Facebook a été accusé d’avoir influencé les élections présidentielles des États-Unis, en ne faisant pas le nécessaire pour bloquer leur diffusion.

Mark Zuckerberg a réfuté les accusations, en expliquant au passage que Facebook ne peut pas faire grand-chose pour empêcher la prolifération de fausses actualités sur sa plateforme. En effet, cela va probablement nécessiter pour le numéro un des réseaux sociaux de mettre en place un algorithme capable de détecter ce genre d’actualités et de les supprimer. Il ne faut pas non plus écarter le risque de supprimer des articles légitimes, qui peut être perçu comme un abus de pouvoir. C’est le cas par exemple en septembre dernier où Facebook a censuré une photo de la guerre du Vietman, montrant une fillette nue ; laquelle photo avait été publiée par la Première ministre norvégienne. Après avoir été sévèrement critiqué, Facebook a fait machine arrière.

Alors que Facebook pense probablement à une solution sophistiquée, un développeur du nom de Daniel Sieradski a cherché à montrer à la firme de Mark Zuckerberg qu’il peut être beaucoup plus facile de résoudre ce problème qui pourrait prendre de l’ampleur si rien n’est fait. Comme preuve de concept, Daniel Sieradski propose une extension Chrome de quelques lignes de code JavaScript. Comme fonctionne l’extension baptisée B.S. Detector ?

Daniel Sieradski explique qu’il a d’abord compilé une liste de quelques centaines de sites qui sont connus pour être des sources de fausses nouvelles, de théories de complot, de parodies, ou de revendications et insinuations sans source. « J'ai créé un très petit code JavaScript qui cherche dans les pages sur lesquelles vous naviguez les liens vers l'un des sites de la liste », poursuit-il. Et d’ajouter que « lorsque vous survolez ce lien, il affichera une infobulle, qui ressemble à une petite étiquette de survol, qui vous indique que le site lui-même est une source douteuse. »


Le code de l’extension est disponible sur GitHub. S’il dit avoir essayé d’être le plus objectif possible, Daniel Sieradski précise encore qu’il est possible de recommander des sites à ajouter à la liste, ou si votre site y est répertorié et que vous vous opposez à cela, vous pouvez soumettre une demande de suppression. Il faut également noter que les sites listés ne couvrent que le spectre politique.

Sources : GitHub, Code source de l’extension B.S. Detector, B.S. Detector

Et vous ?

Qu’en pensez-vous de cette extension comme solution ?
Comment Facebook pourrait-il traiter le problème des fausses actualités sur son site ?
Avatar de psychadelic psychadelic - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 19/11/2016 à 18:16
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Comment Facebook pourrait-il traiter le problème des fausses actualités ?
Un développeur propose une extension Chrome comme début de solution

Et vous ?

Qu’en pensez-vous de cette extension comme solution ?
Comment Facebook pourrait-il traiter le problème des fausses actualités sur son site ?

Je crois pas trop à ce type de solution miracle.
Il y aura toujours un petit malin pour jouer au chat et à la souris, et on va encore rentrer dans une escalade de technologie et de drames.

Le fond du problème c'est qu'aujourd'hui la connerie ça peut rapporter gros, depuis le blogueur spécialisé (Paul Horner ce fait dans les 10.000 $ par mois) et aller même jusqu'à gagner la présidence des USA.
Je crois qu'il faudra en passer par une législation épouvantable pour rendre la connerie non rentable.
Avatar de Diffuseur Quantique Diffuseur Quantique - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 19/11/2016 à 18:34
Voici une solution alternative que je propose pour éviter que les fausses informations se diffusent le plus possible, sans passer par une censure pouvant être abusive.

Je pense que sur les réseaux sociaux de type Facebook il faut permettre aux internautes de donner une note de crédibilité à chaque publication en plus du bouton j'aime, comme sur le réseau social loomio :

https://www.loomio.org/?locale=fr

et le futur réseau social Do4change :

http://www.inter-agir.fr/XCMD.RE9fU2...AwMDAxOTIwODI=

Sinon, je pense qu'il n'y a pas non plus de solution miracle à la diffusion de fausses informations, c'est aussi à chaque internaute de vérifier les sources et à la crédibilité des informations.
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 20/11/2016 à 4:26
autant censuré tout ce qui vient des gouvernement. la 1ere propagande (ou fausse information mélangée a du sentiment) est la
Avatar de Thorna Thorna - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 20/11/2016 à 8:12
La solution proposée n'en est pas une.
1) elle suppose qu'on utilise Chrome
2) elle suppose qu'on installe l'extension
Rien qu'avec ces 2 premières conditions, on élimine 90% des utilisateurs d'internet.
3) Rien n'est plus facile que de créer un site nouveau. Cette "liste" ne sera jamais à jour, comme ne le sont pas toutes les listes qui cherchent à protéger de tel ou tel problème.
4) Facebook n'est pas le centre cu monde. D'ailleurs, dans l'Internet, il n'y a pas de Centre : n'importe quel site foireux peut publier des annonces pourries et il suffit qu'une personne donne un lien vers elle et le monde entier se jettera dessus.
Il n'y a aucune solution pour lutter contre les fausses informations. La seule valable est l'intelligence des lecteurs, c'est donc un combat perdu d'avance. Ou bien l'esprit de discernement : ça peut s'apprendre, mais c'est une chose qu'on passe résolutment et soigneusement sous silence pendant toute l'éducation.
Bref, un mal avec lequel les personnes sensées devront malheureusement apprendre à vivre.
Avatar de psychadelic psychadelic - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 20/11/2016 à 13:39
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
La solution proposée n'en est pas une.
1) elle suppose qu'on utilise Chrome
2) elle suppose qu'on installe l'extension
Rien qu'avec ces 2 premières conditions, on élimine 90% des utilisateurs d'internet
Non, les extensions Chrome fonctionnent sur FireFox depuis que Mozilla est passé en Mai sur la techno WebExtensions et en ajoutant le module Chrome Store Foxified elle devrait fonctionner sans problème sur FireFox aussi

C'était aussi dans les cartons de Microsoft Edge en 2015, j'ai pas suivit l'affaire, mais cela doit y être completement implémenté maintenant

Donc ton raisonnement est faux

- la techno de Chrome, ou du moins celle des extensions WebExtensions est aussi utilisé par d'autres navigateurs (certes en minorité : Opéra, Vivaldi,...)
- Sinon comme l'indique l'auteur de cette extension celle-ci est tres simple, donc facilement transposable pour d'autres Navigateurs.
Il s'agit d'un principe et l'extension en est juste l'illustration. Ne pas confondre la forme et le fond ;-)
Avatar de Iradrille Iradrille - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/11/2016 à 15:11
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
« Honnêtement, les gens sont clairement plus bêtes »
[...]
Pensez-vous que c’est plutôt les gens qu’il faut blâmer et les non les réseaux sociaux ?
Les gens ne sont pas plus bêtes, ils sont aussi con qu'avant, c'est juste plus visible avec les réseaux sociaux.
Avatar de Diffuseur Quantique Diffuseur Quantique - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 20/11/2016 à 15:44
Aiekick, il est vrai que les médias de masses et les gouvernements font aussi de la propagande, comme par exemple contre la liberté d'internet. Dans tous les cas, je pense que plutôt de censurer, il faut plutôt permettre aux internautes de commenter et d'évaluer la crédibilité des publications en donnant une note. Personnellement, je suis contre la censure, y compris pour les informations qui viennent de nos traîtres politiques qui nous dirigent.

De toute façon le nombre de personnes qui croient aux propagandes de nos politiques relayés dans les médias de masse ne fait que diminuer, et la moyenne d'âge de ceux qui y croient ne fait que augmenter, étant donné que les jeunes générations s'informent plus sur internet, pas besoin de censure.

Par contre un nouveau réseau social en construction Do4change :

http://www.inter-agir.fr/XCMD.RE9fU2...AwMDAxOTIwODI=

permettra aux internautes de s'émanciper et de diffuser massivement sur Do4change. Sur Do4change il sera aussi possible d'évaluer la crédibilité des publications. Je pense que Facebook et les autres réseaux sociaux comme Twitter ou google+ ne propose pas assez de fonctionnalités pour que les internautes puissent s'informer correctement et s'émanciper, je pense que c'est aussi peut être pour ça que pas mal de gens relayent de faussent informations sur les réseaux sociaux. Je pense que si la crédibilité des publications seraient évaluables, les fausses informations auraient une mauvaise note, ce qui fait que les internautes seraient plus méfiant avant de relayer une publication mal noté et auront moins la tentation de relayer des fausses informations à cause de la peur d'être ridiculisé ou avoir leur popularité web de diminuer, donc je pense que cette fonctionnalité peut ralentir la diffusion de fausses informations, tout en évitant une censure qu'elle peut être abusive.

Sinon plutôt que faire une chasse aux sorcières des sites avec une extension avec une liste de sites prédéfinies par un ou certains développeur(s), je pense que c'est mieux de permettre aux internautes d'évaluer eux même la crédibilité de chaque publication sur les réseaux sociaux.
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 9:57
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
Il n'y a aucune solution pour lutter contre les fausses informations. La seule valable est l'intelligence des lecteurs, c'est donc un combat perdu d'avance.
il est surtout important d'avoir plusieurs sources différente d'information. on peut convertir nimporte qui a n’importe quoi si on subtilise tout les autres points de vue, et information.

Quelqu’un de très intelligent ce ferait avoir aussi. il faut juste pouvoir remettre les choses en contexte pour pouvoir discerner le faux du moins faux.
Car après tout rien n'est totalement vrai. juste partiellement faux.

Tout n'est qu’approximation.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 10:14
Dans les médias officielles ils y a souvent de fausses informations.
Dans l'histoire officielle il y a beaucoup de fausses informations...

Parfois tous les médias parle d'un fait divers, peu de temps après on apprend que l'histoire était fausse, quasiment aucun média ne revient pour s'excuser d'avoir donné une fausse information à la base.

Il y a un proverbe "les gagnants écrivent l'histoire".
La meilleure interprétation de ce proverbe c'est que quand tu gagnes une guerre, tu racontes la version que tu veux et c'est ça que l'histoire retiendra.
À la fin de la seconde guerre mondiale l'URSS et les USA ont mis certains de leur crime sur le dos des allemands et c'est comme ça après chaque guerre...
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 10:44
À la fin de la seconde guerre mondiale l'URSS et les USA ont mis certains de leur crime sur le dos des allemands et c'est comme ça après chaque guerre...
Oui mais on connais quand même la vérité (enfin peut être pas tous...), on sait tous que les soviet ont massacrée des polonais par exemple, que les goulags c'étaient aussi terrible (voir plus) que les camps de concentrations. Pour les américains, tu parle de quelles crimes ? y'a forcément eux des débordément (c'est la guerre) mais sa e semble un peu exagérer non ? les ricains ont enfermés les japonais américains dans des camps, ressemblant niveau architecture à Auschwitz... ils ont balancé la bombe atomique (vas t'on leurs reprochés ?)

Les 2 camps sinon ont recrutés les savants nazis, enfaîte techniquement on pourrais dire que c'est les nazis qui sont aller sur la lune pas les riquains
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 10:57
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
ils ont balancé la bombe atomique
Il faudrait être un peu plus précis, les USA ont utilisé 2 armes atomique de technologie différentes sur une population civil, d'un pays qui voulait se rendre sous condition.
C'était un test en condition réel sur une population civil de 2 nouvelles armes.
C'était du terrorisme car le Japon voulait se rendre avant la première bombe atomique, mais les USA voulaient forcer à ce que le Japon se rende sans condition.

Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Pour les américains, tu parle de quelles crimes ?
Vous avez déjà vu des photos de libération de camps ?
Les prisonniers étaient malade et mal alimenté.
Cette situation n'était pas propre qu'aux camps, les américains ont tellement bombardé l'Allemagne, que toute la population mourrait de faim et les médicaments n'arrivaient pas.

Bon vous allez me dire que c'est une stratégie normal dans une guerre.
À l'école on nous parlait de la cruauté des camps allemands, que les prisonniers étaient mal nourri, etc.
Mais quelque part ce sont les américains qui ont coupé l’approvisionnement en médicament et en nourriture et du coup il y a eu des épidémies dans les camps et beaucoup de mort.
Il me semble que le principe d'un camp de concentration c'est de faire travailler les prisonniers.
Pour pouvoir travailler il faut être bien nourris et bien soigné.

Bon après faudrait voir plus précisément, peut être que dans certaines régions le ravitaillement fonctionnait encore jusqu'à la fin.
Avatar de sebbod sebbod - Membre habitué https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 12:42
Citation Envoyé par Haseo86 Voir le message
Les gens sont globalement stupides, ok.
Les réseaux sociaux amplifient ce type de phénomène, clairement.

Mais ce gars est complètement la source du problème. Le gars fait son beurre sur la diffusion de fausses informations, donc en pariant sur la stupidité des gens, et joue au mec choqué quand cette même stupidité lui revient dans la gueule. Désolé mon gars, quand tu mises sur la connerie, ça ne peut pas donner quelque chose de bien. Ces gars là devraient être poursuivis en justice.
+1

Citation Envoyé par Jarodd Voir le message
En France on a pareil, avec des gens qui pensent que les infos du Gorafi sont vérifiques. S'ils sont cons, c'est pas la faute au Gorafi.

Mais oui, on devrait interdire l'humour et mettre les humoristes en prison, parce que certains ne le comprennent pas

Et puis qand on voit comment nous parle Obama, je sui bien content que Trump nous en débarasse !!!
-1

@Jarodd ^^ : on ne doit pas avoir la même définition de l'humour car pour moi lancer de fausse rumeur n'a rien à voir avec l'humour. Je trouve cela très malsain c'est comme dans une cours de récréation de maternel où un enfant va balancer des conneries sur un autre et que tous les enfants vont répéter cette bêtise sans vérifier si elle vrai ou pas. Là aussi il faut expliquer à l'enfant qui lance de fausse rumeur sur ces camarades que ce n'est pas un jeu qu'il y a (ou peut y avoir) des conséquences graves...

Entre une personne qui raconte n'importe quoi et une autre qui est naïve qu'elle est la plus intelligent des 2 ?
Vous avez 2 heures

Voici une règle de vie que certain ferais bien de suivre pour que l'humanité redresse un peu la barre de la connerie -> "Ne fait pas autre ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse"

Personnellement je trouve que ce mec est un commercial de la plus pire espèce, il arrive à faire passer ses idées fausses à travers le peuple et retourne ensuite ça à son avantage en disant que c'est le peuple qui est bête ça me donne envie de vomir

NB : je ne connais pas "Gorafi", dans google premier lien je peux lire "Toute l'information selon des sources contradictoires" déjà sa pose le cadre ensuite j'ai regardé un peu leur site, effectivement c'est de l'humour mais c'est évident. C'est pas comme dire "qu'une personne a reçu 3500 $ pour manifester" car dans ce cas que ce soit vrai ou faux dans les 2 cas c'est pas drôle.
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 13:44
Citation Envoyé par sebbod Voir le message
j'ai regardé un peu leur site, effectivement c'est de l'humour mais c'est évident.
Bah apparemment pas pour tout le monde... ^^

Ca m'arrive de trainer sur Facebook, et le Gorafi fait parti des groupes / sites / etc que je suis, et pratiquement à chaque news, tu as des gens qui ne connaissent pas (mais qui ont vu la publication passer via le mur d'une de leur connaissance, qui elle connait et qui a aimé / commenté), qui s'insurgent contre le contenu de l'article, (et donc en général contre le gouvernement), car ils pensent que ce qui est dit est vrai.

Et typiquement, c'est le genre de cas où c'est plus tendancieux, est-ce que Facebook décrétera que le Gorafi n'est pas un site fiable, et baissera ses revenus publicitaires, à cause de personnes qui gobent tout ?

(D'ailleurs pour l'anecdote, c'est déjà arrivé que des politiciens reprennent des arguments du Gorafi pour défendre leur point de vue, pensant qu'il s'agissait d'une vraie information, je pense notamment à Christine Boutin, qui doit être le cas le plus connu).

On peut dire ce que l'on veut des médias, et des sites qui diffusent des fausses infos, et oui clairement, ce Paul machin est un $^ù, mais il ne faut pas se voiler les yeux, y'a quand même une partie de la population sensiblement "idiote / naïve / etc", je ne sais pas quel terme employer.
Avatar de AstOz AstOz - Membre actif https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 15:19
Le problème majeur des réseaux sociaux c'est que l'effet "cours de récréation".
C'est un peu comme le mec qui disait qu'il y avait un code pour avoir des pokémons ultra secret ou voir Lara Croft à poil.
Là où ça ne s'opérait sur maximum une cinquantaine d'enfants, aujourd'hui s'opère sur des milliers et entraine une vraie désinformation à un niveau plus général que ça soit politique ou non.

Ce que souhaite Google ou Facebook c'est justement de bloquer cette désinformation, désormais ils sont des vraies acteurs dans le média d'actualités.

Imaginons un exemple où 5 sites posteraient des informations sur le fait que l'écologie n'est pas vrai etc ...
Je pense que ceci devrait être bloqué au même titre que les sites qui essayent de vendre un produit pour "perdre 28 KG en 7 jours grâce à un remède de grand-mère".

Les fausses informations sont du spams.
Avatar de heiwa heiwa - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 15:26
Ils veulent censurer les sites de ré-informations pour qu'on reste aussi con qu'avant...
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 15:33
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Imaginons un exemple où 5 sites posteraient des informations sur le fait que l'écologie n'est pas vrai etc ...
Je pense que ceci devrait être bloqué au même titre que les sites qui essayent de vendre un produit pour "perdre 28 KG en 7 jours grâce à un remède de grand-mère".
Et tu vas les bloquer au nom de quoi ? De la toute puissance divine de GG ou FB qui s'érigeront en juges ? La solution me semble bien pire... Même si il y a des arnaques en ligne, je ne crois pas que ce soit très bon de dévier vers la validation par la masse (qui n'a pas toujours raison) ou l'autoritarisme. Et qu'en sera t'il des produits inconnus jusque là ou des news exclusives ? Comment tu vas les "juger" vu qu'ils n'auront pas encore de retour, de médiatisation, de backlinks, etc... ?
Avatar de yann84 yann84 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 15:58
Tailler en pièce sa clientèle !?!
Et pourquoi ne serait-ce pas une grosse "esbroufe" de sa part ....?
Avatar de AstOz AstOz - Membre actif https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 16:08
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Et tu vas les bloquer au nom de quoi ? De la toute puissance divine de GG ou FB qui s'érigeront en juges ? La solution me semble bien pire... Même si il y a des arnaques en ligne, je ne crois pas que ce soit très bon de dévier vers la validation par la masse (qui n'a pas toujours raison) ou l'autoritarisme. Et qu'en sera t'il des produits inconnus jusque là ou des news exclusives ? Comment tu vas les "juger" vu qu'ils n'auront pas encore de retour, de médiatisation, de backlinks, etc... ?
Il est très simple de vérifier une information.
Tu trouves le journaliste qui a posté l'information, lui doit fournir une explication sur son information parfois même ses sources.
Tout comme en info, si un mec se pointait devant moi en me proposant une solution qui me protégerait de n'importe quelle attaque informatique, je ne le croirai pas sur parole, je lui demanderai des détails, des références.
Il faut peut-être un peu arrêter de voir ces groupes comme des démons, pas qu'ils soient tout blanc, mais ça ne justifie pas tout.

De plus, si tu n'as pas envie de censure sur l'information, tu as toujours d'autres moyens de t'informer, ils ne restent que des outils.

Et honnêtement, si je devais choisir pour un utilisateur lambda entre de la censure d'une information ou un grande possibilité de fausses informations, je préfère la censure.
Je vois ça comme de la sécurité informatique, tu ne prendras pas le risque de faire entrer un possible logiciel malveillant sur un PC, tu préfère le bloquer en amont.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 16:25
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Et honnêtement, si je devais choisir pour un utilisateur lambda entre de la censure d'une information ou un grande possibilité de fausses informations, je préfère la censure.
Je vois ça comme de la sécurité informatique, tu ne prendras pas le risque de faire entrer un possible logiciel malveillant sur un PC, tu préfère le bloquer en amont.
La métaphore ne fonctionne pas.
Une fausse news n'a rien a voir avec un logiciel malveillant.
Aucune analogie peut être fait.
Une fausse news ne va pas corrompre ton système.

Vous voulez une dictature.
Il y aura donc un ministère de la propagande, qui aura le pouvoir de censurer des articles sur internet sous prétexte qu'ils les jugent faux.
Quand c'est la Corée du Nord qui le fait là ça ne va pas, mais en Occident ce serait du progrès.

C'est mieux de dire aux gens "fait attention la plupart des articles sont faux, donc méfiez vous" que de dire "tous les messages ont été validé par le ministère de la propagande, vous pouvez tout croire".

Il y a énormément de mensonges dans la presse traditionnelle.
Ils sont les premiers à dire n'importe quoi.

Je raconte mal, mais un jour il y en a une qui a dit "je vais dire de la merde, regarde comme tout les médias du monde vont le répéter", elle a arrivé elle a dit "Regardez cette étude scientifique qui prouve que le chocolat aide à perdre de la masse corporelle" et voilà.
Partout il y a eu un article "le chocolat fait maigrir" et ben non !

===========
Ils cherchent une excuse pour fermer les sites qui ne pensent pas comme eux.
Ils veulent que le peuple n'ait accès qu'à la propagande, ils ont perdu du contrôle et ils n'aiment pas ça.

Ces news à propos de fausses news arrivent juste après l’élection de Trump.
Ils sont frustré que malgré le fait que 96% des médias soit complètement anti trump il a quand même gagné.
Avatar de AstOz AstOz - Membre actif https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 17:27
L'analogie peut être faite, je ne parle pas d'un virus qui détruirait un PC mais d'un petit spyware, quelque chose comme ça.
Une importante quantité de spyware mettrait à mal un PC, comme une importante quantité de fausses informations mettrait un mal un humain.

Là, on ne parle pas d'un état mais d'une entreprise qui offre un outil, tu es libre ou non de l'utiliser.
J'aime pas Facebook et sa politique, j'ai choisi de ne pas être sur facebook.

Rien ne t’empêche de choisir des alternatives.
Je serais parfaitement contre si ce choix provenait d'un état.

Le problème de la fausse information, c'est qu'elle essaye d'attirer le plus un utilisateur pour monétiser un maximum sa visite, d'où le parallèle avec le spam "pour maigrir".
Faire une information suffisamment convaincante pour être cru peut être reléguer à grande échelle et participer à la désinformation totale. (Le bug de l'an 2000 est presque un cas d'école)

Je préfère quelqu'un qui ne sera pas renseigné sur un sujet et qui va chercher à se renseigner sur des sites fiables que quelqu'un qu'on a gavé de fausses informations et qui va rester sur ses acquis.
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 17:40
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Tu trouves le journaliste qui a posté l'information, lui doit fournir une explication sur son information parfois même ses sources.
Oui bien sur... GG et FB vont demander des comptes aux journalistes qui devront "balancer" alors que même le droit européen et anglosaxon sont protecteurs à ce niveau là... De mieux en mieux...

De plus, si tu n'as pas envie de censure sur l'information, tu as toujours d'autres moyens de t'informer, ils ne restent que des outils.
Moyens qui seront de plus en plus limités avec le raisonnement que tu tiens puisque les gens donneront plus de caution à une entreprise privée arbitraire qui ne verra que son intérêt, plutôt qu'au bon sens, au débat d'idées et au droit.

Et honnêtement, si je devais choisir pour un utilisateur lambda entre de la censure d'une information ou un grande possibilité de fausses informations, je préfère la censure.
Qu'est ce qu'on peut répondre à ça ? A part ironiser en te disant de vivre en Corée... Je ne voudrais pas t'accabler mais tu te rends compte au moins que tu viens de renier les droits de l'homme, la liberté d'expression et la justice en un seul message ?
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 17:48
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Le problème de la fausse information, c'est qu'elle essaye d'attirer le plus un utilisateur pour monétiser un maximum sa visite, d'où le parallèle avec le spam "pour maigrir".
C'est ce qu'on appelle de la publicité parfois car certains utilisent le bad buzz pour faire parler d'eux... La solution n'est pas dans l'interdiction mais l'explication et la sensibilisation car interdire n'a jamais fait stopper un phénoméne. Tu auras beau interdire de rouler à plus de 130 sur autoroute, tu en as qui rouleront à 200. Et tu pourras lui enlever le permis, certains recommenceront sans le permis. Alors on fait quoi ? On interdit les voitures ?
Avatar de AstOz AstOz - Membre actif https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 17:52
Tu ne peux pas croire un journaliste sur parole, il est obligé de justifier son propos, c'est de là que vient sa crédibilité à mes yeux s'il ne fait pas parti d'un site de confiance.

Au passage, il reste des sites d'information dont leur but n'est pas spécialement lucratif, Wikipedia, Mediapart, etc
D'autres sites s'occupent de vérifier les informations, je me rappelle de HoaxBuster à l'époque c'était un site de référence dans la vérification des informations.

La désinformation entraine l'ignorance.
Quand je vois de plus en plus de climato-sceptiques je m'inquiète, surtout quand je lis que "c'est pas si grave que ça, il y a un génie de 11 ans qui a trouvé un moyen de nettoyer tous les océans à moindre couts".
Il faut voir où ça mène à l'échelle d'un pays voir même du monde.

Je suis un fervent défenseur de la liberté d'expression, la question n'est pas là, le cas actuel ne parle que des fausses informations et non de censurer des informations vraies.

Les sites de fausses informations "vendent" un produit dont ils savent qu'il est défaillant, c'est de l'abus de confiance.
Tout comme un vendeur en boutique qui te vendrait un aspirateur défaillant par exemple.
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 18:01
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Tu ne peux pas croire un journaliste sur parole, il est obligé de justifier son propos, c'est de là que vient sa crédibilité à mes yeux s'il ne fait pas parti d'un site de confiance.
Comment définis tu un site de confiance ? Parce que GG te le dit ? Parce que c'est un site connu ? Demain je peux avoir un blog personnel où je développe une théorie qui va te sembler farfelue et tu vas me signaler. Sauf que l'avenir me donne raison ensuite. On fait quoi une fois que je serais blacklisté ?

La désinformation entraine l'ignorance.
Exact et c'est justement pour ça qu'il ne faut pas censurer et permettre le débat d'idées.

Je suis un fervent défenseur de la liberté d'expression, la question n'est pas là, le cas actuel ne parle que des fausses informations et non de censurer des informations vraies.
Et tu ne sauras jamais si l'info est vraie si tu agis de manière arbitraire... Sinon on reste dans le système médiatico-politique mafieux qui nous a vendu qu'Hillary allait gagner ou que ça allait être une promenade de santé pour Juppé, pour prendre des exemples récents.
Avatar de goomazio goomazio - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 18:36
Citation Envoyé par AstOz Voir le message

Le problème de la fausse information, c'est qu'elle essaye d'attirer le plus un utilisateur pour monétiser un maximum sa visite, d'où le parallèle avec le spam "pour maigrir".
Faire une information suffisamment convaincante pour être cru peut être reléguer à grande échelle et participer à la désinformation totale. (Le bug de l'an 2000 est presque un cas d'école)
Il faut différencier, parce que je ne suis pas d'accord si vous parlez de Nordpress et de LeGorafi. Ces deux derniers font de l'humour, de l'ironie. Ils font des sous mais ce ne sont pas les crédules qui lisent ces informations et donc rapportent de l'argent à leurs auteurs (s'ils en gagne...). On ne le dira pas assez, ce genre d'auteur aide à ce que les gens remettent en question ce qu'ils entendent ou, en tout cas, montrent à quel point les gens sont capables de ne pas se poser les bonnes questions.

Citation Envoyé par AstOz Voir le message

Là, on ne parle pas d'un état mais d'une entreprise qui offre un outil, tu es libre ou non de l'utiliser.
J'aime pas Facebook et sa politique, j'ai choisi de ne pas être sur facebook.

Rien ne t’empêche de choisir des alternatives.
Je serais parfaitement contre si ce choix provenait d'un état.
Vous avez raison mais vous oubliez une chose plutôt importante. On n'est pas obligé de les utiliser mais ils ont de grandes qualités, pour le moment. Nordpress aurait-il pu gagner la visibilité qu'il a aujourd'hui sans Facebook ? J'en doute.

De toute manière, il est conseillé aux clients de critiquer le produit. Les entreprises ne peuvent pas répondre à tous les besoins mais ça ne coûte rien au client de demander. Après, si les inconvénients du produit ne sont pas assez contraignants que pour que plus personne ne veuille "acheter"... Les gens veulent qu'on filtre les infos, s'en fiche, ne réalisent pas toutes les implications, ne sauraient pas se passer de facebook même si ça devenait payant (ah non, ça j'en doute, en fait)...
Avatar de micka132 micka132 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 22:03
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Je suis un fervent défenseur de la liberté d'expression, la question n'est pas là, le cas actuel ne parle que des fausses informations et non de censurer des informations vraies.
Que le monde serait simple s'il était binaire...Tout serait marqué FAUX ou VRAI!
Malheureusement ce n'est pas le cas, alors tu te mens à toi même si tu crois dur comme fer les deux idées de ta phrase, ou alors tu ne comprends pas ce que tu dis.
Avatar de Iradrille Iradrille - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 21/11/2016 à 22:04
Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Il est très simple de vérifier une information.
???
Les américains ont marchés sur la Lune ? Ou c'est un mensonge d'état pour donner l'impression d'un avantage technologique dans un contexte tendu (guerre froide) ?
Honnêtement, je ne doute pas qu'ils y soient allés, mais comment le prouver ? Tous les journaux le disent ? Ils disent peut être tous des conneries ?
A moins d'être témoin, tu dois faire confiance à quelqu'un. A partir du moment où tu fais confiance à quelqu'un, tu ne prouves rien.

Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Tu trouves le journaliste qui a posté l'information, lui doit fournir une explication sur son information parfois même ses sources.
Protection de l'anonymat des sources ? Comment savoir que les sources sont fiables ? Comment savoir que le journaliste te donne les bonnes sources, et pas simplement un de ses amis qui validera son histoire ?

Citation Envoyé par AstOz Voir le message
Et honnêtement, si je devais choisir pour un utilisateur lambda entre de la censure d'une information ou un grande possibilité de fausses informations, je préfère la censure.
La censure n'est jamais la bonne solution. Il y a trop de dérives possibles.
Tu fais confiance à un petit groupe de personnes pour t'informer; si un jour ils décident de te mentir pour leur profit personnel, tu ne pourras pas vérifier ailleurs, vu qu'il n'y a pas d'ailleurs.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre émérite https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 0:01
Les américains ont marchés sur la Lune ? Ou c'est un mensonge d'état pour donner l'impression d'un avantage technologique dans un contexte tendu (guerre froide) ?
Honnêtement, je ne doute pas qu'ils y soient allés, mais comment le prouver ? Tous les journaux le disent ? Ils disent peut être tous des conneries ?
A moins d'être témoin, tu dois faire confiance à quelqu'un. A partir du moment où tu fais confiance à quelqu'un, tu ne prouves rien.
La majorité des pays actuels ont des télescopes assez puissants pour pouvoir voir les traces qu'on laissé les américains j'imagine.
Et plus simple encore, ils ont laissé des miroirs pour pouvoir calculé la distance terre-lune avec un laser. Sa c'est facilement vérifiable, suffit d’être bon en astronomie et d'acheter un laser puissant (sa s’achète facilement pour un particulier qui as un peu d'argent)

Et puis un mensonge d'une tels ampleur impliquerais beaucoup trop de personne pour garder un tels secret, ce qui est donc peu envisageable.

Vous avez déjà vu des photos de libération de camps ?
Les prisonniers étaient malade et mal alimenté.
Cette situation n'était pas propre qu'aux camps, les américains ont tellement bombardé l'Allemagne, que toute la population mourrait de faim et les médicaments n'arrivaient pas.

Bon vous allez me dire que c'est une stratégie normal dans une guerre.
À l'école on nous parlait de la cruauté des camps allemands, que les prisonniers étaient mal nourri, etc.
Mais quelque part ce sont les américains qui ont coupé l’approvisionnement en médicament et en nourriture et du coup il y a eu des épidémies dans les camps et beaucoup de mort.
Il me semble que le principe d'un camp de concentration c'est de faire travailler les prisonniers.
Pour pouvoir travailler il faut être bien nourris et bien soigné.

Bon après faudrait voir plus précisément, peut être que dans certaines régions le ravitaillement fonctionnait encore jusqu'à la fin.
Sa s’appelle la guerre. Dans une guerre y'a forcément des dommages collatéraux et des morts, on peu pas juste tuer "les méchants" et épargner "les gentils". Les bombardements des villes allemandes avec les bombes incendiaires j’appelle cela une stratégie pour détruire les usines ennemies, pas un crime de guerre.
Et inversement personne n'a jugé les nazis pour les V2 sur Londre, c'est pas un crime mais la guerre. ils ont été juger pour génocides et l'exterminations des prisonniers.

Il me semble que le principe d'un camp de concentration c'est de faire travailler les prisonniers.
Non, les camps de travaux chez les nazis c'étais de te faire travailler jusqu’à épuisement, sa faisait une bouche en moins à nourrir et puis de toute façon ils avait tellement de prisonnier qu'un de plus ou de moins sa changeait pas grand chose.
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 0:27
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Et puis un mensonge d'une tels ampleur impliquerais beaucoup trop de personne pour garder un tels secret, ce qui est donc peu envisageable.
Je ne conteste pas la lune mais ce n'est pas pour autant qu'un secret d'ampleur ne peut pas être possible, regarde JFK... Même dans les conflits actuels, qui peut dire avec certitude ce qui se trame derrière ça ? On sait très bien que la version officielle vaut ce qu'elle vaut dans l'intérêt de celui qui la communique (des 2 côtés du conflit d'ailleurs). Et pour revenir au sujet, c'est d'ailleurs bien pour ça qu'il ne faut pas plaider pour la censure sinon on aurait plus qu'une version officielle à ne pas contester et c'est tout. Déjà que ce n'est pas glorieux car on a des lois liberticides à ce niveau là alors si on en rajoute une couche de nous-même...
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 1:31
Facebook dévoile ses plans pour lutter contre les fausses actualités
l’entreprise assure prendre le problème au sérieux

Après l’élection « surprise » de Donald Trump, Facebook a été accusé d’avoir influencé les campagnes présidentielles des États-Unis avec les fausses actualités et, au passage, donné un coup de pouce au candidat républicain, lui permettant d’accéder à la Maison-Blanche. Si Mark Zuckerberg a d’abord trouvé cette idée ridicule, le PDG de Facebook a fini par exposer son plan de lutte contre les fausses actualités, pour ne pas donner l’impression de ne pas prendre le problème au sérieux.

Facebook a déjà un système en place qui permet aux utilisateurs de signaler de fausses publications. Mais pour le cas du phénomène des fausses actualités, Mark Zuckerberg estime que le problème est « plus complexe, à la fois techniquement et philosophiquement ». « Nous devons veiller à ne pas décourager le partage d'opinions ou restreindre par erreur le contenu légitime », dit-il. Le numéro un des réseaux sociaux travaille donc pour une détection plus efficace des fausses actualités. Comme l’explique son PDG sur son profil Facebook, la chose la plus importante que l’entreprise puisse faire est d'améliorer sa capacité à classer la désinformation. Facebook explore donc la possibilité de mettre en place un système pour détecter automatiquement les fausses actualités avant qu’elles soient signalées par les utilisateurs.

Facebook veut également compter sur sa communauté et des parties tierces de confiance pour résoudre ce problème. Pour cela, l’entreprise veut rendre beaucoup plus facile pour ses utilisateurs de signaler des histoires comme fausses pour l’aider à identifier plus rapidement la désinformation, et pénaliser ces articles afin de limiter leur propagation. Facebook compte également sur des organisations spécialisées pour vérifier les faits dans les articles signalés, afin de s’assurer de ne pas classer à tort une actualité comme étant fausse.

Entre autres options explorées pour lutter contre les fausses actualités, la firme de Mark Zuckerberg envisage aussi d’étiqueter les actualités qui seront confirmées comme étant fausses pour avertir les utilisateurs qui les lisent ou les partagent.

Les fausses actualités étant principalement motivées par le gain financier, le numéro un des réseaux sociaux compte également prendre des mesures pour rendre moins rentable cette pratique. Il rappelle d’ailleurs qu’il a annoncé une mise à jour de sa politique publicitaire, dans le but de bannir les sites rapportant de fausses actualités de son réseau publicitaire.

Mark Zuckerberg a publié ces détails pour assurer à la communauté que la société est déterminée à corriger le problème. Il précise toutefois que si ces idées sont intéressantes, « certaines [d’entre elles] fonctionneront bien, et d'autres pas ».

Source : Mark Zuckerberg
Avatar de seikida seikida - Membre régulier https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 5:29
Je pense qu'il n'y a qu'une seule solution :

- soit creer son propre fil d'actualite (donc avoir des employes journaliste) et dire que tous ce qui n'est pas dans ce fil d'actualite est potentiellement du mito
- soit creer un fil d'actualite payant pour ce qui veulent y mettre des news, et dire que tous ce qui n'est pas dans ce fil d'actualite est potentiellement du mito. Ainsi il y aura plus de control, car les personnes qui aiment repandre de fausses rumeurs ne voudront pas payes. Et si elles payent mais repandent quand meme de fausse rumeur Facebook sera capable de les bannir a vie du fil d'actualite (banissement par exemple de tous les utilisateurs utilisant cette carte de credit).

Sans ces 2 methodes, je vois pas comment ils peuvent faire. Par exemple n'importe qui peut retoucher une photo bien propre et balancer une news: "Arnold Schwarzenegger" est mort (par exemple) alors qu'il est tout simplement partie en vacance loin des gens quelque jours pour avoir la paix (et rester en famille ... il ca fait du bien parfois).

Question: est ce que sur FB il est interdit de balancer de fausse rumeur de ce genre (avec photo retouche et tout) ? (je ne crois pas que ce soit interdit ...)
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 9:28
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Comment définis tu un site de confiance ? Parce que GG te le dit ? Parce que c'est un site connu ?
Parce que Maman État le dit et parce que le dit site touche des millions de subventions chaque année. Faut suivre.
Avatar de Arno_94 Arno_94 - Membre actif https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 10:47
Bonjour à tous et toutes,

J'ai vu ce week-end, dans un énième reportage sur les élections US, qu'un gars estimait qu'à lui tout seul, il avait fait élire D. Trump uniquement parce qu'il balançait de fausses news.

Donc, certes, certain(e)s ont pu se laisser prendre et cela a pu affecter leur envie de vote mais n'oublions pas que lorsque J. Chirac est devenu président, toute la France pointait du doigt Canal + et les guignols, qui auraient influencés le vote des français. Où est la différence ?

Cela dit, moi qui vient d'un petit village du Pas de Calais, je peux vous assurer que, quand j'étais enfant, j'entendais des adultes (femmes pour le coup) dire des choses comme : "Ah non, moi je ne vote pas pour XXX, il me dégoûte, il est moche. Je préfère YYY, il est beau et il parle bien."

Bref, des gens qui votent sans savoir exactement ce qu'ils font, je ne pense pas qu'on le doive à Internet. Mais Internet nous permet de mieux le remarquer.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 11:13
Internet permet surtout d'avoir un autre point de vue.
Il est assez facile pour une personnalité de se faire black-lister des médias officielles, dès qu'il fait un pas de travers.

Sur internet tout le monde peut avoir le droit à la parole et certains sont suivi.
Il y a émissions sur internet qui font plus d'audience que certaines émissions à la TV.

C'est triste que la TV et les médias soient devenu comme ça.
Il parait que dans les années 80 il y avait encore des vrais débats à la TV...
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 11:39
Citation Envoyé par Arno_94 Voir le message
Cela dit, moi qui vient d'un petit village du Pas de Calais, je peux vous assurer que, quand j'étais enfant, j'entendais des adultes (femmes pour le coup) dire des choses comme : "Ah non, moi je ne vote pas pour XXX, il me dégoûte, il est moche. Je préfère YYY, il est beau et il parle bien."
Ca s'appelle l'effet de halo et c'est un biais cognitif très étudié en neurosciences. Tu as aussi un effet halo inverse quand tu fais partie d'un groupe de personne au sein duquel certains interlocuteurs sont diabolisés (typiquement : Chavez ou Poutine en occident). La défiance croissante envers les "experts", la médecine conventionnelle, et les journalistes institutionnels est un phénomène émergent qu'on pourrait peut-être décrire comme étant une forme alternative d'effet halo inversé.

Définition : https://en.wikipedia.org/wiki/Halo_effect
Illustration : https://en.wikipedia.org/wiki/Dr._Fox_effect

Choix rationnel vous avez dit ? Il faut être économiste (ou journaliste) pour croire encore à ces salades.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 12:56
Google se préparerait à supprimer la section « Dans l’actualité » des résultats retournés après une recherche,
dans son combat contre les fausses actualités

Suite aux critiques relatives aux fausses actualités sur sa plateforme, Google a désormais l’intention de retirer dans les semaines à venir la section « Dans l’actualité » qui apparaît en haut des résultats des recherches effectuées sur ordinateur. C’est en tout cas ce que confie une source familière du sujet au Business Insider.

Elle a ajouté que cette section sera remplacée par une version carrousel de « À la une » semblable à celle qui est actuellement disponible sur mobile. Il faut rappeler par exemple que c’est dans la version américaine de cette rubrique (« In the news » en l'occurrence) que sont apparues certaines actualités factices comme celle qui donnait Donald Trump comme vainqueur des élections populaires.


Google n'a pas toujours inclus les fausses actualités dans sa section « Dans l’actualité ». Le numéro un de la recherche n’y intégrait que des sources de médias traditionnels légitimes qui avaient été au préalable examinées par ses soins (comme le New York Times, la BBC ou le Washington Post). Toutefois, en octobre 2014, Google a décidé d’ajouter de plus en plus de sources dans cette section dans l’optique de permettre à une « diversité de voix » de diffuser des actualités aux utilisateurs. Ces voix comprennent donc désormais des billets de blog, voire même des messages dans des forums spécialisés.

« Nous travaillons toujours pour donner à nos utilisateurs la meilleure réponse possible à leurs requêtes », avait alors déclaré Google. « Cela pourrait se présenter sous la forme d'une vidéo, d'un communiqué de presse, d'un billet de blog, d'une photo, d'un message dans les médias sociaux ou d'un article de presse ».

Deux ans plus tard, l'inclusion de ce type de contenu est revenue hanter Google à telle enseigne que l’entreprise a décidé de déclarer la guerre aux actualités factices. Google veut complètement éradiquer les actualités factices comme l’expliquait son PDG Sundar Pichai dans une interview avec la BBC : « dans notre perspective, il ne doit pas y avoir de situations où les actualités factices se répandent, donc nous allons faire pour le mieux ». Et de préciser que « les actualités factices en tant qu’ensemble peuvent représenter un gros problème ».

En décidant de remplacer la catégorie « Dans l’actualité » par « À la une », Google ne laisse plus la possibilité de parler d’actualité factice. Cependant, cela ne va résoudre qu’une infime partie du problème puisqu’il va falloir également contrôler les sources si le leader de la recherche ne veut pas se retrouver en train de diffuser des informations qui ne sont pas avérées. Mais dans ce cas, comment cela pourrait-il se passer pour valider ce qui peut être diffusé ou non ? Une équipe dédiée ? Un algorithme ? Un mix des deux ? Quel sera le délai pour valider une publication ? Et la place de son label fact-check en sera-t-elle affectée ?

Source : BBC (interview PDG Google), Business Insider, Search Engine Land

Voir aussi :

Google propose le label "Fact Check" sur Google News pour aisément identifier les articles vérifiant des faits, que pensez-vous de cette initiative ?
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 13:05
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Le numéro un de la recherche n’y intégrait que des sources de médias traditionnels légitimes qui avaient été au préalable examinés par ses soins (comme le New York Times, la BBC ou le Washington Post).
Ce sera de plus en plus difficile d'avoir accès à des médias alternatifs.
Avatar de pierre-y pierre-y - Membre averti https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 15:35
Le numéro un de la recherche n’y intégrait que des sources de médias traditionnels légitimes qui avaient été au préalable examinés par ses soins (comme le New York Times, la BBC ou le Washington Post).
C'est assez pathétique de lire ça alors que c'est justement ces media traditionnels et légitime qui ont chercher a volontairement orienter les votes américains et que donc ils ont fait de la fausse informations par omissions le plus souvent.
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 16:12
Si les médias traditionnels prennent conscience de leur propre faillite, ils faut apprendre aux journalistes ET aux citoyens des bases d'hygiène intellectuelle :

- La source de chaque information nouvelle doit être systématiquement mentionnée, y compris les images,
- Un article sans références est un article qui n'existe pas. C'est valable pour un article scientifique, c'est valable pour un article de Wikipédia, il n'y a pas de raison que cela ne soit pas valable pour un article de presse,
- Le titre d'un article doit refléter le plus exactement possible son contenu,
- S'interroger systématiquement sur QUI parle, au nom de QUI, pour quels intérêts, qui est propriétaire de l'information.
- Chaque information doit être recoupée par plusieurs sources d'information indépendantes,
- La propagande, le mensonge médiatique, la manipulation intellectuelle, rien de tout ça n'est spécifique aux régimes des "Méchants". La manipulation n'a pas d'étiquette politique.
- 50 millions de personnes peuvent avoir tort, contrairement à ce que veut la propagande libérale : ce qui émerge du bas n'est pas forcément plus juste que ce qui émerge du haut.
Avatar de micka132 micka132 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 16:49
Citation Envoyé par Grogro Voir le message
Si les médias traditionnels prennent conscience de leur propre faillite, ils faut apprendre aux journalistes ET aux citoyens des bases d'hygiène intellectuelle :
C'est pas compliqué, la plupart des articles (en France) sont un quasi copié de l'AFP, c'est pour ca que tu as toujours les même actus qui tournent en boucle ce qui donne un plus légitime aux infos, puisque tout le monde le dit !
En même temps comment faire autrement quand la plupart des gens sont scotchés à leurs smartphones et qu'il faut tout savoir dans l'immédiat? Ben tu fais plus du journalisme, tu fais du direct...
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 18:10
Chine : les fausses actualités donnent une raison de plus de renforcer le contrôle de l’internet
Pékin suggère une cyber gouvernance plus rigide

Du 16 au 18 novembre, la ville de Wuzhen a abrité la troisième édition de la conférence mondiale sur Internet (WIC) en Chine, qui a vu la participation des autorités chinoises et des entreprises comme Facebook, IBM Corp ou encore Qualcomm Inc.

La Chine a réaffirmé sa position en tant que leader du contrôle de l’internet et a appelé les entreprises de technologie et autres pays à respecter sa position. Dans un court discours vidéo lors de la conférence, le président chinois Xi Jinping a appelé au respect de la « souveraineté cybernétique », c’est-à-dire l'imposition de contrôles gouvernementaux sur le cyberespace à l'intérieur des frontières chinoises.

Les responsables chinois et des dirigeants d'entreprises locales ont également pris la parole pour appeler à une cyber gouvernance plus rigide, estimant que le cyberespace est devenu dangereux et plus difficile à gérer. Et à titre d’exemple, ils ont tous indexé le phénomène de fausses actualités qui a explosé pendant les campagnes présidentielles des États-Unis.

Pour Ren Xianling, le numéro deux du Cyberspace Administration of China (CAC), l'autorité suprême de l'internet en Chine, le contrôle de l’internet est une mesure efficace pour prévenir les dangers liés au cyberespace. C’est comme « installer des freins dans une voiture avant de conduire sur la route », dit-il. Si Facebook réfléchit encore aux voies et moyens de lutter contre les fausses actualités, Ren Xianling recommande d'utiliser des systèmes d'identification des internautes afin que ceux qui publient de fausses nouvelles et des rumeurs puissent être identifiés et punis.

Les grandes entreprises chinoises de technologie semblent également s’aligner sur la position de Pékin vis-à-vis de l’internet. C’est le cas par exemple du géant chinois de Tencent Holdings Ltd, qui a développé l'application de réseau social la plus populaire en Chine, WeChat. Ma Huateng, le fondateur de l’entreprise met également en avant le rôle des médias sociaux dans l'élection de Donald Trump en affirmant que cela envoie un « signal » à la communauté mondiale sur les dangers des fausses nouvelles. Ce qui donne une raison de plus pour limiter la liberté de l’utilisation de l’internet en renforçant les contrôles gouvernementaux.

Source : Reuters
Avatar de JackJnr JackJnr - Membre averti https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 18:17
[cynisme]
C'te blague, c'est un article en avant première du Gorafi bande de rigolos
Avatar de Fleur en plastique Fleur en plastique - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 22/11/2016 à 20:51
Ah, enfin on y vient. Il est nécessaire que les puissances mondiales enfin fassent le ménage d'Internet. Il y a trop de rigolos et petits plaisantins qui s'amusent, en publiant des fausses actualités, des sites complotistes, virus, logiciels libres, films pirates en streaming et autres crimes odieux en toute impunité. Leur place est derrière les barreaux ou dans la guillotine !

Il me semble normal que les puissances les plus soucieuses de l'intérêt du citoyen, c'est-à-dire la Chine, la Russie, les Etats-Unis et la Corée du Nord fassent un gouvernement à quatre. Et les réformes qui me paraissent tout à fait nécessaire sont les suivantes :
- Plus d'anonymat ou de pseudo. Chaque membre d'un forum ou réseau social devra apparaître avec son nom, prénom, téléphone, adresse et pays de résidence visible par tous.
- Adresse IP attribuée à vie à chaque citoyen afin de faciliter l'identification et reconnaître les usurpations.
- Chaque site devra avoir été explicitement autorisé par le gouvernement avant d'être visible par l'honnête citoyen.
- Chaque message posté sur un forum devra avoir été validé par l'équipe du gouvernement ; si le message contient une désinformation, une illégalité ou une méthode de pensée contraire aux bonnes mœurs, le message ne sera pas du tout publié et l'auteur du message poursuivi en justice.

Grâce à ses simples mesures, Internet redeviendra sain. On pourra passer notre temps à mettre à jour Windows 10 et en même temps rechercher la recette de l’œuf à la coque, payer puis visionner en streaming le dernier film à la mode, savoir pour qui voter à la présidentielle 2017, ou acheter sur les sites des commerçants honnêtes.
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent https://www.developpez.com
le 23/11/2016 à 9:52
Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
- Chaque site devra avoir été explicitement autorisé par le gouvernement avant d'être visible par l'honnête citoyen.
Ce qui est marrant c'est que tu crois troller mais c'était réellement une proposition de ce cher François Fillon aux débuts d'internet
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent https://www.developpez.com
le 23/11/2016 à 10:27
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Ce qui est marrant c'est que tu crois troller mais c'était réellement une proposition de ce cher François Fillon aux débuts d'internet
Et puis c'est surtout déjà en cours ou partiellement en cours dans plusieurs pays. ^^

Mais j'avoue que c'est un des rares trolls de Fleur en plastique où j'ai mis +1, tellement c'est proche de la vérité.
Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 23/11/2016 à 11:34
Il me semble justement que Fillon, qui avait consacré ses 5 années de premier ministre à exciter la phobie d'internet auprès de la ménagère de plus de 50 ans intoxiquée à TF1, voulait étendre le rôle du CSA (politiquement contrôlé comme chacun sait, encore plus depuis que Sarko est passé par là) au web. Et qu'il rêvait d'un organisme pour "approuver" un site web. Une certification qu'il imaginait facultative, mais il n'était pas difficile d'extrapoler ensuite (prise en charge par les logiciels de contrôle parental, pressions auprès des FAI).

Enfin depuis, Valls a fait depuis bien pire que la Hadopi ou la Loppsi.

Maman État, protège-moi de ce méchant web que je ne saurais voir !
Offres d'emploi IT
Architecte électronique de puissance expérimenté H/F
Safran - Ile de France - Villaroche - Réau
Data scientist senior H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (Saclay)
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil