Fausses actualités : « les gens sont clairement plus bêtes, ils ne vérifient rien »,
Conclut un professionnel des fausses actualités

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Les fausses actualités sur Facebook ont-elles vraiment aidé Donald Trump à remporter les élections présidentielles contre Hilary Clinton ? C’est ce que regrette Paul Horner, un professionnel qui exploite plusieurs sites qui publient de fausses actualités en général à caractère humoristique. Il exerce cette activité depuis des années et revendique aujourd’hui 10 000 dollars par mois uniquement grâce au service AdSense de Google.

Comment fonctionne son business ? Le principe est simple. Il publie un article, qui est ensuite diffusé sur les réseaux sociaux. Les médias et certaines personnalités relaient la fausse actualité. Peu de temps après, les médias qui l’ont repris réalisent que l’article est faux, ils essaient donc de se rattraper en démentant l’information. Mais le tir étant déjà parti, ceux qui ont relayé la fausse actualité finissent par se sentir ridicules de ne pas avoir pris le soin de vérifier l’information. L’idée est de se faire de l’argent avec le trafic généré, peu importe le contenu de l’article, le plus important c’est qu’il soit aveuglément partagé sur les réseaux ou repris par d’autres sites.

Mais les choses ont dérapé pendant les campagnes présidentielles des États-Unis, dit-il. Horner a remarqué que les gens croyaient tout, ne vérifiaient rien et ne prenaient pas le temps de lire les démentis au sujet des fausses actualités. « Honnêtement, les gens sont clairement plus bêtes », dit-il. « Ils ne font que partager des trucs. Personne ne vérifie… C’est effrayant. Je n’ai jamais vu ça. »

Paul Horner avoue ne pas être un partisan de Trump, ce qui l’a conduit à écrire des faux articles pour ridiculiser le camp du candidat républicain. Mais ses articles ont été pris au sérieux et ont produit le contraire de l’effet attendu. « Mes sites ont été tout le temps repris par les partisans de Trump », dit-il. « Ses partisans ne vérifient rien - ils postent tout, ils croient n'importe quoi. Son directeur de campagne a posté mon article au sujet d'une personne qui a reçu 3500 $ pour manifester » lors d’un rassemblement des pro-Trump.

Paul Horner dit avoir écrit cet article pour se moquer des partisans de Trump qui croyaient vraiment que des gens étaient payés pour protester lors de leurs rassemblements, croyant qu’ils allaient se sentir ridicules quand ils verront que l’article est faux, mais ça n’a pas été le cas. « Je pensais qu'ils l'auraient vérifié... Je veux dire que c'est la façon dont cela a toujours fonctionné : quelqu’un reprend ce que j’ai écrit, ils découvrent que c’est faux et ils se sentent idiots [d’avoir cru que c’était vrai]. Mais les partisans de Trump - ils continuent juste à avancer avec cela ! Ils ne vérifient jamais rien », explique Horner, qui pense donc qu’il aurait donné un coup de pouce à Donald Trump dans les campagnes présidentielles.

Source : The Washington Post

Et vous ?

Pensez-vous que c’est plutôt les gens qu’il faut blâmer et les non les réseaux sociaux ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Homo_Informaticus Homo_Informaticus - Membre averti https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 18:05
Pensez-vous que c’est plutôt les gens qu’il faut blâmer et les non les réseaux sociaux ?

Vu que le contenu des réseau sociaux n'est que le résultat de ce que les gens y mettent ou relayent, la question ne se pose pas.

Il m'arrive meme d'etre traité de parano ou de conspirationiste lors de discussion où des choses me parraissent tellement énorme que je demande les sources pour lire moi meme les articles. Comme les gens n'ont généralement qu'apercu vite fait sur les réseaux sociaux, ils ne le savent meme pas eux meme.

Pourtant un simple coup d'oeil pour voir que l'article relayé vient de Minute ou journal de la sorte suffirait tout de suite à souligner un parti pris ou la position de l'auteur.

Il y tellement d'informations qui défilent partout entre la course au scoop des médias qui veulent balancer l'info en premier et le nombre incalculable de news a lire sur un mur facebook qu'effectivement, les gens ne prennent pas la peine de tout lire et de vérifier.
Avatar de TheLastShot TheLastShot - Membre averti https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 18:07
Je pense que les deux sont en tort, ainsi qu'un troisième acteur : les émetteurs de fausses informations.

Les gens: Dans l'idéal on devrait toujours vérifier une information ou tout du moins ne pas se limiter à une seule source afin de les faire concorder ou de les infirmer. Il suffirait par exemple de chercher ses informations sur ne serait-ce que 3 sources n'appartenant pas aux même cercles (c'est à dire éviter de chercher les infos chez A, B et C si eux-même prennent leurs infos chez D). Mais pour cela il faudrait évidemment les éduquer à faire cet effort. Je pense que les gens ont un peu trop habitués avec la télé (et autres médias traditionnels) et les réseaux sociaux à avoir leurs infos fourni tout prêt sur un plateau.

Les réseaux sociaux: C'est leur choix de permettre à n'importe qui de s'exprimer. Pourquoi pas... Mais ça implique une lourde responsabilité. Si demain je réuni 10.000 personnes dans une salle de spectacle pour les endoctriné, le théâtre sera tout aussi responsable pour n'avoir pas pris la peine de vérifier la teneur de mon discours. Un émetteur de fausses informations devrait être très distinctement indiqué comme tel pour éviter que les personnes soient conscient de ce qu'ils sont en train de lire.

Les émetteur de fausses informations: Je n'ai rien contre le Gorafi et autres sites de ce genre qui est très clairement un site non pas de propagande mais de parodie (un peu comme la désencyclopedie). En revanche je suis contre les sites de desinformations qui n'ont pour but que la propagande, qui se servent de la naïveté des gens pour arriver à leur fins. Les arnaques sont punis par la loi, ces sites devraient l'être tout autant. On peut brandir comme on veut la sacro-sainte "liberté d'expression", mais pour moi cette liberté se mérite et ne devrait pas être appliqué lorsque les intentions sont clairement malhonnêtes.
Avatar de Jarodd Jarodd - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 18:13
« Les gens sont clairement plus bêtes, ils ne vérifient rien »

Et ils votent. On a atteint une des limites de la démocratie.
Avatar de TheLastShot TheLastShot - Membre averti https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 18:18
@Jarodd: Tout à fait d'accord. Je serais partant pour mettre fin à cette pseudo-democratie et instaurer un système où chacun devrait s'occuper de soi... Peut-être que ça permettrai à certains de se responsabiliser un peu plus et de se rendre compte que c'est beaucoup plus difficile d'agir sans réfléchir quand on ne peut pas se reposer sur les autres.
Avatar de Haseo86 Haseo86 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 18:20
Les gens sont globalement stupides, ok.
Les réseaux sociaux amplifient ce type de phénomène, clairement.

Mais ce gars est complètement la source du problème. Le gars fait son beurre sur la diffusion de fausses informations, donc en pariant sur la stupidité des gens, et joue au mes choqué quand cette même stupidité lui revient dans la gueule. Désolé mon gars, quand tu mises sur la connerie, ça ne peut pas donner quelque chose de bien. Ces gars là devraient être poursuivis en justice.
Avatar de Jarodd Jarodd - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 18:59
En France on a pareil, avec des gens qui pensent que les infos du Gorafi sont vérifiques. S'ils sont cons, c'est pas la faute au Gorafi.

Mais oui, on devrait interdire l'humour et mettre les humoristes en prison, parce que certains ne le comprennent pas

Et puis qand on voit comment nous parle Obama, je sui bien content que Trump nous en débarasse !!!
Avatar de ilatech ilatech - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 22:04
Le SEUL jour où le monde à un sens critique des informations, c'est le 1er Avril .
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 19/11/2016 à 4:08
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
Parce-que tu considères que seul le suffrage direct représente le peuple.
Or ce n'est même pas forcement suffisant; il n'y a pas si longtemps en France les femmes ne votaient pas, pourtant nous avions un suffrage direct, et aujourd'hui encore les mineurs ne peuvent pas voter ainsi que certaines personnes considérées comme trop mentalement déficientes.
Et quand bien même tu donnes le droit de votes à tous les citoyens, tu trouveras quelqu'un pour t'expliquer que ça devrait également concerner tous les habitants.
Par la suite tu peux également t'interroger sur le comptage des voix, avec par exemple le fait qu'un candidat peut faire 49.99% de vote au premier tour, mais perdre au 2nd tour, alors qu'a mon sens il contente bien plus de gens. Tu peux également remarquer qu'une abstention et/ou blanc de + de 50 % n’interfère en rien dans l'élection, donc même le postulat voulant que ça soit la majorité qui décide n'est pas respecté.
Bref les Américains sont considérés comme une démocratie, on considère donc que c'est le peuple qui élit son gouvernement.
Et donc ? as tu vu pourquoi j'ai répondu ca au moins ?
Avatar de joublie joublie - Membre averti https://www.developpez.com
le 19/11/2016 à 6:06
De nombreux journalistes doivent se contenter de reprendre des informations sans les vérifier pour cause de manque de temps ou de moyens (avec la rentabilité en vue) pour travailler correctement, sans parler de l'exigence de faire de l'audience donc de devancer des concurrents. Là je parle de journalistes français, pas de ceux du bout du monde. Nous pourrions nous attendre à mieux, d'autant que c'est un des fondements de leur métier. Avant donc de blâmer les simples citoyens, il faudrait blâmer les médias qui donnent le mauvais exemple et - de plus - entraîner l'esprit dans les écoles systématiquement (pendant plusieurs années !). Problème : comment les politiciens nous vendraient-ils leurs discours démagogiques ou simplement imbéciles si une forte proportion de citoyens devenait capable de les analyser ? Le livre de Joule et Beauvois (spécialistes en psychologie sociale) " Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens " est déjà un bon début pour comprendre comment on peut se faire avoir au quotidien (il existe une version gratuite abrégée en PDF du livre chez l'éditeur).
J'ajoute pour ceux qui ne connaissent pas l'expérience dite de l'effet Fox, allez voir sur internet, c'est très instructif : des gens fort instruits, psychiatres en tête, ont aussi été bernés dans cette expérience de psychologie sociale, pourtant ce n'étaient pas des crétins ! Cela peut arriver à n'importe qui. https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Dr._Fox
Quant à l'idée de devoir se débrouiller seul dans la vie pour " se responsabiliser ", c'est peut-être valable dans une rédaction au collège, sinon intellectuellement ça ne tient pas deux minutes. Chers amis nostalgiques du nazisme, apprentis exterminateurs et mauvais exégètes de l'oeuvre de Nietzsche, je vous souhaite le bonjour.
Avatar de Diffuseur Quantique Diffuseur Quantique - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 19/11/2016 à 12:20
Je ne pense pas qu'il soit réellement démontré que Trump a été élu à cause des fausses informations sur internet ou à cause du fait que les gens croient sans vérifier aux informations. Par contre je pense que beaucoup ont voté Trump à cause des révélation de Wikileaks sur les emails et aussi parce que de plus en plus de gens sont en colère contre leurs dirigeants.

Je pense que le Brexit et la victoire de Trump montrent surtout que les peuples de l'Occident sont de plus en plus en colère contre leurs dirigeants et contre la politique qui est mené dans les pays occidentaux.

Aussi, ces votes montrent que les peuples désobéissent de plus en plus aux médias de masses, car la plupart des médias de masses étaient contre Trump et contre le Brexit, donc je pense que de plus en plus de gens ont de moins confiance dans leurs médias traditionnels et se tournent vers des médias alternatifs sur internet. Les sites d'informations alternatifs ne diffusent pas forcément tous des fausses informations certains diffusent même des informations très intéressantes très peu ou pas parlé dans les médias traditionnels, mais certains sont moins fiables que d'autres et diffusent la moindre rumeur et théorie sur le web.

Même si il est vrai que des gens ne vérifient pas les informations, je ne sais pas si il soit réellement démontré que les gens vérifient de moins en moins les informations sur internet, pour l'instant je ne vois aucune statistique précise sur la diffusion de fausses informations, et je ne pense pas que pour l'instant il soit possible de faire une statistique précise sur la diffusion de fausses informations.

Je ne suis pas pour une censure d'internet, je pense qu'il ne faut pas mettre toute la faute sur les gens et internet, je pense que nos dirigeants ont largement une responsabilité dans l'état de notre société.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil