La Cnil examine l'application Knockin qui géolocalise les sympathisants de Nicolas Sarkozy
Pour déterminer si le partage de données était consenti

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Knockin est une application capable de géolocaliser des sympathisants de droite ou centristes à la campagne de Nicolas Sarkozy afin de permettre aux militants d'identifier sur le terrain les électeurs à convaincre lors de leur campagne de porte-à-porte. Selon RMC, il vous suffirait de liker la page Facebook de Nicolas Sarkozy ou de mettre en favori une de ses publications sur Twitter pour que "Knockin" vous identifie comme un sympathisant de droite. Par la suite, vos données personnelles sont recoupées avec toutes les informations vous concernant sur Internet pour définir votre profil et trouver votre adresse postale.

Si l’application a été jugée irrespectueuse de la protection des données personnelles par certains, Axel Calandre, responsable innovation dans l'équipe de Nicolas Sarkozy a rejeté cette critique et assuré avoir développé une application « parfaitement légale et en règle avec les préconisations de la Cnil ». Et d’assurer que la quasi-totalité des données traitées sont recueillies via la plateforme du candidat NicolasSarkozy.fr : « il s'agit de personnes qui s'intéressent à la candidature de Nicolas Sarkozy et s'inscrivent sur le site. Personne ne les force à le faire ».

Concernant les informations récoltées sur les réseaux sociaux, il les estime marginales : « nos capacités de ciblage sont ultra limitées. Une personne qui like la page Facebook de Nicolas Sarkozy me donne accès à son nom et prénom et à ses données publiques, pas plus. Aujourd'hui, qui laisse son adresse postale et son numéro de téléphone sur Twitter ou Facebook ? ».

L’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy a-t-elle collecté illégalement des données issues des réseaux sociaux afin de cibler de potentiels sympathisants ? C'est sans doute la question à laquelle tente de répondre la Commission nationale informatique et liberté qui a lancé une enquête concernant cette application. Parlant d’expertises technique et juridique, la Cnil a déclaré que « l'instruction de ces investigations se poursuit », sans communiquer pour autant sur le contenu des investigations ni sur un éventuel calendrier attendu pour ses conclusions.

La Cnil avait publié le 8 novembre un guide en partenariat avec le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), car l'arrivée des élections primaires en amont des présidentielles « suscite des questions particulières en termes de protection des données » . L’autorité a rappelé que « la collecte massive de données issues des réseaux sociaux n'est pas légale en l'absence d'information des personnes concernées ».

Précisons que Knockin a été développé par Paul Hatte qui explique sur son site : « nous travaillons tous les jours à l'établissement d'analyses et d'algorithmes prédictifs permettant d'isoler les zones politiques d'intérêt. L'objectif : améliorer la qualité du lien qui unit l'élu et l'électeur, diminuer l'abstention, moderniser les politiques publiques ».

Source : Huffington Post

Voir aussi :

La CNIL émet un avertissement public pour le Parti Socialiste, suite à une faille de sécurité en ligne qui mettait en péril des données sensibles

Les Cnil européennes demandent à WhatsApp de suspendre le transfert de données avec Facebook, le temps d'éclaircir les paramètres entourant ce partage


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Grogro Grogro - Membre émérite https://www.developpez.com
le 18/11/2016 à 15:35
Profils des sympathisants de Nicolas le traitre à la nation :

1/ Petits vieux retraités sur la Côte d'Usure, sapés comme des maquereaux italiens, perchés au xanax et au zolpidem, affolés par la liberté et imaginant encore les chars de l'Armée Rouge parader sur les Champs Élysées après la victoire de Mitterrand en 81.
2/ Marie-Caroline, mocassins/serre-tête versaillaise, en tailleur Chanel à 2000 boules, défoncée depuis l'âge tendre par de vertigineuses doses d'Adderall, de Tranxène et de médicaments amincissants, bénissant le cierge tumescent du curé à chaque confesse.
3/ Charles-Edouard, fils-à-papa le pull noué aux épaules ou en costard Armani le dimanche, envoyé gober des mauvais taz à HEC, qui te parlera de la dernière rate surcokée qu'il a pécho en dansant sur de la house berlinoise entre deux rallyes.

J'ai le droit, c'est trolldi.
Offres d'emploi IT
Référent technique SI H/F
Societe Generale - Ile de France - Courbevoie
Ingénieur analyste technico-fonctionnel (H/F)
Norsys Sophia-Antipolis - Provence Alpes Côte d'Azur - Sophia-Antipolis
Développeur c++ junior / r&d - h/f
UpSourcing - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil