Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Europe : WhatsApp suspend temporairement le partage de données avec Facebook
Mais seulement dans le cadre du ciblage publicitaire

Le , par Michael Guilloux

51PARTAGES

5  0 
Mise à jour le 17/11/2016 - Europe : WhatsApp suspend temporairement le partage de données avec Facebook à des fins publicitaires

En réponse aux inquiétudes sur la vie privée exprimées par ses utilisateurs et les autorités de protection des données (DPA), WhatsApp a décidé de suspendre temporairement le partage de données avec Facebook à des fins publicitaires. D’après la source proche du dossier, il s’agit uniquement des utilisateurs en Europe. La décision vise à donner aux organismes de réglementation le temps de partager leurs préoccupations en matière de protection de la vie privée et à Facebook, le temps de réfléchir aux moyens de les résoudre.

Facebook avait déjà accepté de suspendre l'utilisation des données de WhatsApp pour les utilisateurs au Royaume-Uni. Cette décision permet donc d’étendre la mesure à toute l’Europe. D’après la source, les deux entreprises vont toutefois continuer à partager les données des utilisateurs dans le cadre administratif, pour des raisons telles que la lutte contre le spam par exemple.

Source : Independent


En février 2014, lorsque Facebook a racheté WhatsApp, les deux entreprises ont pris l’engagement de ne pas partager de données entre elles. Mais en août dernier, WhatsApp a annoncé des changements dans ses conditions d’utilisation qui prévoyaient entre autres le partage des numéros de téléphone de ses utilisateurs avec Facebook. WhatsApp a fait valoir que le partage de données avec Facebook permettrait de mieux lutter contre le spam et améliorer l’expérience utilisateur à la fois pour les deux produits. Mais « le fait que cela se produise aujourd’hui est non seulement une tromperie envers les utilisateurs et le public, mais constitue aussi une infraction à la loi sur la protection des données », a déclaré Johannes Caspar, le commissaire de Hambourg chargé de la protection des données et de la liberté de l'information.

Au mois de septembre, l’Allemagne avait émis une injonction administrative interdisant « à Facebook de rassembler et d'enregistrer les données des utilisateurs allemands de WhatsApp ». La DPA (autorité de protection des données) allemande a aussi demandé à Facebook « d’effacer les données déjà transmises » au réseau social via WhatsApp. Les CNIL européennes ont également demandé à WhatsApp de suspendre le transfert de données avec Facebook, le temps de faire la lumière sur les conditions et les informations incluses dans le partage et de s’assurer que toutes les protections juridiques nécessaires sont mises en place.

D’après Elizabeth Denham, la Commissaire britannique à l’information, Facebook a accepté de suspendre l’utilisation des données de WhatsApp pour les utilisateurs britanniques pour des publicités ou des améliorations de produits, après que l’autorité de protection des données a estimé que les utilisateurs n’étaient pas correctement protégés. « Nous sommes heureux qu'ils aient accepté de suspendre l'utilisation des données des utilisateurs britanniques de WhatsApp pour des publicités ou des améliorations de produits », a déclaré la responsable du Bureau du Commissaire à l’Information, dans un communiqué. « Si Facebook commence à utiliser les données sans consentement valide, ils peuvent faire face à des actions coercitives de mon bureau », a ajouté Elizabeth Denham.

La Commissaire britannique à l’information estime toutefois que les utilisateurs n’avaient pas reçu suffisamment d'informations sur ce que Facebook ferait avec leurs données et que WhatsApp n'avait pas obtenu un consentement valide de leur part. Le régulateur britannique affirme avoir donc demandé à Facebook et WhatsApp de signer un engagement visant à mieux expliquer aux clients comment leurs données seraient utilisées et à leur donner le contrôle continu de ces données. Jusqu'à présent, les deux entreprises n'ont pas accepté la demande : « Nous pensons que les consommateurs méritent un plus grand niveau d'information et de protection, mais jusqu'à présent Facebook n'a pas accepté », a déclaré Denham.

De son côté, si Facebook a accepté de suspendre l’utilisation des données de WhatsApp, la société affirme que la mise à jour des conditions d’utilisation et de la politique de confidentialité de WhatsApp donne aux utilisateurs une explication claire et simple de la façon dont le service fonctionne, ainsi que le choix sur la manière dont leurs données sont utilisées. Le numéro un des réseaux sociaux estime par ailleurs que les données collectées par WhatsApp sont extrêmement limitées et qu’en plus seulement une partie de celles-ci est ensuite partagée avec Facebook. La firme de Mark Zuckerberg pense également qu’il serait inapproprié de trouver une solution spécifique avec un régulateur avant de recevoir toutes les préoccupations des autres DPA.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

L'Allemagne interdit les transferts de données entre WhatsApp et Facebook et somme le réseau social d'effacer les données déjà transmises
Les CNIL européennes demandent à WhatsApp de suspendre le transfert de données avec Facebook, le temps d'éclaircir les paramètres entourant ce partage

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 18/05/2017 à 16:00
Mwé...

Une amende de 110 millions, quand tu as lâché 16 milliards pour le rachat en question, c'est encore et toujours peanuts.

Et puis là, c'est une amende car ils ont menti, mais cela ne remet pas en cause ni le rachat, et (bon je dis ça avant d'avoir été lire la source originale), ni ce rapprochement des comptes utilisateurs entre What'sApp et Facebook.

Bref, si ils avaient dit la vérité à l'époque, la commission de l'UE aurait peut-être mis son veto sur le rachat, et aujourd'hui, on leur demande 3 miettes et on passe l'éponge ?

Au final, c'est juste comme si WhatsApp avait couté 16.1 milliards au lieu de 16 milliards, et que la commission de l'UE n'avait jamais enquêté / contrôlé / donné son avis ou quoi que ce soit. Bref, comme si on avait passé 1 an et demi / 2 ans à payer des gens pour rien, c'est comme d'habitude, il suffit de lâcher une poignée de billets pour faire ce que l'on veut impunément...
9  0 
Avatar de Namica
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/10/2017 à 2:31
Citation Envoyé par weed Voir le message
...Je ne pense pas qu'ils puissent dans mon cas communiquer entre mes données
N'en soit pas aussi certain. Quelques petites recherches sur DVP ou Google vont te déniaiser, surtout si tu ajoutes "Max Schrems" dans ta recherche.
3  0 
Avatar de henridup
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/02/2019 à 18:09
Il y a deux ans de cela, j'ai du faire une inscription sur facebook pour tester les fonctionnalités d'une app. Afin de récupérer le mot de passe du compte, en cas de perte, le site web de facebook m'as demander de rentrer un numéro de téléphone. N'ayant pas de numéro de téléphone autre que mon numéro personnel, et celui-ci étant destiné à la récupération du compte, j'ai oser entrer ce numéro. C'était très clair, le numéro sera utiliser pour me permettre de récupérer mon compte. Aucune autres mention sur la page concernant l'utilisation de ce numéro à ce moment précis.

Et bam, juste après l'inscription, alors que j'ai utiliser l'adresse email du travail, sans compte facebook depuis plus de 3 ans, le bousin a quand même réussi à m'envoyer une tonne de suggestion d'amis.

Moralité ? Je vous laisse deviner, a quoi peux servir ce facteur de sécurité.... Serieusement, vivement la mort de cette entreprise.
3  0 
Avatar de ijk-ref
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 07/02/2019 à 18:56
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
WhatsApp et Instagram peuvent continuer à collecter des données. Toutefois, l'attribution des données aux comptes d'utilisateurs Facebook ne sera possible que sous réserve du consentement volontaire des utilisateurs.
Si le consentement n'est pas donné… vous ne pouvez pas utiliser l'application.

En général c'est toujours comme cela qu'ils s'arrangent pour "contourner" le "consentement". Comme beaucoup d'applications si tu ne "consens" pas elles ne fonctionnent pas. Ce qui revient à n'avoir que le choix de les installer ou non.
3  0 
Avatar de tchery
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/06/2017 à 12:53
Bonjour.
Pour ceux qui cherchent une alternative à WhatsApp, il y a l'application Threema qui est développée et hébergée en Suisse.
Elle est donc sous la juridiction Suisse en matière de protection des données.
1  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 22/12/2017 à 15:20
Citation Envoyé par athlon64 Voir le message
Bonjour, y'a t'il un Facebook et Whatsapp open source ?
Facebook ==> Diaspora
whatsapp ==> Mattermost (entre autre)

Popularité très limités...
1  0 
Avatar de emilie77
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/02/2019 à 15:23
"Nous ne sommes pas d'accord", ahahaha, ils pensent toujours d'etre hors de la loi
1  0 
Avatar de rasmulti
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 28/05/2017 à 4:08
Hello
Je veux quitter whatsapp, en raison de son rachat par facebook....
Qui a des infos sur une app équivalente ?
J'hésite entre viber, imo et telegram qui me semblent assez diffusées.
Par contre je ne sais pas si on peut récupérer des sauvegardes de whatsapp dans une de ces 3 apps. Je leur ai posé la question et j'attends la réponse.
Qq'un a t il des infos ? Merci.
0  0 
Avatar de Battant
Membre averti https://www.developpez.com
Le 28/05/2017 à 11:21
Bonjour,

Pour se des inscrire un service aller sur le site :

https://www.me-desinscrire.fr/

Ensuite il faut se rappeler des termes génériques

Avec WhatsApp on peut faire ce qu'on appelle de la messagerie instantanée ,
De la conversation vocale
De la vidéo conférence
Il suffit donc de chercher les programmes qui font la même chose
Il existe par exemple signal et telegram

Pour ceux qui veulent aller du côté du Libra il existe XMMP mais là je ne sais pas sur le peu que faire de la messagerie instantanée serait plus voisin de IRC ou de salut à toi " si vous cherchez vraiment une équivalence à Skype en libre ou un WhatsApp tournez-vous du côté de linephone ou autre service Sip complet
Linphone :
https://www.lineageos.org/

Par contre il est peu probable qu'on puisse transférer les données d'un service à l'autre. Donc je ne pense pas qu'on puisse récupérer les données de WhatsApp et les transférer aux mails sur Signal par exemple

Bonne recherche

Salutations
0  0 
Avatar de oudjira
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/05/2017 à 5:00
Bien fait Messieurs au dessus de tout
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web