Facebook et Google vont priver de publicités les sites rapportant de fausses actualités
Pour lutter contre leur propagation

Le , par Stéphane le calme

82PARTAGES

14  0 
Il y a quelques jours, Mark Zuckerberg répondait aux critiques qui mettaient Facebook au centre d’une supposition selon laquelle la plateforme a participé à l’élection de Donald Trump en permettant la diffusion de faux articles d’actualité diffusés par des pages engagées politiquement. « L’idée que Facebook ait influencé l’élection de la moindre manière à cause de ses faux articles d’actualité, qui représentent une partie infime de notre contenu, me paraît ridicule », assurait le PDG de Facebook. Mais Facebook n’était pas la seule entreprise dans le collimateur de personnes qui pourraient avoir la défaite amère : Google et Twitter ont également été pointés du doigt pour avoir laissé filtrer de fausses informations.


Le numéro un de la recherche et le numéro un des réseaux sociaux ont donc décidé de prendre des mesures concrètes afin de calmer les inquiétudes. Google pour sa part a annoncé qu’il travaillait sur une modification du règlement de sa régie AdSense afin d’empêcher la propagation de fausses actualités via son réseau publicitaire. « Dorénavant, nous limiterons nos services publicitaires sur les pages qui cachent, falsifient ou mentent sur l’identité de leur gérant, la nature de son contenu ou l’objectif poursuivi par ce site web », a indiqué Google qui assure avoir planché sur ces modifications avant les élections.

Pour rappel, dans la politique d’utilisation d’AdSense, les sites pornographiques ou ceux qui incitent à la consommation d’alcool ou de tabac ne sont pas les bienvenus. Google y indique en effet que « notre système est doté de filtres destinés à éviter la diffusion d’annonces sur des pages qui proposent un contenu susceptible d’être jugé déplacé, non adapté à tous publics, voire choquant ».

Selon un ancien employé de Google qui a travaillé au sein de l’équipe AdSense, Google se sert à la fois d’une équipe dédiée mais aussi de l’intelligence artificielle pour examiner les sites qui demandent à figurer sur son réseau publicitaire. De plus, les sites continuent d’être observés même lorsqu’ils sont acceptés.

Cependant, cette approche ne résout pas un problème de fausses actualités ou canulars qui peuvent s’afficher parmi les résultats de recherches effectuées sur son moteur. Par exemple, il y a quelques jours un cas pareil s’est présenté quand une recherche sur “final election count 2016” a envoyé les utilisateurs vers de fausses actualités indiquant que Trump avait remporté l’élection populaire.


Facebook de son côté s’engage à mettre à jour ses politiques publicitaires pour préciser que son interdiction de publier du contenu trompeur s'applique également aux articles dits d’actualité. Lundi dernier, l’entreprise avait déclaré au Wall Street Journal qu’une règle concernant cette pratique était déjà implicite. Cette fois-ci, la plateforme a mis à jour son règlement pour la rendre explicite : « nous avons renforcé nos politiques et prenons des mesures rapides contre les sites et les applications qui se trouvent en infraction. Notre équipe continuera de surveiller de près tous les éditeurs, potentiels et existants, afin de s'assurer de leur conformité », a assuré un porte-parole de Facebook.

Dans son combat contre les fausses actualités, Facebook va bannir des sites rapportant de fausses actualités de ses réseaux publicitaires, notamment de son « Audience Network », qui affiche des annonces sur d'autres sites Web et applications. Cependant, l'entreprise n'a pas pris de mesure pour ce qui est considéré comme le problème majeur : le fait que ces fausses actualités sont parfois largement partagées par les « amis ».

Se basant sur des affirmations de quelques employés de Facebook qui ont désiré conserver l’anonymat, Buzzfeed assure que Facebook a lui aussi des employés assignés à détecter les fausses actualités. Ils précisent d’ailleurs que Facebook ne manque pas d’outils pour combattre cette pratique comme le réseau social le fait par exemple pour la nudité ou des contenus violents.

La controverse reflète également les préoccupations concernant le pouvoir croissant des réseaux sociaux et leur capacité à influencer les personnes et les événements, bien qu’ils soient d’une grande aide pour les groupes de personnes puisqu’ils leur permettent par exemple de communiquer et de s'organiser.

Source : Reuters

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de MagnusMoi
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/11/2016 à 8:48
Bonjour !

Donc la question stupide c'est : comment une information va t'elle être jugée fausse ?
Pour avoir vu l'excellent film "the big Short", une information vraie peut être jugé fausse si elle dérange le système (Comme en 2007 quand les signaux économiques annonçaient un effondrement dans l'immobilier mais que l'on répondait : "C'est impossible, l'immobilier est fort !!!" ).
Ensuite oui il y a des informations qui sont complètement fausses.
Mais si Google est pris la mais dans le sac dans une histoire de batterie défectueuse sur son Pixel, que va t'il alors l'empêcher de jugé un article traitant cette information comme fausse actualité ?
Et que dire du Gorafi ? journal satirique(parodique ?), aux articles complètement loufoques, qui va morfler avec ce genre de règle ... (les gens ne comprenant pas le second degrés ...)

Bref il est amusant de voir que des firmes qui ont lutté pour la neutralité du web (surtout pour que l'on les laissent faire leur business en paix), pour qu'il n'y ait pas de discrimination entre des paquets de données en fonction de leur origine ou leur contenu, s’apprêtent elles même à discriminer les paquets en fonction de leur contenu.
Cela signifie, que ces firmes, ne jugent pas que les citoyens en âge de voter, qui sont donc adultes, sont incapables de distinguer ce qui est bon de mauvais, ce qui est vrai de ce qui est faux ?

Elles ne voudraient pas aussi voter pour nous aussi pendant qu'elles y sont ?

PS : Je ne suis pas pro Trump, qui est à mes yeux aussi mauvais que Hillary Clinton qui avaient pour soutien Monsento et Goldman Saxe.
Dans tous les cas, l'Europe, et donc la France auraient été perdant.
J'estime simplement que ce n'est pas à des compagnies privées de décider ce qui doit être affiché ou non !

Ensuite ce n'est que mon avis personnel !!!
Have a nice day !
14  2 
Avatar de youtpout978
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/11/2016 à 8:45
Comment ça se passe pour les sites diffusant volontairement de fausses actualités a but humoristique comme legorafi et nordpresse.
11  1 
Avatar de DelphiManiac
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/11/2016 à 14:26
Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
Je ne pense pas que beaucoup de personnes ont changé d'avis après être tombé sur des articles Facebook...

De plus, sur Facebook comme partout il y a eu beaucoup plus de messages pro Clinton que de messages pro Trump.
Pourquoi la petite minorité des messages pro Trump serait beaucoup plus convaincante que les messages pro Clinton ?

On parle des fausses publications pro Trump, mais il y a eu encore plus de fausses publications pro Clinton.
J'imagine que pour étayer ce que tu avances, tu as des éléments tangibles à nous fournir ?
12  2 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 16/11/2016 à 16:36
J'ai l'impression que t'as le droit de voté pour n'importe qui tant que tu ne votes pas pour Trump, ou pour Marine Lepen, ou pour Mélenchon....
Donald Trump a été élu démocratiquement par le peuple, point barre. Inutile de trouver des boucs-émissaire fumeux qui expliqueraient son élection.

Je serais partisan en revanche d'imposer le vote comme en Belgique, et de prendre en compte le vote blanc (qu'aucun pays ne prend en compte), si 50% de la pop vote blanc c'est que les candidats ne conviennent pas. Parce oui il y'a eu 50% (46% d’après The United States Elections Project) d'abstention/vote blanc à l'élection américaine, mais ça tout le monde s'en fou de ceux qui votent blanc ou vote pas

Une vrai démocratie n'aurait pas élu Trump ou Hillary, mais aurais imposé une nouvelle élection avec d'autres candidats.
10  1 
Avatar de Fleur en plastique
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 22/11/2016 à 20:51
Ah, enfin on y vient. Il est nécessaire que les puissances mondiales enfin fassent le ménage d'Internet. Il y a trop de rigolos et petits plaisantins qui s'amusent, en publiant des fausses actualités, des sites complotistes, virus, logiciels libres, films pirates en streaming et autres crimes odieux en toute impunité. Leur place est derrière les barreaux ou dans la guillotine !

Il me semble normal que les puissances les plus soucieuses de l'intérêt du citoyen, c'est-à-dire la Chine, la Russie, les Etats-Unis et la Corée du Nord fassent un gouvernement à quatre. Et les réformes qui me paraissent tout à fait nécessaire sont les suivantes :
- Plus d'anonymat ou de pseudo. Chaque membre d'un forum ou réseau social devra apparaître avec son nom, prénom, téléphone, adresse et pays de résidence visible par tous.
- Adresse IP attribuée à vie à chaque citoyen afin de faciliter l'identification et reconnaître les usurpations.
- Chaque site devra avoir été explicitement autorisé par le gouvernement avant d'être visible par l'honnête citoyen.
- Chaque message posté sur un forum devra avoir été validé par l'équipe du gouvernement ; si le message contient une désinformation, une illégalité ou une méthode de pensée contraire aux bonnes mœurs, le message ne sera pas du tout publié et l'auteur du message poursuivi en justice.

Grâce à ses simples mesures, Internet redeviendra sain. On pourra passer notre temps à mettre à jour Windows 10 et en même temps rechercher la recette de l’œuf à la coque, payer puis visionner en streaming le dernier film à la mode, savoir pour qui voter à la présidentielle 2017, ou acheter sur les sites des commerçants honnêtes.
11  2 
Avatar de eclesia
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 17/12/2016 à 15:51
Citation Envoyé par Malick SECK Voir le message
Parmi ces derniers, il y a l'agence Associated Press, l'éditeur en ligne Sopes et ABC News. Ces spécialistes de l'information vont ainsi s'assurer de la véracité des informations diffusées sur les fils d'actualités des utilisateurs.
On tourne en rond. Ces "spécialistes" sont des sociétés privées. ABC News appartient a Walt Disney par exemple, idem pour les autres.
Cela revient à dire que le contrôle de qualité des informations est donné aux multi-nationales, ces mêmes multi-nationales qui possède les medias TV,Radio,...etc... et dont on sait déjà que l'objectivité ne fait pas partie de leur vocabulaire.
9  0 
Avatar de Aurelien Plazzotta
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/10/2017 à 12:48
Les méchants russes nous ont piraté et nous on est les gentils américains victimisés. Voilà la propagande de Reuters et Google, ou comment faire et défaire les opinions publiques...
12  3 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 20/02/2018 à 11:37
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Mais ce serait bien si le point de vue des gens étaient entre les deux.
Et si tu commençais par te l'appliquer à toi-même pour montrer l'exemple ?

Non parce que dans le genre "binaire" et "manichéen", tu te pose là quand même, il suffit de voir ta position sur les différents sujets (rien que niveau USA / Russie, ou Trump / Hillary, ou Assad / rebelles / terroristes, ou je ne sais quoi d'autre xD), pas une once de nuance, un avis tranché qui ne bouge pas d'un pouce même quand on te mets les faits devant les yeux, etc. etc.

La seule différence avec les autres, comme le rappelle cdusart, c'est que tu es dans la contradiction, juste pour le plaisir d'être dans la contradiction, même si ce que tu soutiens est faux. Moi j'appelle pas ça avoir du recul, ou être nuancé, ou faire entendre "l'avis inverse", j'appelle cela de la bêtise pure.

Que tu soutienne un avis contradictoire quand il y a effectivement de quoi se poser des questions et que tu as des éléments probants dans ce sens, c'est très bien, mais avoir un avis contradictoire juste en fonction de la source ou du sujet traité, basé sur un simple "j'ai le droit d'affirmer ça même si j'ai aucune preuve, juste car j'ai envie", c'est idiot.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

On est plus surveillé que le peuple de la pire dictature totalitaire de l'histoire.
T'as vraiment aucune honte...
9  0 
Avatar de Jarodd
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/11/2016 à 18:13
« Les gens sont clairement plus bêtes, ils ne vérifient rien »

Et ils votent. On a atteint une des limites de la démocratie.
10  2 
Avatar de JawDrool
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/10/2017 à 13:46
Donc les manipulations russes ont empêché les médias américains de manipuler tranquillement l'electorat pour faire élire leur candidat manipulé par les lobbies? C'est plutôt positif, non? Je commence à avoir du mal à suivre... Et dans tout cela on oublie les manipulations illuminati et reptiliennes #OnTeManipule
10  2 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web