Un meilleur job mieux payé ?

Deviens chef de projet, développeur, ingénieur, informaticien

Mets à jour ton profil pro

ça m'intéresse

Blisk : un nouveau navigateur web destiné spécifiquement aux développeurs
Mais il faudra compter un abonnement mensuel pour en profiter

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Blisk est un navigateur basé sur Chromium qui allie la performance de Chrome et les outils de développeurs trouvés dans le Firefox Developer Edition. Avec la conviction que les navigateurs actuels ont été conçus pour naviguer sur le web seulement, Blisk a bâti un navigateur destiné en premier lieu au développement web.

Disponible sur Windows et Mac, Blisk ne manque pas d’outils pour attirer l’attention des développeurs. Le navigateur est livré avec un émulateur des principaux smartphones et tablettes et assure la synchronisation avec toute page ouverte dans le navigateur. Blisk entreprend de rafraichir automatiquement les pages quand le code source est changé et offre la possibilité de prendre des captures d’écran et d'enregistrer l’écran, des fonctionnalités nécessaires pour déceler les bogues. Les développeurs pourront également bénéficier d’un espace de stockage dans le cloud. Dans le mode hors ligne, Blisk enregistre tout le contenu localement et le synchronise quand l’utilisateur est connecté à Internet. Comme le navigateur est destiné en premier lieu aux développeurs web, Blisk inspecte les pages pour chercher les erreurs de JavaScript que les développeurs pourront documenter avec les fonctionnalités précédentes et les enregistrer dans le cloud pour que d’autres personnes puissent les consulter.

En gros, Blisk offre une panoplie d’outils et de fonctionnalités pour le développement, le débogage et le test destinés au développement de sites web modernes. Mais contrairement aux autres navigateurs, il faudra compter 10 dollars par mois pour en profiter, sinon l’utilisation est limitée à 30 minutes toutes les douze heures. « Pourquoi offrons-nous Blisk en abonnement ? Contrairement aux autres firmes, nous respectons la confidentialité des utilisateurs. Nous ne vendons pas leurs données et nous n’allons pas les partager avec des parties tierces. Nous allons investir l’argent gagné pour agrandir notre équipe de développement, le développement de nouvelles fonctionnalités et le support de Blisk ainsi que la maintenance de l'infrastructure de Blisk : l’hébergement, les services cloud et les serveurs », a expliqué l’équipe de Blisk dans un billet de blog.

Blisk cherche donc à se différencier des autres navigateurs et à faciliter la vie des millions de développeurs qui souffrent pour la mise en place d’un environnement de développement. En effet, ils doivent télécharger, installer, configurer et maintenir des dizaines d’outils avant d’écrire une seule ligne de code. On parle ici de différents frameworks, outils, extensions et services SaaS. Autrement dit, le développement web oblige le développeur aujourd’hui à acheter et à installer un ensemble d’outils fragmentés et à souffrir pour assurer leur maintenance. C’est l’opportunité de marché perçue par Blisk qui a orienté son développement pour proposer des technologies capables de remédier à ce problème. Les adeptes de ce navigateur assurent qu’il permet de développer simultanément pour desktop et mobile, d'améliorer la productivité du développeur et de fournir des fonctionnalités dédiées spécifiquement pour le développement web. L’équipe de Blisk prévoit d’ajouter d’autres fonctionnalités dans les prochaines versions comme l’analyse des pages et une émulation améliorée.


Télécharger Blisk pour Windows et Mac

Source : Blog Blisk

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de octal octal - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 15/11/2016 à 12:26
Comme toujours pour ce genre de produits, je pense qu'ils vont tomber dans les mêmes travers qu'avec l'open source et le freeware. La plus part des développeurs ne comprendront pas qu'il failles payer pour un agrégat d'outils qu'ils avaient gratuitement. Les utilisateurs/dév ne comprendront pas qu'ils doivent payer le service et que l'open source ne coûte pas forcément zéro centimes.

Je doute qu'ils réussiront à vivre de leur base d'utilisateurs, à moins qu'ils ne réussissent à s'allier à des éditeurs d'outils de développement (comme les fournisseurs de framework ou de composants comme Telerik, Devrexpress, ...).
Avatar de melka one melka one - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 15/11/2016 à 13:12
la description sonne comme un doux rêve utopique le plus dur risque d’être le réveille

sinon es ce qu'il fait le café ?
Avatar de NSKis NSKis - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 15/11/2016 à 13:20
A la lecture de l'offre (tu paies pour un truc qui agglomère des modules qui te sont fourni gratuitement), cela fait un peu penser à une guerre perdue d'avance avant même que le trouffion lambda ne chausse ses godasses!!!

J'espère me tromper... Il faut toujours promouvoir la nouveauté
Avatar de ovh ovh - Rédacteur https://www.developpez.com
le 15/11/2016 à 13:45
Encore un produit complètement inutile qui tombera bien vite aux oubliettes...
Avatar de transgohan transgohan - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 15/11/2016 à 13:52
Pourquoi payer quelque chose qu'on peut déjà faire avec un assemblage d'outils ?
Quand un environnement est installé on s'amuse pas à le remettre en place tous les 36 du mois...
Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 15/11/2016 à 14:52
Citation Envoyé par transgohan  Voir le message
Pourquoi payer quelque chose qu'on peut déjà faire avec un assemblage d'outils ?
Quand un environnement est installé on s'amuse pas à le remettre en place tous les 36 du mois...

En soi ça se défend : RedHat, et les autres distributions Linux professionnelles font bien payer pour fournir un agglomérat de logiciels libres.
Maintenant, il faut reconnaitre que le niveau de complexité des deux n'a rien a voir.
Avatar de ovh ovh - Rédacteur https://www.developpez.com
le 15/11/2016 à 14:54
Citation Envoyé par Uther  Voir le message
En soi ça se défend : RedHat, et les autres distributions Linux professionnelles font bien payer pour fournir un agglomérat de logiciels libres.
Maintenant, il faut reconnaitre que le niveau de complexité des deux n'a rien a voir.

Red Hat fait surtout payer pour du support et des services autour de sa distribution, pas pour les logiciels en eux-mêmes.
Avatar de Jarodd Jarodd - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 15/11/2016 à 15:09
Disponible sur Windows et Mac,

J'ai arrêté ma lecture ici.
Avatar de 4sStylZ 4sStylZ - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 11:58
Les développepurs c’est le public type des gens qui sont assez débrouillards pour se doter de tous ces outils sans avoir à les payer.
Avatar de Pierre Louis Chevalier Pierre Louis Chevalier - Expert éminent https://www.developpez.com
le 16/11/2016 à 12:37
Pas à 100%, il y a quand meme encore des sociétés qui payent pour leurs développeurs des outils comme Visual Studio, Delphi, les outils intelliJ, et des SGBD comme Oracle ou SQL Server, plus d'autres.
Parfois ça vaut encore le coup, et le coût le plus élevé , avec les charges, ça reste le développeur, pas les outils.
Offres d'emploi IT
Full Stack Lead Developper
AMETIX - Ile de France - Paris
Ingénieur en développement logiciel
Stilla Technologies - Ile de France - Palaiseau (91120)
Ingénieur(e) développement - innovation big data
Renault - Ile de France - Le Plessis-Robinson (92350)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil