Suite à la victoire de Trump, de nombreuses personnes se ruent vers ProtonMail,
Pour tenter d'échapper à la surveillance de la NSA

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

7  0 
Donald Trump, le 45ème président des États-Unis, prendra officiellement ses fonctions en janvier 2017. Pourtant, une vague d’incertitude face à la personnalité qui semble insaisissable du nouveau leader semble gagner ses concitoyens. Une situation qui est illustrée par exemple par le fait que le site web du ministère canadien de l'immigration a progressivement ralenti puis a planté quand Donald Trump s'est approché de la barre des 270 grands électeurs, synonyme de victoire. Il en va de même pour la messagerie sécurisée ProtonMail qui a observé une montée en puissance dans l’utilisation de ses services après l’élection du président américain, probablement à cause du contrôle que le président pourra exercer sur les agences de renseignement comme la NSA.

D’ailleurs, dans un billet, Andy Yen, l’un des co-fondateurs de ProtonMail, y va de son analyse : « en raison de la façon dont le gouvernement américain est structuré, le président Trump aura un grand contrôle sur la NSA. La NSA n'est pas différente de toute autre agence fédérale que le président contrôle. Le président américain sera en mesure de dicter la façon dont l'agence opère par le pouvoir qui lui est conféré et de nommer le directeur de la NSA. Le directeur de la NSA doit être confirmé à la majorité des voix par le Sénat des États-unis. Cependant, en raison du contrôle républicain sur le Sénat, le président Trump aura la liberté totale de nommer toute personne qu'il veut pour exécuter ses ordres ».

« Toutefois, en tant qu'organisme fédéral, les activités de la NSA sont régies par la loi fédérale, en particulier la Foreign Surveillance Act. Pourtant, avec le contrôle républicain sur les deux chambres du Congrès, le président Trump aura la capacité de réécrire FISA comme bon lui semble ou d'introduire une nouvelle loi. Bien sûr, une nouvelle loi pourrait faire l'objet d'une contestation judiciaire qui pourrait éventuellement faire son chemin jusqu'à la Cour suprême des États-Unis, mais Trump devrait également prendre le contrôle de la Cour suprême. Par conséquent, tout bien considéré, on ne peut nier que le président Trump aura de vastes pouvoirs pour reformuler l'appareil de surveillance américain pour servir son programme ».

Comme le montrent les statistiques présentées par ProtonMail, depuis la victoire de Trump le flux de ses nouveaux utilisateurs a doublé. « Nombreux sont nos nouveaux utilisateurs qui ont exprimé quelques préoccupations communes à la fois sur Twitter et aussi dans les courriels qu’ils nous ont adressés. Étant donné la rhétorique de campagne de Trump contre les journalistes, les ennemis politiques, les immigrants et les musulmans, il est à craindre que Trump ne puisse utiliser les nouveaux outils dont il dispose pour cibler certains groupes. Puisque la NSA fonctionne actuellement complètement hors du champ de vision du public et avec très peu de surveillance juridique, tout cela pourrait être fait en secret ».


Yen souligne cependant que si son billet semble accuser Trump et ses partisans, il n’en est rien : « ce n’est pas de la faute de Trump », avance-t-il, expliquant que « tout ce que Trump fait c'est mettre un nouveau visage sur le problème de la vie privée. Donc maintenant il concerne un segment de la population qui auparavant ne s’en souciait pas autant ».

Yen rappelle que les utilisateurs du service viennent à la fois de la gauche et de la droite. « La même terreur qu’a éprouvée la droite est maintenant ressentie dans des bulles libérales comme la Silicon Valley pour la première fois. La gauche a raison d'être terrifiée par une NSA dirigée par Trump qui surveille leurs communications, d'autant plus que les géants de la Silicon Valley comme Google et Facebook peuvent être forcés d'espionner les utilisateurs pour le compte de la NSA de Trump. Cependant, ce précédent n'a pas été fixé par Trump (qui n'a même pas encore pris ses fonctions). Le premier incident majeur d'un géant de la technologie US complice de l'espionnage du gouvernement américain a eu lieu en 2015 sous l'administration Obama ».

Source : billet ProtonMail

Et vous ?

Edward Snowden : l'élection de Trump n'est pas notre premier souci, c'est la surveillance de masse qu'il faudrait remettre en cause
MogAI : une intelligence artificielle avait prédit avec précision la victoire de Trump, deux semaines avant l'annonce des résultats
USA : quelles sont les implications de la victoire de Donald Trump sur l'écosystème technologique ? Rétrospective sur son programme électoral

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 15/11/2016 à 15:41
Citation Envoyé par azulus Voir le message
J'ai des doutes quant à l'efficacité absolue de ProtoMail pour deux raisons:

1. Risque de piratage et de décryptage
aucun système n'est étanche!

2. Certes les données sont stockées en suisse, un pays réputé pour sa légendaire neutralité. Et si la suisse décide un jour de collaborer et divulguer des infos aux USA pour différentes raisons?
Pas besoin de parler de possible "divulgation future", les espions de tout poil se promènent dans les systèmes suisses comme ailleurs comme s'ils étaient chez eux

Dernière histoire drôle en date:

La société suisse RUAG appartenant à 100% à l'Etat et responsable de tout ce qui est approvisionnement en armement sont en charge des données sensibles de la Confédération Suisse parce qu'ils se vendent comme étant les "champions de la Cyber-Défense".

Gros scandale en début d'année parce que les services secrets allemands ont averti leur homologue suisses que des "petits comiques" visitaient depuis de nombreux mois les systèmes de RUAG!!! Après analyse, RUAG, le "roi de la cyber-défense" a avoué être "visités" depuis au moins 14 mois (ils ont que les derniers 14 mois de log) !!!

Au pays des aveugles, les borgnes sont rois... ou alors "spécialistes en cyber-défense"

Que les choses soient claires une fois pour toute: Aucune donnée accessible par le web, cryptée ou non, n'est à l'abri des fouineurs!
6  0 
Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/11/2016 à 15:24
La naïveté de croire que l'espionnage de données va commencer avec Trump... alors qu'on surf sur les scandales de ce type depuis des années. Et rêvé pas, c'est pas maman Clinton qui aurait été un rempart contre ça.
3  0 
Avatar de Oscar.STEFANINI
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 15/11/2016 à 14:26
est-ce que ce ne serait pas également dû à leur référencement chez google, récemment réparé ?
2  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 15/11/2016 à 13:42
Je suis content pour ProtonMail qui a trouvé l'occasion de se faire de la pub gratuite mais cela ressemble à de la "comm" fumeuse

1. Le nombre de nouveaux utilisateurs n'est pas quantifié (les jolies barres du graphique représentent quoi? 10 ou 1'000 ou 100'000 users?)

2. Je n'ai jamais vu qu'un utilisateur de quelque service que ce soit vienne expliquer au vendeur pourquoi il a décidé de faire l'acte d'achat ("oui, oui, Madame la bouchère Michu, j'ai décidé de vous acheter un cochon entier parce que vous voyez avec Trump..."

Pauvre Trump, c'est vraiment un looser: il devait déjà être responsable du krash des bourses du monde entier, de l'effondrement du dollar sur le marché des devises et pourquoi pas de la baisse de libido des citoyens américains... Et ben rien pourtant et c'est pas la faute des médias qui essayent de prédire toutes les catastrophes imaginables
1  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 15/11/2016 à 13:54
Les développeurs : "Ouah ! On est passé de 2 inscrits à 5 toutes les heures !"
Les commerciaux : "Nous sommes fiers de vous annoncer que nous avons 500 inscrits par heure."
1  0 
Avatar de azulus
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 15/11/2016 à 14:08
J'ai des doutes quant à l'efficacité absolue de ProtoMail pour deux raisons:

1. Risque de piratage et de décryptage
aucun système n'est étanche!

2. Certes les données sont stockées en suisse, un pays réputé pour sa légendaire neutralité. Et si la suisse décide un jour de collaborer et divulguer des infos aux USA pour différentes raisons?
0  0 
Avatar de domi65
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 17/11/2016 à 23:56
J'ai du mal à comprendre. C'est Trump qui a poursuivi en justice Snowden ?
0  0 
Avatar de claudebueno
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/11/2016 à 8:43
"Trump" et "Surveillance NSA" où comment rédiger un billet de news racoleur...
Quel est le réel pourvoir d'un président des USA (pourtant première puissance mondiale) dans la surveillance de masse ?
D'ailleurs Obama avait promis la plus grande transparence pendant son mandat et on a bien vu ce qu'il en était réellement...
0  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web