Richard Stallman s'inquiète de voir disparaître les taxis au profit d'Uber
Et explique pourquoi il ne veut pas faire appel aux services d'Uber

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Richard Stallman, le père du libre, s’est érigé contre le fait que des notions comme « l'économie de partage » soit associées à des entreprises comme Uber. Selon lui, l’expression qui convient le mieux est « économie de sous-traitance ». D’ailleurs il va aller plus loin et expliquer les raisons qui font qu’Uber ne devrait pas être utilisé.

Des manquements à la vie privée :

  • Uber exige des passagers de s'identifier, à la fois pour commander une course mais aussi pour payer ;
  • il enregistre également où vous avez pris une course et vous vous rendiez ;
  • Uber peut pister ceux qui ont des aventures d’une nuit. En fait, ça a déjà été le cas et Uber en avait fait un billet de blog (“Rides of Glory”, qui a très vite été supprimé) ;
  • Uber ne facilite pas les choses pour les personnes dont les comptes ont été volés ;
  • Uber prévoit de fureter en tout temps les lieux ainsi que les contacts de ses utilisateurs. Selon Stallman, Uber dispose de la capacité technique de le faire car son application est non-libre : elle est contrôlée par Uber, et non par l'utilisateur. Il affirme que le pistage est tributaire d'un système d'exploitation non-libre. Raison pour laquelle il recommande un système libre, l'utilisateur pourra lui demander de mentir à l'application Uber ;
  • le gouvernement américain peut obtenir les dossiers d’utilisateurs, et tout procès (même un procès de divorce) peut contraindre Uber à livrer les données ;
  • Uber a fourni des données au gouvernement américain sur des millions de clients ;
  • la politique intelligente d'Uber de ne pas être directement responsable de tout ce qui va mal s'étend au harcèlement des conducteurs. Couplé à sa pratique d'identification des passagers qui permet aux conducteurs de savoir qui ils transportent, cela a tendance à faire peur à certaines femmes qui seraient tentées d'utiliser Uber ;
  • les dirigeants et le personnel d'Uber ont traqué les passagers de diverses façons. Pourtant, si vous prenez un taxi ordinaire et payez comptant, il ne va pas créer de dossier sur vous, sauf à New York où le gouvernement pourrait appliquer la reconnaissance faciale pour identifier votre photo en temps réel.


Une exploitation des chauffeurs :

Stallman assure qu’Uber paye des cacahuètes à ses chauffeurs qui ont d’ailleurs commencé à se plaindre de ne toucher au final qu’une modique somme.
Stallman affirme qu’Uber peut réduire de façon arbitraire la paye des chauffeurs et que certains sont tenus de travailler 15 heures par jour.

Les taxes :

Uber opte pour les petits prix, quitte à perdre de l’argent tant que l’entreprise arrive à couper l’herbe sous les pieds de la concurrence ;
Uber a déjà des arrangements avec le gouvernement américain qui lui évitent les taxes même en cas de profit.

Comparaison avec des taxis :

Uber a changé le règlement qui couvre la facturation des passagers pour avoir fait attendre les voitures. Stallman reconnaît que cette décision en elle-même peut ne pas être contestable étant donné qu’en général les taxis facturent également lorsque des clients les font patienter. Cependant, il regrette que ce règlement soit fixé par une agence municipale : « Uber est une entreprise dont le siège est ailleurs et qui n'accepte aucune responsabilité envers les habitants d'une ville quelconque » ;
Uber envisage de supprimer les chauffeurs de taxi humains. « Il serait facile pour un gouvernement non ploutocratique d'interdire cela et c'est ce que chaque pays devrait faire, à moins que chaque personne n'obtienne un revenu de base suffisant pour que les gens n'aient pas besoin d'être employés » ;
avec les vrais taxis, vous pouvez par exemple téléphoner comme bon vous semble, payer comptant, vous pouvez être anonyme ;
méfiez-vous de penser à Uber comme une alternative de plus en plus viable aux vrais taxis. À l'heure actuelle, c'est peut-être vrai, mais si Uber connaît un grand succès, les vrais taxis pourraient disparaître. Que ferez-vous alors si vous ne voulez pas dire à Big Brother où vous allez ?

Divers :

Des rapports ont indiqué que Uber faisait paraître sur la carte des voitures fantômes pour faire croire aux utilisateurs qu’une voiture était près d’eux et disponible. Bien entendu, Uber a démenti ces accusations ;
la journaliste Sarah Lacy a fait un billet sur un cadre d’Uber qui a promis de punir son journalisme critique en utilisant le mensonge pour étaler sa vie de famille.

Source : billet Richard Stallman

Et vous ?

Partagez-vous ses appréhensions ?

Que pensez-vous de ses arguments ?

Êtes-vous pour ou contre Uber ? Pour quelles raisons ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de TheLastShot TheLastShot - Membre averti https://www.developpez.com
le 14/11/2016 à 22:30
Est-ce que ce cher Richard Stallman peut nous dire quel marque de PQ il utilise et pour quels motifs ?
Parce qu'autant je veux bien que son opinion sur le mouvement pro-libre compte un petit, c'est un peu l'initiateur du bordel, par contre son avis sur d'autres sujet je m'en tamponne le salsifis avec un babouche pointure 46 !
Avatar de Lyons Lyons - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 14/11/2016 à 22:39
Je ne me fais pas l'avocat du diable (d'ailleurs je n'ai jamais utilisé Uber) mais quand on voit les tarifs et les prestations offertes par les Taxis faut pas s'étonner que les gens cherchent des alterntives. Les 20 minutes qui séparent mon domicile de l'aéroport coûtent environ 40 CHF, soit une heure de salaire avec le salaire médian. Si je pars une semaine ça me coûte moins cher de prendre ma voiture et payer le parking...
Avatar de BenoitM BenoitM - Membre expert https://www.developpez.com
le 14/11/2016 à 22:45
Citation Envoyé par Lyons Voir le message
Je ne me fais pas l'avocat du diable (d'ailleurs je n'ai jamais utilisé Uber) mais quand on voit les tarifs et les prestations offertes par les Taxis faut pas s'étonner que les gens cherchent des alterntives. Les 20 minutes qui séparent mon domicile de l'aéroport coûtent environ 40 CHF, soit une heure de salaire avec le salaire médian. Si je pars une semaine ça me coûte moins cher de prendre ma voiture et payer le parking...
Euh désolé mais 20 minutes de trajet = 1h de travail.
Le mec doit payer ses taxes, l’essence, le prêt voiture, les assurances, il a du faire le trajet pour aller te chercher. Ca ne me semble pas cher payé.

Il est plus rentable de mettre ta voiture dans un parking? Peut-être mais ce n'est pas pour ca que le salaire de la personne est injustifié.
Avatar de joublie joublie - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 14/11/2016 à 22:59
L'expression Big brother vient à l'esprit avant qu'elle apparaisse dans cet article. Big data égale big money, du moins c'est le but visé. Ce n'est pas une écconomie de partage mais plutôt l'économie des miettes. A mon sens Richard Stallman enfonce des portes ouvertes, quoi qu'il reste bienvenu qu'un homme comme lui (d'aucuns diraient " une légende " le fasse. De là à convaincre le grand public c'est une autre histoire...
Avatar de - https://www.developpez.com
le 15/11/2016 à 0:08
Euh désolé mais 20 minutes de trajet = 1h de travail.
Le mec doit payer ses taxes, l’essence, le prêt voiture, les assurances, il a du faire le trajet pour aller te chercher. Ca ne me semble pas cher payé.

Il est plus rentable de mettre ta voiture dans un parking? Peut-être mais ce n'est pas pour ca que le salaire de la personne est injustifié.
Cela est très certainement justifié en effet mais lorsque le client trouve le prix prohibitif au point de se tourner vers la concurrence, c'est également très certainement parce que le modèle économique pose un problème et n'est plus adapté pour etre rentable.
Une remise en question de ce meme modèle s'impose donc, Uber l'a fait, et le résultat est là.
La concurrence est la meilleure chose qui puisse arriver à toute industrie car cela force la remise en question, l'innovation et le progrès.
Et comme sur tout marché concurrenciel avec des resources limitées, il y a des gagnants et des perdants (et quelques uns entre-deux).
Les perdants sont souvents ceux qui se reposent trop sur leurs aquis, ou qui ne sont pas suffisamment réactifs face aux impulsions du marché pour diverses raisons, ce qui est le cas des taxis dont le modèle n'a (à quelques détails près) pas évolué depuis son existence.
Avatar de NSKis NSKis - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 15/11/2016 à 0:10
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
Est-ce que ce cher Richard Stallman peut nous dire quel marque de PQ il utilise et pour quels motifs ?
Parce qu'autant je veux bien que son opinion sur le mouvement pro-libre compte un petit, c'est un peu l'initiateur du bordel, par contre son avis sur d'autres sujet je m'en tamponne le salsifis avec un babouche pointure 46 !
Et tu te tamponne aussi le salsifis avec ta babouche pointure 46 de savoir qu'un chauffeur Uber n'est rien d'autre qu'un mec avec un job sans la moindre sécurité??? Quand un salarié est malade ou a un accident, il reçoit un salaire durant son absence parce qu'il est assuré!!! Dans le cas d'un chauffeur Uber, t'es malade? Et bien t'es pas payé et tu peux crever!

Alors va jusqu'au bout de ta réflexion: "uberise" l'ensemble des activités, histoire de retourner au Moyen-Age, à l'époque des serfs où tu avais juste le droit de bosser et de crever pour le bon plaisir de sa seigneurie, proprio du château.

C'est quoi Uber:
1. Un avantage minime pour le client final
2. Une paupérisation du chauffeur Uber
3. Des bénéfices juteux pour Uber (et oui l'économie du "partage", c'est pas à tous les niveaux et surtout pas pour tout le monde)
Avatar de NSKis NSKis - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 15/11/2016 à 0:18
Citation Envoyé par Lyons Voir le message
Je ne me fais pas l'avocat du diable (d'ailleurs je n'ai jamais utilisé Uber) mais quand on voit les tarifs et les prestations offertes par les Taxis faut pas s'étonner que les gens cherchent des alterntives. Les 20 minutes qui séparent mon domicile de l'aéroport coûtent environ 40 CHF, soit une heure de salaire avec le salaire médian. Si je pars une semaine ça me coûte moins cher de prendre ma voiture et payer le parking...
Une semaine de parking à l'aéroport coûte moins cher que 40 CHF??? Et ben mon gars donnes-moi vite l'adresse de ton parking en Suisse (puisque tu libelles en Francs suisses)!!!

PS:
A l'inverse d'un chauffeur "uber", le chauffeur de taxi est un salarié qui est soumis à l'ensemble des charges sociales (caisse de retraite, assurance vieillesse, assurance perte de gain, chômage, assurance accident, etc.). Alors vouloir comparer un chauffeur uber à un chauffeur de taxi, c'est juste vouloir comparer des pommes et des tracteurs
Avatar de Lyons Lyons - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 15/11/2016 à 0:42
Une semaine de parking à l'aéroport coûte moins cher que 40 CHF??? Et ben mon gars donnes-moi vite l'adresse de ton parking en Suisse (puisque tu libelles en Francs suisses)!!!
En général quand je vais à l'aéroport en taxi je reviens pas chez moi à pied en rentrant de vacances... donc 40 CHF * 2 (aller / retour).
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 15/11/2016 à 0:50
Richard Stallman a complétement raison, Uber n'est pas une économie de partage, on en est même très loin. Par ailleurs, je trouve léger d'excuser Uber avec des arguments de concurrence, les mêmes arguments qui justifient le "travail discount" ou même l'exploitation des petits africains... Quel progrès... La concurrence oui mais pas n'importe comment.
Avatar de - https://www.developpez.com
le 15/11/2016 à 1:30

Richard Stallman a complétement raison, Uber n'est pas une économie de partage, on en est même très loin. Par ailleurs, je trouve léger d'excuser Uber avec des arguments de concurrence, les mêmes arguments qui justifient le "travail discount" ou même l'exploitation des petits africains... Quel progrès... La concurrence oui mais pas n'importe comment.
Oui le terme de concurrence est parfaitement adapté dans ce cas précis et tout à fait légitime. Que l'on soit en phase où non avec les pratiques.

D'autre part les chauffeurs Uber ont délibérément choisi de s'engager en acceptant les termes très précis d'un contrat (https://www.uber.com/fr/legal/terms/us/, en tout cas en tout bon professionnel qui se doit de s'interroger sur ce qu'il accepte), chose dont les "petits africains" comme vous les appelez n'ont malheureusement pas eu le luxe de bénéficier. De ce fait je trouve la comparaison totalement déplacée et inappropriée.

Il est également bon de noter que meme si certes la définition de progrès s'adresse à la collectivité, il existera toujours d'éternels insatisfaits au sein des communautés.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil