Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Trolldi : pourquoi les incompétents se croient-ils géniaux ?
Avez-vous déjà rencontré ce cas de figure dans votre travail ?

Le , par Stéphane le calme

27PARTAGES

13  1 
Pourquoi les incompétents se croient-ils géniaux ?
En 1999, David Dunning et Justin Kruger, qui étaient alors tous les deux au département de psychologie de l’université Cornell (une université privée américaine située dans la ville d'Ithaca dans l’État de New York), ont publié les résultats d’une recherche dans un document intitulé « Unskilled and Unaware of It: How Difficulties in Recognizing One's Own Incompetence Lead to Inflated Self-Assessments » (inqualifié qui ne le réalise pas : comment les difficultés à reconnaître son incompétence personnelle conduisent à des auto-évaluations gonflées).

En préambule du document, nous pouvons lire « les gens ont tendance à avoir des opinions trop favorables de leurs capacités dans de nombreux domaines sociaux et intellectuels. Les auteurs suggèrent que cette surestimation se produit en partie parce que les personnes qui ne sont pas qualifiées dans ces domaines ont un double fardeau : non seulement ces personnes tirent des conclusions erronées et font des choix malheureux, mais en plus leur incompétence les prive de la capacité métacognitive de le réaliser ».

Pour arriver à cette conclusion, ils sont passés par une série de quatre études qui ont montré qu’il arrive à des personnes médiocres dans des domaines de se croire excellentes. Parlant de ces personnes, les auteurs ont indiqué que « bien que les résultats des tests les plaçaient dans le 12ème percentile, ils estimaient être dans le 62ème percentile ».

« Je suppose que ce document a donné la parole à une observation que les gens font au sujet de leurs pairs mais qu'ils ne savent pas comment exprimer », a commenté Dunning. Même si certaines critiques ont réduit le document à « les gens stupides sont tellement stupides qu’ils ne réalisent pas qu’ils sont stupides », Dunning a expliqué que « l'effet Dunning-Kruger, comme on l'appelle, propose d’arrêter de s'inquiéter de ses propres certitudes et non des certitudes des autres ».

D’ailleurs, après la publication de ce document, des livres comme « How chronic self-views influence (and potentially mislead) estimates of performance » (comment la façon dont les opinions chroniques de soi influencent -en induisant potentiellement en erreur- les estimations de la performance) sont sortis pour faire comprendre que pour remédier à cet état, il fallait apprendre aux gens comment mieux s’auto-évaluer (bien que, dans leurs exemples spécifiques qui ont été pris dans ce livre, cela revenait à leur enseigner la compétence qu’ils essayaient d’évaluer).

Est-ce que le document publié par David Dunning et Justin Kruger était vraiment choquant ? Probablement pas. Par exemple, il est assez répandu de voir des individus s’évaluer comme étant au-dessus de la moyenne dans de nombreux domaines. S’il vous était posé la question de savoir si vous estimez que vos œufs au plat sont au-dessus de la moyenne, que seriez-vous tenté de répondre ? Et comment noteriez-vous vos compétences en informatique ? Un cran au-dessus de la moyenne ?

Rappelons aussi que, selon le principe de Peter, « dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s'élever à son niveau d'incompétence », avec pour corollaire « qu'avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d'en assumer la responsabilité ».

Source : document de David Dunning et Justin Kruger(au format PDF)

Près de deux décennies plus tard, ces observations sont-elles encore vérifiées ?

À votre avis, pour quelles raisons les incompétents se croient-ils géniaux ?

Avez-vous des anecdotes à faire partager sur les pires incompétents que vous ayez eu à côtoyer pendant votre carrière ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de GLDavid
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/11/2016 à 8:39
Bonjour,

Pour ceux qui sont fans, vu que c'est basé sur le principe de Peter, lisez le principe de Dilbert:


@++
14  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/11/2016 à 16:11
Je ne pense pas que le but de Jipété soit seulement de "corriger les fautes", sinon il serait modérateur et il le ferait, c'est à dire qu'il devrait probablement y passer au moins 15 heures par jour

Le but de Jipété est de vous encourager à apprendre à écrire en français, quitte à vous humilier publiquement sur un forum lu par des millions de lecteurs, et accessoirement en en profitant pour flatter son égo d'être lettré hautement supérieur, et ce en nous faisant honte, nous les ploucs analphabètes qui faisons partie des 99% de francophones incultes et à peine capable de dépasser le niveau du sms.

Je cite "Jipété arraite de corigez mais fotes tu fé chié ! je sui la ke pourre l'infommatik le fransais j'an est rian à branlé merd ! "
11  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/11/2016 à 10:31
Les imbéciles sont sûrs d'eux, les gens intelligents sont plein de doutes, ce n'est pas nouveau, malheureusement.
9  0 
Avatar de killian68
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 11/11/2016 à 11:05
Dans leur globalité, je pense que ces observations restent encore cruellement d'actualité.

A mon sens, l'incompétent se croit génial parce qu’il est régulièrement promu.

Cette affirmation est empirique, mais découle d'observations maintes fois effectuées depuis 15 ans, dans diverses sociétés dans les quelles je suis passé. C'est un phénomène que je qualifie personnellement de la façon suivante "Théorème de la promotion des inaptes".

Une personne adaptée à son poste, efficace et compétente n'a aucune raison d’être promue. Elle est très bien à son poste. Les promotions sont offertes aux inaptes, justement pour qu'ils dégagent du poste pour lequel ils ne sont pas adaptés. Il est plus facile de promouvoir que de virer une personne.

Une personne promue selon ce principe n'est pas en mesure d'appréhender la réelle raison de sa promotion et va donc confondre la tentative de circonvenir son inaptitude avec la récompense de ses capacités, entretenant ainsi l'illusion que si elle est promue, c'est parce qu’elle est compétente.

Corollaire, une personne compétente, briguant un poste en interne se verra systématiquement griller la politesse par un recrutement extérieur, justement parce qu’elle est compétente à son poste et qu'on a besoin d'elle à cette place.

Alors vous me direz, "oui mais non, j'ai des contre exemples...." Bien sur, comme je le disais, c'est empirique, mais de ma propre expérience, cette théorie (du moins en France, et je peux comparer, je ne travaille plus sur le territoire) est significativement vérifiée.

Pour l’anecdote, et bien je pense à un gentil branlotin, représentant syndical dans une DSIN, branlotin à l'utilité mal définie, affublé d'un titre ronflant de "coordinateur" m'ayant demandé de refaire un workflow fait sous Visio, pour le mettre sous la forme d'un PowerPoint. J'ai hurlé intérieurement. PowerPoint est pour moi la mort de la communication efficace en entreprise et représente l'instrument du démon, l'antéchrist, l'enfant naturel de la réunionite et du meublage institutionnalisé dans les réunions hebdomadaires.
9  1 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 18/11/2016 à 9:29
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
je sui la ke pourre l'infommatik le fransais j'an est rian à branlé merd ! "
Euh, c'est grave quand même ! Le français est le support de nos échanges, le réduire à néant va finir par les réduire à néant aussi.
Parler en onomatopées n'est pas ce qui se fait de mieux pour des gens lettrés, vois-tu.

Je tiens à te signaler quand même, que la faute "Le jour où les femmes seront égaux aux hommes", aurait été faite à l'oral. Donc tu commences par l'écrit et puis progressivement tu amasses les fautes à l'oral pour finir par ne plus parler le même langage. Les mots ont du sens et le sens des mots est la base du complexe édifice de la compréhension.
Il faut arrêter de banaliser les erreurs, à force de reculer sur tous les détails, on va finir par dégringoler pour de bon.

Go Jipété
10  2 
Avatar de tbc92
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/11/2016 à 12:44
L'intelligence, on croit toujours en avoir assez ... cette citation a effectivement été reprise par Coluche, mais la citation originale est de Descartes :
L'intelligence, c'est la chose la mieux répartie chez les hommes, parce que, quoi qu'il en soit pourvu, il a toujours l'impression d'en avoir assez, vu que c'est avec ça qu'il juge.
7  0 
Avatar de Excellion
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/11/2016 à 15:56
Les incapables ont également le bon goût de se coopter. Si vous nommez quelqu'un de meilleur que vous à un poste inférieur, c'est l'assurance d'apporter la contradiction. Alors que si vous nommez un incompétent, il vous trouvera forcément génial. La conséquence, est que contrairement aux rois qui avaient leurs bouffons, au bout de quelques temps, vous n'avez dans votre entourage professionnel que des personnes qui vous trouvent génial. Et au final, vous finissez par le croire...
8  1 
Avatar de Florian_PB
Membre averti https://www.developpez.com
Le 14/11/2016 à 9:32
Travaillant dans une société à l'origine familiale j'ai comme supérieur un membre de la famille du fondateur de la société, il est bon dans certains domaines mais clairement pas dans d'autres où il est justement convaincu d'être le meilleur. C'est triste (et surtout extrêmement énervant et fatigant) de devoir l'entendre à longueur de journée rabâcher des énormités comme étant la vérité absolue ("mais bien sûr que l'on peut avoir deux articles avec le même code article dans la base !" ouais enfin le code article c'est la clé primaire quand même donc non "la clé quoi ?" sic...)
7  0 
Avatar de Médinoc
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/11/2016 à 12:48
6  0 
Avatar de TheLastShot
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/11/2016 à 15:48
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
A ceci près que la notion de compétence dépend d'un système d'évaluation arbitraire, particulièrement perfectible en France. En fait, on ne peut jamais prédire qui sera compétent, mais seulement constater à postériori que quelqu'un était compétent.
Tu parles du système scolaire ? Parce que sinon je ne vois pas de quel système d'évaluation tu parles... Et dans ce cas il n'y a aucun rapport... Un système d'évaluation ne permet de pas de déterminer la compétence de quelqu'un et encore moins de prédire qui pourra être compétent (à moins que tu prof se prenne aussi pour un voyant).
La compétence n'est pas quelque chose de subjectif, n'en déplaise aux incompétents. Etre compétent dans un domaine c'est tout simplement savoir faire ce que nécessite se domaine. Tu sais faire un tiramisu ? Bravo, tu est compétent en pâtisserie. Tu arrives à faire cramer des pâtes? Désolé mais t'es nul en cuisine...

Désolé si je heurte la sensibilité de certains et que je fait abstraction de la diplomatie qui voudrais que je dise que tout le monde peut tout faire, mais ce n'est absolument pas le cas. Il y a des incompétents, ils faut s'y faire. Mais il ne faut pas oublier non plus que tout le monde est incompétent, ça dépend juste du domaine. Et surtout les compétences s'acquièrent (avec du travail, de l'acharnement et de la passion (car un passionné aura, la plupart du temps, beaucoup plus de motivation pour chercher à s'améliorer)), donc être incompétent n'est pas une fatalité.

Le seul problème c'est lorsqu'on ne veut pas admettre notre incompétence, car c'est ça qui nous empêche de progresser. C'est d'ailleurs un bon moyen de savoir si quelqu'un est compétent: L'incompétent pensent tout savoir, le compétent sait ce qu'il a à apprendre.
6  0