Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

MogAI : une intelligence artificielle avait prédit avec précision la victoire de Trump
Deux semaines avant l'annonce des résultats

Le , par Coriolan

80PARTAGES

8  1 
On connait désormais le 45e président des États-Unis, victoire surprise, c’est le républicain Donald Trump qui a été le grand gagnant de cette élection présidentielle mouvementée, une victoire venue prendre en surprise les plus grands médias américains. Alors que tout le monde se demande si la presse américaine n’a pas été aveuglée par la technologie, une intelligence artificielle avait déjà prédit la victoire de Trump le 28 octobre, soit deux semaines avant l’annonce des résultats.


C’est une start-up indienne qui a développé cette IA au nom de MogAI. Depuis des années, elle est arrivée à prédire sans erreur les vainqueurs des quatre dernières élections américaines : George W. Bush, Barack Obama et maintenant Donald Trump. Elle avait même prédit les résultats des primaires démocrate et républicaine.

Le nom MogAI a été inspiré de Mowgli, le personnage principal du film “Le Livre de la jungle”, un jeune garçon qui apprend de son environnement. L’IA exploite les données issues de plateformes comme Facebook, Twitter et Google pour prédire les résultats. MogAI s’est appuyé sur plus de 20 millions de données issues des statistiques d’engagement américaines sur les plateformes et réseaux sociaux. Le nombre d’interactions sur les tweets et les Facebook Live ont constitué également de précieux indicateurs. Grâce à ces données, Sanjiv Rai, créateur de l’intelligence artificielle a pu constater que l’engagement en faveur de Trump a surpassé de 25 % l’engagement pour Barack Obama au pic de sa popularité en 2008. Néanmoins, les plateformes prises en considération étaient beaucoup moins développées à l’époque. « Si Trump perd, les tendances observées grâce à notre outil seront démenties pour la première fois depuis 12 ans et l’essor des interactions sur Internet », avait dit Rai quelques jours avant l’annonce des résultats.

Néanmoins cette IA a encore quelques limites, elle ne prend pas en compte le ton ou l’intention de l’activité de l’utilisateur qu’elle est en train de mesurer. Alors si une personne poste des réactions négatives sur Trump, l’IA l’enregistre comme un simple engagement et un indicateur positif. Des données plus précises pourraient aider MogAI à faire une distinction entre ceux qui soutiennent un candidat et ses opposants. Les adresses IP par exemple pourraient aider l’IA à traquer les engagements des utilisateurs avec précision. Concrètement, un internaute qui cherche sur Google comment voter pour Trump est un indicateur précis de l’intention de cet internaute.

Il faut aussi admettre qu’il y a beaucoup plus de gens sur les médias sociaux aujourd’hui et que tout type de publicité pourrait être bénéfique, comme l’a démontré la victoire du candidat républicain. « Pendant les primaires, on trouvait énormément de discussions négatives sur Trump. Mais quand ces échanges ont commencé à se multiplier, dans les derniers jours, Trump en a énormément profité et a fini par s’imposer avec une avance conséquente. »

Source : US News

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Après le jeu de Go, Google DeepMind veut tester une intelligence artificielle dans StarCraft II, an jeu vidéo de stratégie en temps réel
La première chanson composée par une intelligence artificielle vient de voir le jour, en attendant la sortie d'un album complet en 2017

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de rambc
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/11/2016 à 22:48
Et combien d'autres IA ont prévu le contraire ?
5  0 
Avatar de vanquish
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/11/2016 à 9:28
Citation Envoyé par rambc Voir le message
Et combien d'autres IA ont prévu le contraire ?
+1
Je suis certain que bon nombre d'astrologues et autre voyants vont pouvoir annoncer que, eux aussi, avaient annoncé la victoire de Trump.
Ceux qui ont prédit le contraire vont juste la fermer.

Plus informatiquement, s'il s'agit d'une analyse statistique de l'activité internet, sans "prendre pas en compte le ton ou l’intention de l’activité de l’utilisateur qu’elle est en train de mesurer", est-ce de l'IA ?
3  0 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/11/2016 à 13:31
1) Elle n'a pas prédit que le résultat de Trump mais aussi d'autres alors ce n'est pas du hasard.
2) Au pire il fait ce que fait un institut de sondage mais de manière totalement différente et ça c'est complémentaire.
3) Nombre d'étude scientifique ont montré que par Google / Facebook ou autre on pouvait prédire, anticiper ou détecter plus tôt certains phénomène (Vente de disque, catastrophe naturel...)

Donc oui, ce genre d'"IA" ou d'algorythme d'analyse poussé est un nouvel outils scientifique pour ayant beaucoup d'application réel. Et ce n'est pas si simple que ça a développer. C'est donc bien une prouesse.
1  0 
Avatar de sebbod
Membre averti https://www.developpez.com
Le 10/11/2016 à 12:16
elle ne prend pas en compte le ton ou l’intention de l’activité de l’utilisateur qu’elle est en train de mesurer. Alors si une personne poste des réactions négatives sur Trump, l’IA l’enregistre comme un simple engagement et un indicateur positif
Du coup vu que plein de gens dénonçaient les propos raciste ou autres de Trump c'est normal que cette IA l'avait donnée comme vainqueur.

Franchement je trouve que cette information n'a aucun intérêt car ce n'est pas une AI c'est un analyseur de texte qui en plus analyse mal donc NE LISEZ PAS CETTE NEWS (oui je sais c'est difficile de ne pas lire ce que l'on lit )
0  0 
Avatar de stailer
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/11/2016 à 12:23
Arf... En même temps il y avait une 1 chance sur 2

Blague à part, on peut voir les choses différemment : si on se dit qu'en lançant 9 999 999 999 fois le calcul de cet IA, le résultat est : Trump, effectivement son algorithme est intéressant et pourrait être utilisé dans d'autres hypothèses politiques.

Il faut pas s'arrêter au "buzz" de l'article : "Une IA avait prédit Trump" mais à la façon dont elle a trouvé sa prédiction et à son application dans d'autres domaines.

Bref, pour moi ce genre d'annonce discrédite un peu les concepteurs dont a bien compris que l'intérêt était surtout publicitaire.
0  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 10/11/2016 à 12:40
Je prédis que les claviers virtuelles seront bientôt pour les applications et les pages web surtout quand elle ne s'affiche pas dans la langue utilisé par l'utilisateur du système d'exploitation.

Cela va-t-elle faire de moi une intelligence artificielle ?

Les résultats des sondages ni sont peut-être pour rien.
0  0 
Avatar de quanta
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 10/11/2016 à 13:42
C'est l'autre grand perdant de l'élection : les "experts" et toute leurs métriques et instrument prétendant "prédire" le résultat (et donc l'avenir).

Une grande leçon d'humilité quand au caractère "non-prévisible" de certain système complexe.

Enfin j'ai pas l'impression qu'ils l'ont compris, mais après tout les arts divinatoire ont toujours été un grand fantasme pour les hommes...

0  0 
Avatar de JackJnr
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 10/11/2016 à 13:52
Depuis des années, elle est arrivée à prédire sans erreur les vainqueurs des quatre dernières élections américaines : George W. Bush, Barack Obama et maintenant Donald Trump
Une école américaine a prédit avec succès pendant 28 ans je crois tous les présidents depuis Jimmy Carter à la seule lecture du programme. A part cette année où elle a échoué. Le mode opératoire : sans connaitre le nom des candidats mais seulement leur programme (les candidats étaient nommées A et B), les enfants font leur choix.

Wait & see
0  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 17/11/2016 à 12:59
Et Mme Irma (ou une autre du même style) avait annoncée la réélection de Mitterrand en 1986 contre tous les sondages de l'époque ... ça prouve quoi ?

Si j'annonçais que Macron serait le prochain président ... et qu'il était élu en 2017, je passerais aussi pour un génie, alors que ça serait seulement un énorme coup de bol.
0  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/11/2016 à 13:06
Oui mais quand même, contre l'avis de tous les sondages et de toute la presse mondiale...
Bon les journalistes sont cons le plus souvent et ça on le savais, c'est le protocole des sondages qu'il faudra revoir, surtout aux US.
0  0