Les Cnil européennes demandent à WhatsApp de suspendre le transfert de données avec Facebook
Le temps d'éclaircir les paramètres entourant ce partage

Le , par Stéphane le calme

103PARTAGES

8  0 
En août dernier, WhatsApp a annoncé un changement dans ses conditions d’utilisation et a indiqué que les entreprises allaient pouvoir envoyer des messages directement aux utilisateurs. De plus, l’application de messagerie a opté pour le partage des numéros de téléphone de son énorme base d’utilisateurs avec Facebook.

« Nous allons explorer des façons dont les entreprises et vous pouvez communiquer ensemble […], comme passer des commandes, effectuer des transactions, obtenir des informations de rendez-vous, recevoir des bons et avis de livraisons, être informé des mises à jour de produits et services et du marketing », ont expliqué les responsables du service de messagerie pour justifier les interactions avec les entreprises. Si WhatsApp a réaffirmé que les bannières publicitaires ne seront toujours pas autorisées sur sa plateforme, le réseau social a indiqué que les messages envoyés par les marques pourront « contenir une offre pour quelque chose qui pourrait vous intéresser ».

Par la suite, plusieurs Cnil européennes n’ont pas manqué de souligner leur inquiétude face à cette nouvelle politique. En Allemagne par exemple, l'Autorité de protection des données de la ville-Etat de Hambourg (nord), où est installé le siège allemand de Facebook et dont les décisions valent pour l'ensemble du territoire, a émis une injonction administrative interdisant « dès maintenant à Facebook de rassembler et d'enregistrer les données des utilisateurs allemands de WhatsApp ». L'autorité a également demandé à Facebook « d’effacer les données déjà transmises » au réseau social via WhatsApp.

Cette fois-ci, le G29, qui réunit les Cnil européennes, a publié une lettre ouverte adressée à Jan Koum, le créateur de l’application WhatsApp. Les gendarmes estiment que le consentement des internautes concerné n'est probablement pas valide. Le G29 n’a pas manqué de rappeler que ces changements de politique s’érigent en contradiction avec les déclarations précédentes des deux entreprises lors du rachat de WhatsApp par Facebook, notamment qu’elles allaient s’assurer qu’aucun échange de données n’ait lieu.

« Étant donné la popularité du service de messagerie, ces changements peuvent affecter de nombreux citoyens des États membres de l'UE et ont provoqué une grande incertitude parmi les utilisateurs et les non-utilisateurs du service », ont fait valoir les Cnil.

Le G29 a indiqué être très préoccupé par l’efficacité des mécanismes de contrôle apportés aux utilisateurs pour leur permettre d’exercer leurs droits. Le G29 s’interroge également sur la portée du partage des données sur les personnes qui n’utilisent pas de service de la famille de Facebook. Le G29 a donc demandé à WhatsApp de lui communiquer rapidement toutes les informations jugées pertinentes qui vont répondre à ses interrogations, tout en l’exhortant à « arrêter le partage des données de ses utilisateurs jusqu’à ce que les garanties juridiques appropriées puissent être apportées ». Le G29 veut avoir des informations entre autres comme les catégories exactes de données qui sont transmises entre les deux entités (est-ce que les noms sont transmis ? Les numéros de téléphone ? Les courriels ? Les adresses postales ? Etc.) mais aussi la source de provenance (les données issues du téléphone de l’utilisateur ? Les données issues des serveurs WhatsApp ?) ainsi qu’une liste des bénéficiaires de ces données..

En Inde, la Haute Cour de Delhi a condamné le mois dernier WhatsApp à ne pas partager ses données avec Facebook, pour les mêmes motifs de manque de consentement éclairé de la part de l’utilisateur.

Source : lettre du G29 (au format PDF)

Voir aussi :

L'UE se prépare à annoncer une extension des règles appliquées aux opérateurs traditionnels, aux services de messagerie comme WhatsApp ou Skype

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 18/05/2017 à 16:00
Mwé...

Une amende de 110 millions, quand tu as lâché 16 milliards pour le rachat en question, c'est encore et toujours peanuts.

Et puis là, c'est une amende car ils ont menti, mais cela ne remet pas en cause ni le rachat, et (bon je dis ça avant d'avoir été lire la source originale), ni ce rapprochement des comptes utilisateurs entre What'sApp et Facebook.

Bref, si ils avaient dit la vérité à l'époque, la commission de l'UE aurait peut-être mis son veto sur le rachat, et aujourd'hui, on leur demande 3 miettes et on passe l'éponge ?

Au final, c'est juste comme si WhatsApp avait couté 16.1 milliards au lieu de 16 milliards, et que la commission de l'UE n'avait jamais enquêté / contrôlé / donné son avis ou quoi que ce soit. Bref, comme si on avait passé 1 an et demi / 2 ans à payer des gens pour rien, c'est comme d'habitude, il suffit de lâcher une poignée de billets pour faire ce que l'on veut impunément...
9  0 
Avatar de Namica
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/10/2017 à 2:31
Citation Envoyé par weed Voir le message
...Je ne pense pas qu'ils puissent dans mon cas communiquer entre mes données
N'en soit pas aussi certain. Quelques petites recherches sur DVP ou Google vont te déniaiser, surtout si tu ajoutes "Max Schrems" dans ta recherche.
3  0 
Avatar de henridup
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/02/2019 à 18:09
Il y a deux ans de cela, j'ai du faire une inscription sur facebook pour tester les fonctionnalités d'une app. Afin de récupérer le mot de passe du compte, en cas de perte, le site web de facebook m'as demander de rentrer un numéro de téléphone. N'ayant pas de numéro de téléphone autre que mon numéro personnel, et celui-ci étant destiné à la récupération du compte, j'ai oser entrer ce numéro. C'était très clair, le numéro sera utiliser pour me permettre de récupérer mon compte. Aucune autres mention sur la page concernant l'utilisation de ce numéro à ce moment précis.

Et bam, juste après l'inscription, alors que j'ai utiliser l'adresse email du travail, sans compte facebook depuis plus de 3 ans, le bousin a quand même réussi à m'envoyer une tonne de suggestion d'amis.

Moralité ? Je vous laisse deviner, a quoi peux servir ce facteur de sécurité.... Serieusement, vivement la mort de cette entreprise.
3  0 
Avatar de ijk-ref
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 07/02/2019 à 18:56
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
WhatsApp et Instagram peuvent continuer à collecter des données. Toutefois, l'attribution des données aux comptes d'utilisateurs Facebook ne sera possible que sous réserve du consentement volontaire des utilisateurs.
Si le consentement n'est pas donné… vous ne pouvez pas utiliser l'application.

En général c'est toujours comme cela qu'ils s'arrangent pour "contourner" le "consentement". Comme beaucoup d'applications si tu ne "consens" pas elles ne fonctionnent pas. Ce qui revient à n'avoir que le choix de les installer ou non.
3  0 
Avatar de Guiliguili
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/11/2016 à 23:45
je n'utilise aucun de ces services.

Il faut être fou pour croire qu'un service d'origine US respecte un temps soit peu les droits des non US.

Déjà qu'is ne respectent pas leur propre pays xD

Il existe des services privés avec ses propres serveurs pour communiquer de façon professionnelle.

Voilou
2  0 
Avatar de tchery
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/06/2017 à 12:53
Bonjour.
Pour ceux qui cherchent une alternative à WhatsApp, il y a l'application Threema qui est développée et hébergée en Suisse.
Elle est donc sous la juridiction Suisse en matière de protection des données.
1  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 22/12/2017 à 15:20
Citation Envoyé par athlon64 Voir le message
Bonjour, y'a t'il un Facebook et Whatsapp open source ?
Facebook ==> Diaspora
whatsapp ==> Mattermost (entre autre)

Popularité très limités...
1  0 
Avatar de emilie77
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/02/2019 à 15:23
"Nous ne sommes pas d'accord", ahahaha, ils pensent toujours d'etre hors de la loi
1  0 
Avatar de pmithrandir
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/11/2016 à 11:34
Pour ma part, j'ai installé il y a qq jours signal un clone de whatsapp qui parait bien fonctionner.

Il y a peu d'utilisateur pour le moment, mais c'est vraiment le même principe, et vu que le code est en opensource, je pense qu'on est plutot tranquille sur ce qui va se passer dans l'avenir.(pas de risque que l'application voient une "mini" faille ouverte discretement qui intercepterait les communications soit disant sécurisées.

La seule chose possible serait que le gouvernement qui veut t'espionner s'arrange, avec la collaboration de google ou apple par exemple, pour te refiler une version de l'application modifiée lors des mises à jour.
En dehors de ca, je ne vois pas trop ce qui peut casser ce systeme.
0  0 
Avatar de rasmulti
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 28/05/2017 à 4:08
Hello
Je veux quitter whatsapp, en raison de son rachat par facebook....
Qui a des infos sur une app équivalente ?
J'hésite entre viber, imo et telegram qui me semblent assez diffusées.
Par contre je ne sais pas si on peut récupérer des sauvegardes de whatsapp dans une de ces 3 apps. Je leur ai posé la question et j'attends la réponse.
Qq'un a t il des infos ? Merci.
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web