Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'attaque DDoS contre Dyn ne serait pas l'œuvre d'un État
D'après les premières conclusions des États-Unis

Le , par Michael Guilloux

0PARTAGES

6  0 
Le weekend dernier a commencé par une attaque DDoS de grande ampleur lancée contre les services de Dyn, un fournisseur de service DNS. Cette attaque a paralysé une bonne partie du réseau internet des États-Unis avec des répercussions enregistrées en Europe. Considérée comme l’une des plus grandes attaques jamais enregistrées, l’attaque DDoS contre Dyn est venue de plusieurs millions d’adresses IP et s’est appuyée sur des centaines de milliers de dispositifs connectés.

L’envergure de cette attaque a suscité des interrogations chez les autorités américaines qui ont décidé de mener des investigations sur son origine, pensant surtout à une manœuvre d’un pays comme la Russie ou la Chine.

La Russie, parce que le pays a été récemment accusé par les USA d’être l’auteur de plusieurs attaques contre les Américains. Au début du mois d’octobre, l’administration Obama a en effet formellement accusé le gouvernement russe d’être impliqué dans le vol de milliers d’emails. Le directeur US du renseignement national et le chef du département de la sécurité intérieure ont également affirmé être « convaincus » de l’implication du gouvernement russe dans des cyberattaques liées à la campagne présidentielle américaine constatées au cours des derniers mois. Ces attaques ciblaient le Democratic National Committee (DNC), la plus haute instance du Parti démocrate, ainsi que les services chargés des listes électorales dans plusieurs États, dont l’Arizona et l’Illinois.

Mais, il y avait également des raisons de penser que la Chine soit impliquée à cause des antécédents du pays, mais surtout après que le fournisseur chinois XiongMai a avoué que ses appareils ont été détournés pour lancer l’attaque. XiongMai a décidé de rappeler ses produits vulnérables, alors que les médias et certains chercheurs en sécurité accusaient l’entreprise d’être la principale source des dispositifs non sécurisés qui ont été utilisés dans l’attaque. Il faut également noter qu’avec l’aveu du fabricant chinois de composants électroniques, c’était également l’occasion pour certains d’indexer implicitement la Chine, ce qui aurait poussé le ministère chinois de la Justice à se saisir de l’affaire, en menaçant de poursuivre tous les accusateurs occidentaux en justice.

Pendant ce temps, le groupe de hackers baptisé New World Hackers a revendiqué l’attaque DDoS contre Dyn, en expliquant qu’il s’agissait d’un « test de puissance » pour préparer une attaque contre la Russie, accusée d’être impliquée dans les cyberattaques contre les États-Unis. Le groupe, qui serait composé d’une trentaine de personnes réparties en Chine, en Russie et en Inde, a déjà par le passé revendiqué des attaques similaires contre l’État islamique de l’Irak et de la Syrie.

Si New World Hackers est vraiment à l’origine de cette attaque, on peut se demander s’il est parrainé par un État particulier. Mais vu son intention d’attaquer la Russie, on pourrait affirmer qu’il n’est pas parrainé par l’État russe. Il semble d’ailleurs que l’attaque ne serait liée à aucun État, d’après James Clapper, le coordinateur du renseignement américain.

Au cours d'une conférence du centre de recherche Council on Foreign Relations (CFR), celui qui chapeaute toutes les agences américaines du renseignement a été interrogé par le modérateur pour savoir si l’attaque a été lancée par un acteur non étatique. « L’enquête est toujours en cours. Il y a beaucoup de données à amasser », a-t-il répondu dans un premier temps. Il finit toutefois par lâcher le morceau quand la question lui a été posée pour la deuxième fois et avoue que les premières conclusions tendent à faire croire qu’il ne s’agit pas d’un État. « Oui », a-t-il répondu lorsque la question lui a été posée à nouveau. « Mais je ne voudrais pas conclure de façon définitive là-dessus. C’est une première estimation ». Et de poursuivre : « Nous avons ce contraste entre les cyberacteurs les plus sophistiqués, du niveau des États, qui sont clairement la Chine et la Russie, mais qui ont peut-être des intentions plus bénignes. Et puis vous avez d’autres pays qui ont des intentions plus néfastes. Et ensuite arrivent les acteurs non-étatiques qui sont encore plus malsains ».

Sources : L’Express, CBS News

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de fenkys
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 18/11/2016 à 14:44
Ils n'ont pas parlé de noob, mais de joueur mécontent.
Déjà il a su ou louer le temps de bot et comment. Ce qui n''est pas rien.
2  0 
Avatar de codec_abc
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 31/10/2016 à 12:40
Est-ce vraiment utile ? Parce que l'information a été rendu publique. Il suffit pour les pirates de recompiler le code avec le bug fix. Et donc cette méthode de défense active tombe à l'eau...
1  0 
Avatar de BufferBob
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 01/11/2016 à 11:52
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Une appli sur smartphone en 'boucle locale' ?
la boucle locale c'est ce qu'on appelle en anglais le "loopback", et par définition ça ne sort pas de la carte réseau, peu de chances d'atteindre le micro-onde donc

je pense que chrtophe devait plus probablement faire référence au fait que le quidam n'y connait rien à la sécurité, donc même si on lui donne une interface c'est pas ce qui lui donnera les bons réflexes à avoir ou changera ses habitudes
1  0 
Avatar de Iradrille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/11/2016 à 19:43
C'est plutôt cool ces attaques quand même.

Cette mode de tout connecter et de ne rien sécuriser est dangereuse (sans même parler du coté collecte de données).
Ces attaques arrivent au bon moment pour faire prendre conscience au gens qu'ils jouent avec le feu et que les industriels les prennent pour des cons en leur vendant de la merde.

Pour l'instant rien de méchant (en espérant que ça dure...); mais ça fait de la prévention.
1  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/11/2016 à 12:03
L'article de Brian Krebs sur l'attaque sur le Liberia est très intéressante : https://krebsonsecurity.com/2016/11/...beria-offline/

Pour ceux qui ont la flemme de lire :

“Neither @dynresearch nor @akamai_soti have data supporting the assertion that Liberia suffered a national outage,” tweeted Dyn’s Doug Madory.
To recap: Did a Mirai botnet attack an infrastructure provider in Liberia? No question. Is the IoT problem bad enough that we have to worry about entire countries being knocked offline? Quite possibly. Was there an outage that knocked the country of Liberia offline this week? I have yet to see the evidence to support that claim.
1  0 
Avatar de SkyZoThreaD
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/11/2016 à 12:31
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Que pensez-vous du rapport de Level 3 incriminant un joueur en colère contre un site ;?
Que c'est faux
Quand on voit des puissants hackers se faire gauler malgré les précautions qu'ils prennent, je vois mal un noob acheter un exploit 0day sur le darkweb, lancer une attaque massive ayant des conséquences rarement observées et rester insoupçonné pendant des semaines... Reste à savoir pourquoi raconter des telles sottises.
2  1 
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/11/2016 à 17:31
Il y a rien de tel que de racheter une entreprise qui vient de chuter en bourse suite à une mésaventure, n'est-ce pas ?
1  0 
Avatar de joublie
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/11/2016 à 2:47
Même s'il y a des sujets plus importants, celui de la cyber sécurité devrait être traité par tous les candidats majeurs de la campagne pour l'éléction présidentielle tant la multiplication des actes de piratage devient inquiétante pour le fonctionnement de l'économie et la confidentialité des données personnelles ou professionnelles. Avec l'extension de l'internet des objets ça va encore empirer... J'ai peut-être manqué des déclarations de certains candidats (ou ex-candidats, déjà éliminés à droite) mais il me semble qu'il ne se dit pas grand-chose là-dessus au plan politique.
1  0 
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 30/11/2016 à 7:22
@joublie si c'est pour encore nous sortir des conneries cela n'est pas la peine !
Le jour ou ils ne feront plus de sensationnalisme mais des "constats" réalistes on en reparleras
1  0 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/03/2017 à 15:18
Intéressant
Si le code change et donne naissance à des variantes, c'est un combat sans fin et exponentiel.
Imaginez une maladie qui mute... Quand ils ont "un vaccin", c'est déjà trop tard, il a muté.
Le seul moyen est de couper le moyen de propagation.
La pendémie est proche.
1  0