Note 7 : des centaines de propriétaires lancent des poursuites contre Samsung
Et réclament chacun 405 euros en réparation des préjudices subis

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Des centaines de propriétaires de Galaxy Note 7 ont décidé de porter plainte contre Samsung à la cour du district de Séoul (Corée du Sud) pour les inconvénients qu’ils ont vécus suite à l’arrêt de la production de ce smartphone. Les plaignants demandent 500 000 won (405,429 euros) par personne en compensation des préjudices subis.

Ko Young-yeel, l’avocat qui les représente a expliqué que les droits de ses clients ont été bafoués lorsque Samsung a décidé d’arrêter temporairement la production de Galaxy Note 7 et leur a demandé d’obtenir des modèles de remplacement. Durant une conférence de presse qui a eu lieu en face de la cour, il a ajouté que « les consommateurs ont également été privés de leurs droits d’obtenir un service après-vente », estimant que Samsung « doit compenser la détresse mentale provoquée par cette situation ». Mais qu’est-ce que les consommateurs lui reprochent exactement ?


Ko Young-yeel,

L’avocat explique que les propriétaires ont dû se rendre plusieurs fois dans les locaux du service après-vente à leurs propres frais et sur leur temps pour des besoins de tests sur les batteries et échanges de produits achetés. Il a également prévenu que le nombre de plaignants pourrait augmenter étant donné que son cabinet reçoit encore des requêtes pour se joindre aux 527 plaignants du recours collectif.

Comme si cela ne suffisait pas, Samsung fait également face à un autre recours collectif cette fois-ci aux États-Unis. Cette plainte a été déposée à la cour du district de Newark (New Jersey) où Samsung est accusé de fraude et de violation de la garantie et de bonne foi. Ceux qui ont déposé la plainte aux États-Unis sont intéressés par le paiement de dommages et intérêts suite à des prétendus mauvais traitements de Samsung à l’égard de ses consommateurs.

Ils sont mécontents du fait qu'ils devaient continuer à honorer les paiements tels que prévus par leurs contrats pendant qu'ils attendaient d’avoir un dispositif Note 7 de remplacement et ne pouvaient pas réellement utiliser leurs téléphones d’origine. Certains d’entre eux ont expliqué avoir attendu des jours, voire des semaines, avant de recevoir des téléphones de remplacement pendant le premier rappel de Samsung du Galaxy Note 7. Dans la ligne de mire de ce recours collectif, le Note 7 n’est pas le seul dispositif visé par la plainte. D’autres appareils à l’instar du Galaxy S6 Active sont concernés. Concernant ce dispositif, Brandon Covert et sa femme ont expliqué que l’appareil a explosé, provoquant des flammes de 13 cm. Ils ont assuré que les Galaxy Note 7 ne sont pas les seuls à avoir été livrés avec des défauts de fabrication au niveau de la batterie et par conséquent ne sont pas les seuls à présenter un risque d’explosion.

D’ailleurs, la plainte a également indiqué que Samsung a reçu et ignoré plus de 30 plaintes ces dernières années qui portaient sur des téléphones qui ont explosé. La première a été déposée en 2011 et la majorité d’entre elles impliquent d'autres modèles de téléphones que le Galaxy Note 7 parmi lesquels le Galaxy S2, S3, S5, S6 et S6 Edge. « Tandis que les batteries ont évolué et sont devenues plus puissantes, les conséquences sont devenues plus importantes. Cette information est réprimée et n'a pas été rendue publique par Samsung. Ils sont bien conscients des dangers de leurs téléphones au-delà du [Galaxy Note 7] », a expliqué Gene Stonebarger, l’un des avocats du couple.

Source : Yonhap News, plainte (au format PDF)


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Mrsky Mrsky - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 25/10/2016 à 21:58
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
estimant que Samsung « doit compenser la détresse mentale provoquée par cette situation ».
Autant l'action collective ne me choque pas, au contraire je pense que Samsung doit assumer son erreur, mais la c'est pousser meme dans les orties un peu
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 25/10/2016 à 22:15
oui je trouve que c'est un peu exagéré de faire une "class action" contre Samsung..
si le constructeur reprend l'appareil et qu'on se fasse rembourser parce qu'il fonctionne mal d'accord mais après intenter une action en justice c'est un peu de l'exagération..
et puis faire une "class action" contre le moindre problème technique contre un constructeur ça risque de brider la créativité et l'innovation..
à ce moment-là Samsung peut très bien prendre la direction de ne pas innover ni rien sortir comme ça il n'aura pas de procès
Avatar de seikida seikida - Membre actif https://www.developpez.com
le 26/10/2016 à 7:13
Pas trop d'accord avec toi Mat.M

1er point:
si le constructeur reprend l'appareil et qu'on se fasse rembourser parce qu'il fonctionne mal d'accord mais après intenter une action en justice c'est un peu de l'exagération..
---> Je ne trouve pas que c'est de l'eageration comme tu le dis. Le constructeur aurait du verifier ces appareils avant de les mettre en ventes. Il ne s'agit pas la d'un appareil isole desfectueux mais plus tot de plusieurs modele.

Imaginons que tu sois quelqu'un de tres tres occupe et que tu as un besoin important de ton telephone (telephoner au client, etc...) et que justement a cause de leur erreur, tu dois prendre sur ton temps pour aller au magasin blablater pour expliquer le probleme. Ca peut etre une perte de temps importante et qui sait, qui te ferra perdre un client ou un contrat tres cher.

2ieme point:
à ce moment-là Samsung peut très bien prendre la direction de ne pas innover ni rien sortir comme ça il n'aura pas de procès
S'il decide de faire ca, il ne vendront plus rien car les concurrents eux inoveront.
Il faut tout simplement qu'il test leur appareil avant leur commercialisation.

Ah ce moment la, s'il y a des soucis avec des clients qui demande des dommages et interets, Samsung pourra dire a la societe qui etait sense faire des test sur leur appareil avant leur commercialisation:
"Ecoute mon gars, tu as mal test donc on coupe la poire en deux"

Je ne sais pas comment ca se passe mais il serait meme plus logique que ce soit la societe qui est fait les test de payer car ils ont mal fait leur taff (ils ont etes payes pour ca quand meme).
Avatar de andry.aime andry.aime - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 26/10/2016 à 8:12
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
les droits de ses clients ont été bafoué lorsque Samsung a décidé d’arrêter temporairement la production de Galaxy Note 7 et leur a demandé d’obtenir des modèles de remplacement.
Ils n'ont pas compris que le problème n'est pas encore corrigé? Ils ont accepté un galaxy Note 5? Quelque fois il faut apprendre à patienter pour avoir un bon produit que d'avoir d'autre problème. C'est avec ce genre de bêtise que des accidents qui ne devraient plus y avoir lieu se répètent. Samsung a accepté (bon il est obligé) de rembourser, ce qui est déjà bon.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

L’avocat explique que les propriétaires ont du se rendre plusieurs fois dans les locaux du service après-vente à leurs propres frais et sur leur temps pour des besoins de tests sur les batteries et échanges de produits achetés.
C'est pas dans le clause du contrat que le frais de retour des produits est à la charge du client en cas de problème?

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Il a également prévenu que le nombre de plaignants pourrait augmenter étant donné que son cabinet reçoit encore des requêtes pour se joindre aux 527 plaignants du recours collectif.
Ces charognards d'avocat.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Comme si cela ne suffisait pas, Samsung fait également face à un autre recours collectif cette fois-ci aux États-Unis, Cette plainte a été déposée dans la cour du district de Newark (New Jersey) où Samsung est accusé de fraude et de violation de la garantie et de bonne foi. Ceux qui ont déposé la plainte aux États-Unis sont intéressés par le paiement de dommages et intérêts suite à des prétendus mauvais traitements de Samsung à l’égard de ses consommateurs.
Ah, les américains et leur procès à tout-va, on ne sait plus si c'est vraie ou non.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Ils sont mécontents du fait qu'ils devaient continuer à honorer les paiements tels que prévus par leurs contrats pendant qu'ils attendaient d’avoir un dispositif Note 7 de remplacement et ne pouvaient pas réellement utiliser leurs téléphones d’origine. Certains d’entre eux ont expliqué avoir attendu des jours, voire des semaines, avant de recevoir des téléphones de remplacement pendant le premier rappel de Samsung du Galaxy Note 7.
Samsung vous ait envoyé un remplacement. Peut-être que les retards étaient dus aux tentatives de résolution du problème. Vu que le problème était connu sur nombreux produit, il va pas remplacer directement avec ceux qu'il a en stock.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Dans la ligne de mire de ce recours collectif, le Note 7 n’est pas le seul dispositif visé par la plainte. D’autres appareils à l’instar du Galaxy S6 Active sont concernés. Concernant ce dispositif, Brandon Covert et sa femme ont expliqué que l’appareil a explosé, provoquant des flammes de 13 cm. Ils ont assuré que les Galaxy Note 7 ne sont pas les seuls à avoir été livrés avec des défauts de fabrication au niveau de la batterie et par conséquent ne sont pas les seuls à présenter un risque d’explosion.

D’ailleurs, la plainte a également indiqué que Samsung a reçu et ignoré plus de 30 plaintes ces dernières années qui portaient sur des téléphones qui ont explosé. La première a été déposée en 2011 et la majorité d’entres elles impliquent d'autres modèles de téléphone que le Galaxy Note 7 parmi lesquels le Galaxy S2, S3, S5, S6 et S6 Edge. « Tandis que les batteries ont évolué et sont devenues plus puissantes, les conséquences sont devenues plus importantes. Cette information est réprimée et n'a pas été rendu public par Samsung. Ils sont bien conscients des dangers de leurs téléphones au-delà du [Galaxy Note 7] », a expliqué Gene Stonebarger, l’un des avocats du couple.
30 sur combien de millions produits vendus? Samsung aurait du le prendre comme défaut singulier ou un erreur dans l'utilisation du produit, vu comment certains utilisent leur téléphone.

Effectivement, des constructeurs prennent leurs clients pour des pigeons, mais des fois les clients poussent trop loin.
Samsung aurait dû au moins faire quelque chose de symbolique vu qu'il a remplacé les produits avec d'autres qui ont les mêmes problèmes sans avoir pris le temps de bien faire des tests.

Ce que je n'ai pas compris, pourquoi il n'y avait beaucoup de bruit comme celui ci quand iPhone avait des problèmes majeures (bon, ça n'a pas explosé en tout cas ) et que ce n'était même pas pris en charge par la garantie?
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 26/10/2016 à 10:44
Le préjudice principal, ce n'est pas d'avoir eu un smartphone qui marche mal, mais d'avoir baladé dans sa poche un appareil qui aurait pu exploser à n'importe quel moment. Vous ne croyez pas que rétrospectivement, il y a de quoi avoir des sueurs froides ? Il y a eu des blessés, je vous rappelle...

Mon téléphone sonne, je décroche, le porte à mon oreille, il explose. L'idée ne me remplit pas d'enthousiasme...
Avatar de Zirak Zirak - Inactif https://www.developpez.com
le 26/10/2016 à 11:21
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Le préjudice principal, ce n'est pas d'avoir eu un smartphone qui marche mal, mais d'avoir baladé dans sa poche un appareil qui aurait pu exploser à n'importe quel moment. Vous ne croyez pas que rétrospectivement, il y a de quoi avoir des sueurs froides ? Il y a eu des blessés, je vous rappelle...

Mon téléphone sonne, je décroche, le porte à mon oreille, il explose. L'idée ne me remplit pas d'enthousiasme...
Sauf que rétrospectivement, avoir 400€ de plus sur leur compte, ne changera rien aux sueurs froides. ^^

Que ceux dont le téléphone a explosé, entreprennent des démarches pour se faire indemniser les éventuels dégâts matériels ou frais d'hôpitaux, ça c'est plus que normal, mais réclamer de l'argent car on aurait potentiellement peut-être pu avoir quelque chose, alors qu'en fait on a rien eu et que cela ne nous as pas du tout gêné...

Surtout quand on lit :

Certains d’entre eux ont expliqué avoir attendu des jours, voire des semaines, avant de recevoir des téléphones de remplacement pendant le premier rappel de Samsung du Galaxy Note 7.
Y'en a même qui ont attendu des mois voir des années, pour se faire remplacer un téléphone dont la mise en vente a été arrêté à peine 2 mois après son début de commercialisation...

Si on prend le cas des USA, le rappel officiel des téléphones a commencé mi-septembre, et les appareils de remplacement étaient dispo une semaine plus tard. Donc comment certains ont pu attendre "des semaines" ? Ils ont attendu une semaine (voir 2 max si ils l'avaient renvoyer avant le rappel officiel).

On voit que les plaintes ne sont pas du tout exagérées déjà.
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 27/10/2016 à 19:36
Galaxy Note 7 : les explosions de batteries brulent les bénéfices de Samsung au T3 2016
le résultat d’exploitation de sa branche mobile chute de 96 %

La dernière moitié du troisième trimestre 2016 a été une période de crise pour le numéro un mondial des constructeurs Android. Lancés en fanfare dans certains pays, les Galaxy Note 7 ont été très vite rappelés à la maison alors que des explosions de batteries ont commencé à se multiplier. Après un premier puis un deuxième rappel, Samsung a décidé de mettre fin à la production et à la vente de ses appareils et a ouvert une enquête pour comprendre ce qui s’est passé avec ses Note 7. Comme les analystes se sont empressés de le dire, ce fiasco va coûter cher au constructeur sud-coréen en commençant par le troisième trimestre 2016.

Samsung vient de publier ses résultats financiers pour le troisième trimestre 2016 qui a pris fin le 30 septembre et le constat n’est pas du tout fameux. Le fiasco Galaxy Note 7 a fait couler la branche mobile du constructeur entrainant au passage la baisse du résultat global pour le troisième trimestre. Le chiffre d’affaires de Samsung passe à 47 820 milliards de wons coréens (environ 42,1 milliards $) au troisième trimestre 2016, soit un recul d’environ 7,5 % sur un an. Le résultat d’exploitation quant à lui chute d’environ 30 % sur un an, en passant à 5200 milliards de wons (environ 4,6 milliards $). Pour information, on peut de manière simpliste définir le résultat d’exploitation par la différence entre les produits et les charges d’exploitation.

Avec les explosions de batteries des Galaxy Note 7, le chiffre d’affaires de la branche mobile de Samsung n’a baissé que de 15,3 % sur un an. D’après Samsung, « les expéditions de smartphones sont restées solides en raison de ventes stables continues des dispositifs haut de gamme existants, y compris le Galaxy S7 et le S7 Edge, et une croissance soutenue dans le milieu de gamme avec les séries Galaxy A et J. » Par contre, les coûts liés au rappel des Note 7 ont fait couler le résultat d’exploitation du segment mobile qui est passé de 2400 milliards de wons (environ 2,1 milliards $) à 100 milliards de wons (environ 90 millions $). Cela correspond à une baisse de 96 % sur un an.

L'impact de l’échec des Galaxy Note sur les revenus de Samsung est loin d'être dissipé, mais la société reste optimiste pour le quatrième trimestre 2016 et l'année prochaine. Pour le quatrième trimestre, le constructeur Android s'attend à une augmentation des bénéfices de son activité mobile à un niveau similaire à celui du quatrième trimestre 2015, grâce à des ventes solides de Galaxy S7 et S7 Edge, sans oublier les effets des fêtes de fin d'année où la demande est forte.

Pour 2017, « la société se concentrera sur la réalisation d'une croissance solide de ses résultats grâce à la normalisation de l'activité mobile », explique Samsung dans un communiqué de presse. Samsung compte également sur la « vente de nouveaux produits haut de gamme avec un design qui fait la différence et des fonctionnalités innovantes ». L'entreprise envisage toutefois de « maintenir la rentabilité dans les segments de milieu à bas de gamme grâce à l'augmentation des livraisons de nouveaux modèles ». Comme autre objectif, le Sud-Coréen promet également de travailler pour regagner la confiance des consommateurs. Le tableau suivant donne les résultats financiers de Samsung au troisième trimestre 2016.


Chiffres d’affaires et résultats d’exploitation de Samsung par segment de 2014 à 2016 (en trillions de wons sud-coréens)
Note : CE (Consumer Electronics), IM (IT & Mobile Communications), DS (Device Solutions), DP (Display Panel)

Source : Samsung

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 31/10/2016 à 14:24
Les consommateurs britanniques possédant un Galaxy Note 7 pourraient voir leur assurance habitation invalidée
en cas de dommage causé par l’appareil

Samsung a arrêté la production de Galaxy Note 7 et a demandé à ses partenaires d’arrêter la vente de ses appareils. Aux utilisateurs ayant acheté le smartphone, le constructeur sud-coréen a également demandé de retourner leur Galaxy Note 7 pour l’échanger avec un autre modèle de Samsung. C’est environ 2,5 millions d’appareils qui ont été rappelés depuis le début du mois de septembre après la multiplication des cas de surchauffe et d’explosion de batterie.

En fonction du revendeur, les clients qui ont acheté un Galaxy Note 7 pourront également l’échanger contre un appareil d’un autre fournisseur, et dans certains cas, il y a des incitations financières à retourner les appareils. Il faut également noter que les consommateurs ont la possibilité de se faire rembourser intégralement. Toutefois, certains utilisateurs ne se sont pas encore débarrassés de leur Galaxy Note 7, s’exposant ainsi à des risques de sécurité.

En Europe, environ 45 000 appareils ont été livrés d’après Samsung, et le Royaume-Uni est le pays européen qui enregistre le plus de Galaxy Note 7 vendus. Là-bas également, le nombre d’utilisateurs possédant encore ce modèle reste élevé. L’association des assureurs britanniques a donc décidé de prendre des mesures contre les individus qui possèdent encore ces appareils déclarés à risque et ce sont des dizaines de milliers de familles qui seraient concernées.

« Les clients doivent toujours suivre les instructions de rappel de produit émises par les fabricants », a déclaré un porte-parole de l’association au quotidien britannique Mirror. « Nous nous attendons à ce que les assureurs accordent un délai raisonnable aux personnes pour réagir, mais si un produit est conservé ou utilisé contre les conseils d'un fabricant et cause des dommages, il y a un risque que la couverture d'assurance soit invalidée », a-t-il ajouté. L’association des courtiers d'assurance britanniques partage également le même point de vue : « Si vous utilisez un téléphone ou un appareil que vous devriez savoir être dangereux en raison de la publicité, on pourrait considérer que vous n'avez pas pris de mesures de précautions raisonnables pour éviter les pertes. »

Toutefois, il est possible que certaines personnes n’aient pas entendu la publicité faite autour de ce téléphone pour avertir les utilisateurs des dangers de le posséder. Ce qui peut être le cas des personnes âgées. En cas de dommages provoqués par le téléphone, la couverture ne sera donc pas assurée que s’il est prouvé que « le client a ignoré les avertissements de sécurité alors qu'il avait été sensibilisé », explique l’entreprise AXA. « Cela pourrait être considéré comme un comportement imprudent et peut affecter la réclamation de paiement » de la couverture d'assurance, en cas de sinistre. AXA explique donc que les dommages liés à un Galaxy Note 7 seront examinés au cas par cas, pour essayer de savoir si le client n’était pas informé des dangers de son appareil ou s’il a tout simplement ignoré les avertissements de Samsung.

Source : The Mirror
Avatar de Samsung on fire Samsung on fire - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 31/10/2016 à 17:07
Je suis propriétaire et utilisateur d'une Note 7 que Samsung refuse de reprendre sous prétexte que je ne rentre pas dans leurs cases... Tout ce qui se dit et s'écrit concernant la soi disant politique de sécurité de Samsung concernant les Note 7 est fausse. Tout n'est que faux semblant, et manipulation.
Le fait aujourd'hui encore de continuer à diminuer les performances des téléphones alors même qu'ils disent ne pas savoir ce qui pose le problème, tout en refusant de reprendre les Note 7 est une aberration et scandaleux.
C'est décidé je vais cette fois déposer plainte et raconter mon histoire sur tous les sites possible pour que cette mascarade soit connue du plus grand nombre, une façon aussi de me protéger des dégâts que pourrait poser mon Note 7, puisque apparemment je vais le garder un moment...
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 31/10/2016 à 17:53
Citation Envoyé par Samsung on fire Voir le message
Je suis propriétaire et utilisateur d'une Note 7 que Samsung refuse de reprendre sous prétexte que je ne rentre pas dans leurs cases... Tout ce qui se dit et s'écrit concernant la soi disant politique de sécurité de Samsung concernant les Note 7 est fausse. Tout n'est que faux semblant, et manipulation.
Le fait aujourd'hui encore de continuer à diminuer les performances des téléphones alors même qu'ils disent ne pas savoir ce qui pose le problème, tout en refusant de reprendre les Note 7 est une aberration et scandaleux.
C'est décidé je vais cette fois déposer plainte et raconter mon histoire sur tous les sites possible pour que cette mascarade soit connue du plus grand nombre, une façon aussi de me protéger des dégâts que pourrait poser mon Note 7, puisque apparemment je vais le garder un moment...
Si tu le fait poste des preuves ou alors attend toi à un procès pour diffamation perdus d'avance
Contacter le responsable de la rubrique Accueil