Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les BlackBerrys viennent de Mars et les iPhones de Vénus
Portrait des usagers de ces smartphones

Le , par Katleen Erna

0PARTAGES

1  0 
Les BlackBerrys viennent de Mars et les iPhones de Vénus, portrait des usagers de ces smartphones

Le site de shopping électronique Retrevo a analysé les données des personnes ayant acheté des BlackBerrys et des iPhones via ses services. 445 possesseurs de smartphones ont ainsi été interrogés sur leur style de vie, leurs habitudes, leur vie privée, etc.

Et les résultats furent surprenants, balayants pas mal de préjugés collant à la peau de ces appareils. Alors, à quoi ressemblent les utilisateurs qui "pensent différement" et possèdent un cellulaire Apple ? Et ceux, plutôt terre à terre, pianotant sur leurs blackberrys ?

Première constatation de l'étude : trois propriétaires de BlackBerrys sur cinq sont des hommes ; là où plus de 50% de ceux ayant un iPhone sont des femmes. Selon Retrovo, cela tient au fait de l'inégalité des genres au travail, où les hommes ont plus de postes d'affaires que les femmes (et préfèrent donc un mobile plus "sérieux".

Il est vrai que même si l'iPhone est LE smartphone aux USA avec des taux de satisfaction (99 % !) et d'utilisation records, le BlackBerry n'en reste pas moins le mobile le plus en vogue dans les univers professionnels. L'iPhone est davantage utilisé de manière personnelle.

Autre grand changement : il n'y a pas si longtemps, un "geek" désignait une personne à la pointe de la technologie, pas franchement attirante (no life, cliché des lunettes à verres épais et des cheveux gras soigneusement peignés, etc.). AUjourd'hui, leur niveau de sex appeal semble avoir largement augmenté.

Retrevo a ainsi demandé : "SI votre partenaire potentiel se trouve possèder des gadgets technologiques dépassés, cela vous refroidirait-il ?"

Là, autant les possesseurs d'iPhone (34 %) que de BlackBerry ( 29 %) ont massivement répondu par l'affirmative.

Autrement dit, mieux vaut être bien équipé (technologiquement parlant) pour avoir une chance de séduire un possesseur de smartphone ! D'ailleurs, gare à vous si vous tombez amoureux.

Ces spécimens semblent plus enclins que d'autres à terminer une relation sentimentale par texto, surtout ceux ayant un iPhone dans leur poche (un tiers reconnaissent l'avoir déjà fait). En revanche, tous s'accordent à dire que faire sa demande en mariage par SMS n'est pas une bonne idée.

Il a également été demandé aux personnes interrogées de se décrire en quelques mots (extraverti, abruti, intellectuel, accro aux médias, etc.). Les possesseurs d'iPhone se sont surnotés, comparés aux détenteurs de BackBerry qui semblaient plus modestes.

Les accro au smartphone d'Apple seraient-ils plus actifs dans leur vie ? Ou les BlackBerry-istes centrés uniquement sur l'aspect communicationnel de leur appareil ? Ou bien les quelques 100.00 applications de l'App Store aident-elles leurs consommateurs à se forger une identité plus forte ? A vous d'en tirer vos propres conclusions.

D'autres statisques, aussi coquines que futiles, suivent dans cette étude à propos des comportements privés des personnes possédant ce type d'appareils. Libre à vous d'aller les consulter dans le rapport en source, ci-dessous.

Source : L'étude de Retrevo

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !