Samsung envisage de se tourner vers son compatriote LG pour la production des batteries du Galaxy S8
Après l'échec du Galaxy Note 7

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le drame qui a entouré la sortie du Galaxy Note 7 a contraint Samsung a opérer des changements qu’il n’avait pas nécessairement prévus avant la série d’explosions des batteries du téléphone. Si la cause exacte du dysfonctionnement entraînant ce malheureux incident n’a pas pu être déterminée, en revanche le problème a pu être circonscrit aux batteries du Note 7. 70% d’entre elles étaient produites par sa filiale Samsung SDI. Ce sont ces batteries qui étaient mises en cause lors du premier rappel. Samsung a donc fait appel au constructeur Chinois ATL (Amperex Technology Limited), spécialisé dans la construction et la vente de batteries, pour fournir en batteries les dispositifs de remplacement. Précisons qu’ATL fournissait déjà une batterie sur trois de la gamme Galaxy Note 7.

Une seconde vague de distribution qui n’aura pourtant pas endigué le problème puisque des rapports indiquant des incidents causés par ces dispositifs de remplacement ont fusé sur internet. Plus tard, un rapport, dont la conclusion a été corroborée par un porte-parole de l’entreprise, a indiqué que, contrairement à ce qui se fait dans l’industrie, Samsung avait opté pour mener lui-même ses tests de conformité des batteries.

Cette fois-ci le constructeur semble avoir retenu la leçon : selon des sources du quotidien sud-coréen Korea Herald, l’entreprise est en négociation avec LG Chem sur la possibilité d’un accord sur la construction des batteries du Galaxy S8, au détriment de sa filiale Samsung SDI et de son partenaire Chinois ATL. Samsung pourrait même envisager des options supplémentaires comme l'a indiqué un porte-parole qui a affirmé que « nous examinons divers fournisseurs, y compris LG Chem ».

LG Chem est une filiale de l'entreprise sud-coréenne LG et qui est spécialisée dans la pétrochimie, la production de batteries électriques et la fabrication de composants automobiles. Comme le note le quotidien, les deux compatriotes ont rarement collaboré sur des projets à cause de la possibilité de fuites techniques. Néanmoins, LG Innotek, une filiale de LG, fournit déjà Samsung en modules de caméras pour smartphones.

Un choix stratégique somme toutes logique. Le constructeur, marqué par l’épisode Galaxy Note 7, veut tout faire pour effacer des mémoires cet incident tragique qui a provoqué des dommages sur des personnes ainsi que sur des biens matériels.

Source : Korea Herald


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Grogro Grogro - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 20/10/2016 à 13:45
Après les explications fonctionnelles et organisationnelles de la crise plus haut, voici une explication technique : https://www.letemps.ch/sciences/2016...7-prennent-feu
Avatar de yoyo3d yoyo3d - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 20/10/2016 à 14:31
Merci pour l'article technique.. c'est beaucoup plus clair pour moi.
Avatar de seikida seikida - Membre habitué https://www.developpez.com
le 21/10/2016 à 1:53
la cause exacte du dysfonctionnement entraînant ce malheureux incident n’a pas pu être déterminée
--> Ne serait il pas plus sage de determiner la source du probleme avant?
Si le probleme n'est pas la batterie (ou pas que la batterie), mais un autre (ou d'autre) composants ... le probleme ne sera pas regler.
Et donc s'amuser a changer les batteries n'y changera rien.
Avatar de andry.aime andry.aime - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 21/10/2016 à 8:10
Citation Envoyé par Grogro Voir le message
Je suis allé voir la page et puis
Vous avez lu 5% de cet article.
Pour lire la suite, veuillez choisir une option


Citation Envoyé par seikida Voir le message
--> Ne serait il pas plus sage de determiner la source du probleme avant?
Si le probleme n'est pas la batterie (ou pas que la batterie), mais un autre (ou d'autre) composants ... le probleme ne sera pas regler.
Et donc s'amuser a changer les batteries n'y changera rien.
Samsung essaie déjà de déterminer la source du problème. Mais leurs vrais testeurs sont les utilisateurs.
Etape 1: Changer la batterie --> Le problème persiste, retrait de vente
Etape 2: Déplacer l'emplacement du bouton de volume --> Le problème persiste, retrait de vente
Etape 3: Remplacer les haut-parleurs
Et ainsi de suite.
De toute façon, il n'y aura que 2 possibilités: soit ça passe, soit ça casse.
Avatar de Grogro Grogro - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 21/10/2016 à 10:05
Citation Envoyé par andry.aime Voir le message
Je suis allé voir la page et puis
J'ai eu accès à 100% de l'article sans soucis. Supprime les cookies du site.
Avatar de Mingolito Mingolito - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 21/10/2016 à 13:58


Avatar de rawsrc rawsrc - Modérateur https://www.developpez.com
le 21/10/2016 à 22:25
@Mingolito

j'adore, rien que d'imaginer le tête des mecs du marketing qui voient des années de manipulation balayées en un coup de vent à cause de deux planqués derrière leur clavier, c'est jouissif à mort

Samsung => fabricant de téléphones => fabricant de détonateurs => fabricant de bombes => soutien au terrorisme (en pleine ville pour ne rien gâcher loooool)

Bonne chance pour remonter la pente avec leur "feu" Galaxy Note 7
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 22/10/2016 à 0:44
@rawsrc
tu vas rire mais ils produisent bien des détonateur mais pour l'armée sud-coréenne principalement
Avatar de Grogro Grogro - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 24/10/2016 à 9:41
Citation Envoyé par rawsrc Voir le message
Bonne chance pour remonter la pente avec leur "feu" Galaxy Note 7
Bonne chance pour remonter la pente tout court, parce que ça va salement et durablement impacter l'image de marque de tout leurs autres produits. Parce que là, on voit clairement qu'ils ont des process QA franchement défaillants, à cause de leur culture d'entreprise toxique.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 25/10/2016 à 17:27
Galaxy Note 7 : des centaines de propriétaires lancent des poursuites contre Samsung,
et réclament chacun 405 euros en réparation des préjudices subis

Des centaines de propriétaires de Galaxy Note 7 ont décidé de porter plainte contre Samsung à la cour du district de Séoul (Corée du Sud) pour les inconvénients qu’ils ont vécus suite à l’arrêt de la production de ce smartphone. Les plaignants demandent 500 000 won (405,429 euros) par personne en compensation des préjudices subis.

Ko Young-yeel, l’avocat qui les représente a expliqué que les droits de ses clients ont été bafoués lorsque Samsung a décidé d’arrêter temporairement la production de Galaxy Note 7 et leur a demandé d’obtenir des modèles de remplacement. Durant une conférence de presse qui a eu lieu en face de la cour, il a ajouté que « les consommateurs ont également été privés de leurs droits d’obtenir un service après-vente », estimant que Samsung « doit compenser la détresse mentale provoquée par cette situation ». Mais qu’est-ce que les consommateurs lui reprochent exactement ?


Ko Young-yeel,

L’avocat explique que les propriétaires ont dû se rendre plusieurs fois dans les locaux du service après-vente à leurs propres frais et sur leur temps pour des besoins de tests sur les batteries et échanges de produits achetés. Il a également prévenu que le nombre de plaignants pourrait augmenter étant donné que son cabinet reçoit encore des requêtes pour se joindre aux 527 plaignants du recours collectif.

Comme si cela ne suffisait pas, Samsung fait également face à un autre recours collectif cette fois-ci aux États-Unis. Cette plainte a été déposée à la cour du district de Newark (New Jersey) où Samsung est accusé de fraude et de violation de la garantie et de bonne foi. Ceux qui ont déposé la plainte aux États-Unis sont intéressés par le paiement de dommages et intérêts suite à des prétendus mauvais traitements de Samsung à l’égard de ses consommateurs.

Ils sont mécontents du fait qu'ils devaient continuer à honorer les paiements tels que prévus par leurs contrats pendant qu'ils attendaient d’avoir un dispositif Note 7 de remplacement et ne pouvaient pas réellement utiliser leurs téléphones d’origine. Certains d’entre eux ont expliqué avoir attendu des jours, voire des semaines, avant de recevoir des téléphones de remplacement pendant le premier rappel de Samsung du Galaxy Note 7. Dans la ligne de mire de ce recours collectif, le Note 7 n’est pas le seul dispositif visé par la plainte. D’autres appareils à l’instar du Galaxy S6 Active sont concernés. Concernant ce dispositif, Brandon Covert et sa femme ont expliqué que l’appareil a explosé, provoquant des flammes de 13 cm. Ils ont assuré que les Galaxy Note 7 ne sont pas les seuls à avoir été livrés avec des défauts de fabrication au niveau de la batterie et par conséquent ne sont pas les seuls à présenter un risque d’explosion.

D’ailleurs, la plainte a également indiqué que Samsung a reçu et ignoré plus de 30 plaintes ces dernières années qui portaient sur des téléphones qui ont explosé. La première a été déposée en 2011 et la majorité d’entre elles impliquent d'autres modèles de téléphones que le Galaxy Note 7 parmi lesquels le Galaxy S2, S3, S5, S6 et S6 Edge. « Tandis que les batteries ont évolué et sont devenues plus puissantes, les conséquences sont devenues plus importantes. Cette information est réprimée et n'a pas été rendue publique par Samsung. Ils sont bien conscients des dangers de leurs téléphones au-delà du [Galaxy Note 7] », a expliqué Gene Stonebarger, l’un des avocats du couple.

Source : Yonhap News, plainte (au format PDF)
Contacter le responsable de la rubrique Accueil