Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Open source : la JS Foundation veut regrouper les projets JavaScript
Pour créer un centre de gravité pour l'écosystème JavaScript open source

Le , par Michael Guilloux

127PARTAGES

5  0 
Après avoir pris en charge de nombreux projets JavaScript, la fondation jQuery se transforme pour devenir la JS Foundation. La nouvelle fondation s’agrandit également en termes de nombre de projets et est désormais un projet de la fondation Linux. La JS Foundation se présente comme une organisation à but non lucratif dont la mission est de coordonner les projets open source basés sur JavaScript, ainsi que le développement de technologies complémentaires à l’écosystème JavaScript.

Comme il est expliqué sur le blog de la fondation JS, la nouvelle fondation va permettre de créer un centre de gravité pour l’ensemble de l’écosystème JavaScript, alors que la plateforme est de plus en plus omniprésente. « Les développeurs comptent sur un portefeuille croissant de technologies open source pour créer, tester et déployer des applications critiques. En créant un centre de gravité pour l'écosystème JavaScript open source, la JS Foundation vise à entrainer une large adoption et le développement continu de solutions JavaScript clés et technologies connexes et faciliter la collaboration au sein de la communauté de développement JavaScript ».

La nouvelle fondation est financée par ses membres parmi lesquels on retrouve IBM, Samsung et Sauce Labs. « La JS Foundation vise à soutenir un vaste éventail de technologies qui sont complémentaires à l'ensemble de l'écosystème JavaScript », a déclaré Kris Borchers, le directeur exécutif de la nouvelle fondation. Pour cela, un programme de mentorat est lancé pour accueillir « des projets, des organisations ou des développeurs qui cherchent à aider à renforcer la communauté JavaScript et inspirer la prochaine vague de croissance pour le développement d'applications », dit-il. En ce qui concerne les premiers projets inclus dans le programme de mentorat de la fondation JS, on peut citer :

  • Appium : un outil d'automatisation de test open source utilisé pour l'automatisation des applications natives, web mobiles, et hybrides sur iOS, Android, et l'Universal Windows Platform ;
  • Interledger.js : un projet visant à permettre des paiements instantanés et micropaiements dans toute monnaie, à travers de nombreux réseaux de paiement utilisant l'Interledger Protocol (ILP). En supportant ce projet, la JS Foundation encourage les organisations et développeurs d'applications à envisager de nouvelles façons de faire des paiements sur le Web et chercher des moyens de simplifier et normaliser ces processus ;
  • JerryScript (de Samsung) : un moteur JavaScript léger pour les dispositifs de l'Internet des objets (IdO). JerryScript n'est que le début des efforts de la JS Foundation pour soutenir les projets et les développeurs dans l'écosystème IdO ;
  • Mocha : un framework de test JavaScript riche en fonctionnalités offrant une interface de ligne de commande pour Node.js ainsi que des capacités de tests dans le navigateur ;
  • Moment.js : une légère bibliothèque JavaScript permettant de manipuler facilement les dates. Moment.js permet notamment d’analyser, valider, manipuler, et formater les dates. La bibliothèque fournit également une prise en charge des fuseaux horaires à JavaScript grâce à Moment Timezone ;
  • Node-RED (IBM) : un environnement de programmation construit sur Node.js - couramment utilisé dans l'espace IdO - et visant à créer des applications événementielles qui peuvent facilement intégrer des API et des services ;
  • webpack : un bundler pour les modules qui est principalement utilisé pour empaqueter les fichiers JavaScript pour une utilisation dans un navigateur.

Il faut également noter que la JS Foundation débute avec un total de 23 projets, y compris ceux qui font partir du programme de mentorat. Les autres projets comprennent : Chassis, Dojo Toolkit, ESLint, Esprima, Globalize, Grun, Intern, Jed, jQuery, jQuery Mobile, jQuery UI, Lodash, PEP (PointerEvents Polyfill), QUnit, RequireJS et Sizzle.

La Fondation Node.js, en charge de la plateforme JavaScript côté serveur Node.js, pense également à tisser un partenariat avec la nouvelle fondation. Cela devrait encore faciliter la collaboration au sein de la communauté de développement JavaScript.

Source : JS Foundation

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle fondation pour l’écosystème JavaScript ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Gugelhupf
Modérateur https://www.developpez.com
Le 17/10/2016 à 20:30
Je fais beaucoup de JS ces derniers temps en entreprise, je dois dire que JS va dans tout les sens (npm, bower, gulp etc) et qu'il a réellement besoin d'une fondation solide qui s’occupe et maintient des projets open source telle qu'Apache pour Java.
1  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 18/10/2016 à 18:01
La plus grosse bibliothèque Javascript est minuscule par rapport à une image même toute petite.
1  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/10/2016 à 10:25
Citation Envoyé par eleydet Voir le message

L'inconvénient : Une partie seulement de la bibliothèque sera utilisée. Du code mort circulera inutilement sur le réseau.
En fait tu remets carrément en cause l'usage de dépendances (ce que tu décris est valable pour n'importe quelle dépendance) et tu préconises la réinvention de la roue permanente.

Une fonctionnalité non utilisée d'une bibliothèque ne peut pas être considérée comme du code mort. Le code mort c'est du code applicatif que tu as écrit et qui ne peut pas être exécuté par l'application (ce qui est également différent d'une fonctionnalité non utilisée de l'application).

Pour ce qui est de la circulation sur le réseau, tu oublies également que les navigateurs cachent les ressources. Il ne circule donc qu'une seule fois à chaque modification des dépendances (généralement on a un fichier js concaténé et minifié pour le code applicatif, et un autre pour les dépendances).

Bref, -1.
1  0 
Avatar de eleydet
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 17/10/2016 à 20:28
Bonjour,

Pour ma part, j'évite autant que possible ces bibliothèques trop volumineuses, ralentissant nettement les applications web qui les utilisent. De plus, je déteste la syntaxe de ces bibliothèques de type Jquery... Evidemment, ce choix impose de passer un peu plus de temps à coder. Après, les goûts et les couleurs...
2  2 
Avatar de rupteur
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/10/2016 à 8:07
@eleydet +1

je rajouterais les incompatibilités entre versions et surtout entres lib basées sur d'autres lib
0  0 
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/10/2016 à 9:28
Citation Envoyé par eleydet Voir le message
Bonjour,

Pour ma part, j'évite autant que possible ces bibliothèques trop volumineuses, ralentissant nettement les applications web qui les utilisent. De plus, je déteste la syntaxe de ces bibliothèques de type Jquery... Evidemment, ce choix impose de passer un peu plus de temps à coder. Après, les goûts et les couleurs...
Même Moment.js? 20ko en version minifiée (60 avec support locales), des heures de gagnées quand il s'agit de manipuler des dates...
0  0 
Avatar de Aizen64
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/10/2016 à 14:13
Je fais beaucoup de JS ces derniers temps en entreprise, je dois dire que JS va dans tout les sens (npm, bower, gulp etc) et qu'il a réellement besoin d'une fondation solide qui s’occupe et maintient des projets open source telle qu'Apache pour Java.
A vrai dire, je n'utilise aucun de ces outils. J'ai bien envie de tester npm avec Node.js à terme.

La problématique du web, une techno commune avec du traffic reposant principalement sur HTTP et un nombre incalculable de frameworks dérivés que ce soit en Javascript ou PHP qui se revendiquent tous ou presque comme étant l'outil (avec un grand O) de l'année.

C'est à croire pour JS et PHP que le terme norme n'existe pas et c'est bien dommage.
0  0 
Avatar de SylvainPV
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 18/10/2016 à 18:59
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
La plus grosse bibliothèque Javascript est minuscule par rapport à une image même toute petite.
SAP OpenUI5 20.8MB (1.34.7 runtime, minified, zipped)

Tes yeux innocents n'ont pas encore tout vu
0  0 
Avatar de Shuty
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/10/2016 à 10:01
Pour les choses basiques je comprends qu'on ne veuille pas installer un librairie, mais quand on a pas besoin d'avoir des perf de fou et qu'on utilise un bonne partie des features d'une lib, celle-ci a tout son intérêt !
Réinventer des fractions de roue ok, mais si c'est pour réinventer la roue sous prétexte de gagner 10ko pour une application non désireuse de high perf ca ne sert pas à grand choses non plus d'autant plus si ca nécessite un gros investissement.

Bref, le tout c'est de faire le bon choix à chaque installation de lib. Il n'y a pas de bonne ou mauvaise réponse, il ne faut juste pas être trop radical dans ses choix.
0  0 
Avatar de eleydet
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 20/10/2016 à 14:15
Bonjour,

Marco46 écrit :
...tu remets carrément en cause...
J'énonce juste une préférence. Par exemple, en matière de diaporamas, j'admire l'application Reveal.js, mais je préfère nettement WebDiapo.
http://lab.hakim.se/reveal-js/
http://eleydet.free.fr/WebDiapo/
0  0