Samsung va arrêter définitivement la production et la vente de Galaxy Note 7
Après une catastrophe qui pourrait lui coûter 17 milliards $

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Après avoir demandé à ses partenaires à travers le monde d’arrêter les ventes et échanges de Galaxy Note 7, y compris les unités de remplacement, Samsung s'est finalement résolu à mettre fin pour de bon à la production et à la vente de ses dispositifs. « Prenant la sécurité de nos clients comme notre plus grande priorité, nous avons décidé de stopper les ventes et la production de la Galaxy Note 7 », a déclaré la société. C’est donc ainsi que finit l’aventure Galaxy Note 7, moins de deux mois après son début. Mais le plus difficile sera de gérer les répercutions de cet échec historique.

Le lancement des Galaxy Note 7 s’est transformé en catastrophe avec des explosions de batteries qui ont été signalées dans les premiers pays à être servis. Le fabricant a alors réagi en demandant le retour des appareils livrés. Peu de temps après, de nouveaux dispositifs ont été expédiés pour permettre aux utilisateurs de remplacer les appareils défectueux. Samsung a prétendu en effet avoir détecté et corrigé le problème au niveau de la batterie qui était à l’origine des explosions. Mais les incidents se sont propagés aux nouveaux dispositifs, continuant de plonger le fabricant sud-coréen dans la pire crise de son histoire.

Alors que certains opérateurs de télécommunication, notamment AT&T et T-Mobile, ont décidé d’arrêter les ventes et échanges de Galaxy Note 7, les décisions se sont accélérées chez le constructeur Android. Samsung a d’abord décidé d’arrêter de manière temporaire la production de Galaxy Note 7. L’annonce officielle a été faite hier par Yonhap News Agency, la plus grande agence de presse en Corée du Sud. Dans la même journée, Samsung a également demandé à tous ses partenaires dans le monde entier d'arrêter les ventes et échanges de Galaxy Note 7 pour éviter de mettre en péril la sécurité de ses clients. Juste le lendemain de cette annonce, Samsung annonce maintenant la suspension définitive de la vente et de la production de ses Galaxy Note.

Il va donc falloir rattraper le coup qui est déjà parti, c’est-à-dire rappeler tous les appareils en circulation et surtout rembourser les clients et, logiquement, les partenaires pour les dispositifs défectueux qu’ils détiennent dans leurs magasins. Combien cela va donc coûter à la société ? D’après les calculs des analystes du Crédit Suisse, l'arrêt définitif de la commercialisation des Galaxy Note 7 représente la vente perdue d'environ 19 millions de téléphones, soit environ 17 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Par ailleurs, Samsung fait face à des poursuites judiciaires aux États-Unis par des consommateurs qui réclament des dommages et intérêts résultant d'un smartphone défectueux. « Ils doivent écrire à chaque consommateur pour s'excuser et proposer une forme de dédommagement... Ce sera clairement onéreux pour le groupe qui n'a pas d'autre choix s'il ne veut pas finir comme Nokia et Blackberry », estime Stephen Robb, associé au cabinet d'avocats britannique Weightmans.

Cette perte financière n’est toutefois pas un problème pour une entreprise comme Samsung qui a une capitalisation boursière qui s'élève à 235 milliards de dollars et un cash de 69 milliards de dollars. La perte est donc surmontable. Le vrai problème n’est donc pas ce que va perdre la société en termes de chiffre d’affaires aujourd’hui, mais plutôt l’impact que ce fiasco pourrait avoir sur la vente des autres appareils Samsung, sur la vente de la division Hardware du Sud-Coréen et sur l’image globale de la société.

Sources : The Telegram, Reuters France, The Wall Street Journal


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Mingolito Mingolito - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 12/10/2016 à 2:28
Avatar de berceker united berceker united - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 12/10/2016 à 9:40
Je comprend pas, la jeune fille s'est écroulé à cause de la fumé dégagé par la batterie ?
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent https://www.developpez.com
le 12/10/2016 à 9:59
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Je ne comprend pas, la jeune fille s'est écroulée à cause de la fumée dégagée par la batterie ?
Ben oui, pourquoi pas, si cette fumée est toxique et qu'elle avait le nez dessus : on voit bien au début qu'elle circule dans un nuage de fumée...
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 12/10/2016 à 11:49
Suite à l'annonce de Samsung, j'entendais une pub Bouygues ce matin qui fait des offres exceptionnelles pour l'achat d'un Galaxy Note S7 !
Piège à cons ?
Avatar de Volgaan Volgaan - Membre averti https://www.developpez.com
le 12/10/2016 à 14:43
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Suite à l'annonce de Samsung, j'entendais une pub Bouygues ce matin qui fait des offres exceptionnelles pour l'achat d'un Galaxy Note S7 !
Piège à cons ?
Un Galaxy Note S7 ? C'est un S7 avec une batterie explosive ?
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 12/10/2016 à 15:21
Citation Envoyé par Volgaan Voir le message
Un Galaxy Note S7 ? C'est un S7 avec une batterie explosive ?
un "S" de trop ! Mais, ça ne change rien au piège à cons...
Avatar de rawsrc rawsrc - Modérateur https://www.developpez.com
le 12/10/2016 à 20:18
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Je comprend pas, la jeune fille s'est écroulé à cause de la fumé dégagé par la batterie ?
Ben pas forcément...
Elle peut aussi très bien s'être écroulée quand elle a réalisé que son joujou était foutu et que sa vie prenait brutalement fin

Avatar de Darkzinus Darkzinus - Expert éminent https://www.developpez.com
le 13/10/2016 à 9:10
Citation Envoyé par rawsrc Voir le message
Elle peut aussi très bien s'être écroulée quand elle a réalisé que son joujou était foutu et que sa vie prenait brutalement fin
A 900 euros le joujou tu m'étonnes
Avatar de andry.aime andry.aime - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 13/10/2016 à 9:19
Citation Envoyé par Volgaan Voir le message
Un Galaxy Note S7 ? C'est un S7 avec une batterie explosive ?
Ils ne vont jamais dire "une batterie explosive" mais "Une offre explosive".
Avatar de Olivier Famien Olivier Famien - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 13/10/2016 à 18:51
Les explosions des Galaxy Note 7 de remplacement seraient-elles dues à d’autres éléments que la batterie ?
Plusieurs pistes sont évoquées

Depuis quelques jours, Samsung a annoncé l’arrêt de la production des Galaxy Note 7, marquant ainsi la mise à mort de son modèle qui semblait vraiment être apprécié des utilisateurs. Lorsque les premiers cas de surchauffe ont été signalés dans les différents pays, les informations qui ont circulé pointaient Samsung SDI Co, un fabricant de batteries affilié à Samsung qui fournit 70 % des batteries des téléphones de Samsung.

Certaines informations rapportaient que les batteries fabriquées par ce dernier étaient légèrement plus grandes que le compartiment devant les abriter. En les insérant dans leur logement, les rebords des batteries auraient été touchés, provoquant des cas de surchauffe et de combustion. En revanche, d’autres informations mettaient en avant le fait que les plaques à l’intérieur des batteries SDI étaient assez proches les unes des autres près des coins arrondis, ce qui les rendait vulnérables aux courts-circuits.

Toutefois, il convient de souligner que lorsque les premiers cas d’explosion ont été recensés, 30 % des batteries fabriquées par le constructeur chinois Amperex Technology Ltd (ATL) ont été déclarées saines. Ainsi, lorsque Samsung a rappelé les batteries défectueuses, Samsung s’est tourné vers Amperex Technology Ltd pour fabriquer les batteries devant équiper les téléphones Galaxy Note 7 de remplacement. En théorie, les choses devaient bien se passer dans la mesure où les premières batteries fabriquées par ATL ont été déclarées saines. Mais malheureusement, ce ne fut pas le cas. On connaît tous la fin de l’histoire.

Qu’est-ce qui a donc bien pu se passer pour que des défauts de batteries soient encore apparus sur les Galaxy Note 7 de remplacement ?

Selon les propos d’une personne bien informée rapportés par Bloomberg, les examens préliminaires des batteries fabriquées par ATL auraient montré des signes de défauts qui ont occasionné la fusion ou la combustion des téléphones Galaxy Note 7.

Cependant, pour le New York Times, les problèmes de surchauffe seraient dus aux nouveaux composants intégrés au téléphone afin d’offrir un meilleur téléphone que celui de son éternel concurrent Apple. Le Financial Times abonde également dans le même sens en rapportant les propos d’une personne ayant communiqué avec Samsung. Selon les informations rapportées au Financial Times, des problèmes seraient survenus lorsque des ajustements ont été faits pour accélérer la vitesse à laquelle le processeur pourrait être chargé.

En outre, d’autres personnes expliquent que ce fiasco ne serait pas arrivé si Samsung avait pris du temps pour effectuer des tests poussés afin de savoir les causes réelles des explosions de portables, au lieu de conclure prématurément à des défauts de batteries.

Entre-temps, Samsung doit faire face à sa plus grande crise jamais connue. Il faut noter au passage que les actions de l'entreprise sud-coréenne ont chuté de 8 %, ce qui représente la plus grande baisse depuis octobre 2008.

En attendant que Samsung donne des détails sur les causes inhérentes à cette deuxième débâcle, il faut déjà nettoyer le marché de ces produits potentiellement dangereux. Lors du premier rappel, Samsung avait obtenu une autorisation américaine pour transporter de grandes quantités de téléphones via des trains. Pour ce second rappel, Samsung a envoyé des boîtes aux détenteurs de Galaxy Note 7 afin de retourner ces téléphones auprès des opérateurs téléphoniques ou directement à Samsung.

Ces emballages contiennent des gants pour se protéger, un sac de protection statique dans lequel on met le téléphone, une boîte de remplacement qui accueille le téléphone dans le sac, une autre boîte en carton dans laquelle on met le carton contenant le téléphone, et enfin, une boîte de récupération dans laquelle on met la seconde boîte abritant le téléphone. Cette dernière boîte est recouverte de papier en fibre de céramique pour résister à la surchauffe. Samsung précise que le kit doit être expédié par la route et non par avion. Pour une meilleure représentation, vous pouvez vous référer à la vidéo ci-dessous.


Source : Bloomberg, Le New York Times, Le Financial Times

Et vous ?

Pensez-vous que ces explosions puissent être dues à des facteurs autres que des défauts de batteries ?

Voir aussi

Forum Actualités, Wiki Developpez.com, Débats Best of, FAQ Developpez.com
Avatar de Jonyjack Jonyjack - Membre averti https://www.developpez.com
le 14/10/2016 à 9:39
Ces emballages contiennent des gants pour se protéger en cas de surchauffe
Non, les gants sont là pour les personnes qui auraient une peau sensible au papier en fibre de céramique.
Avatar de frfancha frfancha - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 14/10/2016 à 15:34
Citation Envoyé par TiranusKBX Voir le message
@marsupial
Si tu avait lus tous les articles concernant le sujet tu aurait vus que cela vient d'un lot de batterie sans les protections de charge complète
On ne t'entend plus beaucoup.
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 14/10/2016 à 18:25
Citation Envoyé par frfancha Voir le message
On ne t'entend plus beaucoup.
je ne voit pas ce qui il y a à commenter de plus le problème vient bien des batteries mais pas pour la bonne raison
Avatar de Olivier Famien Olivier Famien - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 14/10/2016 à 21:48
La politique interne de Samsung aurait-elle empêché de détecter les défauts des Galaxy Note 7 ?
Plusieurs rapports décrient les contions de travail

Si vous utilisez un téléphone Android, un iPhone, un réfrigérateur, un climatiseur, il y a de fortes chances qu’une partie des composants ait été fabriquée par Samsung ou une entreprise affiliée. La compagnie est omniprésente dans un grand nombre de secteurs technologiques et propose divers types de services et de produits. Mais derrière l’ensemble de ces produits qui font la joie de nombreux consommateurs, se cacherait une sombre image de l’entreprise quand il s’agit de parler des conditions de travail.

En effet, selon le secrétaire général de la Confédération syndicale internationale, Sharan Burrow, l’entreprise sud-coréenne ferait travailler ses employés dans des conditions précaires. L’agence de presse américaine Associated Press basée à Séoul a même effectué une enquête à ce sujet et a rapporté que plusieurs employés travaillant sur des lignes de production de composants électroniques chez Samsung seraient décédés après avoir contracté des maladies comme la leucémie, le lupus, le lymphome, la sclérose en plaques et bien d’autres pathologies.

Et si vous êtes une entreprise tierce avec un syndicat et que vous travaillez avec Samsung, il y a de fortes chances que votre contrat soit « déchiré », souligne Sharan Burrow. Un rapport de 115 pages datant de 2012 et destiné à donner les lignes directrices aux dirigeants de l’entreprise montre les mêmes faits décriés par Sharan. Dans ce rapport, il est clairement établi que la firme aurait établi une politique antisyndicale pour « isoler les salariés », « punir les leaders » ou encore susciter des « conflits internes » afin de freiner les velléités syndicalistes.

Par exemple, l’organisation indépendante non gouvernementale, Asia Monitor Resource Center (AMRC), rapporte que « lorsque quelques travailleurs chez Samsung SDI ont commencé à former un syndicat en 2000, la direction a émis des ordres pour chacun d’eux afin de les expédier outre-mer ». « Ceux qui ont refusé ont été renvoyés pour des raisons disciplinaires. Dans le même temps, Samsung SDI a mis sur écoute les téléphones des travailleurs, les a suivis, a approché leurs familles avec des menaces et des apaisements, et a même mis des dispositifs de suivi de la localisation dans les téléphones mobiles appartenant aux travailleurs ».

Tous ces faits ont poussé Sharan Burrow à affirmer que « Samsung est un business model qui a perdu sa boussole morale, basée sur l’exploitation et l’abus des droits de l’homme dans sa chaîne d’approvisionnement ».

Il faut souligner que Samsung SDI est l’entreprise qui a fabriqué 70 % des batteries défectueuses qui ont entraîné un premier rappel. Certaines personnes établissent un lien entre la politique de l’entreprise et la récente débâcle qu’a connu l’entreprise entrainant la mort prématurée de son modèle Galaxy Note 7.

Le New York Time ajoute que les employés de Samsung qui devaient effectuer des tests afin de déceler les problèmes n’étaient pas autorisés à communiquer entre eux. Samsung les aurait contraints de garder les communications sur les tests hors-ligne, ce qui sous-entend qu’aucun courriel n’était autorisé. Craignant donc des poursuites et des assignations à comparaître, ces derniers auraient donc fait profil bas, chose qui pour certains aurait contribué à ne pas détecter les problèmes liés à ce modèle avant qu’il ne soit envoyé sur le marché.

Source : Confédération syndicale Internationale, New York Time, Rapport Samsung datant de 2012 (PowerPoint), Blog Sharan Burrow, AMRC, Associated Press

Et vous ?

Que pensez-vous des faits reprochés à Samsung ? Pensez-vous qu’ils soient avérés ?

Pensez-vous que le mauvais management du personnel aurait contribué à ne pas détecter les problèmes du Galaxy Note 7 ?

Voir aussi

Un blogueur enquête sur le management interne de Facebook, Lobbying, liberté et culte de la performance, rêve ou cauchemar ?

Forum Actualités, Wiki Developpez.com, Débats Best of, FAQ Developpez.com
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 14/10/2016 à 23:11
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
L’agence de presse américaine basée à Séoul a même effectué une enquête à ce sujet et a rapporté que plusieurs employés travaillant sur des lignes de production de composants électroniques chez Samsung seraient décédés après avoir contracté des maladies comme la leucémie, le lupus, le lymphome, la sclérose en plaques et bien d’autres pathologies.
Cette phrase sans preuve de relation entre le travail et les maladies(qui sont vachement diversifiées) relève du même niveau que "cette maison est maudite tous ces habitant on fini par mourir" on fini tous par mourir avec ou sans maison hanté !
Mais que le traitement des employés soit comme ça n'à rien d'étonnant venant de ce pays, il suffit de voir comment sont traités les enfant pour la réussite scolaire
Avatar de diabolos29 diabolos29 - Membre averti https://www.developpez.com
le 15/10/2016 à 9:25
Quelque part, nous (les clients finaux) sommes aussi un peu responsables de la dégradation des conditions de travail et indirectement de ces pratiques. En achetant des produits de telle ou telle marque parce qu'il sont compétitifs, nous cautionnons implicitement les pratiques dans les usines qui les produisent, voir nous les encourageons. On récolte ce que l'on sème en fait. Ici, une boite qui met une grosse pression sur ses salariés pour rester compétitive parce que sinon, nous (les clients) irions voir ailleurs.
Avatar de chrtophe chrtophe - Responsable Systèmes https://www.developpez.com
le 15/10/2016 à 11:51
Quelque part, nous (les clients finaux) sommes aussi un peu responsables de la dégradation des conditions de travail et indirectement de ces pratiques. En achetant des produits de telle ou telle marque parce qu'il sont compétitifs, nous cautionnons implicitement les pratiques dans les usines qui les produisent, voir nous les encourageons. On récolte ce que l'on sème en fait. Ici, une boite qui met une grosse pression sur ses salariés pour rester compétitive parce que sinon, nous (les clients) irions voir ailleurs.
Ou peut-on trouver un smartphone non fabriqué en chine maintenant ?

Nous avons le retour de bâton. Et le retour en arrière sera difficile, nous n'avons plus ni les ouvriers compétents, ni les outils de production.

Et puis quand on sors un modèle par an ...

La mondialisation nivelle les prix, les conditions de travail, de qualité par le bas.
Avatar de Jitou Jitou - Membre averti https://www.developpez.com
le 16/10/2016 à 20:08
Gageons que c'est aussi la fin des écrans incurvés chez Samsung, car rien ne ressemble plus à un GNote 7 qu'un même smartphone ayant adopté ce design, le passage à l’aéroport risque d'être difficile.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 17/10/2016 à 13:28
Galaxy Note 7 : Samsung est allé à l'encontre de la routine industrielle et a testé ses batteries en interne,
sans passer par un laboratoire tiers agréé

Si la cause exacte qui provoque les explosions des Galaxy Note 7 reste jusqu’à ce jour indéterminée même si des hypothèses ont déjà été formulées et que des enquêtes sont en cours aux États-Unis ainsi qu’en Corée du Sud, de nouvelles informations sur la procédure de test des batteries de Samsung ont émergé.

Selon le Wall Street Journal, contrairement aux grandes enseignes de l’industrie, Samsung ne s’est pas appuyé sur les laboratoires agréés pour tester les batteries dans ses équipements, mais a choisi de mener les tests en interne. Les autres grandes enseignes aux États-Unis utilisent l’un des 28 laboratoires agréés pour le faire. Ces laboratoires ont reçu la certification CTIA (Cellular Telephone Industries Association), un groupe international qui représente tous les secteurs de communication sans fil.

Les tests sont menés pour s’assurer de la conformité aux standards définis par la IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers), une organisation qui a pour but de promouvoir la connaissance dans le domaine de l’ingénierie électrique.

Les tests sont importants dans la mesure où ils permettent de déterminer si une batterie a tendance à surchauffer lors d’une l'utilisation régulière ou pendant des appels téléphoniques (émission ou réception). Ils s’avèrent également importants pour déterminer si la batterie chauffe pendant la charge ou dans des conditions qui impliquent des températures élevées. Mais Samsung a décidé de ne pas passer par des laboratoires tierces.

D’ailleurs, un porte-parole de Samsung a confirmé cette allégation et a ajouté que l’entreprise n’a pas trouvé de problèmes dans les Galaxy Note 7 originaux et encore moins dans ceux qui ont été déployés en remplacement durant la procédure de tests. La semaine dernière, de nombreux rapports indiquaient que les ingénieurs Samsung n’ont pas pu reproduire l’explosion des Galaxy Note 7 et que, par conséquent, ils sont toujours indécis sur ce qui a pu causer exactement la surchauffe puis l’explosion de l’appareil.

Samsung n’est pas le seul constructeur à effectuer des tests en interne sur les batteries. C’est également le cas de Motorola qui préfère également tester les batteries de ses téléphones avant leur mise sur le marché. La différence réside dans le fait qu’avant de lancer un produit aux Etats-Unis, l’entreprise contacte l’un des laboratoires agréés pour des tests supplémentaires, chose que Samsung n’a pas faite avec le Galaxy Note 7.

L’addition est déjà salée pour le Sud-Coréen : son téléphone phare est interdit dans les avions sur le territoire américain, au Japon mais également au Canada. Dans la foulée, plusieurs compagnies aériennes asiatiques ont décidé de bannir complètement le Galaxy Note 7 de leurs avions. Singapore Airlines a prévenu sur son compte Facebook que « toute personne en possession de l'appareil n'aurait pas le droit d'embarquer ». Il en va de même pour des compagnies aériennes philippines (parmi lesquelles Philippine Airlines et Cebu Pacific Air), la compagnie malaisienne AirAsia, la compagnie indonésienne Garuda ou encore les compagnies taïwanaises China, Airlines et EVA Air. Hong Kong a également interdit de transporter ce smartphone au départ ou à l’arrivée de son aéroport international.

Source : Wall Street Journal
Avatar de blbird blbird - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 17/10/2016 à 15:36
Ce qui veut dire qu'ils ont revendiqué une 2ème série de téléphones, soi-disant exempts du défaut, alors qu'ils n'avaient même pas réussit à reproduire ce fameux défaut? Ils n'en connaissaient donc pas la cause, comment pouvaient-ils être sûr de l'avoir corrigé??

Hallucinant.
Avatar de sylsau sylsau - Membre habitué https://www.developpez.com
le 18/10/2016 à 7:15
Avoir testé en interne les batteries était déjà une première erreur de taille. Renvoyer des appareils sans avoir reproduit le problème initial sur le premier modèle était encore une plus grosse erreur. Leur précipitation dans cette histoire va leur coûter très très cher et devrait signer la fin de la gamme Galaxy Note qui était une vache à lait pour eux. Ils travailleront correctement à l'avenir.
Avatar de yann2 yann2 - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 18/10/2016 à 14:04
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
D’ailleurs, un porte-parole de Samsung a confirmé cette allégation et a ajouté que l’entreprise n’a pas trouvé de problèmes dans les Galaxy Note 7 originaux et encore moins dans ceux qui ont été déployés en remplacement durant la procédure de tests. La semaine dernière, de nombreux rapports indiquaient que les ingénieurs Samsung n’ont pas pu reproduire l’explosion des Galaxy Note 7 et que, par conséquent, ils sont toujours indécis sur ce qui a pu causer exactement la surchauffe puis l’explosion de l’appareil.
Les mecs ils sont forts ! Ils trouvent 0 problème dans la première version et ils trouvent encore moins de problème dans la seconde. Moins de 0 problème du coup ! C'est pas mal je n'ai pas lu la source mais si c'est bien l'expression utilisée par la comm' de Samsung, c'est bien qu'il existait des problèmes dans les batteries.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 20/10/2016 à 12:52
Samsung envisage de se tourner vers son compatriote LG pour la production des batteries du Galaxy S8,
après l'échec du Galaxy Note 7

Le drame qui a entouré la sortie du Galaxy Note 7 a contraint Samsung a opérer des changements qu’il n’avait pas nécessairement prévus avant la série d’explosions des batteries du téléphone. Si la cause exacte du dysfonctionnement entraînant ce malheureux incident n’a pas pu être déterminée, en revanche le problème a pu être circonscrit aux batteries du Note 7. 70% d’entre elles étaient produites par sa filiale Samsung SDI. Ce sont ces batteries qui étaient mises en cause lors du premier rappel. Samsung a donc fait appel au constructeur Chinois ATL (Amperex Technology Limited), spécialisé dans la construction et la vente de batteries, pour fournir en batteries les dispositifs de remplacement. Précisons qu’ATL fournissait déjà une batterie sur trois de la gamme Galaxy Note 7.

Une seconde vague de distribution qui n’aura pourtant pas endigué le problème puisque des rapports indiquant des incidents causés par ces dispositifs de remplacement ont fusé sur internet. Plus tard, un rapport, dont la conclusion a été corroborée par un porte-parole de l’entreprise, a indiqué que, contrairement à ce qui se fait dans l’industrie, Samsung avait opté pour mener lui-même ses tests de conformité des batteries.

Cette fois-ci le constructeur semble avoir retenu la leçon : selon des sources du quotidien sud-coréen Korea Herald, l’entreprise est en négociation avec LG Chem sur la possibilité d’un accord sur la construction des batteries du Galaxy S8, au détriment de sa filiale Samsung SDI et de son partenaire Chinois ATL. Samsung pourrait même envisager des options supplémentaires comme l'a indiqué un porte-parole qui a affirmé que « nous examinons divers fournisseurs, y compris LG Chem ».

LG Chem est une filiale de l'entreprise sud-coréenne LG et qui est spécialisée dans la pétrochimie, la production de batteries électriques et la fabrication de composants automobiles. Comme le note le quotidien, les deux compatriotes ont rarement collaboré sur des projets à cause de la possibilité de fuites techniques. Néanmoins, LG Innotek, une filiale de LG, fournit déjà Samsung en modules de caméras pour smartphones.

Un choix stratégique somme toutes logique. Le constructeur, marqué par l’épisode Galaxy Note 7, veut tout faire pour effacer des mémoires cet incident tragique qui a provoqué des dommages sur des personnes ainsi que sur des biens matériels.

Source : Korea Herald
Avatar de Grogro Grogro - Membre expert https://www.developpez.com
le 20/10/2016 à 13:45
Après les explications fonctionnelles et organisationnelles de la crise plus haut, voici une explication technique : https://www.letemps.ch/sciences/2016...7-prennent-feu
Avatar de yoyo3d yoyo3d - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 20/10/2016 à 14:31
Merci pour l'article technique.. c'est beaucoup plus clair pour moi.
Avatar de seikida seikida - Membre habitué https://www.developpez.com
le 21/10/2016 à 1:53
la cause exacte du dysfonctionnement entraînant ce malheureux incident n’a pas pu être déterminée
--> Ne serait il pas plus sage de determiner la source du probleme avant?
Si le probleme n'est pas la batterie (ou pas que la batterie), mais un autre (ou d'autre) composants ... le probleme ne sera pas regler.
Et donc s'amuser a changer les batteries n'y changera rien.
Avatar de andry.aime andry.aime - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 21/10/2016 à 8:10
Citation Envoyé par Grogro Voir le message
Je suis allé voir la page et puis
Vous avez lu 5% de cet article.
Pour lire la suite, veuillez choisir une option


Citation Envoyé par seikida Voir le message
--> Ne serait il pas plus sage de determiner la source du probleme avant?
Si le probleme n'est pas la batterie (ou pas que la batterie), mais un autre (ou d'autre) composants ... le probleme ne sera pas regler.
Et donc s'amuser a changer les batteries n'y changera rien.
Samsung essaie déjà de déterminer la source du problème. Mais leurs vrais testeurs sont les utilisateurs.
Etape 1: Changer la batterie --> Le problème persiste, retrait de vente
Etape 2: Déplacer l'emplacement du bouton de volume --> Le problème persiste, retrait de vente
Etape 3: Remplacer les haut-parleurs
Et ainsi de suite.
De toute façon, il n'y aura que 2 possibilités: soit ça passe, soit ça casse.
Avatar de Grogro Grogro - Membre expert https://www.developpez.com
le 21/10/2016 à 10:05
Citation Envoyé par andry.aime Voir le message
Je suis allé voir la page et puis
J'ai eu accès à 100% de l'article sans soucis. Supprime les cookies du site.
Avatar de Mingolito Mingolito - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 21/10/2016 à 13:58


Avatar de rawsrc rawsrc - Modérateur https://www.developpez.com
le 21/10/2016 à 22:25
@Mingolito

j'adore, rien que d'imaginer le tête des mecs du marketing qui voient des années de manipulation balayées en un coup de vent à cause de deux planqués derrière leur clavier, c'est jouissif à mort

Samsung => fabricant de téléphones => fabricant de détonateurs => fabricant de bombes => soutien au terrorisme (en pleine ville pour ne rien gâcher loooool)

Bonne chance pour remonter la pente avec leur "feu" Galaxy Note 7
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 22/10/2016 à 0:44
@rawsrc
tu vas rire mais ils produisent bien des détonateur mais pour l'armée sud-coréenne principalement
Avatar de Grogro Grogro - Membre expert https://www.developpez.com
le 24/10/2016 à 9:41
Citation Envoyé par rawsrc Voir le message
Bonne chance pour remonter la pente avec leur "feu" Galaxy Note 7
Bonne chance pour remonter la pente tout court, parce que ça va salement et durablement impacter l'image de marque de tout leurs autres produits. Parce que là, on voit clairement qu'ils ont des process QA franchement défaillants, à cause de leur culture d'entreprise toxique.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 25/10/2016 à 17:27
Galaxy Note 7 : des centaines de propriétaires lancent des poursuites contre Samsung,
et réclament chacun 405 euros en réparation des préjudices subis

Des centaines de propriétaires de Galaxy Note 7 ont décidé de porter plainte contre Samsung à la cour du district de Séoul (Corée du Sud) pour les inconvénients qu’ils ont vécus suite à l’arrêt de la production de ce smartphone. Les plaignants demandent 500 000 won (405,429 euros) par personne en compensation des préjudices subis.

Ko Young-yeel, l’avocat qui les représente a expliqué que les droits de ses clients ont été bafoués lorsque Samsung a décidé d’arrêter temporairement la production de Galaxy Note 7 et leur a demandé d’obtenir des modèles de remplacement. Durant une conférence de presse qui a eu lieu en face de la cour, il a ajouté que « les consommateurs ont également été privés de leurs droits d’obtenir un service après-vente », estimant que Samsung « doit compenser la détresse mentale provoquée par cette situation ». Mais qu’est-ce que les consommateurs lui reprochent exactement ?


Ko Young-yeel,

L’avocat explique que les propriétaires ont dû se rendre plusieurs fois dans les locaux du service après-vente à leurs propres frais et sur leur temps pour des besoins de tests sur les batteries et échanges de produits achetés. Il a également prévenu que le nombre de plaignants pourrait augmenter étant donné que son cabinet reçoit encore des requêtes pour se joindre aux 527 plaignants du recours collectif.

Comme si cela ne suffisait pas, Samsung fait également face à un autre recours collectif cette fois-ci aux États-Unis. Cette plainte a été déposée à la cour du district de Newark (New Jersey) où Samsung est accusé de fraude et de violation de la garantie et de bonne foi. Ceux qui ont déposé la plainte aux États-Unis sont intéressés par le paiement de dommages et intérêts suite à des prétendus mauvais traitements de Samsung à l’égard de ses consommateurs.

Ils sont mécontents du fait qu'ils devaient continuer à honorer les paiements tels que prévus par leurs contrats pendant qu'ils attendaient d’avoir un dispositif Note 7 de remplacement et ne pouvaient pas réellement utiliser leurs téléphones d’origine. Certains d’entre eux ont expliqué avoir attendu des jours, voire des semaines, avant de recevoir des téléphones de remplacement pendant le premier rappel de Samsung du Galaxy Note 7. Dans la ligne de mire de ce recours collectif, le Note 7 n’est pas le seul dispositif visé par la plainte. D’autres appareils à l’instar du Galaxy S6 Active sont concernés. Concernant ce dispositif, Brandon Covert et sa femme ont expliqué que l’appareil a explosé, provoquant des flammes de 13 cm. Ils ont assuré que les Galaxy Note 7 ne sont pas les seuls à avoir été livrés avec des défauts de fabrication au niveau de la batterie et par conséquent ne sont pas les seuls à présenter un risque d’explosion.

D’ailleurs, la plainte a également indiqué que Samsung a reçu et ignoré plus de 30 plaintes ces dernières années qui portaient sur des téléphones qui ont explosé. La première a été déposée en 2011 et la majorité d’entre elles impliquent d'autres modèles de téléphones que le Galaxy Note 7 parmi lesquels le Galaxy S2, S3, S5, S6 et S6 Edge. « Tandis que les batteries ont évolué et sont devenues plus puissantes, les conséquences sont devenues plus importantes. Cette information est réprimée et n'a pas été rendue publique par Samsung. Ils sont bien conscients des dangers de leurs téléphones au-delà du [Galaxy Note 7] », a expliqué Gene Stonebarger, l’un des avocats du couple.

Source : Yonhap News, plainte (au format PDF)
Avatar de Mrsky Mrsky - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 25/10/2016 à 21:58
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
estimant que Samsung « doit compenser la détresse mentale provoquée par cette situation ».
Autant l'action collective ne me choque pas, au contraire je pense que Samsung doit assumer son erreur, mais la c'est pousser meme dans les orties un peu
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 25/10/2016 à 22:15
oui je trouve que c'est un peu exagéré de faire une "class action" contre Samsung..
si le constructeur reprend l'appareil et qu'on se fasse rembourser parce qu'il fonctionne mal d'accord mais après intenter une action en justice c'est un peu de l'exagération..
et puis faire une "class action" contre le moindre problème technique contre un constructeur ça risque de brider la créativité et l'innovation..
à ce moment-là Samsung peut très bien prendre la direction de ne pas innover ni rien sortir comme ça il n'aura pas de procès
Avatar de seikida seikida - Membre habitué https://www.developpez.com
le 26/10/2016 à 7:13
Pas trop d'accord avec toi Mat.M

1er point:
si le constructeur reprend l'appareil et qu'on se fasse rembourser parce qu'il fonctionne mal d'accord mais après intenter une action en justice c'est un peu de l'exagération..
---> Je ne trouve pas que c'est de l'eageration comme tu le dis. Le constructeur aurait du verifier ces appareils avant de les mettre en ventes. Il ne s'agit pas la d'un appareil isole desfectueux mais plus tot de plusieurs modele.

Imaginons que tu sois quelqu'un de tres tres occupe et que tu as un besoin important de ton telephone (telephoner au client, etc...) et que justement a cause de leur erreur, tu dois prendre sur ton temps pour aller au magasin blablater pour expliquer le probleme. Ca peut etre une perte de temps importante et qui sait, qui te ferra perdre un client ou un contrat tres cher.

2ieme point:
à ce moment-là Samsung peut très bien prendre la direction de ne pas innover ni rien sortir comme ça il n'aura pas de procès
S'il decide de faire ca, il ne vendront plus rien car les concurrents eux inoveront.
Il faut tout simplement qu'il test leur appareil avant leur commercialisation.

Ah ce moment la, s'il y a des soucis avec des clients qui demande des dommages et interets, Samsung pourra dire a la societe qui etait sense faire des test sur leur appareil avant leur commercialisation:
"Ecoute mon gars, tu as mal test donc on coupe la poire en deux"

Je ne sais pas comment ca se passe mais il serait meme plus logique que ce soit la societe qui est fait les test de payer car ils ont mal fait leur taff (ils ont etes payes pour ca quand meme).
Avatar de andry.aime andry.aime - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 26/10/2016 à 8:12
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
les droits de ses clients ont été bafoué lorsque Samsung a décidé d’arrêter temporairement la production de Galaxy Note 7 et leur a demandé d’obtenir des modèles de remplacement.
Ils n'ont pas compris que le problème n'est pas encore corrigé? Ils ont accepté un galaxy Note 5? Quelque fois il faut apprendre à patienter pour avoir un bon produit que d'avoir d'autre problème. C'est avec ce genre de bêtise que des accidents qui ne devraient plus y avoir lieu se répètent. Samsung a accepté (bon il est obligé) de rembourser, ce qui est déjà bon.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
L’avocat explique que les propriétaires ont du se rendre plusieurs fois dans les locaux du service après-vente à leurs propres frais et sur leur temps pour des besoins de tests sur les batteries et échanges de produits achetés.
C'est pas dans le clause du contrat que le frais de retour des produits est à la charge du client en cas de problème?

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Il a également prévenu que le nombre de plaignants pourrait augmenter étant donné que son cabinet reçoit encore des requêtes pour se joindre aux 527 plaignants du recours collectif.
Ces charognards d'avocat.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Comme si cela ne suffisait pas, Samsung fait également face à un autre recours collectif cette fois-ci aux États-Unis, Cette plainte a été déposée dans la cour du district de Newark (New Jersey) où Samsung est accusé de fraude et de violation de la garantie et de bonne foi. Ceux qui ont déposé la plainte aux États-Unis sont intéressés par le paiement de dommages et intérêts suite à des prétendus mauvais traitements de Samsung à l’égard de ses consommateurs.
Ah, les américains et leur procès à tout-va, on ne sait plus si c'est vraie ou non.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Ils sont mécontents du fait qu'ils devaient continuer à honorer les paiements tels que prévus par leurs contrats pendant qu'ils attendaient d’avoir un dispositif Note 7 de remplacement et ne pouvaient pas réellement utiliser leurs téléphones d’origine. Certains d’entre eux ont expliqué avoir attendu des jours, voire des semaines, avant de recevoir des téléphones de remplacement pendant le premier rappel de Samsung du Galaxy Note 7.
Samsung vous ait envoyé un remplacement. Peut-être que les retards étaient dus aux tentatives de résolution du problème. Vu que le problème était connu sur nombreux produit, il va pas remplacer directement avec ceux qu'il a en stock.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Dans la ligne de mire de ce recours collectif, le Note 7 n’est pas le seul dispositif visé par la plainte. D’autres appareils à l’instar du Galaxy S6 Active sont concernés. Concernant ce dispositif, Brandon Covert et sa femme ont expliqué que l’appareil a explosé, provoquant des flammes de 13 cm. Ils ont assuré que les Galaxy Note 7 ne sont pas les seuls à avoir été livrés avec des défauts de fabrication au niveau de la batterie et par conséquent ne sont pas les seuls à présenter un risque d’explosion.

D’ailleurs, la plainte a également indiqué que Samsung a reçu et ignoré plus de 30 plaintes ces dernières années qui portaient sur des téléphones qui ont explosé. La première a été déposée en 2011 et la majorité d’entres elles impliquent d'autres modèles de téléphone que le Galaxy Note 7 parmi lesquels le Galaxy S2, S3, S5, S6 et S6 Edge. « Tandis que les batteries ont évolué et sont devenues plus puissantes, les conséquences sont devenues plus importantes. Cette information est réprimée et n'a pas été rendu public par Samsung. Ils sont bien conscients des dangers de leurs téléphones au-delà du [Galaxy Note 7] », a expliqué Gene Stonebarger, l’un des avocats du couple.
30 sur combien de millions produits vendus? Samsung aurait du le prendre comme défaut singulier ou un erreur dans l'utilisation du produit, vu comment certains utilisent leur téléphone.

Effectivement, des constructeurs prennent leurs clients pour des pigeons, mais des fois les clients poussent trop loin.
Samsung aurait dû au moins faire quelque chose de symbolique vu qu'il a remplacé les produits avec d'autres qui ont les mêmes problèmes sans avoir pris le temps de bien faire des tests.

Ce que je n'ai pas compris, pourquoi il n'y avait beaucoup de bruit comme celui ci quand iPhone avait des problèmes majeures (bon, ça n'a pas explosé en tout cas ) et que ce n'était même pas pris en charge par la garantie?
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 26/10/2016 à 10:44
Le préjudice principal, ce n'est pas d'avoir eu un smartphone qui marche mal, mais d'avoir baladé dans sa poche un appareil qui aurait pu exploser à n'importe quel moment. Vous ne croyez pas que rétrospectivement, il y a de quoi avoir des sueurs froides ? Il y a eu des blessés, je vous rappelle...

Mon téléphone sonne, je décroche, le porte à mon oreille, il explose. L'idée ne me remplit pas d'enthousiasme...
Avatar de Zirak Zirak - Inactif https://www.developpez.com
le 26/10/2016 à 11:21
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Le préjudice principal, ce n'est pas d'avoir eu un smartphone qui marche mal, mais d'avoir baladé dans sa poche un appareil qui aurait pu exploser à n'importe quel moment. Vous ne croyez pas que rétrospectivement, il y a de quoi avoir des sueurs froides ? Il y a eu des blessés, je vous rappelle...

Mon téléphone sonne, je décroche, le porte à mon oreille, il explose. L'idée ne me remplit pas d'enthousiasme...
Sauf que rétrospectivement, avoir 400€ de plus sur leur compte, ne changera rien aux sueurs froides. ^^

Que ceux dont le téléphone a explosé, entreprennent des démarches pour se faire indemniser les éventuels dégâts matériels ou frais d'hôpitaux, ça c'est plus que normal, mais réclamer de l'argent car on aurait potentiellement peut-être pu avoir quelque chose, alors qu'en fait on a rien eu et que cela ne nous as pas du tout gêné...

Surtout quand on lit :

Certains d’entre eux ont expliqué avoir attendu des jours, voire des semaines, avant de recevoir des téléphones de remplacement pendant le premier rappel de Samsung du Galaxy Note 7.
Y'en a même qui ont attendu des mois voir des années, pour se faire remplacer un téléphone dont la mise en vente a été arrêté à peine 2 mois après son début de commercialisation...

Si on prend le cas des USA, le rappel officiel des téléphones a commencé mi-septembre, et les appareils de remplacement étaient dispo une semaine plus tard. Donc comment certains ont pu attendre "des semaines" ? Ils ont attendu une semaine (voir 2 max si ils l'avaient renvoyer avant le rappel officiel).

On voit que les plaintes ne sont pas du tout exagérées déjà.
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 27/10/2016 à 19:36
Galaxy Note 7 : les explosions de batteries brulent les bénéfices de Samsung au T3 2016
le résultat d’exploitation de sa branche mobile chute de 96 %

La dernière moitié du troisième trimestre 2016 a été une période de crise pour le numéro un mondial des constructeurs Android. Lancés en fanfare dans certains pays, les Galaxy Note 7 ont été très vite rappelés à la maison alors que des explosions de batteries ont commencé à se multiplier. Après un premier puis un deuxième rappel, Samsung a décidé de mettre fin à la production et à la vente de ses appareils et a ouvert une enquête pour comprendre ce qui s’est passé avec ses Note 7. Comme les analystes se sont empressés de le dire, ce fiasco va coûter cher au constructeur sud-coréen en commençant par le troisième trimestre 2016.

Samsung vient de publier ses résultats financiers pour le troisième trimestre 2016 qui a pris fin le 30 septembre et le constat n’est pas du tout fameux. Le fiasco Galaxy Note 7 a fait couler la branche mobile du constructeur entrainant au passage la baisse du résultat global pour le troisième trimestre. Le chiffre d’affaires de Samsung passe à 47 820 milliards de wons coréens (environ 42,1 milliards $) au troisième trimestre 2016, soit un recul d’environ 7,5 % sur un an. Le résultat d’exploitation quant à lui chute d’environ 30 % sur un an, en passant à 5200 milliards de wons (environ 4,6 milliards $). Pour information, on peut de manière simpliste définir le résultat d’exploitation par la différence entre les produits et les charges d’exploitation.

Avec les explosions de batteries des Galaxy Note 7, le chiffre d’affaires de la branche mobile de Samsung n’a baissé que de 15,3 % sur un an. D’après Samsung, « les expéditions de smartphones sont restées solides en raison de ventes stables continues des dispositifs haut de gamme existants, y compris le Galaxy S7 et le S7 Edge, et une croissance soutenue dans le milieu de gamme avec les séries Galaxy A et J. » Par contre, les coûts liés au rappel des Note 7 ont fait couler le résultat d’exploitation du segment mobile qui est passé de 2400 milliards de wons (environ 2,1 milliards $) à 100 milliards de wons (environ 90 millions $). Cela correspond à une baisse de 96 % sur un an.

L'impact de l’échec des Galaxy Note sur les revenus de Samsung est loin d'être dissipé, mais la société reste optimiste pour le quatrième trimestre 2016 et l'année prochaine. Pour le quatrième trimestre, le constructeur Android s'attend à une augmentation des bénéfices de son activité mobile à un niveau similaire à celui du quatrième trimestre 2015, grâce à des ventes solides de Galaxy S7 et S7 Edge, sans oublier les effets des fêtes de fin d'année où la demande est forte.

Pour 2017, « la société se concentrera sur la réalisation d'une croissance solide de ses résultats grâce à la normalisation de l'activité mobile », explique Samsung dans un communiqué de presse. Samsung compte également sur la « vente de nouveaux produits haut de gamme avec un design qui fait la différence et des fonctionnalités innovantes ». L'entreprise envisage toutefois de « maintenir la rentabilité dans les segments de milieu à bas de gamme grâce à l'augmentation des livraisons de nouveaux modèles ». Comme autre objectif, le Sud-Coréen promet également de travailler pour regagner la confiance des consommateurs. Le tableau suivant donne les résultats financiers de Samsung au troisième trimestre 2016.


Chiffres d’affaires et résultats d’exploitation de Samsung par segment de 2014 à 2016 (en trillions de wons sud-coréens)
Note : CE (Consumer Electronics), IM (IT & Mobile Communications), DS (Device Solutions), DP (Display Panel)

Source : Samsung

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 31/10/2016 à 14:24
Les consommateurs britanniques possédant un Galaxy Note 7 pourraient voir leur assurance habitation invalidée
en cas de dommage causé par l’appareil

Samsung a arrêté la production de Galaxy Note 7 et a demandé à ses partenaires d’arrêter la vente de ses appareils. Aux utilisateurs ayant acheté le smartphone, le constructeur sud-coréen a également demandé de retourner leur Galaxy Note 7 pour l’échanger avec un autre modèle de Samsung. C’est environ 2,5 millions d’appareils qui ont été rappelés depuis le début du mois de septembre après la multiplication des cas de surchauffe et d’explosion de batterie.

En fonction du revendeur, les clients qui ont acheté un Galaxy Note 7 pourront également l’échanger contre un appareil d’un autre fournisseur, et dans certains cas, il y a des incitations financières à retourner les appareils. Il faut également noter que les consommateurs ont la possibilité de se faire rembourser intégralement. Toutefois, certains utilisateurs ne se sont pas encore débarrassés de leur Galaxy Note 7, s’exposant ainsi à des risques de sécurité.

En Europe, environ 45 000 appareils ont été livrés d’après Samsung, et le Royaume-Uni est le pays européen qui enregistre le plus de Galaxy Note 7 vendus. Là-bas également, le nombre d’utilisateurs possédant encore ce modèle reste élevé. L’association des assureurs britanniques a donc décidé de prendre des mesures contre les individus qui possèdent encore ces appareils déclarés à risque et ce sont des dizaines de milliers de familles qui seraient concernées.

« Les clients doivent toujours suivre les instructions de rappel de produit émises par les fabricants », a déclaré un porte-parole de l’association au quotidien britannique Mirror. « Nous nous attendons à ce que les assureurs accordent un délai raisonnable aux personnes pour réagir, mais si un produit est conservé ou utilisé contre les conseils d'un fabricant et cause des dommages, il y a un risque que la couverture d'assurance soit invalidée », a-t-il ajouté. L’association des courtiers d'assurance britanniques partage également le même point de vue : « Si vous utilisez un téléphone ou un appareil que vous devriez savoir être dangereux en raison de la publicité, on pourrait considérer que vous n'avez pas pris de mesures de précautions raisonnables pour éviter les pertes. »

Toutefois, il est possible que certaines personnes n’aient pas entendu la publicité faite autour de ce téléphone pour avertir les utilisateurs des dangers de le posséder. Ce qui peut être le cas des personnes âgées. En cas de dommages provoqués par le téléphone, la couverture ne sera donc pas assurée que s’il est prouvé que « le client a ignoré les avertissements de sécurité alors qu'il avait été sensibilisé », explique l’entreprise AXA. « Cela pourrait être considéré comme un comportement imprudent et peut affecter la réclamation de paiement » de la couverture d'assurance, en cas de sinistre. AXA explique donc que les dommages liés à un Galaxy Note 7 seront examinés au cas par cas, pour essayer de savoir si le client n’était pas informé des dangers de son appareil ou s’il a tout simplement ignoré les avertissements de Samsung.

Source : The Mirror
Avatar de Samsung on fire Samsung on fire - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 31/10/2016 à 17:07
Je suis propriétaire et utilisateur d'une Note 7 que Samsung refuse de reprendre sous prétexte que je ne rentre pas dans leurs cases... Tout ce qui se dit et s'écrit concernant la soi disant politique de sécurité de Samsung concernant les Note 7 est fausse. Tout n'est que faux semblant, et manipulation.
Le fait aujourd'hui encore de continuer à diminuer les performances des téléphones alors même qu'ils disent ne pas savoir ce qui pose le problème, tout en refusant de reprendre les Note 7 est une aberration et scandaleux.
C'est décidé je vais cette fois déposer plainte et raconter mon histoire sur tous les sites possible pour que cette mascarade soit connue du plus grand nombre, une façon aussi de me protéger des dégâts que pourrait poser mon Note 7, puisque apparemment je vais le garder un moment...
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 31/10/2016 à 17:53
Citation Envoyé par Samsung on fire Voir le message
Je suis propriétaire et utilisateur d'une Note 7 que Samsung refuse de reprendre sous prétexte que je ne rentre pas dans leurs cases... Tout ce qui se dit et s'écrit concernant la soi disant politique de sécurité de Samsung concernant les Note 7 est fausse. Tout n'est que faux semblant, et manipulation.
Le fait aujourd'hui encore de continuer à diminuer les performances des téléphones alors même qu'ils disent ne pas savoir ce qui pose le problème, tout en refusant de reprendre les Note 7 est une aberration et scandaleux.
C'est décidé je vais cette fois déposer plainte et raconter mon histoire sur tous les sites possible pour que cette mascarade soit connue du plus grand nombre, une façon aussi de me protéger des dégâts que pourrait poser mon Note 7, puisque apparemment je vais le garder un moment...
Si tu le fait poste des preuves ou alors attend toi à un procès pour diffamation perdus d'avance
Avatar de Samsung on fire Samsung on fire - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 31/10/2016 à 18:04
Citation Envoyé par TiranusKBX Voir le message
Si tu le fait poste des preuves ou alors attend toi à un procès pour diffamation perdus d'avance
Bonjour,

La preuve de quoi ? D'avoir appelé depuis 2 mois pendant des heures en temps cumulé les services de Samsung et d'avoir en ma possession un téléphone payé 850 euros et qui aujourd'hui ne charge plus qu'à 60% ? Pas de risque de diffamation, car malheureusement ce ne sont que des faits bien avérés... Dans cette histoire le problème est bien que Samsung ne s'occupe pas du dossier, et que des milliers de personnes sont dans ma situation.
Je pense que le procès va plus être dans l'autre sens. Je recherche d'ailleurs en plus de ma plainte personnelle à me joindre à une action collective.
Si vous avez des infos je suis preneur.
Avatar de Fabiani Fabiani - Membre averti https://www.developpez.com
le 31/10/2016 à 20:47
Bonjour,

Faut garder son calme , TiranusKBX indique juste que si tu les incendies sur le net tu t'exposes à des représailles, ils
en ont les moyens (avocats et autres), donc faut faire gaffe. D'après ce que je sais, les seules actions collectives ont
débuté en Corée du sud et aux USA.
En France encore rien , mais voici deux liens qui peuvent t'aider :
https://www.quechoisir.org/appel-a-t...note-7-n22823/
http://www.60millions-mag.com/forum/...-7-t32896.html

Salutations.
Avatar de Samsung on fire Samsung on fire - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 31/10/2016 à 21:27
Bonsoir,
Merci pour l'information, j'ai effectivement vu ces articles et je me suis fait connaitre mais il semble que rien se soit en cours à cet instant.
Je vais continuer à chercher.

Cordialement
Avatar de seikida seikida - Membre habitué https://www.developpez.com
le 01/11/2016 à 2:20
Samsung refuse de reprendre sous prétexte que je ne rentre pas dans leurs cases...
---> Tu as bien raison de faire quelque chose. Le Galaxy Note 7 est considere comme dangereux actuellement.
Maintenant idealement, il faudrait que tu puisse prouver tes dires (echange de mails, etc..).

Mais est ce que tu es certain que c'est Samsung qui ne veut pas et non le vendeur aupres de qui tu as achetes le telephone?
(Je me pose la question car si c'est effectivement Samsung tu as forcement des echanges de mails [car je te vois mal aller sur place et leur parler]).
Avatar de Grogro Grogro - Membre expert https://www.developpez.com
le 02/11/2016 à 11:22
Citation Envoyé par Samsung on fire Voir le message
Je suis propriétaire et utilisateur d'une Note 7 que Samsung refuse de reprendre sous prétexte que je ne rentre pas dans leurs cases... Tout ce qui se dit et s'écrit concernant la soi disant politique de sécurité de Samsung concernant les Note 7 est fausse. Tout n'est que faux semblant, et manipulation.
Le fait aujourd'hui encore de continuer à diminuer les performances des téléphones alors même qu'ils disent ne pas savoir ce qui pose le problème, tout en refusant de reprendre les Note 7 est une aberration et scandaleux.
C'est décidé je vais cette fois déposer plainte et raconter mon histoire sur tous les sites possible pour que cette mascarade soit connue du plus grand nombre, une façon aussi de me protéger des dégâts que pourrait poser mon Note 7, puisque apparemment je vais le garder un moment...
Ne porte surtout pas plainte seul, tu vas droit dans le mur ! Prend conseil auprès d'associations de consommateurs.
Avatar de berceker united berceker united - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 03/11/2016 à 13:15
Je voudrais en savoir plus sur le "rentre pas dans leur case" ?
Tu l'as acheté quand, par quel moyen, parce que là, nous avons pas de détail.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 04/11/2016 à 16:11
J'allais poser la même question que berceker_united.

De base, la situation parait dénuée d'ambiguité : Samsung a vendu des appareils non seulement défectueux, mais carrément dangereux, ils ont retiré le produit et demandé explicitement aux clients de les ramener moyennant remboursement, j'aimerais donc beaucoup savoir quels prétextes ils invoquent pour refuser des les reprendre quand on leur ramène !
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 04/11/2016 à 16:35
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Sauf que rétrospectivement, avoir 400€ de plus sur leur compte, ne changera rien aux sueurs froides. ^^

Que ceux dont le téléphone a explosé, entreprennent des démarches pour se faire indemniser les éventuels dégâts matériels ou frais d'hôpitaux, ça c'est plus que normal, mais réclamer de l'argent car on aurait potentiellement peut-être pu avoir quelque chose, alors qu'en fait on a rien eu et que cela ne nous as pas du tout gêné...
Ah ben oui, mais la justice ne sait pas trop comment punir autrement que par des amendes ou des indemnités financières. Si un type meurt parce que son téléphone lui explose en pleine gueule pendant qu'il téléphone, le pognon ne changera rien non plus à sa mort, hein.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil