Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Royaume-Uni : en 2015, Facebook a payé 1000 fois plus d'impôts qu'en 2014,
Après avoir été critiqué de payer trop peu d'impôts

Le , par Michael Guilloux

21PARTAGES

4  0 
Combien paye Facebook en impôts au Royaume-Uni ? En 2014, le numéro un des réseaux sociaux a payé 4327 £ (environ 5367 $) en impôts dans le pays, une très maigre somme pour une entreprise de plusieurs milliards de dollars. Mais comment cela est-il possible ?

Techniquement et conformément aux lois fiscales au Royaume-Uni, Facebook est bel et bien en ordre. Mais comme la plupart des géants américains, la firme de Mark Zuckerberg enregistre la majorité de ses revenus en Irlande, une véritable échappatoire fiscale qui leur permet de payer beaucoup moins de taxes sur les milliards de dollars de profits qu’ils réalisent.

Le montant des taxes payées en 2014 par Facebook a particulièrement attiré l’attention des Britanniques et suscité des critiques de la part de plusieurs militants y compris dans la classe politique. Pour ces derniers, Facebook se dérobe de sa responsabilité morale de payer des impôts dans les pays dans lesquels l’entreprise opère.

En 2015, la taxe payée par Facebook est passée à 4,16 millions £ (5,16 millions $) au Royaume-Uni, soit près de 1000 fois plus qu’en 2014. L’entreprise explique cela par une croissance de ses activités au Royaume-Uni et dit en être fière. « Nous sommes fiers qu’en 2015, nous avons continué à développer nos activités au Royaume-Uni et créé plus de 300 nouveaux emplois hautement qualifiés. Nous payons toutes les taxes que nous sommes tenus [de payer] en vertu du droit du Royaume-Uni », a déclaré un porte-parole de la société.

Il faut encore noter que Facebook va payer beaucoup plus d’impôts en 2016 et les années à venir au Royaume-Uni. L’entreprise a en effet changé sa structure fiscale au Royaume-Uni pour calmer la tempête de protestations à laquelle la société a fait face, en réaction au montant de la taxe payée en 2014. En mars dernier, Facebook a annoncé que ses revenus publicitaires générés au Royaume-Uni seront désormais enregistrés dans le pays plutôt qu’en Irlande. Il s’agit notamment des revenus générés par ses plus grands annonceurs dans le pays.

Ce changement qui a pris effet le 1er avril signifie que la société américaine va commencer à payer des millions de livres sterling de plus en impôts au Royaume-Uni. Dans une note interne, la société a déclaré que ce changement était « plus facile à comprendre » et « reconnaît clairement la valeur que notre organisation britannique ajoute à nos ventes grâce à notre équipe de vente hautement qualifiée et en pleine croissance au Royaume-Uni. » Pour Facebook, cela pourrait également « assurer la transparence ».

Cette mesure ne semble toutefois pas être assez altruiste étant donné que le gouvernement britannique menace de faire payer une taxe de 25 % aux géants de l’IT qui essaient de se soustraire aux paiements d’impôts dans le pays. En janvier dernier, Google a par exemple été sommé de payer 13 millions £ aux autorités britanniques en guise d'arriérés d'impôts.

Avec la décision de Facebook, des doutes planent encore sur le fait que la société paye réellement ce qu'elle doit payer comme taxe au Royaume-Uni. Richard Murphy, directeur de Tax Research UK dit en effet qu'il est difficile de déterminer ce que la société doit au Royaume-Uni. « Les comptes britanniques de Facebook ne représentent pas ses ventes réelles dans ce pays, qui sont en fait enregistrées en Irlande avec leurs valeurs réelles qui ne sont pas divulguées », a-t-il dit.

Source : BBC News

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Belgique : Facebook remporte le Big Brother Award 2016, un prix visant à attirer l'attention des gens sur les violations de la vie privée
L'Allemagne interdit les transferts de données entre WhatsApp et Facebook et somme le réseau social d'effacer les données déjà transmises
Facebook triple ses bénéfices en une année et continue d'attirer de nouveaux utilisateurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/10/2016 à 5:05
à quand une régularisation pour le reste de l'Europe ?
1  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/10/2016 à 6:34
Citation Envoyé par TiranusKBX Voir le message
à quand une régularisation pour le reste de l'Europe ?
Ils en parleront quand l'UK sera sorti de l'UE et qu'il pourront faire passer les paradis fiscaux comme une "relance" de l'économie européenne, permettant ainsi de concurrencer les pays hors UE comme l'UK.
0  0