Rachat de Yahoo : entre piratage et espionnage, Verizon réclame une réduction d'un milliard $,
Estimant une baisse de la valeur Yahoo

Le , par Michael Guilloux

80PARTAGES

9  0 
Comme c’était prévisible, les derniers rapports sur Yahoo pourraient mettre à mal le rachat du fournisseur de services sur internet par le géant des télécommunications Verizon. En effet, d’après le quotidien The New York Post, des sources lui auraient fait savoir que Verizon réclame une réduction d’un milliard de dollars sur son accord en cours pour le rachat de Yahoo.

Yahoo a annoncé son rachat par Verizon en juillet dernier, pour le montant de 4,8 milliards de dollars. Avec cette offre, Verizon va non seulement acquérir le cœur de métier sur internet de Yahoo, mais entrer également en possession de plusieurs propriétés immobilières. Il s’agit d’une opération stratégique pour le géant américain des télécommunications qui avait prévu de conserver la marque Yahoo, mais de placer la société sous sa filiale AOL, rachetée il y a seize mois. L’objectif est de créer, avec Yahoo/AOL, un effet de synergie afin de rivaliser avec Google et Facebook dans le domaine de la publicité en ligne.

Mais avec les derniers rapports sur Yahoo, les choses ne s’annoncent pas bien pour Verizon. Yahoo a tout d’abord annoncé avoir été piraté en 2014, une attaque qui a exposé plus d’un demi-milliard de comptes d’après la société. À cela, s’ajoutent de nombreux témoignages d’anciens employés et responsables de Yahoo, qui mettent à nu les pratiques de sécurité irresponsables de la société sous Marissa Mayer. Et il y a quelques jours, on apprend encore que Yahoo a développé un logiciel pour aider la NSA ou le FBI à espionner les emails reçus par ses utilisateurs, à la recherche de certains termes spécifiques.

Alors que les révélations se poursuivent, les sources du New York Post affirment que Tim Armstrong, le patron d’AOL s’est rendu sur la côte Ouest des États-Unis ces derniers jours, pour s’entretenir avec les responsables de Yahoo. Il est assez contrarié par les mauvaises nouvelles sur Yahoo, affirment les sources. Verizon estimant que la valeur de la firme a diminué, le directeur général d’AOL a donc effectué ce voyage pour réclamer une réduction d’un milliard $ sur le prix du rachat de Yahoo. La réduction réclamée serait une sorte de prime d’assurance qui devrait aider à faire face aux dommages que les scandales sur Yahoo pourraient causer. C’est d’ailleurs ce qu’a suggéré Ross Levinsohn, l’ancien PDG de Yahoo par intérim. « Si j'étais assis à Verizon en ce moment ... juste d'un point de vue business, j'aurais probablement réservé un paquet d'argent à cause de l'accord ou je serais retourné vers Yahoo pour demander une réduction », a-t-il suggéré dans une interview avec CNBC.

D’après les sources, Yahoo de son côté refuse catégoriquement d’entendre la demande de Tim Armstrong, considérant « qu’un deal est un deal » et qu’il n’y aucun recours légal pour changer les termes qui ont été établis dans le contrat.

Mise à jour le 14/10/2016 : Verizon estime que le piratage de Yahoo pourrait avoir un « impact significatif » susceptible de permettre l’annulation du contrat de rachat

S’adressant aux journalistes lors d’un évènement de Verizon Communications à Washington DC, Craig Silliman, l’avocat général de la société, a fait savoir le jeudi que Verizon peut sur une « base raisonnable » demander l’annulation de l’accord de 4,8 milliards $ pour le rachat de Yahoo. « Je pense que nous avons une base raisonnable de croire maintenant même que l'impact est significatif et nous voulons que Yahoo nous démontre l'impact. S'ils croient que ce n'est pas le cas, alors ils auront besoin de nous montrer cela », dit-il.

La grosse violation de sécurité dans laquelle plus d’un demi-milliard de comptes ont été piratés pourrait en effet déclencher une clause du contrat qui permet au géant des télécommunications de renoncer à l’acquisition. La clause en question permettrait à Verizon de se retirer si un nouvel événement « est susceptible d'avoir un effet défavorable important sur l'entreprise, les actifs, les propriétés, les résultats d'exploitation ou la situation financière de l'entreprise. »

Yahoo a déjà fait un briefing à son acquéreur en ce qui concerne le piratage de 2014, mais Verizon a demandé plus d’informations avant de prendre une décision sur l’ampleur de l’impact de la violation de sécurité, explique Silliman. D’après l’avocat général, l’opération de rachat a été déjà approuvée par la Federal Trade Commission des États-Unis, mais devrait encore être validé par la Commission européenne et la Securities and Exchange Commission des États-Unis. De son côté, Yahoo persiste sur le fait que la valeur de son entreprise n’a pas baissé. « Nous avons confiance dans la valeur de Yahoo et nous continuons à travailler pour l'intégration avec Verizon », a déclaré un porte-parole de l’entreprise.

Sources : The New York Post, Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de la réduction demandée par Verizon ?
Les scandales dans lesquels Yahoo est impliqué menacent-ils l’accord avec Verizon ?

Voir aussi :

Yahoo confirme le piratage de plus d'un demi-milliard de comptes, la société attribue l'attaque à un groupe parrainé par un État
Yahoo aurait espionné les emails de ses clients pour le FBI ou la NSA, ce qui aurait causé le départ de l'expert en sécurité Alex Stamos pour Facebook
Après trois ans de bataille judiciaire, Yahoo va continuer à analyser les courriels, les avocats touchent des millions et les plaignants n'ont rien

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Vulcania
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 07/10/2016 à 14:28
D’après les sources, Yahoo de son côté refuse catégoriquement d’entendre la demande de Tim Armstrong, considérant « qu’un deal est un deal » et qu’il n’y aucun recours légal pour changer les termes qui ont été établis dans le contrat.
En gros leur arnaque a réussi, donc pour eux il y a pas de problème ? On dirait des gamins ...
4  0 
Avatar de Kearz
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/10/2016 à 15:13
Attention, je suis pas sur que ça soit une arnaque.
On parle de Yahoo! et c'est des outils qui tournent plutôt bien. Ils ont perdu face à google parce que...google. C'est pas facile de gagner sur le même terrain que l'une des boites (voir la) les plus puissante de la planète.

Quelques milliards pour une boite comme Yahoo! quand on voit certains deal dans l'informatique, je trouve que c'est quand même un deal pas trop trop cher.
Après si Yahoo! était parfait...Ben il serait pas en vente non? Verizon devait se douter qu'il y avait de vice caché. Si tu achète une porsche à moins de 10K€, tu te doutes bien qu'il y a quelques petits problème.
4  0 
Avatar de Vulcania
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 07/10/2016 à 18:06
Citation Envoyé par Kearz Voir le message
Attention, je suis pas sur que ça soit une arnaque.
On parle de Yahoo! et c'est des outils qui tournent plutôt bien. Ils ont perdu face à google parce que...google. C'est pas facile de gagner sur le même terrain que l'une des boites (voir la) les plus puissante de la planète.

Quelques milliards pour une boite comme Yahoo! quand on voit certains deal dans l'informatique, je trouve que c'est quand même un deal pas trop trop cher.
Après si Yahoo! était parfait...Ben il serait pas en vente non? Verizon devait se douter qu'il y avait de vice caché. Si tu achète une porsche à moins de 10K€, tu te doutes bien qu'il y a quelques petits problème.
Certes, mais cacher les problèmes majeurs sous le tapis lors d'une transaction n'est pas pardonnable, peu importe à quel point c'était évident qu'il y avait un problème. Si un vendeur officiel me vend une porsche neuve à 10k€ et qu'un mois plus tard le moteur est mort, ça reste un vice caché.
2  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/02/2017 à 18:21
Pour l'instant, j'estime que la marque Yahoo va complètement disparaitre de la même manière que Netscape et que les investisseurs en seront pour leur frais.

Ils auraient du mettre l'accent sur des services à très forte valeur ajoutée comme Google a su le faire dès l'origine, ce qui leur aurait permis de tirer parti de leur très forte communauté d'utilisateur.
Mais là ils ne proposent aucun services d'un niveau de qualité supérieur à ce qui se faisait dans les années 90, rien qu'un petit groupe de codeur déterminés ne puisse refaire en quelques mois.

Mais pour faire cela, il faut un visionnaire à la tête de l'entreprise, pas une Marissa Mayer qui a une vision uniquement marketing. Cela ne l'empêche pas d'être estimable, mais ce n'est pas la personne qu'il fallait.

Finalement, il ne reste d'un petit zeste de coolitude pour la marque... il aurait fallu rentre obligatoire la projection du film "the social network" auprès des investisseurs et de l'état major.

Qu'on rachète une marque aussi emblématique pour "seulement" 4,8 milliards$ alors qu'Oracle racheta le constructeur Sun pour 7 milliards, permet de mesurer l'immensité du désastre.
2  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/12/2016 à 15:26
Ces employés avaient en effet donné leurs comptes officiels du gouvernement à Yahoo comme adresses de secours.


Je pense qu'une euthanasie est nécessaire à ce stade là...
Utiliser une adresse professionnelle, et pour certain confidentielle, comme secours pour une adresse personnelle...
1  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 01/05/2018 à 16:39
Cela fait environ 1 cts par compte, c'est "très cher" payé.
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web