Microsoft forme une nouvelle division pour le développement de l'intelligence artificielle
Regroupant 5 000 chercheurs et ingénieurs dédiés

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
L’intelligence artificielle est en train de devenir l’un des aspects de la technologie les plus prometteurs de notre temps. C’est donc sans surprise que les géants de la technologie (Microsoft, Google, IBM et Facebook) se sont empressés de mettre en place un partenariat afin de faire avancer et promouvoir l’IA. Un jour après cette annonce, la firme de Redmond a publié un billet de blog annonçant la création d’un nouveau « Groupe d'intelligence artificielle et de recherche » réunissant plus de 5 000 ingénieurs et chercheurs et entièrement tourné vers l'intégration et le développement des IA à travers tous les produits et services de Microsoft.


Harry Shum, vice-président de Microsoft en charge du Microsoft AI and Research Group

La nouvelle division sera dirigée par Harry Shum, un spécialiste de la reconnaissance des images qui avait rejoint Microsoft Research en 1996 avant d’en prendre la tête. Durant 20 ans de carrière, il fut impliqué dans une panoplie de projets au sein de Microsoft, notamment le développement du moteur de recherche Bing. « Microsoft a été impliquée dans l’intelligence artificielle depuis le début de Microsoft Research, et pourtant nous commençons tout juste de découvrir le potentiel de cette technologie », a dit Shum, vice-président de Microsoft en charge du Microsoft AI and Research Group. « Ce changement de Microsoft aujourd’hui reflète l’engagement de la firme pour le déploiement de la technologie intelligente et la démocratisation de l’IA de façon à améliorer nos vies et le monde autour de nous. Nous allons significativement doubler d’efforts pour permettre aux gens et aux organisations d’achever plus avec nos outils, nos logiciels et services et nos puissantes capabilités de cloud computing à échelle mondiale. »

Dernièrement, Microsoft a poussé plus de services intelligents. Pour les utilisateurs, la firme a mis en place Skype translator, Cortana et Tay chatbot. Pour les entreprises et développeurs, Cortana Intelligence Suite a fourni l’option d’ajouter l’apprentissage machine, la reconnaissance visuelle et d’autres capacités similaires à leurs applications. Uber est l’exemple de ces clients qui ont su profiter de ces fonctionnalités. La startup utilise la reconnaissance faciale de Microsoft afin de s’assurer que ses conducteurs utilisent bel et bien leurs propres comptes, en leur demandant de prendre un selfie au début de chaque session avant de la comparer avec la photo d’origine.

Avec ce nouveau groupe de travail, Microsoft veut suivre une approche qui comprend quatre axes de travail pour la démocratisation de l’IA :

  • Les agents. Exploiter l’IA pour profondément changer les interactions Homme/machine à travers des agents comme l’assistant personnel Cortana ou les bots.
  • Les applications. Infuser chaque application avec de l’intelligence (comme Microsoft Pix, SwiftKey ou MileIQ, mais aussi les nouvelles fonctionnalités intégrées à des applications existantes comme Skype ou Office365).
  • Les services. Rendre ces mêmes capacités intelligentes imprégnées dans les applications de Microsoft disponibles pour chaque développeur partout dans le monde (comme Bing Translate, les API de détection des émotions, la reconnaissance visuelle et vocale…).
  • L’infrastructure. Bâtir la plateforme IA la plus puissante du monde avec Azure et la rendre disponible pour tout e monde afin de permettre aux utilisateurs et aux organisations d’exploiter sa puissance. (avec des services de cloud comme Azure qui permettent de calculer très vite avec des structures technologiques adaptées aux besoins).


Durant 25 ans, Microsoft Research a contribué au développement de technologies de pointe qui ont été ouvertement partagées avec l’industrie, les communautés académiques et des groupes de Microsoft. L’organisation a contribué à des innovations technologiques qui ont touché chaque produit et service proposés par Microsoft durant ce temps, de l’Office et Xbox à HoloLens et Windows. « Ma mission a été de prendre Microsoft research, une composante remarquable de la firme, et la transformer en un moteur créateur de valeur pour Microsoft et notre industrie », a dit Shum. « Cette étape aujourd’hui d’aligner la recherche et l’ingénierie et les rendre plus proches va accélérer notre capacité de fournir des expériences informatiques plus personnelles et plus intelligentes pour les gens et les organisations du monde entier ».

Source : Microsoft

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Google, Microsoft, Facebook, IBM et Amazon s'allient pour promouvoir et faire avancer les discussions sur l'IA, un conseil de sécurité de l'IA ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de gstratege gstratege - Membre habitué https://www.developpez.com
le 30/09/2016 à 13:50
De l'argent jeté par la fenêtre
Avatar de marsupial marsupial - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 30/09/2016 à 18:25
Ce consortium sera au sommet de l'innovation avec les étapes suivantes :
Cloud -> objets connectés -> Big Data -> Intelligence artificielle prédictive fort utile pour prendre une décision et en calculer l'impact, la durée et quelles en seront les conséquences pour prévoir l'étape suivante. Un peu comme dans seconde fondation d'Isaac Asimov et les calculs mathématiques appliqués à la "psychohistoire" cher à Hari Seldon.
En moins romancé, un exemple concret d'application, le réchauffement climatique.

En arriver là était d'ailleurs le but non-avoué il y a déjà 30 ans, en tout cas le mien.
Offres d'emploi IT
Développeur Android et/ou iOS
SARL COREXCO - Ile de France - Paris
Ingénieur/Chef de projet analyste produit H/F
GPConseil - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Développeur IoT F/H
Zenika - Bretagne - Rennes (35000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil