Developpez.com

Plus de 14 000 cours et tutoriels en informatique professionnelle à consulter, à télécharger ou à visionner en vidéo.

SnapNames reconnaît avoir truqué ses enchères
Un employé faisait monter le prix des noms de domaines expirés

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
SnapNames reconnaît avoir truqué ses enchères, un employé faisait monter le prix des noms de domaines expirés

Connaissez-vous le milieu du commerce des noms de domaines ? C'est une vraie jungle. Certaines personnes en ont fait un véritable business, ne cessant d'acheter des domaines pour afficher des publicités Yahoo ou Google sur la page liée à ces derniers, puis de regarder tranquillement les bénéfices ainsi gagnés faire leur entrée.

Une autre activité connait également son heure de gloire dans ce domaine : le rachat des noms de domaines expirés.

Pour diverses raisons, les propriétaires de certains noms de domaines les laissent retomber dans le domaine public en oubliant de les renouveler à temps. Tels les vautours guettant une proie agonisante, certaines sociétés spécialisées fondent sur les 20.000 domaines qui se retrouvent chaque jour abandonnés par leurs propriétaires. Ces squatteurs de domaines connaissent, à l'avance, la liste des domaines qui seront ainsi "libérés" et, le jour J, ils se jettent sur les plus populaires d'entre eux (grâce aux infos données par divers outils de statistiques comme Alexa/Compete). S'ils peuvent par exemple engranger ne serait-ce que 10 dollars par an pour un domaine, ils le récupèrent. Et, à grande échelle, ce trafic se révèle extrêmement juteux.

Un autre moyen de gagner de l'argent pour ces compagnies, est de revendre les domaines ainsi acquis aux enchères. La compagnie SnapNames est la plus grande entreprise officiant dans cette activité de nos jours (elle fut rachetée par Oversee.net en 2007 pour plus de 25 millions de dollars, ce qui laisse présager des excellents profits qu'elle peut rapporter).

Dans un communiqué de presse envoyé aujourd'hui, SnapNames vient de reconnaître que des enchères truquées ont eu lieu, elles auraient représenté 5 % du total des enchères s'étant déroulées entre 2005 et 2007, ainsi qu'une plus faible pourcentage (non communiqué) entre 2007 et 2009. Un employé assez haut placé aurait lui-même participé aux enchères, les faisant monter. S'il se retrouvait meilleur enchérisseur sur une vente, il s'arrangeait pour recevoir un remboursement partiel de sa compagnie.

SnapNames s'est donc engagé aujourd'hui à rembourser (avec intérêts) à ses clients ainsi lésés, la différence entre le prix effectivement payé et le prix qu'aurait du connaître la fin de l'enchère si les tricheries n'avaient pas eu lieu.

Que pensez-vous de ce business des noms de domaines expirés ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de - https://www.developpez.com
le 06/11/2009 à 15:00
On devrait mettre ces gens la en taule , ou au moins dissoudre leur boite.

Personnellement, j'essai d'imaginer ce que ce serait si ma boite perdait ne serait ce que 1 semaine son nom de domaine et devrait payer des sommes astronomique pour le récupérer ... 25 personnes au chomages, merci Mr.

Ce n'est même pas un travail c'est un peu comme si on montait des boites dont le principe est de vider les bureau de société existantes. Et qui par la suite leur réclame des tunes pour leur rendre.
Avatar de RustyAngel RustyAngel - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 07/11/2009 à 0:16
C'est juste du racket organisé ET LÉGALISÉ !
Offres d'emploi IT
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil