La première chanson composée par une intelligence artificielle vient de voir le jour
En attendant la sortie d'un album complet en 2017

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
L’intelligence artificielle est le nom donné à la discipline scientifique qui cherche à créer et à simuler l’intelligence. Cette discipline a été toujours un sujet de polémique, puisqu’elle cherche à mettre au point des programmes informatiques capables de réaliser de façon plus satisfaisante des tâches qui sont pour l’instant accomplies par des humains, autrement dit, on cherche à créer des machines capables d’imiter les différents aspects humains comme le raisonnement, la compréhension des langages naturels, la perception visuelle ou auditive, etc. Le développement de l’IA a suscité de nombreuses réactions tant dans les récits de science-fiction que dans les essais philosophiques. Si pour certains enthousiastes, elle constitue un grand pas pour l’humanité, d’autres, au contraire sont inquiets et voient d’un mauvais œil l’avancée rapide de cette technologie.

Et si l’intelligence artificielle devenait vraiment une intelligence créatrice à l’image de l’Homme, capable d’écrire du code, de dessiner des portraits, de réaliser des œuvres d’art, qu’elles soient littéraires, cinématographiques et bien sûr musicales. Dans tous les domaines, l’IA a donné ses fruits ; mais c’est plutôt en musique que les dernières avancées ont été faites, puisque Flow Machines, un projet réalisé par Sony en France, a composé un morceau musical.

Cette chanson a été élaborée par un algorithme développé par le Sony Computer Science Laboratory (CSL) situé à Paris. Flow Machines s’est inspiré des Beatles afin de composer la musique et a été aidée par Benoît Carré pour les paroles et les arrangements. Le but ultime du projet est d’arriver à faire oublier que c’est bien un programme informatique qui est à l’origine de la musique.

Afin de concrétiser cet objectif, le projet s’est appuyé sur l’apprentissage par la machine d’un large répertoire musical mis en place par les chercheurs. Au total, ils ont amassé dans une base de données 13 000 compositions retraçant les principales caractéristiques d’une musique (harmonie, mélodie, etc.). Ensuite, l’IA s’est chargée de parcourir ces partitions afin de les analyser et les assimiler grâce aux systèmes de machine et de deep learning. Le projet s’est appuyé également sur certains logiciels pour rajouter quelques accompagnements, arranger le tout et rajouter les paroles. Flow Machines « est capable de produire des musiques de niveau professionnel » a précisé François Pachet, chercheur et directeur de Sony SCL, « Nous travaillons depuis 2012 sur ce projet, subventionné notamment par le Conseil européen de la recherche ».


Jusque-là, Flow Machines a composé plusieurs chansons dont “Daddy’s Car” qui est inspirée des Beatles et "The Ballad of Mr Shadow" qui est supposée imiter les styles de compositeurs américains comme Irving Berlin et Duke Ellington. Sony CSL a affirmé qu’un album entier va sortir en 2017 pour peut-être entrer dans l’histoire comme le premier album entièrement composé par une intelligence artificielle.

Pour l’instant, Flow Machines n’est pas libre de droits et on ne sait pas si elle le deviendra un jour, ce qui nous amène à poser des questions sur la viabilité des droits d’auteur et la relation entre musique et AI. « Les machines pourront surement créer, mais ne pourront pas savoir si ce qu'elles ont créé est intéressant, car elles n'ont pas de conscience. Le choix humain sera toujours primordial. » Explique François Pachet.

Il faut savoir que Sony n’est pas la première firme à jouer avec l’AI pour composer de la musique, en juin dernier, Google avait créé le buzz en dévoilant son projet Magenta ayant le même objectif. La musique n’était pas à la hauteur certes, mais l’algorithme est entièrement libre, ce qui explique l’engouement qu’a connu le projet.

Source : flow-machines - Le Huffington Post

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Une intelligence artificielle écrit le scénario d'un court-métrage de science-fiction, présenté durant le festival Sci-Fi London


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de kmedghaith kmedghaith - Membre averti https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 10:24
Super bonne nuovelle !!!
A quand la tournée ?
Avatar de blbird blbird - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 10:45
Le conseil européen de la recherche qui finance ca? Il n'y a vraiment pas d'autres choses à financer, sérieusement?
Avatar de nirgal76 nirgal76 - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 10:50
Ca peut pas être pire que du Maitre Gims
Avatar de neuneutrinos neuneutrinos - Membre habitué https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 11:16
Magic system ont déjà implémenté cet algorithme des années auparavant...
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre habitué https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 11:30
Pourquoi utiliser l'IA quand il suffit de reprendre les mêmes accords magiques bien connus dans les usines de fabrications de "tubes"... ?

Avatar de yahiko yahiko - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 11:41
La musique, de part ses structures répétitives, est un domaine où la génération procédurale (que je préfère ici au terme d'IA) est tout à fait susceptible de s'appliquer. Cela fait des années voire décennies que cela existe (eg. http://computoser.com/).
La performance de Sony ici semble avoir été de pousser la sophistication jusqu'aux arrangements, transitions et autres effets sonores, à partir d'une grosse base de données.
Avatar de Askeridos Askeridos - Membre du Club https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 12:22
la chanson est vraiment super
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 14:38
La problématique n'est pas de s'extasier sur les progrès d'une intelligence artificielle mais de se désoler que l'intelligence humaine soit devenue aussi pauvre dans la composition de chansons (texte et musique) même si ça fait la satisfaction de la catégorie des d'jeun'z pour qui culture est une vague référence à un champ de patates.

Allez donc comparez cette chose avec une composition réellement artistique (donc poésie et musique) comme celle d'Anne Sylvestre : La femme du vent


Bon je suis infichu de comprendre le texte de la dite chanson artificielle mais je doute qu'il atteigne des sommets poétiques. Mais comme je ne suis pas fondamentalement anti-ricain, je vous joins aussi une composition de Joan Baez qui représente aussi une belle association entre une musique et un texte (dont je me suis donné la peine de chercher la traduction)


Je crois que les AI et autres actuelles NI peuvent courir pour être capable de composer autre chose que le bruit de fond d'un supermarché.
Avatar de picodev picodev - Membre émérite https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 15:37
Ce qui me désole c'est le côté people de l'information. Waouh ! on a implémenté des algorithmes qui donnent de bons résultats ! Épatant !
J'exagère un peu évidemment.
Bon, on va avoir les réactions des «pro humains» qui vont défendre corps et âme les valeurs supérieures, les vraies valeurs celles qui démontrent que ce que produit l'esprit humain sera toujours supérieur à ce que produit une piètre machine. Le paradoxe étant qu'au final le morceau de musique reste une création humaine, tout autant que la roue.
Mais on va aussi avoir les réaction des transhumanistes qui vont voir une occasion de noter qu'on se rapproche chaque jour un peu plus de la singularité technologique.
Bref, un débat plus ou moins stérile où on s'extasie ou pas sur la simple implémentation d'un outil. Dommage que l'inventeur du marteau n'ait pas eu la chance de vivre à notre époque.
Quoi qu'il en soit, je serais néanmoins curieux de voir les résultats d'un test en double aveugle pour juger de la qualité de ces morceaux. Nous en apprendrions plus sur nous mêmes que sur les recherches en IA ou peu importe le nom qu'on leurs donne.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 19:45
@picodev

Je te rassure les humains peuvent faire bien pire que cette AI. Aussi il serait aisé de faire du rap, c-à-d le niveau zéro de la musique, avec la diction syncopée de n'importe quoi (le manuel de mon smartphone par exemple). Cette problématique est vieille comme la science-fiction depuis les robots d'Asimov, les androïdes de Phillip Dick ("Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?") et les états d'âme de Data de Star Trek.

Mais la créativité, même si elle s'appuie sur une mégachiée de techniques, est et restera humaine.

Parler d'intelligence artificielle fait l'impasse sur le fait que l'on n'a jamais été capable de définir ce qu'était l'intelligence. Et aussi la sagesse qui préoccupait beaucoup les philosophes antiques (c-f la discussion de Socrate avec le bel éphèbe Charmide qui arrivèrent, tous deux, à admettre qu'ils étaient infichus de dire véritablement ce que c'est même si c'était l'idéal à atteindre).

Toutefois le manque d'intelligence est une donnée probante. Jamais une IA fera comme les actuels français : cautionner depuis 40 ans un système politique de bipartisme qui n'aboutit qu'à des mauvais résultats. On imagine la version industrielle : si la pièce fabriquée est défectueuse, alors, continuer.
Offres d'emploi IT
Digital java developer consultant h/f
ALTRAN - Belgique - Bruxelles
Ingénieur logiciel embarqué, firmeware, temps réels H/F
Atos - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Ingénieur développement java jee confirmé
Silkhom - Rhône Alpes - Valence (26000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil