Microsoft : 400 millions de dispositifs Windows 10 et des fonctionnalités de sécurité
Pour booster l'adoption de l'OS et Microsoft Edge en entreprise

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Un milliard de dispositifs sous Windows 10 d’ici la fin de son exercice fiscal 2018, c’est l’objectif que Microsoft a annoncé à la conférence Build 2015, par la voix de Terry Myerson, vice-président exécutif de Microsoft chargé des systèmes d'exploitation. Mais à deux semaines de la date du premier anniversaire de Windows 10 et de la fin de la mise à jour gratuite, le géant du logiciel a admis ne pas pouvoir atteindre son objectif. Mettant en cause son activité de téléphones, Microsoft a expliqué que « cela nous prendra plus que l’année fiscale 2018 » pour atteindre l’objectif de 1 milliard d'appareils Windows 10 mensuellement actifs.

Un mois avant la fin de la mise à jour gratuite, plus de 350 millions d’appareils - PC, tablettes, smartphones, Xbox, Hololens et Surface Hub – tournaient sous Windows 10, soit un peu plus du tiers de l’objectif fixé. Trois mois plus tard, Microsoft a annoncé lors de la première journée de sa conférence Ignite, le 26 septembre, que le dernier Windows enregistre désormais 400 millions de dispositifs mensuellement actifs. Il s’agit du nombre de terminaux ayant été actifs sous Windows 10 au cours des 28 derniers jours. Avec seulement 50 millions de dispositifs en plus en trois mois, il est clair que la croissance de Windows 10 est en baisse et à l’un de ses plus bas niveaux depuis le lancement de l’OS. Ce qui n’est pas surprenant étant donné la fin de la mise à jour gratuite.

Comme Microsoft le laissait entendre depuis plusieurs mois, la firme de Redmond compterait toutefois sur les entreprises pour booster la croissance de Windows 10. Microsoft a donc annoncé de nouvelles fonctionnalités pour Windows 10, notamment au niveau de la sécurité et pour les utilisateurs en entreprise.

La première de ces fonctionnalités a été baptisée Windows Defender Application Guard. Il s’agit d’une fonctionnalité qui lorsqu’elle est activée protège l’appareil de l’utilisateur et le réseau de l’entreprise contre les attaques qui sont lancées via le navigateur. Si l'on note que les navigateurs web sont les principaux vecteurs d’attaques, c’est une fonctionnalité qui va donc intéresser les entreprises pour lesquelles la sécurité est primordiale. Windows Defender Application Guard va isoler Microsoft Edge de la machine de l’utilisateur, c’est-à-dire des fichiers et des processus pour éviter la propagation d’une menace depuis le navigateur.

Concrètement, lorsqu’un utilisateur sur tablette ou PC visite un site non fiable, la fonctionnalité activée va lancer des sessions dans des conteneurs virtualisés, de sorte que si un code malveillant essaie de se propager sur la machine, il ne sera déployé que dans le conteneur, donc isolé du système et du reste. Et quand l’utilisateur quitte sa session Microsoft Edge, le conteneur est détruit avec le code malveillant. D’après Microsoft, Windows Defender Application Guard vise à faire de Microsoft Edge, le navigateur le plus sécurisé pour les entreprises. La fonctionnalité pourrait donc ne pas seulement aider à booster la croissance de Windows 10, mais également celle de son navigateur intégré qui est encore à la traine sur le marché des navigateurs web.

Le petit inconvénient de cette fonctionnalité, mais insignifiant face au défi actuel de la sécurité, est que lorsque l’utilisateur quitte sa session Microsoft Edge, les cookies et les éléments mis en cache sont détruits avec le conteneur, ce qui obligera par exemple l’utilisateur à se reconnecter sur certains sites à sa prochaine visite. Cela peut-être gênant, s’il s’agit de sites couramment utilisés. Mais les administrateurs IT devraient être en mesure d’ajouter les sites de confiance sur liste blanche pour permettre aux utilisateurs de retrouver leur expérience de navigation normale. En effet, pour les sites sur liste blanche, Windows Defender Application Guard ne sera pas activé.


Windows Defender Application Guard est encore en développement, et Microsoft envisage de faire tester la fonctionnalité dans les prochains mois par les membres du programme Windows Insider. La firme prévoit de livrer la fonctionnalité aux entreprises l’année prochaine.

Microsoft a également annoncé à la conférence Ignite que ses outils de détection et de protection contre les attaques avancées, Windows Defender Advanced Threat Protection et Office 365 Advanced Threat Protection, vont désormais partager des informations. L’objectif est de permettre aux administrateurs IT de détecter et de faire face aux menaces de sécurité à travers Windows 10 et Office 365, en moins de temps et de manière plus efficace.

Source : Blog Microsoft, Microsoft Ignite

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Les applications Win32 et .NET arrivent sur le Windows Store, elles devront avoir les mêmes fonctionnalités que les applications Windows universelles
Microsoft Edge : Microsoft annonce que de nouvelles extensions seront bientôt disponibles, notamment uBlock Origin, Ghostery et Turn Off the Lights
Microsoft déploie une mise à jour pour la suppression de l'application « Obtenir Windows 10 » sur Windows 7 et Windows 8.1


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de persé persé - Membre régulier https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 14:37
Faut etre vraiment fou, pour mettre les données de l'entreprise entre les mains de Windows 10
Avatar de Shepard Shepard - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 17:59
J'ai le même sentiment ... Si j'étais patron d'une entreprise, avec tout ce qu'on a entendu sur W10, ce sera simplement "non" ...
Avatar de Aeson Aeson - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 18:03
Tous ce qu on entend ..... ?
Je comprend que tu n es pas patron...

Encore une fois vous pensez que 90% des DSI se trompe mais pas vous.... vous etes les meilleurs et les plus intelligents car vous avez "entendu que..."

Ok... 😂
Avatar de Shepard Shepard - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 18:10
90% ?

En juillet 2016, il y a deux fois plus d'utilisateurs sous W7 que sous W10 (https://en.wikipedia.org/wiki/Usage_...ptop_computers), alors que la mise à jour était gratuite, recommandée, presque forcée pour certains (qui ont dû aller en justice pour récupérer leur W7, l'article est quelque part sur dvp).

Maintenant je sais bien que les entreprises ne font pas la mise à jour trop vite pour être sûr que tout reste compatible, on verra donc bien dans 5 ans quel sera l'état des choses ...
Avatar de Aeson Aeson - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 27/09/2016 à 18:13
A peus pret oui. Les entreprises sou W7 passeront bien a W10. Y a pas d alternative viable.

Et encore une fois il y a des firewal des proxy et d autres moyen de bloquer ou d analyser les flux reseaux. Des preuves c est mieu que des "on entend que..."
Avatar de NSKis NSKis - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 28/09/2016 à 10:35
Citation Envoyé par Aeson Voir le message
Tous ce qu on entend ..... ?
Je comprend que tu n es pas patron...

Encore une fois vous pensez que 90% des DSI se trompe mais pas vous.... vous etes les meilleurs et les plus intelligents car vous avez "entendu que..."

Ok... 😂
Vu que l'on fait dans la statistique à "2 balles"... Si 90% des DSI sont convaincus par win10, quel est le pourcentage de chance que l'auteur de cette estimation est un employé de Microsoft? 100%???
Avatar de Shepard Shepard - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 28/09/2016 à 11:16
Citation Envoyé par Aeson Voir le message
A peus pret oui. Les entreprises sou W7 passeront bien a W10. Y a pas d alternative viable.

Et encore une fois il y a des firewal des proxy et d autres moyen de bloquer ou d analyser les flux reseaux. Des preuves c est mieu que des "on entend que..."
Ben oui, les gens ont utilisé WireShark et autres pour montrer tout ce que le "service de télémétrie" de W10 transmettait ...

Quelques exemples:
- https://edri.org/microsofts-new-smal...l-data-abused/
- https://www.reddit.com/r/Windows10/c...ng_regardless/
- http://fudzilla.com/news/38470-windo...ffs-for-piracy

Microsoft a même admis qu'on ne pouvait pas la désactiver, même en décochant les options qui semblent contrôler cela (http://www.forbes.com/sites/gordonke...s-10-tracking/).

Au fait,

- Google évite autant que possible d'utiliser Windows (https://www.engadget.com/2010/05/31/...-more-windows/)
- Amazon utilise Windows (je suppose qu'une référence ne t'intéresse pas pour ce cas-ci ...)
- Facebook utilise iOS plus que Windows (http://blogs.wsj.com/cio/2015/07/17/...rity-software/)
- Apple utilise iOS (obvious ...)

Donc rien que dans les GAFA, 75% ont trouvé une "alternative viable".
Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 28/09/2016 à 12:06
Citation Envoyé par Shepard Voir le message
Ben oui, les gens ont utilisé WireShark et autres pour montrer tout ce que le "service de télémétrie" de W10 transmettait ...
Oui, mais ils se sont bien gardé de démontrer qu'il existait des services qui en transmettait déjà un volume conséquent sous Vista, W7, W8 et W8.1.
Et même déjà sous XP ça existait lorsque certaines fonctionnalités de débug étaient activées.

Moi, il y a un point que je ne comprend pas. Ok, Windows c'est le mal, ok si les patrons ceci..., ok si les DSI cela ...
Mais depuis 15 ans que j'entends ce discourt, depuis 15 ans que j'entends que Linux est le vrai concurrent de Windows, comment se fait-il que Linux n'a toujours pas réussi à dépasser les 10% de part de marché ?
Et même sur le marché des serveurs il aurait tendance à perdre du terrain au profit de Windows Server

Linux est certainement très bien, mais visiblement pas du tout adapté aux attentes de 90% des utilisateurs qui lui préfèrent Windows.
Avatar de Shepard Shepard - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 28/09/2016 à 12:30
Attends on parle de quoi ?

Parce que globalement, Windows n'est présent que sur 10% des dispositifs. Android est par contre à lui seul est présent sur plus de 50% des dispositifs. (Et Android ... C'est linux ;-) )

Je disais simplement que je ne fais pas confiance à Windows 10 pour stocker des données sensibles (comme mon business, si j'en avais un). Cet avis n'engage que moi, et je n'ai certainement pas la prétention de représenter 100% des utilisateurs
Avatar de Aeson Aeson - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 28/09/2016 à 14:35
Ben oui, les gens ont utilisé WireShark et autres pour montrer tout ce que le "service de télémétrie" de W10 transmettait ..
Lis l'article. Ils parlent de Cortana pas de Windows 10. Cortana peut etre desactivé(e)

La plupart des test sont egalement fais sur des build Insider. Et la ils sont prévenu. keyLogger et le reste....

Parce que globalement, Windows n'est présent que sur 10% des dispositifs
En entreprise c'est 90%

comment se fait-il que Linux n'a toujours pas réussi à dépasser les 10% de part de marché ?
Tu n'as jamais entendu parlé de la Mafia Microsoft ?? C'est l'excuse préferée des penguins

Et même sur le marché des serveurs il aurait tendance à perdre du terrain au profit de Windows Server
En entreprise Windows fait egalement 90 %. Minux est majoritaire dans le Cloud, calculateur et Iot.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil