Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'administration Obama propose des règles à respecter par les constructeurs de voitures autonomes
Qui ont le potentiel de sauver des milliers de vie

Le , par Stéphane le calme

21PARTAGES

7  1 
Dans une tribune parue dans le Pittsburgh Post-Gazette, le président américain Barack Obama s’est exprimé au sujet de la réglementation des voitures autonomes.

« Actuellement, trop de gens meurent sur nos routes - 35 200 rien qu’au courant de l’année dernière - et 94 % de ces cas proviennent des erreurs ou des choix des humains. Les véhicules automatisés ont le potentiel de sauver des dizaines de milliers de vie chaque année. Et maintenant, pour trop de citoyens seniors ainsi que des Américains ayant un handicap, conduire n’est pas une option. Les véhicules automatisés pourraient changer leur vie ».

Certaines entreprises technologiques et constructeurs automobiles traditionnels ont entrepris d’investir dans la voiture autonome. Uber a commencé ses tests à Pittsburgh, en Pennsylvanie, tandis que son rival Lyft travaille avec General Motors sur le développement d'un réseau de véhicules autonomes.

Mais les décès dans les accidents impliquant des voitures de Tesla Motors en Chine et en Floride ont soulevé des questions sur l'état de préparation de la technologie autonome. Dans le cas de la Floride, il a été confirmé que la technologie Autopilot de Tesla était activée, alors que dans l'incident Chine, Tesla a indiqué qu'il ne dispose pas de données suffisantes pour établir que la technologie était engagée. La société a depuis lors mis à jour la technologie Autopilot.

« Voilà pourquoi mon administration déploie de nouvelles règles autour des véhicules automatisés - orientations que les fabricants qui développent des voitures autonomes doivent suivre pour assurer notre sécurité. Et nous leur demandons de signer une liste de contrôle de sécurité axées sur 15 points qui montre non seulement au gouvernement, mais également à tous les Américains intéressés, comment ils les respectent.

Nous donnons également donner des orientations aux États sur la façon de réglementer judicieusement ces nouvelles technologies, de sorte que quand une voiture autonome va de l'Ohio à la Pennsylvanie, ses passagers puissent être sûrs que les autres véhicules seront déployés de façon aussi responsables et aussi sûre », a déclaré le président.

Néanmoins, il a reconnu que « la réglementation peut aller trop loin. Il arrive que le gouvernement s’y prenne mal lorsqu’il est confronté à une évolution rapide des technologies. Voilà pourquoi cette nouvelle politique est flexible et conçue pour évoluer en fonction des nouvelles avancées ».

« Le gouvernement et l'industrie ont la responsabilité de veiller à ce que (la perte de confiance du public dans le degré de sécurité des nouvelles technologies) n’arrive pas. Et ne vous méprenez pas : si une voiture autonome n’est pas sécurisée, nous avons le pouvoir de la faire sortir de la route. Nous ne manquerons pas de protéger la sécurité du public américain », a prévenu le président.

Bien que les entreprises ne sont pas tenues de suivre les orientations telles que définies par l’administration Obama (ces règles font appels au volontariat et n’ont pas de caractère coercitif), Anthony Foxx, le secrétaire du NHTSA (National Highway Transportation Safety Administration, l’agence fédérale américaine des États-Unis chargée de la sécurité routière et qui dépend donc du Département des Transports des États-Unis), a indiqué qu’il pense que les entreprises vont s’y soumettre : « il va de leur intérêt de se soumettre aux règles rigoureuses que nous établissons ici » pour gagner la confiance à la fois des régulateurs et du public, a-t-il estimé.

L’agence a accepté de répondre sur un délai de six mois aux demandes d’exemptions des normes existantes pour les véhicules autonomes. Historiquement, ces réponses peuvent prendre des années. « En règle générale, nous aimerions dire une voiture doit répondre à la norme “ X ” d'une certaine façon. Nous reconnaissons qu'il y va y avoir différents types d'innovation qui nous seront proposés, et nous avons l'intention d'évaluer chacune en ses propres termes », a expliqué Foxx.

De plus, l’agence a déclaré qu'elle permettrait d'accélérer à 60 jours les demandes d'interprétation des règlements et des lois existantes telles qu'elles sont applicables aux véhicules autonomes.

Pour Bryant Walker Smith, un ancien ingénieur de transport qui enseigne le droit des transports et de la technologie à l'Université de Caroline du Sud, l'attitude de l'agence est encourageante dans le sens où elle veut être plus rapide et plus flexible.

« Nous reconnaissons être loin de la ligne d’arrivée concernant la réglementation des véhicules autonomes. Mais nous espérons que ce framework va tenir et évoluer sur le long terme », a espéré Foxx.

Source : Tribune Barack Obama, CBS News

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Iradrille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/09/2016 à 16:29
Au final ça se résume à : "Tant que vous partagez les données nous permettant de tracker h24 tout conducteur, vous pouvez faire ce que vous voulez."
Yep ça va améliorer la sécurité sur les routes. C'est sur.

Ya au moins deux règles qui devraient être mises en place :
- Le conducteur doit pouvoir reprendre instantanément le contrôle du véhicule; et à tout moment (ça, c'est peut être déjà en place)
- Le système de contrôle ne doit avoir aucun lien avec l’extérieur : pas de connexion Internet ou autre (pour éviter à un petit malin de prendre le contrôle de tous les véhicules simultanément et de tous les envoyés dans le décors).
3  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 26/09/2016 à 14:14
Citation Envoyé par Iradrille Voir le message
- Le système de contrôle ne doit avoir aucun lien avec l’extérieur : pas de connexion Internet ou autre (pour éviter à un petit malin de prendre le contrôle de tous les véhicules simultanément et de tous les envoyés dans le décors).
Va falloir que je retrouve le lien mais il y a déjà eu une demande d'interpole pour que justement, les forces de l'ordre puisse faire cela.
Un suspect prend la fuite et hop, les flics prennent le contrôle de la voiture à distance et la font s'arrêter sur le bas côté.
Elle est pas belle la vie ?
2  0 
Avatar de Iradrille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/09/2016 à 3:55
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Va falloir que je retrouve le lien mais il y a déjà eu une demande d'interpole pour que justement, les forces de l'ordre puisse faire cela.
Un suspect prend la fuite et hop, les flics prennent le contrôle de la voiture à distance et la font s'arrêter sur le bas côté.
Elle est pas belle la vie ?
Même avec un système parfaitement sécurisé (et ça, j'y crois pas une seconde), il y a toujours le risque d'une attaque physique : prendre un flic en otage et le forcer à foutre la merde / flic pourri.

C'est tellement naif de croire que tout se passera bien :/
Je comprend vraiment pas comment on peut justifier de mettre tout le monde en danger pour mieux les tracker arrêter les voleurs de voitures.
2  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/09/2016 à 9:39
Chez nous malheureusement on ne peut même pas expérimenter sur les voitures autonomes. Et pourtant, il y a des compétences et des projets dans de nombreuses écoles d'ingés (à l'UTBM par exemple). Mais même expérimenter la bagnole sur un parking vide, c'est interdit.
0  0 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/09/2016 à 15:04
Malheureusement, cela fait très longtemps que la France a quitté le train de l'innovation et n'est qu'un pays suiveurs avec 10 à 30 ans de retards faute de législation.
Dans la plupart des domaine la France a le droit d'expérimenter a conditions qu'elle garde un train de retard (Cellule souche, Intelligence artificielle, Cyber-sécurité, Drones, Automatisation, Industrialisation...) au nom de l'éthique, de la sécurité, de la vie privée, de l'emploi...
0  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 21/09/2016 à 15:24
Citation Envoyé par abriotde Voir le message
Dans la plupart des domaine la France a le droit d'expérimenter a conditions qu'elle garde un train de retard (Cellule souche, Intelligence artificielle, Cyber-sécurité, Drones, Automatisation, Industrialisation...) au nom de l'éthique, de la sécurité, de la vie privée, de l'emploi...
tu oublies le sacro-saint principe de précaution
0  0