JavaOne 2016 : Oracle veut moderniser Java EE 8 pour le cloud et repousse sa sortie à fin 2017
Java EE 9 devrait être disponible un an plus tard

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Mise à jour le 22/09/2016 - JavaOne : Oracle veut orienter Java EE 8 vers le cloud et repousse sa sortie à fin 2017, Java EE 9 devrait être disponible un an plus tard

Comme annoncé il y a un mois, Oracle va reporter la sortie de Java EE 8. Cette version qui devait être disponible à la mi 2017, va finalement sortir en fin 2017. C'est ce qu'a affirmé Anil Gaur, vice-président du groupe chargé de Java EE et WebLogic Server, lors de la conférence JavaOne 2016 à San Francisco, qui a débuté le 18 septembre pour se terminer le 22 septembre.

Comme on pouvait le pressentir également, à partir de Java EE 8, Oracle veut moderniser sa plateforme pour le cloud et les microservices. Java EE a été écrit pour aider les entreprises à construire des sites Web et applications sur des serveurs d'applications. Mais les besoins des entreprises ont changé au fil des années. Oracle est convaincu que la prochaine génération d'applications sera exécutée dans le cloud et non sur des serveurs d'applications. Avec cette évolution vers le cloud, la firme ne veut pas que les développeurs Java ne soient plus utiles dans ce nouveau monde, d'où cette nouvelle orientation. Java EE 8 devrait donc fournir des fonctionnalités basiques pour les organisations ciblant les conteneurs et le cloud ; lesquelles fonctionnalités seraient renforcées avec la sortie de Java EE 9 qu’Oracle prévoit de livrer un an plus tard.

Comme l’annonçaient déjà les derniers mouvements contre Oracle dans le but d’accélérer le développement de Java Enterprise Edition (Java EE), Oracle ne pourra pas respecter sa promesse de livrer Java EE 8 dans les délais prévus, c’est-à-dire, dans la première moitié de l’année 2017. C’est ce que ressort du compte rendu d’une réunion du Java Community Process (JCP), qui coordonne l'évolution du langage Java et des technologies qui lui sont associées.

Au cours de cette réunion, Anil Gaur, le vice-président du groupe chargé de Java EE et WebLogic Server, a donné un bref exposé oral sur la nouvelle stratégie Java EE d'Oracle. D’après lui, le style de programmation des entreprises est en train de changer, avec de plus en plus d’applications qui sont déployées dans des environnements de cloud computing. Selon le compte-rendu publié sur le site de JCP, Anil Gaur aurait expliqué que « plutôt que des appservers traditionnels qui font tourner plusieurs applications, les applications sont maintenant distribuées et déployées dans le cloud via des runtimes modulaires dédiés à une seule application ou un service. »

Le vice-président d’Oracle chargé de Java EE souhaite que « l'avenir de Java EE soit viable pour la prochaine génération d'applications. » Il estime donc que la plateforme « a besoin d’un nouveau modèle de programmation orienté vers la programmation de style réactif pour la construction d'applications distribuées à grande échelle ». Oracle souhaite également voir de nombreuses fonctionnalités disponibles pour la plateforme et pour cela, le géant des bases de données dit être en discussion avec de grands fournisseurs de Java EE. Parmi ces fonctionnalités, on peut citer HTTP/2, Config, O-Auth, Open ID Connect, etc. Dans le but d’ajouter toutes ces nouvelles fonctionnalités, Anil dit que la date de sortie prévue pour Java EE 8 va changer, donc sera repoussée. Mais la nouvelle date n’a pas encore été fixée. Oracle prévoit de fournir de plus amples détails à la conférence JavaOne qui aura lieu le mois prochain.

Si Oracle veut rassurer la communauté au sujet de ses plans pour Java EE, pour les défenseurs de la plateforme, notamment Reza Rahman, l’un des chefs de file de Java EE Guardians, le plus important, c’est de livrer Java EE 8 le plus vite possible. Les autres fonctionnalités pourront venir après. « Toutes les autres nouvelles fonctionnalités qu’Oracle a à l'esprit pourraient être rapidement incluses par la suite dans les versions à venir. Je pense que cela pourrait satisfaire le plus les besoins de la communauté. » Dit-il.

Probablement la bonne nouvelle qui ressort de cette réunion du JCP, Oracle prévoit aussi de raccourcir les cycles de livraison des éditions de Java SE, qui vont passer de jusqu'à trois ans ou plus à une version par an. D’après le compte rendu, cela implique toutefois « qu'ils ne vont pas nécessairement savoir à l'avance quelles sont les fonctionnalités qu’une version particulière pourrait contenir ».

Source : Java Community Process

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Google vs Oracle : Google Play sur Chrome OS remet-il en cause le fair use ? Oracle demande à présenter son nouvel argument au jury
Oracle brise le silence et rassure au sujet de Java EE, la firme pourrait dévoiler un nouveau plan pour la plateforme à la JavaOne en septembre
Des partisans de Java EE soutenus par Red Hat et IBM décident de poursuivre leur propre développement de la plateforme indépendamment d'Oracle


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 23/08/2016 à 17:49
Oracle multiplie les retards, concernant Java. Pas bon...
Avatar de gros_bidule gros_bidule - Membre du Club https://www.developpez.com
le 20/09/2016 à 9:27
Bof, ce n'est pas comme si l'industrie était passée à Spring, Akka etc depuis des lustres
Certains subissent encore Java EE et ses monstrueux serveurs d'appli à la JBoss ou Websphere ?
Avatar de Népomucène Népomucène - Modérateur https://www.developpez.com
le 20/09/2016 à 9:40
Oracle est convaincu que la prochaine génération d'applications sera exécutée dans le cloud et non sur des serveurs d'applications
Si cela est vrai, alors il y a probablement un énorme chantier à prévoir et repousser les délais de sortie ne serait pas étonnant.

Maintenant, je vois bien ce que c'est qu'une application JSF exécutée dans GlassFish (par exemple) accessible par internet ;
mais alors quelle est la particularité des applications "exécutée dans le cloud" ?
Avatar de Cyäegha Cyäegha - Membre régulier https://www.developpez.com
le 20/09/2016 à 10:26
Citation Envoyé par gros_bidule Voir le message
Bof, ce n'est pas comme si l'industrie était passée à Spring, Akka etc depuis des lustres
Certains subissent encore Java EE et ses monstrueux serveurs d'appli à la JBoss ou Websphere ?
N'oublies pas que les utilisateurs de Spring & co. ont souvent toujours besoin d'un certain nombre de technos JEE (Servlet, JMS, JPA, et j'en passe... selon les cas d'utilisation). Pour eux, je pense que ce retard est une vrai mauvaise nouvelle : il va encore retarder les évolutions des technos qu'ils utilisent (Servlet 4 par exemple) au profit d'une nébuleuse stratégie "JEE pour le cloud" d'Oracle qui ne leur fait ni chaud ni froid...
Avatar de Lutarez Lutarez - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 20/09/2016 à 10:49
Citation Envoyé par gros_bidule Voir le message
Certains subissent encore Java EE et ses monstrueux serveurs d'appli à la JBoss ou Websphere ?
Tout les jours au travail malheureusement... Ce foutu JBoss me donne pas mal de cheveux blancs :'(
Avatar de robert.gagnon robert.gagnon - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 20/09/2016 à 16:08
donc java 9 pour la fin de 2018... ish c'est loin ça
Avatar de Aeson Aeson - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 20/09/2016 à 16:10
C'est le moment pour passer a .Net / .Net Core

ok je sors
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 01/12/2016 à 12:59
Java EE 8 : Oracle veut transférer la spécification MVC à une autre organisation
les JSR pour Management 2.0 et JMS 2.1 seront supprimés

Cette année, Oracle a fait l’objet de nombreuses critiques à cause d’une négligence constatée de la plateforme Java. La vague de critiques a commencé en fin 2015, lorsqu’Oracle a commencé à se séparer de développeurs importants pour la communauté Java en même temps que des échanges de mails abordant « l’obsolescence programmée » de la plateforme ont fait surface.

Suite à sa défaite contre Google dans le procès autour des API Java, Oracle a également retiré discrètement des fonds destinés au développement de Java et Java SE. Ce fait a été mis au jour après que certains développeurs Java imminents, soutenus par des organisations, ont décidé de poursuivre leur propre développement de Java EE ; une décision prise avoir constaté une interruption soudaine de l’activité d’Oracle autour de Java EE.

Oracle a donc fini par briser le silence pour essayer de taire les critiques. Le géant des bases de données a affirmé son engagement vis-à-vis de la plateforme Java, mais sa vision avait bel et bien changé pendant tout ce temps de silence. Le nouvel objectif d’Oracle de devenir leader du cloud a demandé une nouvelle orientation de Java EE, ce qui, selon la firme, nécessite de repousser la sortie de Java EE 8 prévue initialement pour la mi-2017, à la fin de l’année prochaine.

Comme annoncé à la JavaOne 2016 par Anil Gaur, vice-président du groupe chargé de Java EE et WebLogic Server, à partir de Java EE 8, Oracle veut moderniser sa plateforme pour le cloud et les microservices. Java EE a été écrit pour aider les entreprises à construire des sites Web et applications sur des serveurs d'applications. Mais les besoins des entreprises ont changé au fil des années. Oracle est convaincu que la prochaine génération d'applications sera exécutée dans le cloud et non sur des serveurs d'applications. Avec cette évolution vers le cloud, la firme ne veut pas que les développeurs Java ne soient plus utiles dans ce nouveau monde, d'où cette nouvelle orientation.

Java EE 8 devrait donc fournir des fonctionnalités basiques pour le cloud, alors que d’autres fonctionnalités de la plateforme devraient également payer les frais de la nouvelle direction empruntée par Oracle. C’est le cas du MVC qui serait moins pertinent dans un environnement cloud. Oracle étudie donc la possibilité de transférer la spécification à un autre membre de la communauté ou une organisation pour le développer en tant que composant autonome pour Java. Le Modèle-Vue-Contrôleur (MVC) est un modèle courant dans les frameworks Web, où il est utilisé principalement par des applications basées sur HTML. Le Modèle se réfère aux données de l'application, la Vue à la présentation des données de l'application et l’interface utilisateur, et le Contrôleur à la partie du système responsable de la logique de contrôle, la gestion des événements et la synchronisation.

Dans un billet de blog, l’évangéliste Java EE David Delabassee, qui a fait l’annonce, ajoute encore que la société retire officiellement les JSR (Java Specification Requests) pour l’API Management 2.0 (JSR 373) et JMS 2.1 (JSR 368). L'API Java Message Service (JMS) est une API Java permettant d'accéder aux systèmes de messagerie d'entreprise à partir de programmes Java dans les environnements Java EE et Java SE. Elle fournit un moyen pour les programmes Java de créer, d'envoyer, de recevoir et de lire les messages d'un système de messagerie d'entreprise. En ce qui concerne l’API Management 2.0, elle vise à « remplacer les API Management EJB actuelles et définir de nouvelles interfaces REST pour décrire les objets gérés. Cela devrait accroître l'interopérabilité et la facilité d'utilisation de la nouvelle interface, grâce à la large palette d'outils et de bibliothèques HTTP existants », est-il indiqué sur le site du Java Community Process (JCP).

« Ces changements sont cohérents avec la feuille de route révisée de Java EE présentée à la JavaOne 2016, dans laquelle Oracle a proposé de supprimer ces JSR de Java EE 8 », explique Delabassee. Il explique encore que ces changements reflètent aussi les feedbacks de la communauté Java dans un sondage dans lequel la société a demandé aux membres quelle est la priorité qu’ils accordent à un ensemble de fonctionnalités de la plateforme Java EE. « Management, JMS, et MVC ont été positionnés au bas du classement de toutes les technologies sur lesquelles a porté l'enquête », dit-il. « Nous publierons bientôt une mise à jour décrivant les résultats globaux de l'enquête et les prochaines étapes pour Java EE 8 », a-t-il ajouté.

Source : Oracle

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Les fonctionnalités retirées vous semblent-elles utiles ?

Voir aussi :

JDK 10 : le projet pour l'implémentation de la plateforme Java 10 est ouvert, qu'attendez-vous de cette nouvelle version ?
Le JDK 9 va supporter la compilation anticipée (AOT) en commençant par les systèmes Linux 64-bit exécutant Java 64-bit
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 01/12/2016 à 13:37
Oracle joue les apprentis sorciers avec Java EE. C'est pas bon...
Avatar de sekaijin sekaijin - Expert éminent https://www.developpez.com
le 10/12/2016 à 10:40
pour ce qui est de l'api management
le passage de RMI à ResT est une bonne chose. Cela était devenu assez insupportable.

J'utilise Jolokia https://jolokia.org/ qui publie les MBean de la JVM via une API rest

Pour ceux qui veulent voir ça de façon plus conviviale regardez hawtio http://hawt.io/ qui utilise jolokia pour présenter une interface d'admin de la jvm

Quant à l'abandon de MVC, quand je voit la quantité industrielle d'implémentation de MVC dans la JEE qui divergent de l'API JEE (JSR) je me dis que cela fait bien longtemps que le divorce entre java et communauté est consommé.

Par contre si je pense que l'API JMS avait besoin d'évoluer pour prendre en compte les nouveautés (avec des années de retard), je trouve dommage sa disparition.
en effet sa présence permettait à minima d'utiliser une messagerie sans en connaitre l'implémentation.
Bien que très souvent vu que l'API JMS n'a pas évolué en temps est en heure nous sommes contraint pour des raisons de performance d'utiliser une implémentation particulière. il est très fréquent d'avoir dans le code une option permettant de revenir à JMS. Cela permet de proposer le support d'une ou deux messagerie en utilise l'API propriétaire et de bénéficier des perf, mais aussi via JMS de supporter toutes les messageries JMS (éventuellement avec une baisse de perf).

Maintenant reste à savoir ce que vont devenir ces APIs. soit la communauté en a réellement besoin et un groupe va se former pour standardiser le domaine soit elle n'en a pas le besoin fort et on ira vers un éparpillement.

mais les écosystèmes ne supportent pas le vide. il y aura forcément un changement.
A+JYT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil