10 millions de dollars par personne ! La valeur moyenne de l'acquisition d'une compétence en entreprise
Dans le domaine de la voiture autonome ?

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
L'ouverture de formations de ce type est-elle justifiée ?
En 2007, le chercheur en informatique Sebastian Thrun et directeur du Stanford Artificial Intelligence Laboratory (SAIL) a commencé à travailler sur les voitures autonomes de Google. « Je peux vous certifier que plusieurs PDG seniors d’entreprises américaines de renom dans l’industrie de l’automobile m’auraient serré la main et se seraient détournés parce que je n’en valais pas le détour », a déclaré Sebastian lors d’un entretien avec Recode.

Si l’industrie ne considérait pas que ce domaine pouvait avoir des débouchés (financiers et autres) suffisamment intéressants pour justifier un investissement massif à cette période, moins d’une décennie plus tard les entreprises voulant être les pionnières dans la voiture autonome se multiplient, sans doute pour pouvoir se faire très vite une bonne place dans un marché à venir. Cela demande des compétences très prisées par les entreprises.

Thrun rappelle que « Uber vient d'acheter une startup qui n’a même pas encore un an [Otto] et qui a 70 employés pour près de 700 millions de dollars ». Et de continuer en disant que « GM a dépensé un milliard de dollars pour l’acquisition de Cruise. Il s’agit là surtout d’acquisitions de talents. De nos jours, le taux en vigueur pour l’acquisition de talents est de 10 millions de dollars ». Thrun définit ce taux d’acquisition par personne, un taux qui est susceptible de croître avec le temps, mais également la demande.

À présent, Thrun qui est surnommé par certains comme étant le « père des voitures autonomes » (notamment après avoir dirigé le développement du véhicule robotisé « Stanley » qui a remporté le DARPA Grand Challenge 2005, et qui est exposé au musée national d'histoire américaine) et qui est désormais fondateur et PDG de la startup Udacity, veut voir se réaliser ce qu’il a commencé avec Google. « Je suis entouré d’entreprises qui recherchent désespérément des talents », a-t-il indiqué. « Les acteurs non traditionnels rejoignent le terrain et ils sont tous en train de constituer des équipes importantes. Mais l’éventail de compétences nécessaires pour concevoir une voiture autonome est un ensemble multidisciplinaire [et] ce large ensemble de compétences n’est tout simplement pas là ».

Pour répondre à cette demande, Udacity propose le programme « nanodegree » qui vise à enseigner aux ingénieurs la conception et la programmation d’une voiture autonome sur une période de neuf mois. En collaboration avec ses quatre partenaires, Udacity a conçu le programme autour d’une seule question : que faudrait-il pour que ces diplômés trouvent un emploi dans l'une des entreprises partenaires ? Les « professeurs », qui font partie du personnel de Udacity ou alors des experts de sociétés partenaires (notamment Didi Chuxing, Mercedes-Benz, Nvidia et Otto), collaborent pour créer des projets sur lesquels les étudiants Udacity vont travailler. L’un des projets sur lesquels les étudiants vont travailler requiert de concevoir des technologies automatisées sur une voiture Udacity.

Udacity compte ne prendre que 250 étudiants à ce programme et a déjà reçu plus de 4000 candidatures en ligne depuis sa disponibilité il y a quelques jours. Udacity compte cependant étendre son programme dans le futur. Il faut dire que, dans un sens, il s’agit là d’une nouvelle problématique pour l’industrie automobile.

Axel Gern, le responsable de l’équipe Mercedes Benz dédiée aux voitures autonomes, a travaillé sur les procédés automatiques pendant 18 ans. Il a confié qu’il n’a pas vu autant de demandes en talents dans les voitures automatiques depuis ces deux dernières années. « Il y a beaucoup de compétition dans le domaine », a souligné Gern, « mais le nombre de personnes que vous pouvez employer à la sortie de l’université dans ce domaine est limité. Vous recherchez des experts en vision informatique, robotique, systèmes intelligents, intelligence artificielle, etc. ».

Source : Recode

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

L'intelligence artificielle est susceptible de supprimer 6% des emplois aux États-Unis d'ici 2021, selon une estimation de Forrester

Projet Titan : Apple n'envisagerait plus de produire sa propre voiture autonome, des sources évoquent des départs de nombreux responsables

Les voitures autonomes bientôt à l'assaut des villes de France ? Le gouvernement autorise leur expérimentation sur les voies publiques


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de SuperLow SuperLow - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 19/09/2016 à 20:06
L'offre et la demande, le gars ne vaut pas les 10Millions ... Ca ne veut pas non plus dire que les voitures autonome, c'est le futur.
Elles peuvent le faire, elles le font, avec l'espoir d'avoir un gros marché dans le futur, ou simplement revendre ou augmenter leur capitalisation ...

Bref, osef.
Avatar de NSKis NSKis - Membre émérite https://www.developpez.com
le 19/09/2016 à 20:56
10 millions de dollars par personne ! La valeur moyenne de l'acquisition d'une compétence en voiture autonome

Et bien le "Sebastian Thrun" est peut-être un petit génie de la voiture autonome mais cela ne l'empêche pas de dire des conneries et d'avoir courbé les cours nommés "économie d'entreprise": Ce n'est pas parce que quelqu'un achète 700 mio un société de 70 employés que chaque employé vaut 10 millions!!!

Avec une telle valeur, j'espère que les employés sont enchaînés à leur place de travail... Imaginer la perte s'il venait à l'un de ces employés l'idée folle de quitter l'entreprise...
Avatar de neuneutrinos neuneutrinos - Membre habitué https://www.developpez.com
le 20/09/2016 à 9:16
Avec une telle valeur, j'espère que les employés sont enchaînés à leur place de travail... Imaginer la perte s'il venait à l'un de ces employés l'idée folle de quitter l'entreprise...

Et non ! car grâce à ce savant calcul, cela fait 10 144 927,54 $ par personne !
Finalement c'est facile l'économie !
Avatar de yento yento - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 21/09/2016 à 16:11
Citation Envoyé par NSKis  Voir le message
Avec une telle valeur, j'espère que les employés sont enchaînés à leur place de travail... Imaginer la perte s'il venait à l'un de ces employés l'idée folle de quitter l'entreprise...

[A supposer qu'ils aient pas fait un montage foireux pour nullifier les parts des employés]

Le montage standard c'est 4 ans pour obtenir toutes les parts de l'entreprise qui te sont allouées. 1/4 des parts sont débloquées à la fin de la première année, puis 1/48 parts par mois.

S'ajoute a cela divers contraintes sur les périodes où il est possible de vendre ou pas.

Si les employés avaient un pourcentage non négligable, la valuation a $700M devrait être suffisante pour les retenir dans l'entreprise quelque temps.
S'ajoute a cela qu'ils sont rachetés par Uber/Google/... et rejoignent leurs rangs. C'est des endroits plutot corrects pour travailler
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement fpga (traitement vidéo) H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Expert décisionnel business intelligence H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil