Le Truffle annonce le Top 100 des éditeurs de logiciels en Europe
Que vous inspirent ces chiffres ?

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Mise à jour du 30.09.2010 par Katleen
Le Truffle 100 montre une sortie de crise économique, tout en qualifiant les éditeurs de logiciels français de "petits" et "frileux"


Comme chaque année, Truffle Capital a réalisé son classement des éditeurs de logiciels européens. Et, comme chaque année, SAP, Sage, Dassault Systems et Software AG mènent la danse.

Cette édition 2010 apporte peu de changements pour la France, qui se situe au troisième rang derrière l'Allemagne et le Royaume-Uni. 79% des revenus sont générés par les 25 premiers éditeurs européens qui se taillent la part du lion, et quatre éditeurs français se hissent dans le Top 20 : Dassault Systèmes (3ème), Sopra Group / Axway (13ème), Murex (18ème) et Cegid (20ème).

L'anglais Autonomy réalise quant à lui une percée remarquable, en troquant la 16ème place du classement contre la 5ème.

Les résultats globaux de l'étude laissent entendre une hausse de +8.4% du chiffre d'affaire cumulé de tous les éditeurs : “C’est une progression, légère et peut-être un peu décevante par rapport au reste du monde mais le marché n’est pas en récession. On constate une résilience, surprenante, mais qui révèle la nature même du modèle économique de cette industrie, qui continue de reposer sur la croissance ”, constate-t-on chez Truffle Capital.

Du côté des fusions-acquisitions, les éditeurs européens seraient plutôt conservateurs et moins agressifs que les autres : “Avec un euro fort, on pouvait penser que les éditeurs européens allaient acquérir des sociétés américaines. Et cela n’a pas été le cas”.

Si l'on se recentre sur la France, la progression de nos éditeurs nationaux est légère mais stable ce qui traduit une sortie de crise. En 2009, leurs revenus représentaient 11,4% du chiffre d’affaires total du Truffle 100 (- 3,6 points par rapport à 2008). “Les éditeurs ne sont pas très riches en France et pas très gros. Et on n’en a pas fait une véritable priorité nationale”, commentent les responsables du classement.

Pour résumer, voici les chiffres à retenir de ce Truffle 100 Europe cuvée 2010 :

• Le chiffre d’affaires 2009 est de 27,1 milliards d’Euros, comparé à 25 milliards en 2008, et 79% a été réalisé par les 25 premières sociétés du classement (70% par les 25 en 2008)

• Le taux de croissance a été de 8,4% en 2009 comparé à seulement 3% en 2008

• 47 sociétés ont un chiffre d’affaires supérieur à 100M euros et 72 à 50M euros et toutes les sociétés du Truffle 100 Europe ont un chiffre d’affaires supérieur à 25M d’euros

• Les bénéfices sont passés de 3,6 milliards en 2008 à 3,7 milliards en 2009 (une faible augmentation)

• Les emplois en R&D ont quant à eux augmenté faiblement passant de 52 020 employés à 54 180 employés en 2009

• En 2009, 74% du Truffle 100 Europe sont cotées en bourse et représentent 88,9% des ventes et 88,7% des investissements en R&D et 95,6% des bénéfices totaux réalisés

• Le montant des investissements en R&D ont augmenté de 4,8% pour passer de 3,642milliards d’Euros en 2008 à 3,829 milliards d’Euros en 2009.

Source : Le Truffle 100 édition 2010

La faible portion allouée aux éditeurs logiciels dans le cadre du grand emprunt national est-elle responsable de la petite taille de ces compagnies dans notre pays ?

Le Truffle annonce le Top 100 des éditeurs de logiciels en Europe, que vous inspirent ces chiffres ?

Le Truffle 100 européen vient d'être rendu public et Classe, comme à son habitude, les 100 plus importantes sociétés de logiciels d'Europe.
Basé sur les chiffres de l'exercice 2008, ce top permet de visualiser rapidement les plus grosses entreprises de notre continent.

Contrairement au classement mondial qui voit une (non surprenante) domination des mastodontes du secteur (Microsoft, Oracle, IBM, Nintendo, Symantec, Adobe, Hewlett-Packard, etc.) ; cette liste permet aux entreprises Européennes de sortir un peu de l'ombre projetée par ces géants.

Le trio de tête n'apporte aucune surprise avec SAP (Allemagne), Sage (UK) et notre Dassaults Systèmes national à la troisième place. Ces trois colosses avaient d'ailleurs réussi à se faire une place dans le top mondial, et les pays dont ils proviennent représentent réunis quelques 19 entrées sur les 30 premières du classement.

Suivent Software Ag (Allemagne) et la plus importante société des pays de l'Est européen : Asseco Poland SA (qui, comme son nom l'indique vient de Pologne).

D'autres pays viennent s'ajouter à cette diversité, puisque sont également présentes des compagnies néerlandaises (Unit 4 Agresso, Exact...), norvégiennes (Visma), italiennes (Reply), suisses (Temenos Group), tchèques (AVG), Danoises (SimCorp), finlandais (Digia), suédoises (IBS), belges (Iris), et autrichiennes (Update Software).

L'Espagne et le Portugal sont les seuls abonnés absents.

Concernant les statistiques globales de ce rapport, l'Allemagne arrive en tête du chiffre d'affaire des entreprises de la liste avec 44% (contre 18% pour l'Angleterre et 15 % pour la France). Les anglais arrivent cependant sur la première marche du podium en ce qui concerne le nombre d'entreprises présentes dans ce top 100, avec 24 groupes natioaux (contre 19 pour la France et 14 pour l'Allemagne). Au total, ces trois membres de l'Union Européenne totalisent tout de même 77 % du chiffre d'affaire total.

Source : Le Truffle 100 Européen (PDF)


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de KEKE93 KEKE93 - Membre averti https://www.developpez.com
le 05/11/2009 à 18:39
Ouais!! Que dire...
Par rapport aux classements précédents, il y a
le suédois Telelogic, racheté par IBM en 2008
le Français ILOG , racheté par IBM
et le presque Français Business Object racheté par SAP !!
Avatar de Katleen Erna Katleen Erna - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 30/09/2010 à 2:29
Mise à jour du 30.09.2010 par Katleen
Le Truffle 100 montre une sortie de crise économique, tout en qualifiant les éditeurs de logiciels français de "petits" et "frileux"


Comme chaque année, Truffle Capital a réalisé son classement des éditeurs de logiciels européens. Et, comme chaque année, SAP, Sage, Dassault Systems et Software AG mènent la danse.

Cette édition 2010 apporte peu de changements pour la France, qui se situe au troisième rang derrière l'Allemagne et le Royaume-Uni. 79% des revenus sont générés par les 25 premiers éditeurs européens qui se taillent la part du lion, et quatre éditeurs français se hissent dans le Top 20 : Dassault Systèmes (3ème), Sopra Group / Axway (13ème), Murex (18ème) et Cegid (20ème).

L'anglais Autonomy réalise quant à lui une percée remarquable, en troquant la 16ème place du classement contre la 5ème.

Les résultats globaux de l'étude laissent entendre une hausse de +8.4% du chiffre d'affaire cumulé de tous les éditeurs : “C’est une progression, légère et peut-être un peu décevante par rapport au reste du monde mais le marché n’est pas en récession. On constate une résilience, surprenante, mais qui révèle la nature même du modèle économique de cette industrie, qui continue de reposer sur la croissance ”, constate-t-on chez Truffle Capital.

Du côté des fusions-acquisitions, les éditeurs européens seraient plutôt conservateurs et moins agressifs que les autres : “Avec un euro fort, on pouvait penser que les éditeurs européens allaient acquérir des sociétés américaines. Et cela n’a pas été le cas”.

Si l'on se recentre sur la France, la progression de nos éditeurs nationaux est légère mais stable ce qui traduit une sortie de crise. En 2009, leurs revenus représentaient 11,4% du chiffre d’affaires total du Truffle 100 (- 3,6 points par rapport à 2008). “Les éditeurs ne sont pas très riches en France et pas très gros. Et on n’en a pas fait une véritable priorité nationale”, commentent les responsables du classement.

Pour résumer, voici les chiffres à retenir de ce Truffle 100 Europe cuvée 2010 :

• Le chiffre d’affaires 2009 est de 27,1 milliards d’Euros, comparé à 25 milliards en 2008, et 79% a été réalisé par les 25 premières sociétés du classement (70% par les 25 en 2008)

• Le taux de croissance a été de 8,4% en 2009 comparé à seulement 3% en 2008

• 47 sociétés ont un chiffre d’affaires supérieur à 100M euros et 72 à 50M euros et toutes les sociétés du Truffle 100 Europe ont un chiffre d’affaires supérieur à 25M d’euros

• Les bénéfices sont passés de 3,6 milliards en 2008 à 3,7 milliards en 2009 (une faible augmentation)

• Les emplois en R&D ont quant à eux augmenté faiblement passant de 52 020 employés à 54 180 employés en 2009

• En 2009, 74% du Truffle 100 Europe sont cotées en bourse et représentent 88,9% des ventes et 88,7% des investissements en R&D et 95,6% des bénéfices totaux réalisés

• Le montant des investissements en R&D ont augmenté de 4,8% pour passer de 3,642milliards d’Euros en 2008 à 3,829 milliards d’Euros en 2009.

Source : Le Truffle 100 édition 2010

La faible portion allouée aux éditeurs logiciels dans le cadre du grand emprunt national est-elle responsable de la petite taille de ces compagnies dans notre pays ?
Avatar de doublex doublex - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 30/09/2010 à 21:48
Citation Envoyé par Katleen Erna  Voir le message
La faible portion allouée aux éditeurs logiciels dans le cadre du grand emprunt national est-elle responsable de la petite taille de ces compagnies dans notre pays ?

En tous cas, le grand emprunt aurait dû être amplement plus généreux pour le secteur quaternaire.
Cette faiblesse donne du grain à moudre aux Cassandre qui prophétisent une France convertie en une gigantesque Venise.
Allez donc demander au Japon ce qu'il pense de l'investissement dans la technologie de pointe.
Offres d'emploi IT
DEVELOPPEUR JAVA/ GED (H/F)
SMILE - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Technicien support bureautique h/f
Kobaltt - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)
Ingénieur en Développement PHP
Platinium Group - Provence Alpes Côte d'Azur - Monaco

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil