Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les logiciels non utilisés installés sur les ordinateurs de bureau coûtent 34 milliards de dollars
Aux entreprises américaines et anglaises

Le , par Olivier Famien

41PARTAGES

6  0 
S’il est une chose qui est commune à tous les utilisateurs d’ordinateurs lorsqu’ils reçoivent un ordinateur neuf, c’est d’installer l’ensemble des logiciels dont ils ont besoin pour réaliser leurs tâches quotidiennes. Toutefois, la remarque que l’on peut faire pour beaucoup d’utilisateurs est que les logiciels installés sur les machines pour un besoin donné restent inutilisés dans bien des cas.

1E qui est une entreprise permettant aux entreprises d’automatiser le cycle de vie de leurs logiciels a voulu mesurer l’impact des logiciels non utilisés installés sur les ordinateurs de bureau. Pour y arriver, 1E a analysé les données à sa disposition couvrant cinq années consécutives et concernant 149 entreprises, 16 industries et 4,6 millions d’utilisateurs.

En épluchant toutes ces données, 1E est parvenu à la conclusion qu’il « ;existe une énorme preuve de gaspillage de logiciels dans tous les secteurs ;». Et pour cause, les résultats obtenus à la suite de l’étude montrent que sur 35 logiciels suivis, les 10 logiciels ci-dessous et non des moindres qui sont installés sur les ordinateurs sont les moins utilisés.

  1. TechSmith Camtasia Studio (perte de 67 % des logiciels)
  2. SAP Crystal Reports (perte de 63 % des logiciels)
  3. Adobe InDesign (perte de 55 % des logiciels)
  4. Adobe Dreamweaver (perte de 55 % des logiciels)
  5. Microsoft Visio (perte de 47 % des logiciels)
  6. Adobe Illustrator (perte de 47 % des logiciels)
  7. Microsoft Project Professional (perte de 46 % des logiciels)
  8. Adobe Photoshop (perte 42 % des logiciels)
  9. Helios TextPad (perte de 40 % des logiciels)
  10. Corel WinZip (perte de 34 % des logiciels)


Selon le rapport de 1E, la tendance générale qui se dégage est variable suivant les entreprises. La courbe de gaspillage est descendante pour les entreprises comprises entre 2 ;000 et 10 ;000 employés. À partir de 20 ;000 employés, on a une croissance des pertes. Elle redescend avec les entreprises de 50 ;000 employés pour croître au fur et à mesure que la taille des entreprises augmente.

Pour mieux apprécier ces analyses, il faut savoir que pour les entreprises de 2 ;000 employés, nous avons 41 % de pertes sur les logiciels installés. Pour les entreprises de 5 ;000 et 10 000 employés, les pertes sont équivalentes à savoir 36 % des logiciels installés. Pour les entreprises de 20 ;000 employés, on a 40 % de pertes sur l’ensemble des logiciels installés. Pour les entreprises de 50 ;000 et 100 ;000 employés, l’on a respectivement 34 % et 35 % de pertes. Et enfin pour les entreprises de plus de 100 ;000 employés, l’on a 37 % de logiciels inutilisés.

En jetant un coup d’œil du côté des industries, sur les 16 recensées, le gouvernement s’en sort avec 28 % de logiciels non exploités ce qui représente le pourcentage le moins élevé. L’aviation et l’éducation ont les chiffres les plus élevés, avec chacun à son actif 47 % de logiciels qui ne servent à rien.

Enfin, 1E rapporte que ces logiciels non inutilisés coûtent aux entreprises américaines la somme de 28 milliards de dollars soit 247 dollars par utilisateur. Et pour le duo États-Unis — Royaume-Uni, les pertes cumulées dues à ces logiciels non utilisés s’élèvent à 34 milliards de dollars. Selon Buffi Neal, coauteur du rapport, « ;l’incapacité des organisations à réduire les niveaux de gaspillage moyen suggère qu’elles sont ignorantes des opportunités de réduire les coûts sous-jacents ;».

Source : 1E

Et vous ?

Que pensez-vous des résultats de l'étude ?

Sont-ils réalistes ou surfaits ?

Pensez-vous que ces conclusions vont faire changer les habitudes des entreprises en général et des utilisateurs en particulier ?

Voir aussi

France : en 2015, 34 % des logiciels installés en entreprise ne disposaient pas d'une licence conforme, d'après une étude de la BSA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/09/2016 à 10:40
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Quand on vous dit que la vente liée est une hérésie.
Rien à voir avec la vente liée ici. Pas un seul des 10 logiciels listés n'est vendu avec un PC grand public. Ici il s'agit plutôt, je présume, de licences achetées par les entreprises pour tous les postes alors que tous les employés n'en ont pas forcément besoin.
7  2 
Avatar de Alcore
Membre averti https://www.developpez.com
Le 14/09/2016 à 9:48
Et bientôt on aura l'article suivant: "Suite à une campagne de nettoyage de logiciels inutilisés (induite par l'étude de cet article), les éditeurs de logiciels vont perdre 34 milliards de dollars..."

Comme quoi ce qui est perdu chez les un et récupéré chez les autres.
4  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 14/09/2016 à 11:16
Perso, je ne doute pas qu'on observerait le même genre de résultats avec une étude grand public plutôt que dirigée entreprise. Le problème est bien d'avoir des choses installées sans être utilisées, et il me semble que les logiciels pré-installés sont par définition les mieux placés pour entrer dans le classement. Logiciels qu'on paye d'une manière ou d'une autre, et donc du gachis.
3  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/09/2016 à 18:05
Citation Envoyé par sinople Voir le message
(.../...)Il est possible que ces entreprises ne s'amusent pas à identifier avec trop de précision les besoins des utilisateurs et font de la configuration/achat de licence en (gros) lot pour des raisons multiples. (.../...)
Oui, c'est très important; on parle de 247$ perdus par utilisateur, mais comparé :

(1) au coût d'identifier précisément les besoins réels des utilisateurs(ça peut vite monter, si l'utilisateur fait une étude sérieuse de ses propres besoins)
(2) au coût d'installer au plus juste, et de rajouter des choses au fil de l'eau, alors qu'elles auraient pu être en standard...

le point (2) est particulièrement important à mon sens. Les grosses boites ont tendance à contrôler ce que les employés installent sur leurs postes, pour des raisons de sécurité. Un jour, chez un de ces grands comptes, on m'a passé un script python. Seulement, pour le faire tourner, il fallait installer python - ce qui a pris une semaine, le temps de faire la demande, et qu'elle soit traitée. Résultat, comme c'était urgent, j'ai pris deux heures pour faire une macro VB Excel qui fasse la même chose. Deux heures de consultant, ça fait vite cher, surtout un un non-débutant à Paris...

Vous allez me dire, python, c'est gratos, mais ça aurait pu être visio(que j'ai du installer 3 mois avant une fin de mission pour faire des dessins de chaine, et que j'ai du utiliser deux jours en cumulé). Et il est dans la liste. Et le projet a pris du retard(pas grand chose, mais quand même) le temps que j'ai l'outil pour faire les schémas. Ou n'importe quoi d'autre.

Donc, payer de l'inutile au cas ou, ça ne me parait pas déconnant. Opérationellement, spécialement pour une grosse boite qui paye les licences en masse et sait qu'elle a des procédures lourdingues, ça peut être rentable - mieux vaut perdre un peu d'argent sur les licences que beaucoup d'argent sur le cout des gens ou sur des délais qui obèrent les opérations.
3  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/09/2016 à 19:22
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Tout à fait d'accord, il faut relativiser les coûts vis à vis des bénéfices. Mais comme on n'a rien sur les bénéfices, ben on peut pas relativiser. Tu as des sources pour ajouter de l'eau au moulin ?
Rien de tangible, non, juste mon habitude des grands comptes et de leurs couts de fonctionnements. Je n'ai pas les moyens de donner des chiffres précis(et je ne l'ai pas fait), juste une tendance qui me semble relativiser le problème. Quand la chasse au cout coute plus cher que ce qu'elle permet d'économiser, c'est une mauvaise chose.
3  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 14/09/2016 à 11:13
je vois pas qui utilise les 2 dernniers :
Helios TextPad (perte de 40 % des logiciels)
Corel WinZip (perte de 34 % des logiciels)

le 1er se remplace facilement par notepad++
le 2eme, 7Zip le remplace lui aussi à merveille...

Sinon pour les autres, c'est surtout que du Adobe, donc sa doit être utilisé uniquement pour ceux travaillant dans le graphisme/design non ?

Microsoft Project, seul le chef d'un projet à priori devrait l'utiliser ?
2  1 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/09/2016 à 12:38
Citation Envoyé par Alcore Voir le message
Et bientôt on aura l'article suivant: "Suite à une campagne de nettoyage de logiciels inutilisés (induite par l'étude de cet article), les éditeurs de logiciels vont perdre 34 milliards de dollars..."

Comme quoi ce qui est perdu chez les un et récupéré chez les autres.

Les US sont au plein emploi, les anglais moins mais au prix de sacrifices sociaux terribles. 34 milliards, je te laisse calculer ce que cela represente comme emplois ou investissements createurs d emplois. Adobe, MS ou SAP ne sont pas dans le besoin comme peuvent l etre les 20 millions de chomeurs americains. Quel gachis.
Curieux de voir la meme etude en France/Europe pour aider a optimiser. Et la, je rejoins Matthieu Vergne sur la vente liee : preinstaller MS Office 365 avec 3 mois gratuits pour cocher un formulaire ou rediger une lettre par an alors qu il existe des solutions gratuites pour le particulier, c est pousser memere dans les orties.
1  0 
Avatar de sinople
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/09/2016 à 17:30
Le fait qu'il existe un remplaçant sous forme de logiciel libre est un peu hors sujet quand même...

Il est possible que ces entreprises ne s'amusent pas à identifier avec trop de précision les besoins des utilisateurs et font de la configuration/achat de licence en (gros) lot pour des raisons multiples. Les mauvaise langues diront que ça équilibre légèrement toutes celles qui utilisent des logiciels sans licences :-)
0  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 14/09/2016 à 18:10
Tout à fait d'accord, il faut relativiser les coûts vis à vis des bénéfices. Mais comme on n'a rien sur les bénéfices, ben on peut pas relativiser. Tu as des sources pour ajouter de l'eau au moulin ?
1  1 
Avatar de CaptainDangeax
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/09/2016 à 14:30
Dans le lot de logiciels, le seul qui m'est utile est Visio, et encore je ne rédige pas de dossier d'architecture technique tous les jours. Pour le reste, je n'en ai pas besoin. Mais cette étude va tomber dans les mains de jeunes cadres aux dents longues, qui vont aller se faire bien voir du patron avec un dossier de "cost killing", et du ménage va être fait. On achètera un logiciel qui fera l'analyse des licences, et on fera un peu de ménage.
0  0