Projet Titan : Apple n'envisagerait plus de produire sa propre voiture autonome
Des sources évoquent des départs de nombreux responsables

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Dans le cadre de son Projet Titan, Apple travaillait « secrètement » sur le concurrent de la voiture autonome d’Alphabet, la maison mère de Google. Cependant, d’après des sources du Financial Times, Apple a décidé d’appuyer sur la pédale de frein : « des douzaines d’employés » parmi les 1000 qui étaient affectés au projet Titan « sont partis au courant des semaines passées ». Et le New York Times d’expliquer que « alors que le projet a grandi rapidement, il a rencontré de nombreux problèmes et les personnes travaillant dessus ont eu des difficultés à expliquer ce qu’Apple pouvait apporter à un véhicule autonome ». Raison pour laquelle Apple a été contraint de revoir sa stratégie et c’est face à cette impasse que l’entreprise effectue un remaniement de ses effectifs.

Il ne s’agit pas d’abandonner complètement le projet, Apple veut désormais se concentrer sur la technologie qui permet de rendre une voiture autonome en vue d’un éventuel partenariat. Le New York Times explique que, sous son nouveau directeur (l’ancien, Steve Zadesky, un ancien de chez Ford qui avait rejoint les rangs d’Apple il y a seize ans a quitté Apple en janvier dernier alors qu’il était à la tête du projet Titan), le projet a évolué et est passé de « mettre l'accent sur la conception et la production d'une automobile » à « la construction de la technologie sous-jacente pour un véhicule autonome ».

Si en juillet dernier, Bloomberg rapportait un changement de stratégie tout en précisant qu’Apple « n’abandonne pas l’idée de faire son propre véhicule », le New York Times lui a fait écho en affirmant que cette nouvelle perspective « laisse la porte ouverte aux options et l’entreprise pourrait éventuellement décider de développer un partenariat, voire même d’acquérir un constructeur automobile de renom au lieu de concevoir la voiture elle-même ». Apple pourrait également utiliser les travaux menés jusqu’ici pour proposer ses technologies, sous la forme de licences, aux constructeurs automobiles intéressés.

Pendant plusieurs années, Alphabet a multiplié les tests de ses voitures autonomes sur les routes. L’entreprise a concentré ses efforts sur la conception du logiciel et des systèmes sous-jacents afin de faire en sorte que la technologie fonctionne au mieux. Tesla continue de développer sa technologie : après un accident mortel impliquant son modèle S, l’entreprise d’Elon Musk va déployer la version 8.0 de son mode de conduite assistée Autopilot, qui devrait cette fois mieux détecter des obstacles grâce à une mise à jour de sa vision radar. Uber a décidé de procéder aux premiers tests grand public après la rachat de la société Otto qui lui aura coûté 700 millions de dollars, lui permettant d’acquérir par la même occasion de brillants ingénieurs en robotique et en technologie autonome. Des constructeurs automobiles comme Fiat Chrysler, General Motors ou Ford ont d’ores et déjà déclaré leurs intentions de mettre sur la route des véhicules autonomes d’ici cinq ans ou moins.

Mais Apple, fidèle à lui-même, est toujours resté dans le culte du secret : l’entreprise n’a jamais reconnu officiellement qu’elle travaillait sur une voiture autonome même si son PDG Tim Cook a semblé en confirmer l’existence plus tôt cette année à une réunion avec les actionnaires.

Source : New York Times, Financial Times

Voir aussi :

Tesla annonce de nouvelles fonctionnalités pour la version 8 d'Autopilot qui utilisera le radar comme pièce maîtresse dans sa prise de décision


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre émérite https://www.developpez.com
le 13/09/2016 à 10:55
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
le projet a évolué et est passé de « mettre l'accent sur la conception et la production d'une automobile » à « la construction de la technologie sous-jacente pour un véhicule autonome ».
[...]
l’entreprise pourrait éventuellement décider de développer un partenariat, voire même d’acquérir un constructeur automobile de renom au lieu de concevoir la voiture lui-même ». Apple pourrait également utiliser les travaux menés jusqu’ici pour proposer ses technologies, sous la forme de licences, aux constructeurs automobiles intéressés.
Je pense que cette option est la plus intelligente. Laisser aux constructeurs le soins de s'occuper de la partie "mécanique" et apporter une solution "technologique" pour lui donner de la plus-value. En effet, on ferait plus facilement confiance à un constructeur automobile qu'à un vendeur de smartphone pour acheter une voiture... Sans parler des avantages économiques pour Apple (je pense qu'ils se feraient un meilleur marge ainsi plutôt qu'en englobant tout le projet).
Avatar de LSMetag LSMetag - Membre expert https://www.developpez.com
le 13/09/2016 à 10:59
C'est sûr que si elle utilise "Plan" pour se guider, cette voiture va droit dans le mur (au sens propre et figuré).
Avatar de berceker united berceker united - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 13/09/2016 à 11:36
Citation Envoyé par ZenZiTone Voir le message
Je pense que cette option est la plus intelligente. Laisser aux constructeurs le soins de s'occuper de la partie "mécanique" et apporter une solution "technologique" pour lui donner de la plus-value. En effet, on ferait plus facilement confiance à un constructeur automobile qu'à un vendeur de smartphone pour acheter une voiture... Sans parler des avantages économiques pour Apple (je pense qu'ils se feraient un meilleur marge ainsi plutôt qu'en englobant tout le projet).
Je suis pas entièrement d'accord, quand Apple s'est lancé dans le smartphone personne ne comprenais qu'ils soit dans ce secteur alors que les Sony Ericson, Nokia, Siemens, ... dominaient le secteur.
Mais d'un coté, l'automobile est un domaine assez particulier et je ne pense pas qu'il puisse être constructeur mais vont demander à des usines de constructeur de faire les véhicule, un peut comme pour la smart.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/09/2016 à 12:05
Bref, c'est un échec. On n'a jamais vu le moindre prototype, d'ailleurs. Je pense qu'on ne va plus en entendre parler, comme de tous les échecs d'Apple. Ce n'est pas la moindre des performances d'Apple en matière de communication que de réussir à faire oublier ses échecs.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/09/2016 à 12:08
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Je suis pas entièrement d'accord, quand Apple s'est lancé dans le smartphone personne ne comprenais qu'ils soit dans ce secteur alors que les Sony Ericson, Nokia, Siemens, ... dominaient le secteur.
Non, c'est faux. L'iPhone a d'abord été présenté comme un iPod qui fait téléphone, et c'était une proposition de valeur parfaitement claire, au contraire.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 14/09/2016 à 11:26
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Bref, c'est un échec. On n'a jamais vu le moindre prototype, d'ailleurs.
On ne va quand même pas reprocher à une entreprise IT de faire de la RD tout de même ?
De plus, Apple n'a jamais communiqué officiellement sur le sujet.
Il n'a tjrs été question que de "fuites d'une source proche du dossier" sic

Je trouve tout à faire normal et saint qu'une entreprise fasse de la RD.
Parfois cela débouche sur un produit fini et commercialisable et parfois non.
Quoiqu'il arrive, c'est tjrs positif car on explore de nouvelles pistes et parfois, des applications dans un contexte totalement différent peuvent se révéler (et dans le cas d'Apple, des dépôts de brevets à foison).
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 14/09/2016 à 17:31
Je ne fais aucun reproche à Apple. Je me moque, c'est différent.

Je constate que ça fait des années qu'ils n'ont plus rien sorti de nouveau, en particulier.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 14/09/2016 à 17:36
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Je ne fais aucun reproche à Apple. Je me moque, c'est différent.
Le truc c'est que je ne vois même pas de raison de se moquer.
On peut se moquer, et je m'y suis donné à cœur joie, de l'Apple TV qui a été commercialisé et qui s'avère un gros bide.
Pour le coup, ils sortent un produit complètement nul et se vautre commercialement.

Là, le produit n'est pas sorti et ils n'ont même jamais communiqué officiellement dessus.
Ils ont juste étudié la question.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 14/09/2016 à 17:41
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Le truc c'est que je ne vois même pas de raison de se moquer.
On peut se moquer, et je m'y suis donné à cœur joie, de l'Apple TV qui a été commercialisé et qui s'avère un gros bide.
Pour le coup, ils sortent un produit complètement nul et se vautre commercialement.

Là, le produit n'est pas sorti et ils n'ont même jamais communiqué officiellement dessus.
Ils ont juste étudié la question.
Oui, enfin, ils ont "étudié la question" en embauchant quelques centaines de personnes, hein. C'est un peu plus que juste "étudier la question", ça.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 14/09/2016 à 17:48
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
Oui, enfin, ils ont "étudié la question" en embauchant quelques centaines de personnes, hein. C'est un peu plus que juste "étudier la question", ça.
Ils ont monté une cellule RD sur la question.
Ca reste de l'étude.
Quand on n'a pas les compétences en internes, c'est normal d'embaucher pour les acquérir.
J'ai beau cherché, je ne vois vraiment pas en quoi c'est choquant ou même drôle...

Surtout qu'aux USA, les prestations de services sont très peu utilisées.
Comme on peut licencier facilement, on embauche facilement.
Dans ce cas là, afin également de saturer les contrats avec des clauses de confidentialités à tout va, Apple à embaucher au lieu de passer par de l'interim ou de la prestation de service.
Rien de choquant ou de bizarre là dedans.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 16/04/2017 à 8:38
Apple est autorisé à tester des voitures autonomes en Californie,
la première confirmation officielle indiquant que l'entreprise travaille sur cette technologie

Dans le cadre de son Projet Titan, Apple travaillait « secrètement » sur le concurrent de la voiture autonome d’Alphabet, la maison mère de Google. Cependant, d’après des sources du Financial Times, il y a quelques mois Apple a décidé d’appuyer sur la pédale de frein : « des douzaines d’employés » parmi les 1000 qui étaient affectés au projet Titan « sont partis au courant des semaines passées ». Et le New York Times d’expliquer que « alors que le projet a grandi rapidement, il a rencontré de nombreux problèmes et les personnes travaillant dessus ont eu des difficultés à expliquer ce qu’Apple pouvait apporter à un véhicule autonome ». Raison pour laquelle Apple a été contraint de revoir sa stratégie et c’est face à cette impasse que l’entreprise effectue un remaniement de ses effectifs.

Si en juillet dernier, Bloomberg rapportait un changement de stratégie tout en précisant qu’Apple « n’abandonne pas l’idée de faire son propre véhicule », le New York Times lui a fait écho en affirmant que cette nouvelle perspective « laisse la porte ouverte aux options et l’entreprise pourrait éventuellement décider de développer un partenariat, voire d’acquérir un constructeur automobile de renom au lieu de concevoir la voiture elle-même ». Le quotidien a pensé qu’Apple pourrait également utiliser les travaux menés jusqu’ici pour proposer ses technologies, sous la forme de licences, aux constructeurs automobiles intéressés.

Aussi, pour l’Américain, il n’était pas question d’abandonner le projet pour autant. En décembre, Apple avait déjà écrit à l'agence fédérale de sécurité routière américaine (NHTSA) pour lui donner son avis sur un projet de lignes directrices concernant les voitures autonomes.

Dans cette lettre, il demandait à ce que les nouveaux entrants dans le secteur automobile ne soient pas pénalisés par des exigences réglementaires plus lourdes que les constructeurs établis.

Ce vendredi 14 avril, le service californien d’immatriculation (DMV) a confirmé qu’il avait accordé à l’entreprise de Cupertino un permis l’autorisant à tester des voitures autonomes sur les routes de l’État. Reuters explique que le permis autorise Apple à lancer des essais dans trois véhicules, tous des utilitaires Lexus RX540h, avec six conducteurs. Cela ne signifie pas qu’Apple a rejeté du revers de la main ses plans de concevoir sa propre voiture, mais manifestement, avant de la voir naître, Apple souhaite évaluer sa technologie au sein de modèles déjà commercialisés.

D’ailleurs, dans la lettre envoyée à la NHTSA, l’éditeur d’iOS laisse penser qu’il préfère commencer par établir des partenariats avec des fabricants automobiles afin d’intégrer sa technologie de conduite autonome dans leurs véhicules. « Notre entreprise investit massivement dans l’étude de l’apprentissage machine et de l’automatisation, et est enthousiaste quant au potentiel des systèmes automatisés dans de nombreux domaines, y compris le transport », a mentionné Steve Kenner, directeur de l’intégrité de produit chez Apple. « Conçus conformément aux directives de la NHTSA, les véhicules autonomes ont le potentiel d’améliorer considérablement l’expérience humaine – par la prévention de millions d’accidents de la route et de milliers de morts chaque année, et en offrant la mobilité à ceux qui ne l’ont pas ».

Ce nouveau permis va tout de même contraindre Apple à signaler tout accident dans les 10 jours ouvrables, en plus de soumettre des rapports annuels documentant les pannes de sa technologie de conduite autonome y compris la fréquence à laquelle un conducteur devra reprendre le contrôle suite à un problème technique.

Il s’agit de la première confirmation officielle qu’Apple travaille bien sur cette technologie. Parmi les autres entreprises à qui la Californie a fourni des permis de ce type figurent entre autres Google, Ford, Volkswagen, Daimler, Tesla et General Motors. En tout, 29 entreprises testent actuellement des véhicules autonomes en Californie.

« Cela confirme la rumeur qui a longtemps été répandue selon laquelle Apple a au moins envisagé de se lancer en quelque sorte dans le marché de la voiture autonome », a déclaré Chris Theodore, président de la consultance Theodore & Associés, et ancien vice-président chez Ford Motor Co ( FN) et Chrysler.

Le permis ne signifie pas qu’Apple va se lancer dans la construction d’une voiture. « Il ne s’agit pas nécessairement de la construction d’une automobile, comme la rumeur de départ le laissait entendre, mais des logiciels ou éventuellement du matériel associés à une technologie autonome », a déclaré Theodore.

Source : Reuters
Offres d'emploi IT
Consultant technico-commercial Web (H/F)
Decasoft - Ile de France - Paris
Technicien support
ONE2TEAM - Ile de France - Neuilly-sur-Seine (92200)
Intégrateur sécurité des si h/f
Atos - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil