Dell Technologies pourrait supprimer plus de 2000 emplois après avoir finalisé le rachat d'EMC
Une entreprise de logiciels et de systèmes de stockage

Le , par Michael Guilloux

21PARTAGES

8  0 
Il y a seulement deux jours que le fabricant de PC Dell a finalisé l’acquisition d’EMC, une entreprise américaine de logiciels et de systèmes de stockage. D’un montant de 67 milliards de dollars, le rachat d’EMC bat tous les records dans le monde de la technologie, et il devrait apporter à Dell un énorme retour sur investissement. Avec cette acquisition, Dell devient Dell Technologies avec des filiales comme VMware, Pivotal, SecureWorks, RSA ou encore Virtustream. La nouvelle société se valorise à 74 milliards de dollars et peut compter 98 % des entreprises du Fortune 500 parmi ses clients.

Bref, Dell Technologies se présente désormais comme un géant dans l’industrie de la technologie qui se positionne à la fois sur le marché des serveurs, des PC, de la sécurité informatique, du stockage, du cloud ou encore de la virtualisation. Avec cela, Michael Dell, le PDG et fondateur de Dell estime que son entreprise possède désormais toutes les briques, depuis le matériel jusqu’au logiciel, pour proposer une offre IT complète à ses clients.


D’après le quotidien Bloomberg, le nouveau géant de la technologie veut mettre en place un plan pour réaliser 1,7 milliard de dollars d’économie pendant les dix-huit prochains mois. Dell Technologies entend donc s’appuyer sur le rachat d’EMC pour booster les ventes de ses filiales afin d’atteindre une bonne partie de cet objectif, mais un plan de licenciements n’est pas à exclure.

En effet, avec l’acquisition d’EMC, Dell Technologies voit ses effectifs passer à 140 000 salariés, et éventuellement avec de nombreux doublons au niveau des postes. C’est un problème qu’il faudrait donc gérer au cours des prochains mois. Dans un email, un porte-parole de Dell Technologies a donc rappelé que « comme il est courant avec les opérations de cette taille, il y aura des chevauchements que nous aurons besoin de gérer et une certaine réduction du nombre d’employés sera nécessaire. » Et d’ajouter : « Nous ferons tout notre possible pour minimiser l'impact [du rachat d’EMC] sur l'emploi. »

Des sources familières aux plans de Dell Technologies ont toutefois confié au quotidien Bloomberg que l’entreprise de Michael Dell pourrait supprimer entre 2000 et 3000 emplois, à cause des chevauchements de postes. Ce plan de licenciements qui devrait être rendu public d’un moment à l’autre serait prévu pour une mise en œuvre plus tard cette année. Selon Bloomberg, les suppressions de postes sont prévues principalement aux États-Unis et dans des domaines tels que la chaîne d'approvisionnement, les postes généraux et administratifs, mais également des emplois dans le marketing.

Source : Bloomberg

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Cisco réalise des résultats financiers stables avec des profits en forte hausse qui pourraient servir à indemniser 5500 employés à licencier
Intel compte fermer cinq sites en France supprimant ainsi 750 postes pour mieux se concentrer sur le cloud
La firme de Redmond licencie le personnel de Microsoft Press, l'équipe responsable de la publication de ressources techniques sur ses produits

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/09/2016 à 14:06
« Nous ferons tout notre possible pour minimiser l'impact [du rachat d’EMC] sur l'emploi. »

Quel magnifique mensonge. C'est sûr, dire "on va essayer de dégager un maximum de monde pour faire le plus d'économies possibles et avoir une rentabilité maximale", ça fait moins cool...
Avatar de CrayXMP
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/09/2016 à 3:13
Dell doit surtout éponger ses dettes depuis que sa société est passée au statut privée... et ce rachat d'EMC n'a pas arrangé les choses.

Ce qui est intéressant c'est que Dell/EMC veuillent licencier (des salariés US) tout en désirant en embaucher (très certainement d'Inde) !
Pour preuve, entre 2014 et 2016, Dell/EMC ont rédigé 2039/2347 demandes de visas H-1B ainsi que 256/453 demandes de cartes vertes parrainées (Green Cards) respectivement.
Ce qui fait un total de 5095 demandes pour intégrer des salariés non-US.
Ce ne sont que des demandes et toutes ne seront pas honorées mais le compteur pour 2016 tourne encore.
Cela donne une nouvelle acception au mot "doublon" (overlap) comme cause de ces 2 à 3000 licenciements.

Sources :
(DELL USA LP) http://www.immihelp.com/employer/DEL...0/applications
(EMC Corp.) http://www.immihelp.com/employer/EMC+CORP/977066

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web