Le W3C se penche sur l'avenir du HTML 5 du SVG et de l'IPv4
Le consortium sur les standards du Web se réunit à partir de demain

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Les membres du W3C, le consortium qui supervise le développement d'un ensemble de standards du Web, vont se réunir Jeudi avec des développeurs pour discuter de l'avenir du Net.

Au menu, bien entendu, le HTML 5. La nouvelle version du langage dit "de marquage" devrait être finalisée pour la fin 2010 d'après Philippe Le Hégaret, membre du groupe de travail sur le HTML au sein du W3C. Il espère que d'ici là tous les navigateurs seront compatibles avec ces nouvelles spécificités.

On peut cependant en douter, même si une équipe de Microsoft est attendue à cette réunion. A ce jour, le plan de travail d'Internet Explorer ne prévoit toujours pas d'intégrer ce standard.

Au sein de cette adoption très lente de la part de Redmond, une réticence vis à vis de la nouvelle prise en charge des vidéos par le HTML 5 et le SVG (ScalableVvector Graphics). Les choses semblent cependant aller dans le sens d'un accord depuis les déclarations, modérées certes, de Microsoft sur une participation au développement du nouveau langage.

La question des Codecs reste néanmoins épineuse. Safari supporte le MPEG4; Mozilla (la Fondation derrière Firefox) le OGG Theora, quant à Microsoft on peut penser qu'il poussera une technologie maison. Ce qui fait dire à Le Hégaret que le soutien de Microsoft à la borne vidéo du HTML 5 est pour l'instant assez factice.

L'uniformisation n'est certainement pas pour demain, mais cette réunion devrait essayer de la faire avancer.

Tim Berners-Lee, l'inventeur du World Wide Web, met lui l'accent sur le SVG, notamment sa capacité à décomposer et placer du texte dans des colonnes dynamiques qui puissent se déplacer pour s'adapter aux fenêtres des navigateurs. Pour lui le Web est en train de se transformer "une plateforme informatique" et seul le HTML 5 et le SVG peuvent accomplir ce changement simplement. Les questions de sécurité liées aux applications Web, son obsession, devrait également être abordées dans cette optique.

Troisième sujet important avec la borne vidéo et le SVG : le Ipv4. Ou plutôt la fin du Ipv4.

Les adresses Ipv4 seront épuisées d'ici 2013. Techniquement l'IPv6 est prêt pour le remplacer. Mais le W3C s'inquiète du fait que les opérateurs et FAI ne le soient pas.

Le W3C pointe du doigt les problèmes que vont poser la généralisation des NAT.

Les Network Address Translation font correspondre les adresses IP internes non-uniques d'un intranet à un ensemble d'adresses externes uniques ce qui permet de faire correspondre une seule adresse externe publique à toutes les adresses d'un réseau privé.

Cette manière de pallier la carence d'adresses IPv4 met à mal la géolocalisation par l'IP. On peut penser ce que l'on veut de cette technique de localisation – dit en substance le W3C – mais beaucoup d'applications reposent sur elle. D'après le consortium, les NAT risquent donc de poser un gros défis aux développeurs.

Pire, d'après Leslie Daigle, responsable des Technologies Internet pour l'association à but non-lucratif Internet Society les NAT risquent de faire dysfonctionner des technologies comme l'AJAX en diminuant les ports disponibles.

Le moins que l'on puisse dire est donc que le W3C a du pain sur la planche.

Lire aussi :

Internet : l'inventeur du "World Wide Web" livre sa vision du futur, êtes-vous d'accord avec lui ?

La rubrique Développement Web (actu, forums, tutos)

Et vous ? :

Pensez-vous que cette réunion du W3C va réussir à faire avancer tous ces sujets ou qu'il y a encore aujourd'hui trop d'intérêts divergeant pour aboutir?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de palnap palnap - Membre actif https://www.developpez.com
le 04/11/2009 à 21:44
J'ai l'impression qu'Internet (ou au moins le gros d'Internet) va rester en IPv4 un bon bout de temps !

Pour le reste, il me semble que le renouveau qu'est censé apporter HTML5 va être sérieusement limité par les parts de marché des navigateurs non compatibles...

Projetons nous dans 8/10 ans : Microsoft, qui souhaite changer le noyau de son OS toutes les 2 versions ne sera pas arrivé à séduire les entreprises avec Windows 8 (embarquant IE9 et des problèmes de compatibilité), du coup pas mal de postes clients resteront sous Seven (le XP du futur ) et IE8 (qui n'est pas HTML5 compliant mais que les entreprises considèreront comme le standard) bouffera 25% des PdM. Du coup les développeurs de sites web ou d'applis web ne voulant pas perdre un quart de leur cible potentielle resteront à proposer des contenus HTML4 et/ou à développer pour des environnements comme Silverlight ou Flash.

Y a pas de raison que l'histoire ne se répète pas!
Avatar de slack457 slack457 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 05/11/2009 à 1:06
Je me demande aussi comment va évoluer la chose...

Mais le HTML 5, couplé avec le CSS 3, semble apporter beaucoup d'avantages/fonctionnalités qui, je l'espère seront un levier puissant pour "forcer" les navigateurs à aller dans le sens du respect des normes.

Aussi, ceux qui choisissent de rester sur de vieux navigateurs qui traînent la patte pour rejoindre les standard, se pénalisent eux-même... Surtout que changer de navigateur n'est pas la mer à boire.

J'encourage vraiment tout le monde à passer sur un navigateur compatible avec ces nouvelles technologies. C'est très simple, et ce seront les 1ers satisfaits.
Offres d'emploi IT
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil