Galaxy Note 7 : le rappel des 2,5 millions de dispositifs vendus pourrait coûter un milliard de dollars à Samsung,
D'après des estimations

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Malgré le chemin du succès qu’empruntait le dernier né de la famille Galaxy Note (2,5 millions d’exemplaires écoulés depuis le 19 août dans 10 pays alors qu’il n’était disponible qu’en précommande), Samsung s’est vu dans l’obligation de suspendre les ventes et de rappeler les modèles déjà livrés. La raison ? Trois dizaines d’utilisateurs ont déclaré que l’appareil avait littéralement explosé pendant ou après la mise en charge.

Koh Dong-jin, le président de l’activité mobile de Samsung, a déclaré « qu’il y avait un petit problème dans le processus de fabrication, de sorte qu'il était très difficile à comprendre ». L’entreprise prévoit deux semaines environ pour préparer des dispositifs de remplacement. Koh Dong-jin a avancé que « cela va tellement nous coûter que j’en ai mal au cœur. Néanmoins, la raison pour laquelle nous avons pris cette décision c’est parce que la sécurité de nos clients est plus importante ». Mais de combien parle-t-on au juste ?

Selon les estimations du Credit Suisse Group AG, de Daishin Securities Co, ainsi que de Pelham Smithers Associates, Samsung pourrait dépenser autour d’un milliard de dollars pour rappeler ces 2,5 millions de Galaxy Note 7. Le Credit Suisse estime à 600 dollars le revenu de Samsung pour chaque vente de Note 7 et 108 dollars le bénéfice d’exploitation. Les analystes de Keon Han estiment dans une fourchette comprise entre 4 et 5 millions le nombre de dispositifs que l’entreprise voulait livrer au cours de ce trimestre et de 8 à 9 millions les dispositifs qu’elle comptait vendre au dernier trimestre de l’année en cours.

Mais pourquoi ne pas se contenter simplement de rappeler ces trois dizaines de dispositifs qui ont explosé ? Les dommages potentiels sont probablement bien plus élevés que ces cas isolés. Selon un rapport du Korea Economic Daily, Samsung SDI Co, un fabricant de batteries affilié à Samsung, fournit 70 % des batteries du Sud-Coréen, les 30 % restant étant fournis par le constructeur chinois Amperex Technology Ltd. Si Samsung n’a pas précisé qui a fourni les batteries du Galaxy Note 7, la revue coréenne indique que Samsung a arrêté les commandes passées à Samsung SDI Co, ce qui laisse supposer que 70 % des téléphones vendus auraient pu être susceptibles d’exploser.

Sans compter que le contexte ne joue pas en faveur de Samsung : grâce à son Galaxy Note 7, le Sud-Coréen a pu faire monter ses actions à un niveau record le mois dernier et a obtenu le bénéfice trimestriel le plus haut depuis deux ans. Le Note 7 est supposé compléter une ligne de produits qui va booster ses ventes. En tant que leader du marché dans la vente de terminaux mobiles, mais également étendard d’Android, Samsung ne peut pas se permettre une entorse à son image de marque. Pour Chang Sea Jin, un professeur à l’université nationale de Singapour, « le dommage potentiel sur la réputation de Samsung est bien plus important que la perte financière à court terme ».

Lorsque le Note 7 a été annoncé, les critiques ont été plutôt positives et les précommandes ont profité de l’absence d’Apple. Pourtant elles se trouvent désormais bloquées dans les 10 pays où Samsung avait commencé la livraison. « L'avantage de temps qu'ils avaient sur l'iPhone s’est désormais évaporé », a déclaré Bryan Ma, analyste chez IDC à Singapour. Ce rappel « aura un impact ce trimestre évidemment, mais si c’est quelque chose qu'ils peuvent corriger rapidement, alors il n'y aura pas d'impact à long terme ».

Quoi qu’il en soit, l’impact financier estimé ne représente que moins de 5 % des prévisions de bénéfice de Samsung cette année (20,6 milliards de dollars). Rappelons que Samsung dispose d’un large éventail de produits électroniques, allant des climatiseurs aux télévisions.

Source : Bloomberg


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de yoyo3d yoyo3d - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 06/09/2016 à 16:06
Mais pourquoi ne pas se contenter simplement de rappeler ces trois dizaines de dispositifs qui ont explosé ?
je rêve ou bien.... (c'est de l'ironie là?...)

si une compagnie décèle un problème sur un de ses produits, ce n'est pas simplement les appareils qui ont explosés qu'il faut rappeler, mais tous ceux qui sont sur le marché....et qui peuvent à leur tour filer la migraine aux clients qui s'en servent....

Quand Renault suspecte un problème sur le système de freinage d'un de ses modèles, il n'est pas sensé attendre que les clients se plantent sur la route, mais organise un rappel des véhicules potentiellement dangereux...
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 12/09/2016 à 15:06
Samsung demande aux utilisateurs d'éteindre leurs Galaxy Note 7 en attendant le dispositif de remplacement,
le risque d'explosion est plus élevé qu'il n'y paraît

Après l’explosion de la batterie de trois dizaines de Galaxy Note 7, Samsung s’est vu contraint de rappeler l’ensemble des appareils qui avaient déjà été livrés, soit un ensemble de 2,5 millions de dispositifs. À ce propos, le président de l'activité mobile de Samsung, Koh Dong-jin a déclaré que « cela va tellement nous coûter que j’en ai mal au cœur. Néanmoins, la raison pour laquelle nous avons pris cette décision c’est parce que la sécurité de nos clients est plus importante ». Le prix de cette opération ? Environ un milliard de dollars selon des experts qui ont estimé que cette dépense en numéraire permettait de limiter les dégâts à moyen et long termes sur l’image de marque du Sud-Coréen.

Mais les mauvaises nouvelles n’en sont pas restées là. La Fox 13 a rapporté qu’aux États-unis, le propriétaire d’une jeep a laissé son dispositif à la charge dans son véhicule qui était garé juste devant son domicile. Quelques minutes après son arrivée, le véhicule a pris feu. Bien que le propriétaire de la jeep n’était pas sûr à 100 % du fait que son téléphone était bel et bien à l’origine de ce désastre, Samsung a tout de même mené une enquête en collaboration avec le propriétaire de la jeep.

Un peu avant, en Australie cette fois-ci, l’explosion d’un Galaxy Note 7 avait causé plus de 1200 euros de dommage dans la chambre d’hôtel d’un utilisateur. D’ailleurs, dans le même pays, les compagnies aériennes demandent aux utilisateurs d’éteindre leur appareil et de ne pas le charger à bord. Il en est de même du côté des États-Unis où la FAA, le régulateur des transports aériens, a émis un avis similaire. Notons également qu’un petit garçon de six ans a été brûlé suite à une explosion du Galaxy Note 7 à Brooklyn. Il a été rapidement transporté à l’hôpital et sa grand-mère a déclaré qu’il est désormais trop effrayé pour s’approcher d’un quelconque dispositif. Dimanche dernier, il regardait des vidéos lorsque la batterie a explosé, la déflagration a déclenché l’alarme de la maison. La famille du petit garçon a appelé les secours et il a été transporté au centre médical Downstate.

Dans son programme d’échange qu’il a mis sur pied dans plusieurs pays pour faciliter les échanges de Galaxy Note 7, Samsung a fait une mise à jour et déclare désormais « qu’en réponse à notre annonce récente par rapport au problème de batterie avec le Galaxy Note 7, nous vous conseillons d’éteindre votre Note 7 et de l’échanger maintenant dans le cadre de notre US Product Exchange Program pour tous les propriétaires de Galaxy Note 7. Nous recommandons vivement à tous nos consommateurs de se servir de ce programme d’échange parce que votre sécurité est notre priorité première. Les ventes additionnelles et les livraisons des dispositifs affectés ont été arrêtées, mais si vous avez déjà un Galaxy Note 7, nous vous recommandons vivement de le remplacer ».

Il y a quelques jours, la même page demandait simplement aux utilisateurs d’échanger leurs téléphones. Le fait que Samsung demande aux utilisateurs d’éteindre leurs dispositifs vient accentuer encore plus la possibilité d’un risque d’explosion. De plus, la US Consumer Product Safety Commission (CSPC) est désormais officiellement de la partie et a fait une déclaration officielle il y a quelques jours pour demander également aux utilisateurs d’éteindre leurs dispositifs. « Les batteries en lithium conservent beaucoup d’énergie dans un petit paquet. Lorsque ces batteries surchauffent et explosent, les dégâts peuvent être sérieux. Raison pour laquelle la U.S Consumer Product Safety Commission (CPSC) insiste pour que tous les propriétaires de Galaxy Note 7 éteignent leurs dispositifs et arrêtent de les charger ou même de les utiliser ».

Samsung doit gérer au mieux le rappel de ses smartphones qui tombe au pire moment étant donné qu’Apple a dévoilé son iPhone 7 le 7 septembre dernier. Bien que le Galaxy Note 7 aurait sans doute fait un excellent concurrent, l’heure pour le Sud-Coréen est de limiter la casse sur son image de marque.

Source : programme d'échange Samsung, déclaration du CPSC, New York Post
Avatar de Iradrille Iradrille - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 12/09/2016 à 15:41
Le pire dans tout ça c'est que c'est probablement dû à une économie de quelques centimes. M'enfin comme ils disent "votre sécurité est notre priorité première"...
Avatar de Grogro Grogro - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 12/09/2016 à 16:38
Ca va leur coûter bien plus cher qu'un milliard de dollars. Ca va leur coûter TRES cher en terme d'image, et pas seulement sur le secteur des smartphones. Regagner la confiance du public prendra un peu de temps.
Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre expert https://www.developpez.com
le 12/09/2016 à 17:27
Citation Envoyé par Iradrille Voir le message
Le pire dans tout ça c'est que c'est probablement dû à une économie de quelques centimes. M'enfin comme ils disent "votre sécurité est notre priorité première"...
Quelques centimes à une échelle de quelques millions d'unités vendues, ce n'est pas rien.
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 12/09/2016 à 17:57
il parlait d'une économie de quelques centime par modèle.

Quand tu vois que dans mon milieu automobile, on s’excite pour 5 centimes d'euros et on déplace des montagne pour une eco de 2 euros par véhicule, même si on a pour cette eco, 600k d'invest...

donc sa phrase a tout son sens !
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 14/09/2016 à 15:23
Samsung va lancer une mise à jour pour limiter la capacité de charge du Galaxy Note 7 à 60 %,
une mesure désespérée pour réduire les risques d'explosion

Malgré le fait que son Galaxy Note 7 avait fait une bonne impression à la presse ainsi qu’aux utilisateurs lors de sa présentation officielle, les incidents liés à la batterie du nouveau né de la famille Galaxy Note de Samsung semblent ne pas avoir fini de lui donner des cauchemars. Même si le Sud-Coréen a décidé de rappeler les 2,5 millions de dispositifs déjà livrés suite à la déclaration de trois dizaines de cas où la batterie du téléphone a littéralement explosé dans une opération évaluée à près d’un milliard de dollars par les analystes, le Galaxy Note 7 a toujours continué à faire mauvaise presse à Samsung.

Selon les accords passés avec les opérateurs, les clients qui devaient bénéficier du Note 7 pourront se voir prêter un Galaxy J ou équivalent. Il est aussi possible d’opter pour un Galaxy S7 ou S7 Edge et de se faire rembourser la différence.

Les incidents se sont tellement multipliés que le constructeur s’est vu obligé de mettre à jour son site dédié au programme d’échange de son appareil pour demander aux utilisateurs d’éteindre leurs dispositifs et de l’échanger au plus vite : « en réponse à notre annonce récente par rapport au problème de batterie avec le Galaxy Note 7, nous vous conseillons d’éteindre votre Note 7 et de l’échanger maintenant dans le cadre de notre US Product Exchange Program pour tous les propriétaires de Galaxy Note 7. Nous recommandons vivement à tous nos consommateurs de se servir de ce programme d’échange parce que votre sécurité est notre priorité première. Les ventes additionnelles et les livraisons des dispositifs affectés ont été arrêtées, mais si vous avez déjà un Galaxy Note 7, nous vous recommandons vivement de le remplacer ».

Déclaration à laquelle a aussitôt fait écho la U.S Consumer Product Safety Commission (CPSC), l’agence américaine ayant pour mission de protéger les personnes contre les «  risques déraisonnables de blessures provenant de produits grand public  » : « les batteries en lithium conservent beaucoup d’énergie dans un petit paquet. Lorsque ces batteries surchauffent et explosent, les dégâts peuvent être sérieux. Raison pour laquelle la U.S Consumer Product Safety Commission (CPSC) insiste pour que tous les propriétaires de Galaxy Note 7 éteignent leurs dispositifs et arrêtent de les charger ou même de les utiliser ».

Parce que les explosions ont continué d’être rapportées, Samsung a décidé de trouver une parade en attendant : pousser une mise à jour OTA qui va brider sa capacité de chargement : lorsque la charge du smartphone atteint les 60 % de remplissage, elle sera automatiquement bloquée avec cette mise à jour. L’entreprise n’a cependant pas précisé si cette mise à jour sera forcée ou demandera le consentement de l’utilisateur. Samsung a déclaré que « c’est une mesure visant à mettre en premier la sécurité des consommateurs, mais nous nous excusons pour avoir causé ces désagréments ».

Samsung « se doit de contenir les explosions de batteries, mais les gens ne retournent toujours pas leurs téléphones », a déclaré Peter Yu, analyste chez BNP Paribas. « Samsung prend là une mesure désespérée ».

Maintenir la batterie à un niveau faible de charge pourrait réduire le risque de surchauffe, mais serait équivalent à obtenir un déclassement d'un téléphone haut de gamme, a déclaré Kim Young Woo, analyste chez SK Securities. La série Galaxy Note figure parmi les smartphones les plus onéreux conçus par Samsung. « Cela signifie que le téléphone n'a pas été optimisé avant la sortie », a-t-il continué.

« Garder la batterie à 60 % de sa capacité de charge ou moins et une mise à jour OTA pour résoudre un problème matériel ne sera pas acceptable pour la majorité des utilisateurs et les rivaux de Samsung pourront jouer sur ce terrain en établissant un comparatif de la durée de vie de la batterie », a avancé Chris Jones, un expert industriel travaillant pour le compte de Canalys. « La plupart des utilisateurs vont vouloir se débarrasser de leur appareil aussitôt qu’ils le pourront, s’ils ne l’ont pas déjà fait », a-t-il continué.

Pour Will Stofega également, un expert en étude de marché chez IDC, ce n’est pas la meilleure solution : « personne ne veut voir limitées des fonctionnalités du tout ».

Un porte-parole de Samsung a déclaré que l’entreprise a travaillé dur pour s’assurer de la qualité des batteries : « sur la base d'une inspection approfondie, nous sommes maintenant convaincus que la question de la batterie a été complètement résolue dans les dispositifs de remplacement qui arriveront en Europe dans peu de temps ».

Source : Associated Press, BBC
Avatar de conscofd conscofd - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 14/09/2016 à 15:52
C'est peut-être un mal pour un bien car de manière générale, il est recommandé de de faire osciller la charge d'une batterie entre 10 et 75% pour la bonne santé de cette dernière.
Disclaimer : C'est juste ce que je vois revenir régulièrement en faisant quelques recherches ...
Avatar de SteelWiWi SteelWiWi - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 14/09/2016 à 15:58
C'est la première fois de ma vie que je vois Samsung, à ma connaissance, galérer autant avec un problème de smarpthone, ils sont vraiment en galère, j'éspère que ça ira mieux pour eux plus tard, mais vaut mieux protéger les clients en premier.
Avatar de Songbird Songbird - Responsable Rust https://www.developpez.com
le 14/09/2016 à 16:58
Samsung demande aux utilisateurs d'éteindre leurs Galaxy Note 7
Le risque d'explosion est plus élevé qu'il n'y paraît - 12 septembre 2016
Deux jours après...

Samsung va lancer une mise à jour pour limiter la capacité de charge du Galaxy Note 7 à 60 %,
une mesure désespérée pour réduire les risques d'explosion
Ne vaudrait-il mieux pas attendre d'avoir rapatrié tous les mobiles avant de faire quoi que ce soit ? Elle aura servie à quoi la maj si le téléphone explose pendant la mise à jour ?

EDIT: Oups, au temps pour moi, j'avais raté le "Samsung n'arrive pas à récupérer les mobiles".
Contacter le responsable de la rubrique Accueil