Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Rentrée scolaire 2016 en France : le plan numérique est amorcé
Et apporte la programmation ainsi que ses enjeux dès le collège

Le , par Stéphane le calme

20PARTAGES

11  0 
En ce jour de rentrée scolaire, il convient de noter que les collégiens et lycéens feront un peu plus connaissance avec les nouvelles technologies. À l’occasion de la traditionnelle conférence de presse pour présenter l’année scolaire, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a avancé que « lire, écrire, compter, et penser : voilà ce que nous tenons à faire acquérir à chaque élève. Lire, c’est savoir déchiffrer des textes, en saisir les nuances, s’ouvrir à des écrits des siècles passés comme à des œuvres contemporaines. Écrire, c’est argumenter, décrire, et s’exprimer. Compter, c’est acquérir des connaissances mathématiques solides, sans occulter l’étymologie latine du verbe, "computare", qui a donné en anglais "computer", ordinateur. En abordant le numérique, la programmation et ses enjeux, nous donnons à nos élèves le moyen d’être acteurs et penseurs de cette révolution technologique, et non plus des usagers passifs. Enfin, penser, c’est conférer du sens au monde qui nous entoure et à notre inscription en son sein. Cela passe autant par les connaissances historiques et géographiques que par les enseignements scientifiques et artistiques ».

À compter de cette rentrée scolaire, un quart des élèves de la classe de 5e seront équipés de tablettes grâce au plan numérique d'un milliard d'euros annoncé par le Président de la République François Hollande. Rappelons que ce plan, qui est cofinancé par les départements et concerne 1800 écoles, avait initialement prévu d'équiper 40 % des 5es à cette rentrée, 70 % l’année prochaine, pour atteindre les 100 % en 2018, soit un déploiement réparti sur trois ans.

« Nous sommes à l'aube d'une grande rentrée, celle qui va marquer un déploiement massif du numérique dans nos écoles et nos collèges », a déclaré la ministre de l'Éducation nationale. Et d’expliquer que le déploiement prendra du temps, car il « nécessite une formation au long cours pour les enseignants, une appropriation des ressources numériques ».


Cette rentrée scolaire marque l’entrée en vigueur des nouveaux programmes pour les cycles 2 (du CP au CE2), 3 (du CM1 à la sixième) et 4 (de la cinquième à la troisième). La technologie au cycle 4 vise à conforter la maîtrise des usages des moyens informatiques et des architectures numériques mises à la disposition des élèves pour établir, rechercher, stocker, partager, l’ensemble des ressources et données numériques mises en œuvre continuellement dans les activités d’apprentissage. En fin de cycle, les élèves devront être en mesure de :

  • comprendre le fonctionnement d’un réseau informatique : composants d’un réseau, architecture d’un réseau local, moyens de connexion d’un moyen informatique ; notion de protocole, d’organisation de protocoles en couches, d’algorithme de routage ; internet ;
  • écrire, mettre au point et exécuter un programme : analyser le comportement attendu d’un système réel et décomposer le problème posé en sous-problèmes afin de structurer un programme de commande ; écrire, mettre au point (tester, corriger) et exécuter un programme commandant un système réel et vérifier le comportement attendu ; écrire un programme dans lequel des actions sont déclenchées par des événements extérieurs ; notions d’algorithme et de programme, notion de variable informatique ; déclenchement d’une action par un événement, séquences d’instructions, boucles, instructions conditionnelles ; systèmes embarqués ; forme et transmission du signal ; capteur, actionneur, interface.


En 5e, les élèves devront être capables de traiter, mettre au point et exécuter un programme simple avec un nombre limité de variables d’entrée et de sortie, développement de programmes avec des boucles itératives. En 4e, ils devront pouvoir traiter, mettre au point et exécuter un programme avec introduction de plusieurs variables d’entrée et de sortie. Et en 3e, ils auront droit à une introduction aux boucles conditionnelles imbriquées et ils apprendront à décomposer le problème en plusieurs sous-problèmes.

À ce propos, le ministère a annoncé qu’une « nouvelle “attestation de compétences numériques”, en cours de préparation pour la rentrée 2016 pour le cycle 4, permettra d’évaluer les compétences inscrites dans les nouveaux programmes en matière de culture numérique et d’usages responsables d’Internet ».

Au lycée, les enseignements numériques seront eux aussi renforcés avec un enseignement facultatif d’informatique et création numérique (ICN) proposé en seconde générale
 et technologique comme enseignement d’exploration, en classe de première des séries générales (S, ES et L) à la rentrée 2016 et en classe terminale des séries ES et L à la rentrée 2017.

Il faut rappeler qu’en mai dernier, le Conseil supérieur des programmes a adopté un projet de programme dans l’enseignement d’exploration qui a le double objectif d’apporter aux élèves de seconde des connaissances et modes de raisonnement du domaine de la science informatique et de les amener à un premier niveau d'analyse critique des enjeux du numérique. Le programme est divisé en modules qui comportent une progression d’activités, permettant la découverte des notions, principes et outils (applicatifs, environnements, langages de programmation, objets techniques) nécessaires à l’élaboration du projet.


Source : ministère de l'Éducation, programmes pour les cycles 2, 3 et 4 (au format PDF), ICN (au format PDF)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/09/2016 à 18:17
En 2014 ils on commencer à distribuer des iPad pour un "plan numérique", tu à plus de chance d'apprendre à coder avec une tablette Android qu'avec un iPad, dans ce cas autant leur offrir un Mac
et il semble qu'ils vont encore se fournir chez Apple, ils pourraient bien demander un modèle spécial à Archos une bonne boîte française ce qui aurait comme avantage de réduire les coûts(achat et maintenance) et d'avoir un meilleur contrôle des machines fournies aux élèves, mais non on préfère vider nos poches pour donner à la pompe à fric qu'est Apple
11  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/09/2016 à 17:09
Citation Envoyé par melka one Voir le message
c'est une bonne initiative mais je reste sceptique quand a l'utilisation d'une tablette un pc me semble plus adapté.
+1

la tablette est un outil de consultation et de partage, le PC est un outil de création. Les deux ont leur utilité, mais je préférerais apprendre aux élèves à être actifs, pas juste consommateurs de contenus pré-mâchés.
10  0 
Avatar de Conan Lord
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/09/2016 à 18:06
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Personnellement je vois plein d'applications qui peuvent êtres plus pratiques en tactile que sur ordi. Je pense en particulier à la géométrie (déssiner des polygones, repérer des angles etc....) et la géographie (les cartes plus précises, soumable à volontés etc...)
De même. Ma fille utilise ScratchJr depuis ses 4-5 ans. Autant la souris et le clavier, elle avait du mal, autant le tactile ça allait tout seul.
Par contre, ce serait bien que chaque outil soit utilisé à bon escient. Sur le flyer, il est écrit que pour chaque euro investi par le département dans le matériel mobile, l'état verse un euro. Pourquoi le mobile a-t-il la priorité ? Sur le flyer encore, seul l'apprentissage du code est représenté par un ordinateur. Toutes les autres disciplines par des images de smartphone/tablette.

Je m'interroge aussi sur la déclaration du ministère :
permettra d’évaluer les compétences inscrites dans les nouveaux programmes en matière de culture numérique et d’usages responsables d’Internet
C'est quoi l'usage irresponsable d'Internet ? Si c'est les réseaux sociaux, j'adhère à fond, mais quelque chose me dit qu'ils pensent à autre chose.
10  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 01/09/2016 à 19:45
Des pc hybrides sous Linux (Ubuntu par exemple) auraient été un choix bien plus judicieux :

La tablette c'est bien pour lire un texte ou voir une carte, mais pour écrire/programmer c'est 0, c'est pas lié au clavier tactile uniquement mais à IOS et Android qui sont pas conçue pour ni les apps d’ailleurs.
Sous Linux, car Linux c'est light et donc on peut acheter des pc hybrides peu puissants (et pas cher), on pourra centraliser les admin systèmes de la gendarmerie et de l'éducation nationale donc plus d'économie.
Ne surtout pas choisir de solution logiciel étrangère, car en cas de conflit (cf Apple ne paye pas d'impôt) Apple pourrait faire pression (ex "si je paye l'impôt je risque de ne pas pouvoir assurer un support réactif".
Et enfin enfermer des enfants dans une pomme c'est éthiquement pas correcte c'est comme leurs donner du coca et des cigarettes, leur faire découvrir autre chose que l'ipad qu'on voit sur TF1 c'est mieu.
9  0 
Avatar de captaindidou
Inactif https://www.developpez.com
Le 02/09/2016 à 1:53
Bon sang,
1 milliards d'euros partis en fumée
Et ce sera récurrent, parce des tablettes cassées au fond du sac à dos ...

À quoi ça rime ? Si encore, c'était pour virtualiser les livres scolaires mais j'apprends que c'est pour programmer ... Je n'ai jamais rien entendu d'aussi absurde depuis longtemps. Je suis sidéré.

N'a-t'on pas plus besoin de former des citoyens intelligents et cultivés dotés d'un sens aigu des enjeux nationaux, ouverts au monde et conscients de leurs droits ?
Faut-il vraiment en faire des petites mains programmatrices ?

Le goût pour la technologie it, on l'a ou on l'a pas. Avec toutes les ressources sur le web, on peut s'en faire une passion à tout âge.

Inutile d'agacer les autres, c'est une technologie à portée des jeunes de 10 à 77 ans.

Apprenez-leur le droit privé, le droit public, ça leur servira à coup sûr, bien mieux dans la vie.
11  2 
Avatar de melka one
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 01/09/2016 à 17:05
c'est une bonne initiative mais je reste sceptique quand a l'utilisation d'une tablette un pc me semble plus adapté.
8  0 
Avatar de jmi57
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 01/09/2016 à 23:18
Pour avoir travaillé dans une école, je connais le matériel .
C'était de la récup, un réseau pourri. Bref pas d'argent pour l'informatique (et pas grand chose pour les autres projets d'ailleurs...)
Alors Apple est écarté d'office...

L'idée du plan numérique est très séduisante, mais j'ai bien peur que ça ne reste que de la théorie.
Je trouve ça super compliqué de demander aux enseignements d'expliquer aux élèves comment faire un jeu ou ce qu'est le référencement...
Les tablettes vont juste servir à aller sur des sites Internet chercher trois photos pour un exposé.
8  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 03/09/2016 à 12:45
Y'a aucun moyen d'administrer les postes, aucun outils à la active directory/domain pour gérer le parc et les utilisateurs, et je passe sur la difficulté de trouver des gens compétents là dessus (qui n'existent d'ailleurs pas parce que le système n'est pas conçu pour cet usage et personne ne s'en sert de cette façon).
Et pourtant beaucoup d'entreprises tournent sous Linux... la gendarmerie elle fait comment peut-être ?

Je suis choqué a chaque fois que "grand groupe" préfère aller faire du bricolage de ubuntu plutot que de payer 30€ pour avoir un windows utilisable et administrable. Ils vont se retrouver avec 5-10 de retard et ça va couter 2-4 fois plus cher.
Ubuntu ou autre chose..., dans ma boite on tourne sous RedHat, que tu critiques Ubuntu c'est une chose, que tu me sors que toutes les distrib Linux sont non administrable et non utilisables non, dans le supérieures toutes les écoles ou j'étais était sous debian et Ubuntu, elles étaient parfaitement administrable ! pareil dans les entreprises ou je travaille !

et je passe sur la difficulté de trouver des gens compétents là dessus
Administrateur système c'est un vrai métier, c'est pas juste des profs cliqueurs fous sous Windows, mais oui ils sont plus cher.

Je suis choqué a chaque fois que "grand groupe" préfère aller faire du bricolage de ubuntu plutot que de payer 30€ pour avoir un windows
Et moi je suis choqué que des pays comme la France confit leurs armées et leur jeunesse à de grands groupes industriels américains, d'autant que leurs business reposent désormais sur la collecte et la vente de données.
Quand j'étais allé au parlement au Luxembourg, j'ai été choqué de voir des personnes avec de hautes responsabilités qui avaient des pc portables sous Windows XP.
9  1 
Avatar de AdmChiMay
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 03/09/2016 à 19:30
@Iradrille : que savent les gros fournisseurs sur nous ? bonne question.
Dans l'ouest, il y a eu des articles cette année avant l'été dans le journal (Ouest France), où des intervenants extérieurs passaient des les collèges & lycées faire des démonstrations. Ils ont mis en public devant la classe des informations sur chaque élève, en tapotant le clavier devant la classe. Grosse panique et réactions d'indignation : "vous n'avez pas le droit !". Réponse : "ben si, puis que vous avez laissé les autorisations" et en suite "et sans autorisations, on va vous en montrer plus".

À mon avis, çà c'était de la pédagogie. La claque psychologique est bonne chez l'auditoire.

Pour le reste, du code en 5è, je ne sais pas s'il faut rire ou pleurer. Comme déjà dit, il y a déjà du boulot en terminale avec la bonne option. Apprendre à raisonner avec un papier et un crayon serait déjà la première étape. Donc savoir lire et analyser avec sa langue maternelle.

Il y "quelques" années, ce sujet a déjà fait la une. Disons du temps des Thomson TO7/MO5. C'était à la mode, il fallait absolument en faire. Donc, par exemple, une enseignante de travaux manuels de l'époque (la mère d'une copine) s'est retrouvée désignée volontaire pour faire des cours d'informatique après une formation de 3 ou 5 jours. Au moindre petit schtroumpf passionné dont les parents ne freinaient pas l'enthousiasme, elle risquait d'être définitivement dépassée. Mais elle n'avait pas le choix. Tiens, avez-vous jamais entendu parler d'un capes ou d'une agrégation d'info pour le pré-bac ?

Par contre, avant le we, super article sur la fin du tableau (pas le noir avec la craie, mais le blanc avec les feutres), pour le super tableau numérique hyper cher que les conseils généraux financent sur vos impôts. C'est visuel, ça claque, ça fait de la mousse (plus que la 33cl que je croise de temps en temps), et ça épate les parents.
Je ferai peut-être mieux d'aller reprendre une cervoise tiède avant d'épiloguer.
8  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 01/09/2016 à 17:29
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
+1

la tablette est un outil de consultation et de partage, le PC est un outil de création. Les deux ont leur utilité, mais je préférerais apprendre aux élèves à être actifs, pas juste consommateurs de contenus pré-mâchés.
Personnellement je vois plein d'applications qui peuvent êtres plus pratiques en tactile que sur ordi. Je pense en particulier à la géométrie (déssiner des polygones, repérer des angles etc....) et la géographie (les cartes plus précises, soumable à volontés etc...)

L'idéal serait évidement de l'hybride.

lenovo vient tout juste d'annoncer un nouvel ordinateur portable hybride 10" : http://www.lesnumeriques.com/ordinat...re-n55227.html

Sa particularité étant d'avoir un écran tactile et pas de clavier physique, mais un clavier tactile qui fait dalle tactile aussi

couplé à de la prise de note le concept à l'air super bon. Il faut juste voir ce que vaut le clavier en "halo", je suis pas sur que les vibrations suffisent pour avoir l'impression d'un vrai clavier...



7  0