France : la ministre de l'Éducation ne veut pas de Pokémon rares dans les écoles
Afin d'éviter les rassemblements de joueurs dans les établissements

Le , par Michael Guilloux

0PARTAGES

8  2 
Pokémon Go a prouvé que les gens sont parfois capables de choses inimaginables : assiéger des commissariats de police, parce qu’identifiés comme PokéStops ; se retrouver seul dans des endroits isolés et potentiellement dangereux ; se retrouver enfermé dans un cimetière de nuit, après s’y être rendu pour attraper tous les Pokémon ; ou encore, s’inviter dans des propriétés privées à la recherche de ces créatures. Les mésaventures des joueurs ou de personnes victimes de la « folie » de ces derniers sont bien nombreuses.

De plus en plus de personnes ont donc commencé à être agacées par le phénomène Pokémon Go. Aux États-Unis par exemple, un recours collectif a été intenté contre Niantic et ses pairs. Les plaignants dénoncent le fait que, sans leur permission, leurs propriétés ont été désignées comme PokéStops (lieux où les joueurs peuvent se ravitailler en matériel pour attraper les Pokémon) et arènes (lieux de combat virtuel où peuvent s'affronter les Pokémon).

En France, on compte le maire de Bressolles, Fabrice Beauvois, parmi les personnes irritées par le jeu de Niantic. Il a donc publié un arrêté interdisant « l’implantation de personnages Pokémon sur l’ensemble du territoire de la commune de Bressolles », en donnant à Niantic deux mois pour l’appliquer, à compter de la publication de l’arrêté.

Mais, Fabrice Beauvois n’est pas le seul à vouloir protéger son territoire contre Pokémon Go. Alors qu’on se rapproche de la rentrée scolaire, la ministre française de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, a décidé de prendre des mesures pour éviter de perturber la quiétude des élèves alors qu’ils ont à l’école. Mais la ministre ne s’inquiète que des Pokémon rares qui, comme elle l’explique, sont susceptibles d'attirer « beaucoup de gens, et au-delà des élèves » dans les établissements scolaires. Ce qui peut poser « des problèmes de sécurité » compte tenu de « l'engouement autour du jeu ».

Najat Vallaud-Belkacem a donc sollicité un rendez-vous avec Niantic pour « demander qu'il n'y ait pas de Pokémon rares dans les établissements ». Elle précise également que les personnels de direction peuvent demander que leur établissement soit « exclu de la cartographie du jeu » en remplissant un formulaire sur le site de l'éditeur.

Il est probable que Niantic réponde favorablement à la demande de la ministre, étant donné qu’elle ne se veut pas aussi catégorique vis-à-vis de Pokémon Go, comme le maire de Bressolles. En plus, même en ciblant uniquement les Pokémon rares, elle pourrait obtenir les résultats souhaités. L’engouement autour du jeu étant en baisse, il semble en effet que seules de nouvelles expériences, y compris des Pokémon rares, sont susceptibles de perturber les cours et rassembler les joueurs à l’intérieur ou autour des établissements scolaires.

Source : Le Figaro

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/08/2016 à 16:58
T'es sérieux la ?

Il ne t'es pas venu à l'idée que c'est un article plutôt humoristique pour tourner tout ça en dérision ?

"Terrible menace " tu as pris ça au sérieux toi ?

Personnellement les gens que j'apprécie le plus ici sont ceux qui ont de l'humour, mais c'est vrai que tous le monde en à pas, je vais pas citer la liste de tous les tristes sires qui prennent tout au premier degré et généralement ne comprennent aux propos de ceux qui en ont, dommage pour eux...
15  1 
Avatar de mangobango
Membre averti https://www.developpez.com
Le 31/08/2016 à 17:26
Citation Envoyé par isNaN Voir le message
On en parle du titre "putaclic" ?
(référence aux vidéos youtube avec un nom choisis expressément pour attirer l’œil sans forcément refléter le contenu exact de ladite vidéo. )

Un "article" pour écrire du vent.... "Hého, on a trouvé une note et Holala elle était secrète"...

A quelle moment cette note indique un quelconque "plan de défense de l'armée contre les pokemons" ? On dirait juste un état de fait et une mise en garde contre les problèmes sous-jacent que cela implique.

C'est vraiment décevant de voir ce genre " d'article " sur dvp.com .
Code : Sélectionner tout
1
2
3
$ getUserLevelOfHumour()
> isNaN
15  2 
Avatar de Zamentur
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 31/08/2016 à 20:46
Personnellement je pense que cet article est tout à fait justifié. Il manque peut être d'abstraction, mais c'est une bonne base pour ce rendre compte comment un simple jeu pourrait être détourné à des fins d'espionnage.

Pokemongo de la même façon que Facebook, Google, Amazon, Apple et Microsoft est en train de récolter de nombreuses données qui seront sans doute valorisée pour un usage commercial. Le soucis c'est que ces entrepôts de données facilitent grandement l'espionnage de masse, le contrôle des populations et sans doute l'espionnage tout court.

En soit le fait qu'une grande partie de la population soit prêtes à faire confiance à un logiciel aussi rapidement et en si grand nombre pour des dispositifs aussi sensibles que les smartphones (en matières de collecte de données) est assez inquiétant.
14  2 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 31/08/2016 à 21:28
Ca peut être qualifié par certains de "Putaclic", libre à eux, mais ça en est pas forcément, pourquoi ?

D'une part le Putaclic sert surtout pour les annonceurs pour les pubs, hors ici j'ai beau lire la news ça ne ressemble pas à une pub, si c'était une pub de recrutement pour l'armée je pense que c'est plutôt raté et il y a même pas de liens vers l'armée...

Si on prends le titre, dans le titre tout est correct : "Le plan secret de l'armée française pour se défendre contre la terrible menace Pokémon Go", il s'agit bien de l'armée, le document était bien secret, il s'agit bien de défense, et de Pokémon go, donc il y a rien d'anormal à ce titre à part un seul mot : "terrible" devant menace, qui croit sérieusement que Pokémon Go est une "terrible menace" ?

Apparemment l'armée, si on prends les citations :

«...des phénomènes addictifs préjudiciables à la sécurité individuelle et collective du personnel de la défense. »
"...d’éviter d’éventuelles activités d’espionnage et dérives sécuritaires liées au jeu mobile."

D'après eux ça semble bien être une "terrible" menace.

Est ce que ça en est une ? ou est ce que tout cela et plutôt exagéré et donc un peu ridicule ? à chacun d'avoir son avis la dessus...

Un titre "Putaclic" c'est généralement pas écrit comme ça, généralement la news n'a qu'un rapport très lointain avec le titre, voir pas de réel rapport, et généralement la personne à quelque chose à vendre, et ça peut être du placement de produit pas seulement de la pub visible, c'est pas du tout le cas ici.

Pour la critique sur le fait qu'il y a des news sur Pokemon go ici cela à déjà été débattu maintes fois, d'abord si le sujet intéressait pas les lecteurs il y aurait pas fait 500 commentaires pour commencer, ensuite il y à sur developpez de nombreux développeurs de jeux vidéos, et même une très bonne rubrique développement de jeux vidéo, très bien animée d'ailleurs par l'excellent Littlewhite

C'est tout à fait logique que des développeurs de jeux vidéo s'intéressent aux conséquences de l'arrivée de ce nouveau genre de jeux, que ça soit d'un point de vue technique, marketing, politique, société, ou légal.
Si ça vous intéresse pas ne cliquez pas, ça me parais simple à comprendre non ?
16  4 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/08/2016 à 8:33
Citation Envoyé par tomlev Voir le message
Nos ministres ont vraiment rien d'autre à foutre que de s'occuper des pokemon ? C'est pas comme s'il y avait de vrais problèmes à régler
T'as raison, c'est scandaleux ! La Ministre de l'Éducation Nationale qui se préoccupent des écoles ! Elle a pas autre chose à faire ?

Moi, ce qui me choque, c'est l'idée que des élèves aient un smartphone, et en plus qu'ils l'aient dans l'enceinte scolaire ! (perso, si j'étais ministre de l'EN les smartphones seraient interdits dans l'enceinte scolaire.)
9  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 31/08/2016 à 21:19
Citation Envoyé par Zamentur Voir le message

En soit le fait qu'une grande partie de la population soit prêtes à faire confiance à un logiciel aussi rapidement et en si grand nombre pour des dispositifs aussi sensibles que les smartphones (en matières de collecte de données) est assez inquiétant.
Ils ne realisent tout simplement pas le danger. Meme en leur expliquant, ils restent inconsients de ce que represente le nouvel eldorado des donnees. Cela se traduit par l attitude : je n ai rien a cacher.
10  2 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 30/08/2016 à 15:44
Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
Mais aussi les élèves qui se déconcentreraient et foutraient encore plus le bordel.
Oui et non, les Smartphones sont déjà interdits pendants les cours, avec ou sans Pokemon, donc que l'élève sorte son Smartphone pour attraper un Pokemon ou pour envoyer un sms à son pote à l'autre bout de la classe, cela ne change pas grand chose.

Si le prof arrivait à se faire respecter la dessus avant, il y arrivera toujours après.

Et quand l'élève se sera fait coller ou virer de cours 2 ou 3 fois, il hésitera à sortir son Smartphone pour attraper un Magicarpe...

Encore une fois, après avoir vu les vidéos de mouvements de foule pour attraper un Pokemon X ou Y rare ou très rare, je pense qu'ils ont surtout peur qu'une bande X personnes se ruent dans la cour de récrée si jamais un Pokemon rare apparait dans l'établissement. ^^
8  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/08/2016 à 21:47
Ça fait juste partie des centaines de petits problèmes que les ministères ont à régler quotidiennement. C'est normal qu'ils donne des consignes au chef d’établissement pour prévenir les intrusions dans une école qui sont clairement un soucis. Autant prévenir vu que ça ne coûte rien.

Le vrai problème c'est de faire des articles là dessus et de les relayer sur des sites qui n'ont rien a voir avec les établissements scolaires ou les Pokémons comme s'il s'agissait d'affaire d'état.
10  4 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/08/2016 à 9:06
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Moi, ce qui me choque, c'est l'idée que des élèves aient un smartphone, et en plus qu'ils l'aient dans l'enceinte scolaire ! (perso, si j'étais ministre de l'EN les smartphones seraient interdits dans l'enceinte scolaire.)
Mais tu veux la révolution, ou la fin du monde !

Pense un peu à tous ces publicitaires qui ont réussi à convaincre plein de parents qu'avec ça leurs enfants seraient enfin en sécurité, traçables, joignables (ah !, "joignable", la salade qu'on nous vend à tout bout de champ, si on n'est pas joignable le monde s'arrête de tourner, sans déc'...)
Tu veux renvoyer tous ces parents dans les affres de l'ignorance et de la torture mentale ? Mais qu'est-ce qu'il (ou elle) fait ? Pas encore rentré ? Ça fait déjà 2 minutes 17 de retard, je vais appeler le commissariat, etc.

En fait tu n'es qu'un dangereux anti-progressiste, hein !
(je te rassure, moi c'est pareil !)
6  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 30/08/2016 à 13:10
Le problème, ce n'est pas tant les élèves avec un Smartphone, plutôt les intrusions de personnes étrangères à l'établissement qui viendraient chasser le Pokemon à l'intérieur de celui-ci.
8  2 
Sondage : quels sont les langages de programmation qui vont probablement disparaître
Siri enregistre les bagarres, les échanges avec les médecins, les ébats sexuels
Est-ce une grosse erreur de considérer la POO comme standard de l'industrie pour l'organisation des bases de code ?
Cours complet Bootstrap 4 - Premiers pas, un tutoriel de Maurice Chavelli
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web