Chine : une entreprise d'assemblage d'iPhone impose des conditions draconiennes à ses ouvriers
Pour pouvoir atteindre les objectifs fixés par Apple

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Comme bon nombre de constructeurs basés aux États-Unis, Apple confie l’assemblage de ses produits à des entreprises qui détiennent des usines dans des pays comme la Chine où la main-d’œuvre est abondante et à moindre coût. Mais la pression exercée par Apple sur les entreprises qui assemblent ses produits aurait pour conséquence de dégrader les conditions de travail des ouvriers de ces entreprises. C’est la conclusion tirée dans un rapport du China Labor Watch (CLW), une ONG basée à New York, dont la mission est de défendre les droits des travailleurs en Chine. Le CLW a mené une enquête au sein d’une usine de Pegatron basée en Chine. Pegatron est une entreprise taiwanaise et l’un des principaux fournisseurs d’Apple avec la plupart de ses travailleurs en Chine continentale, pour la fabrication d’iPhone. Le rapport du CLW est basé sur des entretiens avec les travailleurs de Pegatron et une étude comparative de plus de 2000 copies de bulletins de salaire recueillies en 2015 et 2016.

Dans son rapport, le CLW explique que « depuis que Tim Cook est devenu PDG d'Apple, la société a exigé des fournisseurs non seulement d'augmenter leur productivité, mais également de diminuer les coûts à un taux compris entre 5 % à 10 % chaque année. » Le China Labor Watch estime que cette mesure a été prise par la firme de Cupertino pour transmettre aux entreprises chargées d’assembler ses produits les effets de la baisse de ses bénéfices. « Pour atténuer l'impact [de la baisse des bénéfices d’Apple], Pegatron a pris des mesures illicites pour exploiter les travailleurs », et ce, dans le but de rencontrer les exigences d’Apple. Il en résulte que « les conditions de travail sont terribles, et les travailleurs sont soumis à un traitement horrible », a-t-il dit dans son rapport.

La CLW note que les ouvriers en Chine ne profitent que marginalement des profits générés par l’entreprise la plus rentable au monde. En 2015, Apple a réalisé 233,7 milliards $ de chiffre d’affaires avec un bénéfice net de 53,4 milliards, soit 22,85 % du total de ses revenus. En Chine, son chiffre d’affaires était de 58,17 milliards $ (25,12 % de son chiffre d’affaires mondial) et ses bénéfices s’élevaient à 13,4 milliards $. Cependant, le total des salaires de base versés à ses 1,6 million d’ouvriers était d’environ 6,2 milliards $, soit moins de la moitié des bénéfices réalisés par la firme de Tim Cook en Chine.


À titre de comparaison, l’ONG de défense des droits des travailleurs en Chine met en avant le fait qu’en 2011, Tim Cook a reçu un million d’actions chez Apple -- qui avaient une valeur de 376 millions $ à ce moment -- lorsqu’il prenait la tête de la société. Comparé au total des salaires de base versés à 50 000 travailleurs de Pegatron en 2015, qui s’élève à 193 millions $, il s’agit presque du double.


Parmi les résultats publiés dans le rapport du China Labor Watch, on peut noter que si le salaire moyen en Chine n'a cessé d'augmenter, chez Pegatron, les salaires des travailleurs ont considérablement diminué au cours des 8 derniers mois. Dans la région de Shanghai où se situent les unités de production de Pegatron, le gouvernement municipal a augmenté le salaire de base minimum de 304 $ à 330 $ en avril 2016. Cela a bien sûr profité aux travailleurs de Pegatron, mais l’entreprise a décidé de se rattraper sur les coûts de la main-d'œuvre en supprimant les paiements d'assurance aux travailleurs. La subvention alimentaire et les bonus sur performance ont également été supprimés comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessous. En conséquence, le revenu total des travailleurs a diminué après l'augmentation initiée par le gouvernement municipal de Shanghai. Le salaire horaire des travailleurs est passé de 1,85 $ avant l’augmentation à 2,00 $ après. Mais avec les nouvelles déductions de l’entreprise, les travailleurs se retrouvent à seulement 1,60 $.


Le salaire n’étant pas suffisant pour permettre aux ouvriers de subvenir à leurs besoins et ceux de leur famille, ces derniers dépendent fortement des heures supplémentaires. En octobre 2015, 71,1 pour cent des employés de production ont travaillé plus de 60 heures supplémentaires. Un taux de 64 pour cent ont travaillé plus de 90 heures supplémentaires au cours de ce même mois. Le rapport indique que la quantité maximale d’heures de travail chez Apple est de 60 heures.

Et même avec les heures supplémentaires, il faut encore dire que ces travailleurs n’arrivent pas à gagner le salaire moyen des employés de Shanghai. En 2015, le salaire mensuel moyen dans la région était de 895 $, alors que les ouvriers de Pegatron touchaient 672 $ avec 80 heures supplémentaires ou 480 $ avec 20 heures supplémentaires. En 2016, ces deux derniers salaires ont chuté respectivement à 628 $ et 407 $. Le CLW précise que les travailleurs qui ne font pas d'heures supplémentaires gagnent environ 213 $ net.


Le China Labor Watch note encore que « le recours aux heures supplémentaires excessives et illégales est encore répandu chez Pegatron ». En mars, un travailleur est allé jusqu’à 109 heures supplémentaires pour un total de 293 heures au cours du mois. Le rapport indique également que « l'entreprise force les travailleurs de l'usine à travailler des heures supplémentaires, et les demandes de congés sont en général refusées à ces derniers. » Et d’ajouter que « Pegatron a recruté de nombreux stagiaires, qui ont eu des heures supplémentaires à hauteur de 80 heures par mois en moyenne, à peu près la même quantité que pour les employés à temps plein. Toutefois, la loi chinoise interdit aux sociétés de demander aux stagiaires de travailler des heures supplémentaires. »

À tout cela, il faut encore ajouter que les travailleurs sont exposés à des accidents de travail potentiels sans protection adéquate. Le CLW indique par exemple dans son rapport que dans les départements qui font du bruit et qui utilisent des lasers, l'usine ne fournit pas d’équipement de protection aux ouvriers.

Pour le défenseur des droits des travailleurs en Chine, « grâce à l'externalisation, Apple réduit ses coûts de production, mais cela est seulement possible par l'exploitation des travailleurs. Apple est la vraie cause de la détérioration des conditions de travail », conclut-il. Le China Labor Watch estime que l’amélioration des conditions de travail de ces ouvriers n’est pas seulement la responsabilité de Pegatron, mais également celle d’Apple, qui a suffisamment de moyens pour le faire. « Améliorer les conditions de travail va demander aux entreprises d'investir de l'argent. Apple a les ressources économiques pour ce faire puisque ses actifs de trésorerie étaient de 233 milliards de dollars américains. »

Source : Rapport du China Labor Watch

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Foxconn : l'assembleur de l'iPhone remplace 60 000 ouvriers par des robots, d'autres entreprises sont susceptibles de lui emboîter le pas
Apple et Samsung se partagent la totalité des bénéfices du marché de smartphones, malgré la montée en puissance des constructeurs chinois


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de halaster08 halaster08 - Membre expert https://www.developpez.com
le 29/08/2016 à 15:51
Encore une belle preuve de la réussite du capitalisme, c'est ça le fameux rêve américain?
Avatar de Darkzinus Darkzinus - Expert éminent https://www.developpez.com
le 29/08/2016 à 15:52
Que le consommateur a en vérité un pouvoir dont il n'use pas alors qu'il le pourrait en boycottant certains produits. Plus que les politiques des consommateurs unis contre certaines pratiques pourraient faire changer les choses.
Avatar de Zirak Zirak - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 29/08/2016 à 15:52
Et pourtant cela n'empêchera pas, à des millions de gens, d'acheter le dernier I-Phone...
Avatar de - https://www.developpez.com
le 29/08/2016 à 15:57
Qui dit moyen de construire et vendre dit moyen de recycler (normalement).
Avatar de Askeridos Askeridos - Membre régulier https://www.developpez.com
le 29/08/2016 à 16:00
On a déjà vu ça avec la Foxconn, qui avait installé des filets de sécurité pour éviter (ou réduire) les suicides, et installé récemment des machines pour remplacer une partie de leur salariat. Peut-être faudrait-il boycotter l'iPhone pour dénoncer l'esclavage industriel, au même titre que L214 et la torture des animaux ?
Je me demande ce que l'iPhone a de si spécial ?
Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre expert https://www.developpez.com
le 29/08/2016 à 16:13
Citation Envoyé par Askeridos Voir le message

Je me demande ce que l'iPhone a de si spécial ?
Justement, c'est là qu'est le génie ! Rien de plus que ses concurrents, mis à part un système légèrement différent (pour l'utilisation qu'un individu lambda en a) qui le contraint à rester chez Apple à cause des problèmes de compatibilité, et aussi (surtout) une puissance marketing digne d'une campagne présidentielle (quoique les candidats pourraient en prendre de la gaine )
Avatar de lulu7 lulu7 - Inactif https://www.developpez.com
le 29/08/2016 à 16:24
C'est la vie c'est comme cela.

Dommage que ces procédés industriels n'induisent pas une baisse du prix d'achat et qui inversement augmente d'année en année.
C'est trop cher, on remplace les humains par des ouvriers les prix baissent pas, on remplace les ouvriers par des machines, le prix ne baisse pas.

Je fais 50H/semaine donc bon.
Avatar de SkyZoThreaD SkyZoThreaD - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 29/08/2016 à 16:26
Quoi ? Un nouvel eyePhone ?

Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre expert https://www.developpez.com
le 29/08/2016 à 16:35
Citation Envoyé par lulu7 Voir le message
Je fais 50H/semaine donc bon.
Oui, enfin les conditions de travail et les avantages sociaux ne sont pas les mêmes...
Avatar de micka132 micka132 - Membre expert https://www.developpez.com
le 29/08/2016 à 16:35
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Et pourtant cela n'empêchera pas, à des millions de gens, d'acheter le dernier I-Phone...
Apple est l'une des plus flagrante en terme d'exploitation de la misère, mais ce n'est pas la seule...
C'est a peu prés toute notre société qui est basé sur ce modèle, mais bon on est le camp du bien et en plus on va apporter la lumière (démocratie) au monde entier.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil