Cisco réalise des résultats financiers stables avec des profits en forte hausse
Qui pourraient servir à indemniser 5500 employés à licencier

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Microsoft, HP, IBM, Intel, etc. la plupart des géants de la haute technologie ont décidé d’entamer des restructurations ces dernières années, afin de réorienter de manière stratégique leurs activités vers des secteurs d’avenir. Parmi ces domaines, on peut citer le cloud, l’internet des objets, le big data, l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle et augmentée qui sont de plus en plus explorés. Ces entreprises ont donc lancé de vastes plans de licenciements à l’international, même si ces restructurations s’avèrent douloureuses en termes d’indemnités et autres frais à supporter pour le départ des employés.

Cisco n’est pas en marge de ces entreprises de l’informatique qui ont décidé de réduire leurs effectifs afin de s’adapter au nouvel environnement technologique. Les activités historiques n’étant plus vraiment fructueuses comme elles le furent il y a au moins une décennie, c’est donc une question de survie de prendre en marche le train de la nouvelle transformation numérique.

Entre 2011 et 2015, l'entreprise américaine spécialisée dans les équipements réseau et serveur a mis en place des plans de licenciements presque chaque année après l’annonce de ses résultats financiers. Cette année, Cisco va encore procéder à une nouvelle série de licenciements après avoir annoncé des résultats financiers stables avec des profits en hausse pour le quatrième trimestre de l’année fiscale 2016 et pour l’année complète.

Au quatrième trimestre de l’année fiscale 2016 clos en fin juillet, Cisco revendique un chiffre d’affaires trimestriel de 12,6 milliards $, en hausse de 2 % sur un an. Avec ce chiffre d’affaires, Cisco réalise un revenu net de 2,8 milliards $, soit 21 % de hausse par rapport au même trimestre l’année dernière. Le bénéfice par action dilué est quant à lui de 0,56 $, en hausse de 24 % sur un an.

Pour l’année fiscale complète, le chiffre d’affaires s’élève à 48,7 milliards $ et est en hausse de 3 % par rapport à l’année dernière. Le revenu net passe à 10,7 milliards $ contre 9 milliards l’année passée. Ce qui traduit une croissance de 20 % sur un an. Pour le bénéfice par action dilué, Cisco reporte 2,11 $ cette année contre 1,75 $ l’année dernière, soit une hausse de 20 %.

Il faut toutefois préciser qu’il s’agit des résultats normalisés qui, tels que définis par Cisco, excluent le business de solutions vidéo (SP Video CPE). En les prenant en compte, le chiffre d’affaires pour le quatrième trimestre fiscal reste toujours de 12,6 milliards $, mais est plutôt en baisse de 2 % sur un an. Quant au chiffre d’affaires annuel, il passe de 48,7 milliards $ à 49,2 milliards et reste stable (0 % de hausse) par rapport à l’année dernière.


Cisco : résultats financiers du quatrième trimestre de l’année fiscale 2016


Cisco : résultats financiers de l’année fiscale 2016

En résumé, les résultats de Cisco n’ont rien d’alarmant, mais sont plutôt très satisfaisants lorsqu’on regarde les revenus nets. De quoi permettre au géant des équipements réseau de faire face aux coûts qui seront générés par son nouveau plan de licenciements, le cinquième en six ans. Cisco envisage en effet de supprimer 5500 emplois, soit près de 7 % de l’effectif total du groupe. La suppression de postes va commencer ce mois-ci et va entrainer à court terme environ 700 millions de dollars US en indemnités et autres frais associés au licenciement de ces employés.

Fortement concurrencé par les entreprises telles que Huawei dans ses activités traditionnelles de commutateurs et de routeurs et confronté à une demande en baisse, pour Cisco, ce plan de restructuration est une question de survie. Le spécialiste des équipements réseau veut se défaire de certains employés alors qu’il a décidé de se concentrer sur les domaines tels que le cloud, la sécurité et l’internet des objets.

Source : Cisco

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Intel compte fermer cinq sites en France supprimant ainsi 750 postes pour mieux se concentrer sur le cloud
La firme de Redmond licencie le personnel de Microsoft Press, l'équipe responsable de la publication de ressources techniques sur ses produits


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de earhater earhater - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 18/08/2016 à 15:41
Je trouve ça ouf qu'une entreprise qui se porte bien n'aies qu'une envie de faire de son fric : licencier ses employés.
Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre émérite https://www.developpez.com
le 18/08/2016 à 16:00
Citation Envoyé par earhater  Voir le message
Je trouve ça ouf qu'une entreprise qui se porte bien n'aies qu'une envie de faire de son fric : licencier ses employés.

C'est pas aussi simple que ça Quand ils parlent de restructuration et de réorientation stratégiques ce n'est pas anodin. Réorienter ses activités ça veux dire se séparer de certaines compétences et domaines d'expertises pour se tourner vers d'autres. Il y a donc forcément des postes qui ne peuvent plus être maintenu.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil