Facebook autorise l'envoi de contenu publicitaire sur sa plateforme de chatbots sur Messenger,
Mais uniquement sous forme de messages standards

Le , par Miary

0PARTAGES

5  0 
Facebook met à jour les règles d’utilisation des bots Messenger. Les entreprises et les développeurs peuvent désormais utiliser les messages standards pour envoyer des contenus publicitaires et promotionnels, en respectant quelques règles. Facebook précise que les utilisateurs continueront à avoir le plein contrôle de leurs expériences sur Messenger. Les entreprises et les développeurs qui souhaitent utiliser l’abonnement Messenger doivent pour le moment se contenter de la version bêta.

En ce qui concerne les messages standards, Facebook donne désormais la possibilité aux entreprises d’envoyer du contenu promotionnel ou publicitaire. Toutefois, aucune conversation n’est possible entre une entreprise et un utilisateur de Messenger sans l’accord de ce dernier. Les entreprises et les développeurs qui utilisent l’API Send/Receive disposeront de 24 heures pour répondre au message. Quand ce délai est dépassé, ils ont droit à un message bonus pour relancer l’utilisateur si jamais il ne répond pas. Par contre, à chaque fois que l’utilisateur répond, le compte à rebours recommence. Il est à noter que cette règle ne s’applique pas aux récépissés de commande et aux notifications des compagnies aériennes. Les entreprises et les développeurs qui utilisent l’API Send/Receive disposent d’un délai de 3 mois pour se conformer aux règles des messages standards.

Si l’entreprise et l’utilisateur s'échangent régulièrement des messages, dans ce cas-là le concept de message standard n'existe plus. On passe au modèle abonnement Messenger, du coup le délai de 24 heures ne s’applique plus. Le modèle d’abonnement ne permet pas l’envoi de contenu promotionnel. Sont concernés par les abonnements Messenger les bots dont l’objectif principal est d’informer les utilisateurs sur l’actualité et les événements importants (sport, finance, météo, politique, divertissements), les bots dédiés à l’organisation personnelle (gestion d’un calendrier, relances de factures) et enfin les bots qui aident l’utilisateur à suivre ses performances personnelles dans les catégories suivantes : fitness, santé, bien-être et finance. Les entreprises et les développeurs qui proposent des modèles d’abonnements Messenger disposent de trois mois pour se conformer aux nouvelles règles. Ils doivent aussi envoyer un retour d’expérience après six mois et s’engager à ne pas envoyer des contenus promotionnels.

Les utilisateurs qui souhaitent entamer une conversation avec les bots des entreprises ont le choix entre envoyer un message à une entreprise via la plateforme Messenger ou demander un message de la part de l’entreprise en utilisant son plug-in. Dans tous les cas, Facebook précise que les utilisateurs ont le plein contrôle pour tous les messages qu’ils reçoivent sur Messenger. Ils ont ainsi la possibilité de bloquer les marques, de supprimer la conversation ou tout simplement de ne plus répondre au fil de discussion.

Source : Facebook for developers

Et vous ?

Avez-vous déjà créé votre bot Messenger ?

Voir aussi :

Conférence F8 : Facebook lance une plateforme de chatbots sur Messenger ainsi que son API Send/Receive pour permettre les échanges contextuels

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !


 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web